Lève-toi et marche 16

(Note de l'auteur: Avant que vous débutiez la lecture de ce chapitre, je tenais à préciser que plus de la moitié des idées sont issues de l'imagination débordante de Maldorana. Nous l'avons co-écrit via le "messenger de windows" Ce chapitre est donc une entière collaboration.)

Chapitre 16: Chamailleries

Jessie avait demandé à son pokémon de leur trouver un abri pour la nuit. Elle le suivit grâce à son cri car elle ne voyait rien devant elle, la forêt étant aussi noire que de la purée de pois. Après une heure de marche, toujours à pousser James; la jeune femme était épuisée et avait les pieds et le dos en compote. Elle s'arrêta en courbant l'échine, sur le point de perdre tout espoir, quand Chovsourir s'agita, faisant du bruit avec ses ailes. Jessie se redressa.

- "Tu as trouvé quelque chose?"

Les cris du pokémon devinrent plus insistants. Revigorée, Jessie accéléra ses pas. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir la forme d'une cabane se dressant devant elle.

- "Fantastique! Tu ne pouvais pas trouver mieux!"

Sur les précédents continents sur lesquels le trio avait voyagé, il était assez fréquent qu'ils trouvent des cabanes toutes équipées destinées à héberger les dresseurs pokémon en voyage initiatique qui s'étaient perdus en forêt. Mais ces cabanes étaient beaucoup plus rares sur le continent d'Unys.

Impatiemment, Jessie poussa la porte en bois avec la table sur laquelle était couché James, brisant le sommeil dans lequel avaient sombré les deux coéquipiers.

- "Que se passe-t-il encore?" demanda le jeune homme intrigué.

Jessie appuya sur un interrupteur, ne s'attendant pas à ce que la petite habitation en bois soit fournie en électricité; sa surprise fut double lorsque la pièce s'éclaira et qu'en plus de ça elle découvrit que la cabane était entièrement équipée d'un mobilier. Si ÇA ce n'était pas un bon présage...! Comme toutes les cabanes destinées aux dresseurs pokémon, elle contenait seulement 4 pièces : un salon, une cuisine, une chambre et une salle de bains.

Elle bondit sur le canapé et ôta ses bottes - "Aaaaah qu'est-ce que ça fait du bien d'avoir enfin trouvé un chez-soi confortable!"

- "Mais Jessie, tu n'es pas ici chez toi, nous ne savons pas si cette cabane n'appartient pas déjà à quelqu'un." remarqua James.

- "Comment? Maintenant que j'y suis installée, cette cabane est à moi!"

- "Aussi longtemps que personne ne vient pas la réclamer." murmura James. Jessie lui donna un mauvais regard.

- "Ouais ben c'est bien beau tout ça mais pour s'assurer que cette cabane contient bien tout ce qui nous sera utile, il faut d'abord vérifier si elle dispose d'un frigo et s'il est remplit."

Miaouss sortit de sa cachette pour se diriger dans la cuisine. Il ouvrit le frigo, n'y trouvant tristement rien à part quelques boissons mais ensuite il bondit sur un comptoir et poussa un cri de joie en ouvrant un buffet.

- "OUAIS! Il y a plein de conserves et il y a même de la nourriture pokémon!"

Sortant une de ses griffes il l'utilisa en guise d'ouvre-boîte pour se servir un peu de pâtée. Après avoir mangé, il servit également un bol à Chovsourir, puis il partit chercher la pokéball du Tutafeh de James que Jessie gardait dans sa poche et il lui offrit un repas à son tour.

Jessie regarda James, qui se tortillait pour essayer de se mettre dans une position plus confortable. Il n'était pas très bien installé sur ce brancard, dont le dessus du sommier était penché vers l'avant, lui donnant une position semi-assise. Luttant pour garder les yeux ouverts, elle se releva de sa place sur le canapé, puis inspecta ce lit de fortune à la recherche de la manette qui lui permettrait de donner une position plus agréable à son ami. Après plusieurs secondes de recherche, elle la trouva, malheureusement positionnée de l'autre côté du brancard. Faire quelques pas de plus était au-dessus de ses forces, sa fatigue et la douleur de ses pieds lui refusaient ces efforts. Elle choisit donc la facilité, se hissant par-dessus le jeune homme pour essayer d'actionner la manette; mais l'effort eut raison d'elle; elle tomba raide endormie, partiellement allongée sur James.

