Lève-toi et marche (5)

Chapitre 5: La décision

- "Non, non arrêtez, je n'y arriverais jamais! Laissez-moi, laissez-moi tomber je vous cause trop de soucis. Jessie, je t'en supplie abandonne-moi!"

Jessie sursauta en entendant le cri de James. Elle resserra un peu plus sa poigne autour de la poitrine du jeune homme en sentant à quel point le cœur de ce dernier battait rapidement.

- "Chuuut, James, calme-toi ça va aller..." lui chuchota-t-elle dans l'oreille, repoussant ses cheveux lavande du bout de son nez. Tu ne dois pas te mettre dans un état pareil, Christopher et moi; au même titre que Miaouss, nous sommes tes amis, jamais nous ne pourrions t'abandonner."

- "Mais c'est ce que je désire moi!" supplia James. Il se mit à sangloter d'une façon défaitiste puis il baissa sa tête, laissant ses cheveux recouvrir son visage pour cacher les larmes qui coulaient sur ses joues. "J'avoue... je ne supporterais pas l'humiliation."

- "Hé, j'ai fait des études d'infirmières tu te souviens?"

Le jeune homme secoua sa tête à toute allure. - "Tu t'occupais des pokémon pas des humains et puis de toute façon moi je ne suis pas n'importe qui."

- "Allez arrête de faire ta poule-mouillée, tu sais que je déteste quand tu te comporte comme ça."

Christopher était de loin le plus embarrassé dans cette affaire. Jamais il n'aurait imaginé se retrouvant un jour à déboutonner le pantalon d'un autre garçon mais il lutta tant bien que mal pour ne laisser transparaître aucune émotion.

Jessie sentit James trembler lorsque Christopher lui abaissa le sous-vêtement. Ensuite ce dernier se leva et l'aida à positionner leur ami sur la toilette.

Tout compte fait c'était moins pénible que ça en avait eu l'air.

James se sentait vulnérable, comme retourné à l'état d'un petit enfant à qui on apprendrait la propreté mais il s'était fait une raison, dans son état, l'intimité il pouvait mettre une croix dessus, alors il ravalait sa fierté.

- "Bon voilà, j'ai terminé ce que j'avais à faire finalement. Est-ce qu'on va manger maintenant?" dit-il enfin pour essayer de retrouver la face.

Jessie sourit lorsqu'elle entendit son ami parler de nourriture. Quand il retrouvait l'appétit cela signifiait qu'il remontait la pente. Elle bondit sur lui pour le serrer dans ses bras. - "C'est comme ça que je t'aime mon petit James!"

Réconforté, ce dernier enveloppa à ses tours ses bras autour de son équipière. Il ferma ses yeux tout en posant son front sur son épaule puis pour la toute première fois de la journée, il murmura - "Merci."

Même s'il ne marchait pas encore, James avait fait un pas de géant en réussissant à mettre sa fierté de côté mais le sentiment désagréable d'être une "charge" pour ceux qu'il affectionnait refusait de le quitter.

Après avoir reconduit James dans la chambre, Jessie et Christopher s'attelèrent à le réinstaller bien confortablement. Ils soulevèrent le sommet du lit et le bloquèrent bien entre des coussins pour qu'il se tienne en une position semi-assise qui lui permettrait de ne pas avoir mal au dos.

Le jeune homme aurait du se sentir satisfait de toute cette attention tournée vers lui mais ça ne faisait qu'accentuer son sentiment misérable.

- "Je retourne mettre la dernière touche aux plats puis je vous apporte ça." dit Christopher en quittant la chambre.

James n'arrêtait pas de se torturer l'esprit à essayer de trouver une solution pour que Jessie, Miaouss et Christopher n'aient plus besoin de lui venir en aide. Malheureusement, la seule option qui était évidente à ses yeux était aussi celle qu'il redoutait le plus. (C'est maintenant que je dois me montrer courageux pour le bien de mes amis.) s'assura-t-il.

- "Jessie?..." Elle le regarda. D'un geste de la tête, il l'invita à s'asseoir à côté de lui.

- "Oui?" demanda-t-elle en prenant place sur le rebord du lit à côté de lui.

- "... tout à l'heure j'ai demandé à Miaouss s'il serait possible que tu décides de me renvoyer chez mes parents."

La jeune femme sembla scandalisée par cette déclaration. Elle bondit sur ses pieds, posant ses mains sur ses hanches. - "Non mais ça ne va pas? Tu penses encore que je veux me débarrasser de toi après l'aide que je viens de t'apporter? Mais que faut-il donc faire pour que tu comprennes que je ne veux pas t'abandonner à ton triste sort?"

- "Ce n'est pas du tout ce que je voulais dire."

Jessie fronça ses sourcils, elle ne comprenait pas du tout où son ami voulait en venir. Lui-même il ne savait plus ce qu'il voulait exactement maintenant. Une demi-heure auparavant, il aurait été horrifié à l'idée de devoir retourner dans sa famille mais maintenant qu'il avait réalisé que les contraintes qu'il allait infliger aux êtres qui lui étaient chers, étaient encore supérieures à ce qu'il s'était imaginées plus tôt, il préférait se sacrifier à retourner là-bas pour que chacun puisse retourner à sa vie normale et à ses propres occupations. Ce ne serait pas plus mauvais pour lui de finir ses jours en chaise roulante avec les remontrances de Jessiebelle à longueur de journée plutôt que de savoir qu'il empêchait ses amis de continuer à réaliser leurs rêves.

