Lève-toi et marche (12)

Chapitre 12: Un appel innatendu

Une fois arrivés à l'hôtel, Christopher et Jessie transportèrent James en lieu sûr. Les déménagements d'un lit à l'autre commençaient à devenir une habitude pour lui. Certains auraient trouvé ça agréable mais pour lui, ça n'en était pas du tout le cas. Bien que la chambre et le lit d'hôtel étaient beaucoup moins spacieux que dans son château familial, James se sentait tout de même nettement plus à l'aise ici. Mais il n'avait plus qu'une attente, pouvoir enfin recommencer à bouger par ses propres moyens. Il était en bonne voie.

- "Alors comme ça tu sais t'asseoir?" lui demanda Jessie d'un ton taquin.

Il lui sourit. - "Oui et ce n'est pas tout, je sais aussi remuer les orteils." Il indiqua ses pieds "Tu vois?"

- "C'est incroyable. Tu m'étonneras toujours."

- "James a toujours été spécial, ça ne changera pas." plaisanta Miaouss.

Jessie ne rit pas de la blague. Elle était trop pensive pour ça. Elle observait son équipier attentivement, la main posée sur le menton. - "En tout cas, ton pyjama souffre d'un manque de goût réel."

- "Tu trouves aussi..."

- "On va changer ça!" Et comme pour souligner les paroles de la jeune femme, Christopher glissa un pyjama proprement plié, juste sous le nez de James.

- "Je te l'offre, c'est cadeau!"

- "C'est gentil mais ce n'est pas parce que je suis alité que je n'ai plus envie de porter des vêtements journaliers. Je préférerais remettre mon uniforme si ça ne vous dérange pas."

Les deux jeunes gens valides s'échangèrent des regards puis soupirèrent.

- "Malheureusement on a pas d'uniforme ici. Celui que tu portais précédément est resté chez ta fiancée. Tu veux peut-être que je t'offre un jeans et une chemise?" proposa Christopher.

James hocha la tête. - "Non ça ira."

- "Allez, ceci fera l'affaire en attendant!" déclara Jessie en s'emparant du pyjama de Christopher, ne supportant plus l'accoutrement rococo de James.

Elle se précipita sur lui avant qu'il ait le temps de réagir, faisant voler les vêtements en l'air.

- "Attends! Mais attends!" gémit James. Jessie s'arrêta quand elle découvrit qu'il portait une couche. Pendant un instant, le duo partagèrent des regards embarrassés. Un silence pesant s'écoula pendant quelques secondes.

- "Bon, ça va, c'est pire que ridicule, je sais!" finit par souffler James en croisant ses bras. Il s'imaginait que Jessie allait éclater de rire mais au contraire, elle n'eut pas cette réaction.

- "Ca va, je ne voulais pas te mettre mal à l'aise..." Elle se tourna vers Christopher, qui avait déjà compris et lui offrait un caleçon. - "Bon, je suppose que puisque tu sais bouger le bassin, tu sauras le mettre toi-même." Elle présenta le vêtement à James, la tête tournée. Il le prit, puis essaya de se changer mais il découvrit qu'il était toujours confronté à un problème, il ne réussissait toujours pas à soulever ses jambes.

- "Jessie..." murmura-t-il.

Elle se tourna lentement vers lui. - "Je n'en suis pas encore capable."

Elle se sentit désolée pour lui. D'une voix douce elle lui proposa. - "Je vais t'aider si tu veux bien."

Et James accepta. Il était très étonné par l'attention que Jessie démontrait pour lui, il avait toujours été habitué à la connaître si égoïste. Son accident avait changé beaucoup de choses, y compris dans leur relation.

Quand il fut habillé, James baissa ses yeux vers lui puis soupira en soulevant une de ses mains dans ses cheveux. - Je me demande de quoi j'ai l'air..."

Il était évident qu'il était toujours très soucieux de son physique. Pour le réconforter, Jessie partit chercher sa brosse à cheveux puis elle s'assit auprès de son ami et entreprit de le coiffer.

Cela il aurait très bien pu le faire lui-même mais il appréciait ces attentions.

- "Terminé! Tu es toujours aussi magnifique ne t'inquiète pas." fit Jessie en se relevant. Elle partit chercher le miroir sur pied qui se trouvait au bout de la pièce puis elle l'approcha du lit pour que James puisse en partie se voir.

Un joli sourire éclaira son visage. - "C'est vrai, ce pyjama ne me va pas mal du tout."

Jessie, Christopher et Miaouss étaient ravis du regain d'optimisme du jeune homme. Christopher allait lui proposer quelque chose à manger quand le téléphone portable se mit à sonner, les étonnant tous. Jessie s'empressa de fouiller les recoins chambre, ne se souvenant plus d'où elle l'avait laissé et elle finit par le trouver dans la salle de bain, de justesse, pile avant que le correspondant raccroche.

- "Allo?"

Qu'elle ne fut pas sa surprise d'avoir le docteur Zekor à l'autre bout du fil. Il prenait des nouvelles de James? Comme c'était étonnant. En réalité, s'il appelait c'était pour savoir s'il y avait une amélioration de son état, uniquement dans le but de le renvoyer dans le cas contraire mais cela, tout le monde l'ignorait.

- "Jessie?" fit la voix du vieil homme à l'autre bout du James - "Comment se porte votre équipier? Est-ce que son état est resté stationnaire?"

La jeune femme hocha la tête, bien que le vieux scientifique ne pouvait pas la voir. - "Non docteur Zekor, justement, vous n'allez jamais me croire! Il peut à nouveau s'asseoir et remuer les orteils, c'est un miracle!"

Cette nouvelle attisa l'attention du scientifique. - "Il se rétablit si rapidement? Vraiment?... En effet c'est spectaculaire...?" Le vieil homme réfléchissait, il avait consulté les archives médicales de la Team Rocket et avait découvert que James s'était rétablit en un temps record de multiples fractures provoquées par une chute dans un ravin lors de sa formation. Le rapport faisait également état de nombreuses autres brûlures, fractures et autres blessures guéries toujours très rapidement. Il était également indiqué que James était doté d'une très grande endurance. (Ce garçon est un mystère pour la science, il pourrait intéresser mes collègues.)

- "Écoutez." fit le docteur Zekor - "Je vous avez mentionné qu'il vous faudrait patienter une semaine avant que l'hôpital de la Team Rocket puisse prendre en charge votre équipier blessé mais il s'avère que les médecins ont eu moins de surcharge de travail que prévu. Je vais libérer un hélicoptère. Vous pensez bien que je ne peux pas prendre le risque de perdre des recrues aussi prometteuses que vous. Je vous envoie l'aide médicale immédiatement."

Le commentaire élogieux était destiné à forcer la confiance de Jessie et en effet, elle n'eut pas l'ombre d'un soupçon par rapport à ce changement soudain de décision.

- "Oh merci docteur Zekor!"

- "Au revoir!"

Et il raccrocha. De derrière son téléphone, Zekor riait machiavéliquement. - "Ces jeunes sont si naïfs."

CHAPITRE PRECEDENT - CHAPITRE SUIVANT

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Kojiro64 03/01/2014

Ça c'est une fan-fic comme je les aime!!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 03/12/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site