Lève-toi et marche (6)

Chapitre 6: Le guet-apens

James ne possédait pas de numéro de téléphone avec lequel il pourrait contacter sa famille et leur habitation principale à Kanto était trop éloignée mais comme ses parents possédaient des résidences secondaires dans chaque région du monde et comme il connaissait l'emplacement de chacune d'entre elles, il avait proposé à ses amis de le conduire à la résidence située sur le continent d'Unys.

Il avait mangé son plat de ramens préparé par Christopher mais cette fois il lui avait trouvé un goût exceptionnellement fade et il avait eu quelques difficultés à avaler à cause de la boule de stress qui nouait sa gorge. Ensuite, chacun était retourné dans la jeep et Eric s'était mit en route vers la propriété indiquée.

L'inquiétude de plus en plus grandissante de son ami n'avait bien sûr pas échappé à Miaouss. - "Il est encore temps de renoncer, James!" lui répéta-t-il plusieurs fois: du moment où la jeep démarra jusqu'au moment où ils atteignirent l'immense portail qui protégeait le parc de la propriété.

- "C'est inutile Miaouss, j'ai fait mon choix."

Comme personne ne se décidait à sortir du véhicule car ils hésitaient tous à se séparer de leur ami blessé, Christine se porta volontaire pour sonner au parlophone.

- "Vous désirez?"

- "J'aimerais parler aux propriétaires des lieux."

- "Monsieur et Madame ne sont pas présents, ils voyagent pour le moment et ils ont bien spécifié de ne pas les déranger."

- "Leur fils a été victime d'un accident. Il a demandé à ce qu'on l'apporte ici, il dit que cette propriété appartient à sa famille."

- "Maître James est ici? Il fallait le dire tout de suite! Entrez! Entrez-donc!"

Christine retourna s'asseoir à côté de Christopher alors que les deux grilles du portail s'ouvraient lentement pour céder le passage au véhicule.

- "Mon Dieu James, tes parents ne sont pas riches, ils sont multimilliardaires!" s'exclama Christopher, se frottant plusieurs fois les paupières étonné par la taille de l'habitation qui se dessinait devant eux. Plus la voiture s'avançait dans le parc, plus il avait le souffle coupé par le luxe qui s'affichait dans chaque recoin du parc: une fontaine en or, des statues de marbre gigantesques, des parterres de fleurs resplendissants, rien n'avait été laissé au hasard.

- "Tu n'as encore rien vu, le château fait à peine la taille de la niche de mon caninos à Kanto." soupira James, remarquant l'étonnement de son ami.

- "Tu plaisantes? Et combien d'autres habitations comme celle-ci ta famille possède-t-elle?" s'exclama Eric à son tour.

- "Une petite vingtaine je crois."

Eric donna un coup d'œil à Christopher dans son rétroviseur, le jeune garçon avait été tellement impressionné qu'il s'en était évanoui.

Christine secoua son jeune frère pour le réveiller, de même que Jessie. Finalement, lorsqu'il ouvrit les yeux, Jessie détourna son attention de Christopher pour observer James. Il avait un regard vide, une mine blafarde, ainsi qu'une expression profondément préoccupée.

- "Tu es certain que revenir dans ce luxe c'est ce que tu désires vraiment?" lui demanda-t-elle à son tour.

- "Oui j'en suis certain." répéta-t-il "Je serais très bien ici." Il sourit mais la jeune femme sentit qu'il se forçait. Cependant, elle était partagée entre deux avis. Une part d'elle lui criait de ne pas se laisser fausser l'esprit par ce strass et ces paillettes car tout cela n'était illusoire mais une autre part lui donnait une folle envie d'envier James- (Je me demande s'il acceptera de nous glisser une petite liasse de billets de temps en temps quand nous viendrons le voir.) songea-t-elle, poussée par sa vanité.

-"Nous sommes arrivés." informa Eric en garant sa jeep dans l'allée juste à côté d'une limousine. Bien que la jeep comportait 8 places elle faisait à peine la moitié de la longueur de l'autre véhicule.

A peine le moteur arrêté, le majordome se précipita sur eux pour les accueillir.

- "Où le Maître James se cache-t-il?" demanda-t-il, agité.