- "J'ai réfléchit maintenant. Je veux retourner chez moi, dans ma famille. Ce sera mieux pour nous tous. Ils ont assez d'argent pour m'acheter tout ce qu'il faudra pour m'assurer un mode de vie plus autonome. Je pourrais avoir la Rolls Royce des fauteuils roulants, tu vois? Ils payeront les meilleurs médecins pour se pencher sur mon cas, j'aurais ma propre infirmière, des pièces de la maison équipées rien que pour moi."

"Et Jessiebelle?"

"Elle ne voudra sûrement plus de moi."

Jessie ouvrit sa bouchemais aucun son ne quitta ses lèvres. Elle était à court d'argument. James, son James, choisissait la fortune plutôt que de rester avec elle alors qu'elle se serait pourtant pliée à mettre son orgueil de côté pour lui venir en aide du mieux qu'elle l'aurait pu?

Une voix familière brisa le silence.

- "Non mais James, ça va pas, tu as perdu la tête?"

C'était Miaouss qui était rentré dans la pièce. Il bondit sur les genoux du jeune homme en sortant ses griffes pour avoir l'air menaçant.

- "Tout à l'heure quand tu m'as parlé tu semblais penser le contraire!" lui hurla-t-il furieux, en postillonnant dans son visage.

- "Mais j'ai changé d'avis, j'ai réfléchis tu vois."

- "Et bien tu ferais mieux de ne pas réfléchir parce que tu penses très mal!"

- "Non Miaouss!" calma Jessie d'un ton sec en le prenant par la taille pour l'éloigner de leur ami, ne désirant pas qu'il utilise son attaque griffes contre lui pour ensuite le regretter "James a raison!"

Il rentra ses griffes, baissant ses épaules.
- "Mais on a qu'une semaine à attendre Jessie, ensuite la Team Rocket se chargera de lui!"

- "Et si le docteur Zekor change d'avis, y as-tu seulement pensé? De toute façon c'est nous qui avons été complètement fous, on aurait pas dût attendre et prendre cette décision tout de suite. Si ses parents viennent le chercher ici, personne ne sera arrêté. Il est clairement évident qu'il a besoin de voir un médecin. Chaque minute que nous perdons sans le conduire à l'hôpital c'est une chance de plus qu'il perd pour pouvoir remarcher un jour. Ses parents sont riches à en pleurer, ils pourront mieux le soigner que nous on ne pourra jamais le faire!"

- "Attendez une seconde, les parents de James sont riches?" s'étonna Christopher en entrant dans la chambre, laissant quasiment tomber par surprise le plateau de bols de ramens qu'il portait.

- "Oh oui ils sont riches comme Crésus." soupira James.

- "Vous ne pouviez pas le dire plus tôt? C'est une super bonne nouvelle ça!"

- "Sous l'effet de la panique nous n'avons pas pensé à eux" mentit Jessie.

- "Tu as été le premier qui nous est venu à l'esprit." ajouta James d'un ton terne, oubliant de préciser que cette idée était uniquement venue de Miaouss.

- "Oh purée, il faut les prévenir tout de suite alors! D'abord je dois le dire à... ERIC! CHRISTINE!"

Christine, qui était partie rejoindre son mari qui fumait à l'extérieur de l'habitation, retourna hâtivement à l'intérieur lorsqu'elle entendit les cris de son jeune frère. Eric en laissa tomber sa cigarette pour accourir à son tour jusqu'à la chambre, s'imaginant qu'un accident avait peut-être eu lieu.

- "Que se passe-t-il?" s'exclamèrent-ils à l'unisson en pénétrant dans la pièce. Ils furent soulagés d'y trouver tout le monde rassemblé, sain et sauf.

- "On a un nouveau service à vous demander." annonça Jessie.

Mais Miaouss de son côté, n'était pas du tout d'accord avec ça.

(Note de l'auteur: Commentaire s'il vous plaît, les lecteurs. Merci à "Haruna-fanfics" qui suit cette histoire, c'est grâce à toi que je suis motivée de la continuer. Je commençais à être à court d'idée donc j'ai décidé de faire un rebondissement. Ca peut donner cours à des tas d'éventualités possible.)

CHAPITRE PRECEDENT - CHAPITRE SUIVANT

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. Kojiro64 03/01/2014

Moi ça vas, je pense que le Rocketshipping n'est pas ce que j’attends la plus.Quand je pense que cela fais 2 mois que j'ai attrapé le virus des Rocketshipper et en plus c'est irréversible!!!

2. Rose-Violette 13/05/2012

Je te remercie Maude voilà un commentaire qui me va droit au coeur et m'encourage encore un peu plus fort.

J'ai déjà des multiples chapitres d'avance, je vais les envoyer à l'équipe du site très bientôt. Merci de t'intéresser à cette histoire. J'essayerais d'y intégrer plus de romance mais cela se fera plutôt vers la fin.

3. Maude 10/05/2012

Bon j'avoue je lis ta fic depuis le début et je n'ai pas encore posté un seul commentaire. honte à moi!
Ben que puis je dire à part que c'est génial ♥
Sincèrement ta fic est plein de rebondissement etc... En réalité on attend le rocketshippy pure et dure xP
Non mais sinon c'est wow *0* juste à coupé le souffle.
Je veux absolument savoir la suite, surtout que maintenant les parents et Jessiebelle vont revenir à la charge xDDD
vivement la suite ^^

4. tilit11 07/05/2012

Je veux savoir la suite !! ^^
Quel suspense ...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 06/08/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site