Le jeune homme, qui surveillait du coin de l'œil son pokémon, sursauta brusquement en sentant une "masse" lui tomber dessus. Il reconnut la longue queue de cheveux fushia si caractéristique de Jessie. Cette situation était plus qu'embarrassante. Il essaya de reculer la jeune femme, de la tirer ou de la pousser, sans pour autant risquer de la réveiller mais cela lui était impossible. La seule solution qui lui restait était de recourir à l'aide de Miaouss. Si lui, réveillait Jessie, ce serait lui qui prendrait la punition.

- "Miaouss !" gémit-il "Miaouss, s'il te plaît, viens m'aider, j'ai un problème."

Mais le pokémon ne répondit pas, il était habitué à ce que James dramatise pour un rien alors il n'allait certainement pas abandonner son repas pour des broutilles; si son ami avait souffert de quelque chose de vraiment grave, Jessie était là pour l'aider de toutes façons.

- "Miaouss, Jessie est tombée endormie sur moi je ne sais pas pourquoi. Il faut que tu m'aides à la faire bouger, sinon je vais mourir étouffé !" Cria-t-il en dramatisant les choses pour que Miaouss le prenne au sérieux.

Le chat pokémon qui était maintenant occupé à manger des sardines faillit s'étrangler avec une arrête en s'imaginant le côté drôle de la scène.

- "Miaouss, par pitié, vient m'aider, j'étouffe. Miaouss..."

Rien.

Finalement, James entendit un bruit de vaisselle et aperçut le pokémon parlant s'avancer nonchalamment vers lui. Miaouss avait fini de manger et mourrait d'envie de voir dans quelle position saugrenue s'étaient encore retrouvés ses deux amis. Il ne put s'empêcher de pouffer de rire en découvrant le jeune homme effectivement écrasé sous le poids de son équipière. Le pokémon parlant s'efforça malgré tout de regagner son sérieux, et dit :

- "Quand j'y repense, c'est normal qu'elle se soit endormie, vu qu'elle a passé des heures à te trimballer à travers bois pour nous trouver une planque. »

A ces mots, James écarquilla les yeux en fixant Miaouss, puis Jessie. Un petit sourire se forma alors sur ses lèvres. Elle s'était donné tant de mal pour lui… Il espérait un jour pouvoir lui rendre la pareille.

Pendant ce moment de réflexion du jeune homme, le chat pokémon grimpa sur le brancard, s'empara du buste de Jessie puis la fit pivoter, de façon à ce qu'elle retombe en parallèle à James, couchée sur son côté, collée à lui.
James observa les actions du pokémon s'imaginant qu'il pouvait lui faire confiance et qu'il allait donc ensuite essayer de trouver un moyen pour balancer Jessie sur le canapé mais au lieu de ça, Miaouss ajusta le bras et la jambe de Jessie par-dessus James puis retourna sur le sol provoquant un halètement de la part du jeune homme étonné.

- "Eh! Mais qu'est-ce que tu fiches? Tu ne vas pas nous laisser comme ça quand même?"

En ricanant, Miaouss couru jusqu'à la chambre. Ébété, James le regada partir, puis revint avec une couverture qu'il traînait derrière lui. Ensuite, Miaouss retourna sur le brancard. James s'en sentit soulagé de le voir revenir auprès de lui pour s'occuper de la position de Jessie mais ce soulagement fut de courte durée, malheureusement car il constata que Miaouss les recouvrait tous deux d'une couverture.

- "Mais qu'est-ce que...? Ah non! Tu ne vas tout de même pas faire ça !"

Il regarda le chat pokémon faire un saut agile du brancard au canapé en riant pour s'y rouler en boule.

- Allez, bonne nuit Jimmy !" Railla Miaouss.

James était fou de colère. Il protesta, en essayant de lever le ton le moins possible

- "Miaouss ! Si Jessie se réveille à côté de moi dans cette position demain matin elle va me frapper ! Miaouss ! Ne me laisse pas comme ça !"

Malheureusement pour James, Miaouss n'avait que faire de ses plaintes. Il se contenta de bâiller puis s'endormit.

Bien entendu, James eut quelques difficultés à trouver le sommeil . Il mourrait d'embarras avec Jessie collée contre lui, sa jambe par-dessus la sienne, son bras par-dessus son torse et sa tête contre son épaule. Il n'osait pas imaginer la réaction que la jeune femme pourrait avoir le lendemain matin.