- "Il est allongé derrière." fit remarquer Christine "Je vous l'ai dit, il est blessé. Il ne sait plus marcher, malheureusement."

- "Ce n'est point un problème. Je vais demander à ce qu'on le transporte à l'intérieur!"

Quand le majordome disparut derrière la porte d'entrée, Miaouss bondit sur les genoux d'Eric pour s'emparer du volant.

- "Allez, mettons les voiles tant qu'il est encore temps! C'est une très mauvaise idée de laisser James ici!"

- "MIAOUSS!" cria James "Arrête, je te répète pour la millionième fois que je sais ce que je veux! Alors arrête d'essayer de me faire changer d'avis ça ne fonctionne pas! Il est trop tard de toute façon!"

Une dispute s'engagea entre eux:

- "Non il n'est pas trop tard! Est-ce que tu as oublié tout ce que tu m'as raconté concernant ta fiancée folle à lier? !"

- "C'était des histoires. Rien de tout ça n'était vrai!"

- "Je l'ai vue te poursuivre avec un fouet!"

- "C'était un jeu entre nous, rien de plus. Ca m'amusait!"

- "Je sais que c'est faux!"

Christine et Christopher s'échangèrent des regards. "Un fouet?"

Une voix féminine attira l'attention de chacun. - "TENDRE JAMES!"

Il sursauta.

Une femme très élégante, aux cheveux rouges et aux yeux bleus-verts , portant une longue robe rose à froufrous ainsi qu'un nœud jaune dans les cheveux, accourait vers la jeep, suivie de deux de ses garde du corps. L'un d'entre eux, poussait un brancard.

- "J... Jessiebelle, tu es ici?..." gémit James, surprit de la voir. Il s'était attendu à ce que cette dernière soit partie en vacance comme ses parents. De plus, il n'y avait qu'une chance sur 20 qu'elle se trouve dans cette propriété. Pourquoi était-elle là justement?

- "Je suis venue hier spécialement à Unys car j'étais invitée au bal des princesses. Je pensais retourner ce soir. J'ai bien fait de retarder mon départ. Quel heureux hasard! Mais j'y pense! Ce très cher Julian (*le majordome) m'a dit que tu t'étais blessé? Rien de grave j'espère."

James baissa ses yeux - "Je n'ai plus aucune sensibilité au niveau des jambes..."

Jessiebelle esquissa un sourire sournois, ravie d'apprendre que son bien-aimé ne pourrait plus prendre ses jambes à son cou en la voyant.
- "Comme c'est regrettable." s'apitoya-t-elle faussement.

Elle claqua des mains, se recula pour laisser la place à ses employés afin qu'ils emportent son fiancé sur le brancard.

- "Allez, ne tardons plus, il faut te mettre en lieu sûr mon tendre! Je vais prendre bien soin de toi, je vais de ce pas contacter un médecin!"

- "M-m-mais tu veux encore de moi? Dans mon état?" s'étonna James, de plus en plus inquiet.

- "Bien entendu mon tendre, tu sais que je t'aime toujours tel que tu es." roucoula Jessiebelle. Bien évidemment, ce n'était pas vrai car pendant toute leur enfance elle n'avait jamais cessé de lui faire des reproches sur sa tenue vestimentaire ou sa façon de se comporter.

- "Mais... je pensais... je pensais..." gémit James ne trouvant plus ses mots.

- "Ne réfléchit pas trop, tu vas encore avoir la migraine."

La belle, toute réjouie, accompagna son fiancé et les garde du corps à l'intérieur du château. Ensuite, le majordome referma les portes.

- "Eh mais... attendez!" s'exclama Jessie en se précipitant sur le seuil. "Je n'ai même pas eu le temps de dire au revoir à James! En plus, je voulais vous demander quand nous pourrions prendre de ses nouvelles!"

Elle tambourina plusieurs fois sur les portes mais personne ne répondit.

- "Je te l'avais dit Jessie, en le reconduisant ici nous l'avons jeté dans un nid de dardargnants enragés!" reprocha Miaouss en s'approchant d'elle.

