Les chroniques de Miaouss (10)

Chapitre 10: Une sacrée surprise

Miaous : Ahhh, enfin seul. Je vais pouvoir continuer sans être dérangé toutes les deux minutes. Alors, je suis sûr que tout le monde ici a envie de connaître des détails croustillants sur mes deux amis humains, pas vrai ? Vous avez de la chance parce que j'ai pleins pleins de choses à vous raconter…

La lumière du jour commençait à baisser dans la vaste forêt où Jessie, James et Miaouss avançaient avec peine. Malgré les plaintes de Jessie qui avait mal aux pieds, ils marchaient depuis le matin, à l'affut des morveux.

-Je n'en peux plus, on s'arrête, soupira-t-elle en se laissant tomber sur le sol.

-Ah non ! On ne va quand même pas les laisser s'en tirer comme ça ? S'indigna Miaouss.

-La nuit va tomber de toute façon. On n'a pas vraiment le choix, observa James en s'asseyant près de son amie.

Comme d'habitude, Miaouss fut chargé d'aller chercher du bois pour le feu. Il faisait presque nuit quand il se mit en route vers leur campement de fortune. Soudain, il se figea au milieu du chemin. Il venait d'entendre des voix. Etant donné qu'il ne se trouvait plus très loin du campement, c'était tout à fait possible que ce soit Jessie et James. Mais les voix étaient trop distantes pour qu'il ne puisse reconnaître qui c'était. Il s'approcha à pas de loup et tendit l'oreille. Plus rien. Il fit encore quelques pas, et distingua un long gémissement, puis un soupir, un râle et encore un gémissement. Le chat pokémon n'en crut pas ses oreilles. C'était la voix de Jessie ! Ses deux amis osaient faire des cochonneries, alors qu'il n'était qu'à quelques mètres de là ? Les humains étaient vraiment écœurants, se dit-il avec une grimace de dégout. Miaouss s'éloigna un peu, mais rien à faire, il les entendait toujours.

-Hmmm… Oui, un peu plus à droite, gémit Jessie.

-Comme ça ? L'interrogea un James qui paraissait essoufflé.

-MA droite ! Rouspéta-t-elle.

Miaouss n'entendit plus rien pendant quelques secondes, puis il distingua à nouveau la voix de Jessie.

-Hmmmmm… Hmmmmmm… Oui, voilà, continue, l'implora-t-elle entre deux gémissements.

Cette fois, s'en était trop. Il n'allait pas attendre que ses deux équipiers répugnants ne finissent leurs petites affaires. Il avait monstrueusement faim, et il ne se laisserait pas couper l'appétit aussi facilement. S'ils voulaient faire des choses, ils n'avaient qu'à prendre une chambre d'hôtel, comme tous les humains respectables. Ainsi, il sauta hors du buisson le plus proche du campement, et débita, les yeux fermés.

-Non mais ça va pas de faire des cochonneries alors que je suis juste à côté ?! Hurla-t-il. Rhabillez-vous, et plus vite que ça ! J'ai faim moi !

Le chat pokémon avait toujours les yeux cachés par ses pattes, et ne voyait donc pas ses deux amis devant lui. Il n'entendait rien. Pas même le bruit d'un froissement d'étoffe. Il allait encore crier, lorsqu'il entendit la voix de James.

-Mais… On est habillé, fit le jeune homme sur le ton de l'évidence.

-Menteur ! Je vous crois pas ! Si vous croyez que vous voir tous nus va me faire m'évanouir, pour que vous continuiez vos trucs dégueu, vous vous trompez ! Je vais gerber mais c'est tout ! S'égosilla le chat pokémon avec violence.

Un petit silence se fit, puis se fut Jessie qui revint à la charge.

-Attends. Tu croyais qu'on était en train de… de… de s'envoyer en l'air ? S'indigna Jessie sans grande délicatesse. ESPECE DE PERVERS ! Cria-t-elle en retour.

Intrigué par la tournure que prenaient les choses, Miaouss retira prudemment ses pattes de son visage, et s'aperçut qu'il avait eu tout faux. Jessie était assise dans l'herbe et avait ôté ses bottes, tandis que James, installé un peu plus loin, tenait un de ses pieds entre ses mains. Mais oui ! Jessie avait mal aux pieds quand il était partit, alors elle avait sûrement obligé James à lui faire un massage ! Honteux, il s'avança vers eux sans les regarder, et déclara d'une voix boudeuse :

-Ouais, ben le jour où ça vous arrivera, tâchez de faire ça loin de moi…

Ses deux amis se lancèrent un regard incrédule, et prirent même pas la peine de répondre. Jessie tendit son autre jambe à son ami, et il continua à la masser en silence.

CHAPITRE PRECEDENT - CHAPITRE SUIVANT

9 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. J-Love 12/12/2012

j'adore cette fic

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 07/01/2013

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site