Et l'aube ne tarda pas à venir... Jessie fut réveillée par un rayon de soleil lui chatouillant le bout du nez. Elle ouvrit les yeux lentement. Elle était bien, au chaud, sous une couverture. Ses yeux ne lui offrant pour l'instant qu'une vision floue, elle referma les paupières avec paresse, bailla, et remua légèrement. Elle sentait tout contre elle comme un corps endormi et contre sa joue quelque chose de doux, chaud, presque moelleux. Par reflexe, elle se coula encore davantage contre la forme à côté d'elle, cherchant encore un peu plus de chaleur. La jeune voleuse bailla une nouvelle fois, ouvrit les yeux et resta tétanisée. James. Ce fut la première chose qu'elle réalisa. Elle était SUR James. Incapable de bouger un muscle, elle sentait les bras du jeune homme autour de sa taille, sa respiration régulière, jusqu'à son souffle dans ses cheveux en bataille. Son esprit embrumé ne tarda pas à s'éclaircir, et elle reprit enfin le contrôle d'elle-même. Il lui fallait un coupable pour affronter cette situation si embarrassante, et il était tout désigné.

Une baffe réveilla James en sursaut, ensuite il sentit que Jessie lui secouait les épaules violemment en hurlant à pleins poumons.

- "James! Tu n'as pas honte?"

Elle le secoua un peu plus fort, hystérique.

-"Qu'est-ce que tu fais sur..."

A ce moment, Jessie regarda enfin autour d'elle, et réalisa enfin où elle était.

- "... ton lit..."

James, qui venait d'être retiré violemment du sommeil ne comprenait pas pourquoi Jessie lui hurlait dessus. Il se sentait à la fois bouleversé et perdu et ne savait pas quoi répondre. Il était incapable d'expliquer quoi que ce soit de logique car il n'avait pas les idées en place.

Après un large bâillement, Miaouss, furax se redressa de sa place sur le divan pour les pointer du doigt, postillonnant en hurlant

- "Hé, ça va pas de hurler comme ça de bon matin ? Il y a en a un qui pionçait encore je vous signale ! Heureusement que vous ne dormez pas ensemble tous les soirs… "

Jessie resta plantée maladroitement, assise face à James, qui s'était également redressé. Ils se fixèrent quelques instants, tous deux mal à l'aise. La jeune femme détestait ce moment de faiblesse. Elle devait trouver une opportunité pour s'échapper sans paraître trop bête. Une idée lui vint subitement, et elle déclara :

- "Il faut que je prenne une douche."

Sur ce, elle bondit du brancard et fila jusqu'à la salle de bain pour prendre cette fameuse douche, histoire de se remettre les idées en place.

Il ne fallut que quelques secondes à Jessie pour se déshabiller. Une fois dans la douche elle appuya son dos contre la porte et souleva ses mains sur son front, essayant de réaliser ce qui venait de se passer.

-"Bon", pensa-t-elle. Analysons la situation posément. Elle s'était réveillée dans les bras de James, la tête appuyée sur son torse nu, il n'y avait pas de quoi en faire une histoire. Après tout, ils avaient déjà fait bien pire… N'est-ce pas ? La jeune voleuse réfléchit à toutes les aventures qu'ils avaient traversées ensemble. D'accord, elle ne trouvait pas d'exemple concret, se dit-elle au bout d'un moment. Mais cela ne voulait pas dire quoique ce soit… N'est-ce pas ?

Jessie angoissait de plus en plus à propos des circonstances de leur réveil. Enfin, mais comment avait-elle pu se retrouver dans ce lit ? Dans les bras de James ! S'alarma-t-elle. C'était la faute de James, il n'y avait aucune autre explication plausible. Elle soupira. Si elle avait su, elle l'aurait frappé encore plus fort tout à l'heure. De toutes façons, il était incapable de bouger et de se déf…

Jessie ne finit même pas le cours de ses pensées et resta interdite. Il était incapable de bouger ! Alors ça ne pouvait pas être lui qui l'avait mise là ! Mais alors… Elle s'était donc endormi comme ça, tout contre lui ? Se demanda-t-elle, sceptique. C'était impossible. Sans compter que si elle ne se souvenait pas de s'être allongée contre James, qui sait ce qu'elle avait bien pu faire d'autre ?

A cette pensée, elle resta bouche bée et son cœur manqua un battement. Non, non, c'était impossible. Elle se refusait de croire qu'ils avaient… Brrrr, fit Jessie en attrapant le pommeau de douche. Il fallait qu'elle se détende et qu'elle arrête de réfléchir. Ses pensées la menant de plus en plus sur des sujets qu'elle avait peur d'explorer.

La sensation de l'eau tiède caressant sa peau dénoua un peu ses nerfs si tendus. La chaleur de l'eau lui remémora qu'elle avait tout de même trouvé agréable la sensation de la peau nue, chaude et douce de James sous sa joue. Elle s'était sentie en sécurité dans ces bras qui l'enveloppaient d'une façon si protectrice, même si c'était ceux de James...

Ce souvenir finit par la détendre pour de bon.