- "Oh non; comment ai-je encore pût me laisser aveugler?" gémit la jeune sbire de la Team Rocket en soulevant ses mains sur son visage, assaillie par un sentiment de culpabilité. Elle garda la tête basse quelques secondes pour finalement retrouver son caractère déchaîné. - "JE VOUS ORDONNE DE NOUS LAISSER ENTRER! NOUS DEVONS ABSOLUMENT PARLER À NOTRE AMI!" hurla-t-elle en tambourinant de plus belle contre les portes, usant cette fois également de ses pieds.

Finalement, la voix du majordome retentit dans un parlophone. - "Si vous ne cessez pas immédiatement ce tapage, nous alerterons les force de l'ordre! Vous n'avez rien à faire ici, vous êtes dans une propriété privée et vous n'êtes pas invitée! PARTEZ!"

Ce message réussit seulement à enrager la jeune femme d'avantage, Christine, Eric et Christopher s'approchèrent d'elle puis l'encerclèrent, saisissant ses poings en l'éloignant des portes pour la calmer.

- "Jessie, tu ne dois pas t'énerver comme ça, ce n'est pas la solution." calma Christopher en lui caressant le dos pour la rassurer. A ce contact, elle se rappela James qui lui massait les épaules pour la réconforter quand elle était en état de stress; alors, se laissant emporter par sa tourmente, elle se retourna et bondit dans les bras du jeune homme aux cheveux bruns.

- "Christopher, je ne veux pas perdre James, il est tout pour moi. Ce n'est pas seulement mon équipier, c'est mon... c'est mon..." elle réfléchit sur ses mots pour dire finalement "... mon meilleur ami."

- "Ca va aller, tu ne dois pas te mettre dans un état pareil. Il ne manquera de rien ici."

(Mais moi je lui manquerais sûrement.) pensa-t-elle.

- "Ecoute Jessie." dit finalement Miaouss prit d'une idée soudaine. - "Il y a beaucoup de domestiques qui travaillent ici. En plus, ils vont être obligés d'engager du personnel médical et toi tu es experte en déguisement."

Jessie se recula de Christopher puis s'accroupit pour être à la hauteur de Miaouss, afin de comploter avec lui. - "Où veux-tu en venir?"

- "J'ai apporté dans la jeep, la valise-ordinateur de la Team Rocket parce que je me disais que nous en aurions besoin. Elle permet de pirater les programmes informatiques mais elle permet aussi de détourner les conversations téléphoniques et... tu sais quoi? J'ai un plan! Je ne suis pas l'intelligence infinie pour rien!"

(Note de l'auteur: Je remercie Haruna-Fanfic pour les idées qu'elle m'a proposé pour ce chapitre et les suivants).

CHAPITRE PRECEDENT - CHAPITRE SUIVANT

9 votes. Moyenne 4.78 sur 5.

Commentaires (4)

1. Kojiro64 03/01/2014

C'est magnifique!!!Si Miaouss avait été la tu l'aurais déjà fais chialer!!!

2. Maldorana 26/05/2012

Cette fic roxxs !! Sérieux c'est super bien écrit, tu as vraiment bien respecté les caractères des personnages tout en montrant l'attachement qui règne dans le trio.
Surtout ne t'arrête pas en si bon chemin alors qu'on sent de plus en plus le shipp arriver ! Si tu veux de l'aide ou des idées contacte-moi, je serais ravie de t'aider ;)
Tu peux me contacter sur le site fanfiction.net, j'ai le même pseudo

3. Maude 21/05/2012

Mais quel chapitre délicieux! Pour Jessiebelle c'était prévisible et logique mais j'aime beaucoup.
J'adore le faite que tu sois rester vraiment dans le caractère de chaque personnage, que ce soit de Miaouss, Jessie ou bien James, Ils sont parfait!
Et ce que j'aime le plus c'est que tu introduits doucement le rocketshippy tout en gardant le caractère initial.
En conclusion ta fic c'est un petit chef d'oeuvre la littérature Rocket
continue comme ça je veux la suite :D ♥

4. Caro 20/05/2012

Kyaah ! Je suis ta fic depuis le début !!! Comment te le dire... ELLE EST GÉNIALE !!!! Alors continues comme ça !! Franchement j'adore !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 06/08/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site