Après sa douche elle entreprit le démêlage de ses longs cheveux puis elle fouilla la penderie pour découvrir avec satisfaction de nombreux vêtements à sa disposition. Il y avait un peu de tout, de différentes tailles, modèles masculins et féminins. Le propriétaire de cette cabane devait être une personne vraiment généreuse ! Rien ne lui plaisait vraiment mais comme elle ne pouvait pas remettre son uniforme couvert de transpiration, elle porta son choix sur une mini-jupe rose et un chemisier assorti. Et puisque le sol était impeccable, elle resta pieds nus. Un peu de mascara et de rouge à lèvres et la voilà prête aussi bien physiquement que mentalement.

James déprimait en l'absence de Jessie. Son passage dans la salle de bain se faisait plutôt long et du coup, il pensait qu'elle réfléchissait au meilleur moyen de le faire payer. L'excès de colère dont la jeune femme avait preuve envers lui lors de son réveil n'aidait pas les choses.

Il s'imaginait que par colère, Jessie allait décider de le laisser à son triste sort pendant un moment pour le punir. Quand elle réapparu enfin au bout d'une heure, il lui lança un regard d'excuse implorant mais la jeune femme ne porta pas attention à lui, ce qui attira son attention fut Miaouss, toujours occupé à ronfler sur le divan, un filet de bave au coin de la bouche. Agacée par la paresse exceptionnelle dont son ami pokémon était capable de faire preuve, elle soupira bruyamment puis s'élança dans la cuisine.

- "Voilà, elle en a marre de moi..." songea James en la regardant partir tristement. Il baissa ses yeux, attristé par la pensée qu'il avait si peu d'importance. Au bout de dix minutes, il redressa la tête quand il fut surpris de voir Jessie revenir avec un plateau repas garni d'un bol de céréales, de crêpes industrielles et d'un jus d'orange. Il fut encore plus étonné lorsqu'elle entreprit de redresser le sommier du brancard pour qu'il soit plus à l'aise avant de déposer le plateau sur ses genoux.

- "C'est pour moi?" essaya-t-il en regardant le contenu du plateau.

- "Bien sûr. Sinon pourquoi est-ce que je te l'aurais servi ? Idiot !"

- "Merci !"

James laissa échapper un petit sourire radieux. Il mourrait de faim et de soif, ne s'étant plus nourrit depuis la veille au soir, donc il engloutit tout d'une traite; cela força un sourire de la part de Jessie. "Pourquoi n'ose-t-il jamais me le demander quand il a besoin de quelque chose? Qu'il est bête, il se serait laissé mourir de faim." pensa-t-elle. Quand James fut repu, il fut étonné de la voir se placer derrière la table pour le pousser jusqu'à la salle de bain.

- "Qu'est-ce que tu fais?"

- "Tu pensais que j'allais te laisser comme ça?"

James déglutit; non fier d'avoir pensé qu'en effet ça allait être le cas.

- "Je t'ai fait couler un bain, tu vois?"

Elle l'aida à aller aux toilettes sans qu'il ne dise un mot. Ensuite, elle le repositionna sur le brancard pendant que l'eau finissait de remplir la baignoire. Quand le bain fut prêt, elle retourna auprès de James et lui poussa les épaules pour qu'il se couche sur la table, désirant lui ôter le vêtement mais il protesta.

- "Non! Je préfère le garder!"

Jessie n'y comprenait rien, il n'avait rien dit quand elle l'avait aidé pour aller aux toilettes et voilà que maintenant il lui faisait du cinéma.

-"Depuis quand prend-on un bain en sous-vêtements? Imbécile! Ne fais pas de simagrées, j'ai déjà tout vu !"

Mais James n'était pas du genre à se laisser convaincre. - "Je sais que ça peut te paraître bête mais c'est ainsi, je préfère me déshabiller moi-même une fois que je serais dans l'eau."

Jessie appuya l'une de ses mains contre son front en soupirant. Il ne fallait pas chercher à comprendre quoi que ce soit dans la logique de James.

- "Tu sais que tu es fatiguant ?" Hurla-t-elle.

Mais il n'en avait que faire. Quand il était borné, il était impossible de le faire changer d'avis. Puisque c'était ce qu'il voulait, elle ne le força pas davantage. Elle le souleva dans ses bras et il s'agrippa à son cou.

- "Ne me laisse pas tomber hein!"

Qu'est-ce qu'il pouvait être agaçant. Cependant, il fallait avouer qu'il était plutôt drôle. Jessie desserra un peu sa poigne pour lui faire croire qu'elle allait le lâcher. Il poussa un cri d'effroi avec un ton de jeune fille; ce qui eut pour effet de faire rire Jessie aux éclats.

- " James, ne soit pas idiot, je suis tout à fait capable de te porter, je suis plus forte que toi "

Sur ces mots, elle le plongea sans grande délicatesse dans la baignoire.

James glapit en atterrissant dans l'eau.

- "WHAAAAA!"

Il se redressa, le souffle rapide puis pour provoquer Jessie lui répliqua.

-"Alors tu vois, tu m'as lâché d'un coup parce tu es loin d'être aussi forte que moi !"

Aussitôt, Jessie l'éclaboussa par vengeance mais James répliqua en lui balançant une grosse vague en pleine face, elle avala de l'eau et se mit à tousser bruyamment.

Une fois qu'elle eut retrouvé son souffle, elle enragea

- "ROAAAR! JAMES JE TE HAIS! "Tes gamineries n'y changeront rien, c'est MOI la plus forte!"

Il ne trouva pas de meilleure réponse que de l'éclabousser une seconde fois pour la contredire.

- "Emmerdeur..." pesta Jessie les dents serrées. Elle regarda ses vêtements trempés puis releva ses yeux vers James qui pouffait de rire, le fixant avec un regard meurtrier. Sur ce elle lui sortit d'un ton lugubre: - "Jimmy, tu vas me le payer… "

Alors elle enleva ses vêtements, James la regarda faire très étonné, il ne s'était pas du tout attendu à ça. À quoi jouait-elle maintenant?

Lorsqu'elle se retrouva en sous-vêtements Jessie commença à rentrer dans la baignoire avec lui. La voyant faire, James sentit qu'il rougissait:

-"Heu, je croyais qu'on ne prenait pas de bains en sou..." Commença-t-il.

Mais elle le coupa en lui enfonçant la tête dans l'eau quelques secondes. Il se débattit en secouant la tête autant qu'il le pouvait, agitant ses bras en l'air. Lorsqu'elle lâcha prise, James la fixa avec un regard amer.

-Tu profite de moi parce que je ne peux plus bouger mes jambes ! C'est pas du jeu, Jessie !

"Ah oui ? Cependant, je crois que tes bras fonctionnent à merveille ?..." Lança-t-elle sur un ton de défi.

James allait ouvrir la bouche pour protester, lorsque Jessie posa son coude sur le rebord de la baignoire, présentant sa main à son compagnon.

- "On va tout de suite voir qui est le plus fort de nous deux."

Il accepta, prenant sa main. Jessie serra ses dents en poussant le bras de James de toutes ses forces, malheureusement il ne faiblissait pas, elle vit sa main pencher, elle allait perdre... pour le déconcentrer elle l'éclaboussa de sa main libre. Il fit pareil. La main de Jessie lâcha, furieuse elle envoya plus d'eau sur son ami.

- "Tu l'as fait exprès pour me déconcentrer, avoue !" accusa-t-elle.

- « C'est toi qui a commencé ! » Répliqua-t-il immédiatement.

S'ensuivit une bataille d'eau très bruyante.

Toujours couché sur le canapé du salon, Miaouss fut réveillé par le bruit. Intrigué, il se leva puis marcha d'un pas lent jusqu'à la salle de bain dont il poussa la porte pour voir ce qui s'y passait. Ce qu'il découvrit le sidéra: Jessie et James étaient tous les deux en sous-vêtements dans la baignoire remplie d'eau. Jessie était positionnée sur James, les jambes enveloppées autour de son corps dans une sorte de prise de catch, les bras serrés autour de sa tête, sa poitrine écrasant son visage alors qu'elle lui arrachait les cheveux. James quant à lui, empoignait les bras de Jessie avec ses mains en gémissant.

Le chat laissa retomber sa mâchoire, les yeux ronds en les observant. - "Beuuhhh mais vous pouvez pas fermer la porte à clef pour faire vos cochonneries?"

Surpris par la remarque, Jessie et James abandonnèrent leur combat. Ils tournèrent leurs visages rougissants vers Miaouss, la bouche ouverte à la recherche d'un prétexte qui pouvait expliquer leur position puis ils se reculèrent brusquement.

Sans un mot de plus, Miaouss retourna dans le salon en faisant claquer la porte derrière lui. Les deux coéquipiers restèrent le regard fixé sur la porte quelques instants, la bouche ouverte. Soudain, James envoya une nouvelle rasade d'eau à Jessie.

-RRRAAAHHH JAMES ! Hurla-t-elle, avant de se jeter à nouveau sur lui.

(À suivre...)

CHAPITRE PRECEDENT - CHAPITRE SUIVANT

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site