Flash back 4: Fuis-moi je te suis

Flash back 4 : Fuis moi je te suis

 

Jessie ouvrit les yeux la première, échouée sur la plage. Elle se releva et toussa avant d’enlever tout ce sable de son visage. "Mais… ? Ou suis-je…?" Elle parcouru le paysage des yeux et aperçu Miaouss plus loin, enfoui lui aussi dans le sable. Elle courut le rejoindre "Ça va, rien de cassé?" Il était sonné mais semblait en un seul morceau. "Non j'crois pô... mais j'ai un peu faim..." L'horrible gargouillis provenant de son estomac confirmât ses dires.

"Bon ca me rassure... Quel culot ce morveux d'encore nous avoir envoyé valser je ne sais où! On fait quoi maintenant... pff... Et où est James?"

Le chat n'en savait rien non plus alors il se mit à balayer l'horizon de ses yeux perçants lui aussi. Rien à part du sable, de l'eau et une épaisse forêt derrière eux. 

"On va se séparer, on sera plus efficace!", décréta la jeune femme en poussant Miaouss vers les bois qui semblaient bien inquiétants. 

Le chat traîna des pieds dans le sable et s'y engouffra alors, pas très rassuré, et repéra rapidement le ballon à son effigie tout ratatiné suspendu à un arbre. Il se précipita vers ce lambeau de montgolfière, espérant y trouver James.

De son côté, Jessie passa de l'autre côté d'une grande dune et localisa des rochers plus loin. Elle mit sa main au dessus de ses yeux pour mieux voir malgré l'éblouissement, et aperçu son ami entre les rochers. "James!!", s'écria t elle en courant à sa rencontre, avant de le retrouver grimaçant, se tenant la jambe fermement.

"James ?", l’interpella-t-elle encore en se penchant sur lui avant de poser elle aussi sa main sur la jambe de son ami, qui se mit à hurler à ce contact. Il poussa violemment Jessie, laissant apparaitre une large tâche rouge vif qui imbibait son pantalon blanc.

"Ahhh!" à la vue de tout ce sang, il se mit à pleurer… "Jessie... Jessie je saigne!", s’exclama-t-il en touchant faiblement sa jambe qui lui faisait souffrir le martyr.

"Euh… surtout, mais alors surtout ne bouge pas..." Mais Jessie semblait mortifiée et préoccupée par ce qu’elle voyait derrière l’épaule de son coéquipier, bien plus que par sa jambe blessée, et pour cause... James se tourna légèrement et 

"AHHHHHHHH" Ils se sautèrent dans les bras l’un de l’autre : une armée de Colhormards les fixaient, pinces aiguisées, prêts à attaquer.

"Pourquoi c’est toujours à nous qu’ça arrive", renifla James de plus belle 

"On est maudit…", Surenchérit Jessie en le serrant plus fort

"On est fichu…", James fondit littéralement en larmes. Une voix nasillarde brisa cet angoissant moment de confrontation entre les deux amis et ses affreux pokemons sauvages.

"Ehhhh les gars, regardez, il était encore dans le ballon !"

Miaouss arrivait vers eux tout excité en courant dans le sable chaud, brandissant fièrement une cage anti choc électrique contenant Pikachu.

"Miaouss c’est pas l’moment là…" Se crispa James qui n’avait pas détourné le regard des menaçants crustacés.

Jessie, elle, fit doucement rouler ses yeux vers son ami. "OH MON DIEU MAIS C’EST MERVEILLEUX REGARDE JAMES !! Miaouss a réussi à capturer le Pikachu du morveux !"

Elle s’était surement trop agitée ou avait fait railler sa voie de crécelle trop fort car les Colhomards se ruèrent alors sur nos amis, suivis de près par des Kraboss et leurs formes pré-évolutives respectives. Ils se dévoilaient sur les rochers petit à petit, et bientôt une centaine de crabes se mirent à les pourchasser.

"NIIIIAHH !!!!" Miaouss se mit à courir dans la première direction qui lui venait à l’esprit, c'est à dire vers la forêt, tenant la cage de toutes ses forces entre ses petits bras. Jessie avait prit plus d'avance mais elle rebroussa chemin en entendant les plaintes de James qui trainait plus loin derrière, la jambe blessée. "Attendez-moi !!!! Miaouss attend..."

Elle se retourna alors et dans un courage incroyable, évita les pinces d'acier des dangereux prédateurs des plages et invita James à prendre appui sur son épaule. Elle l’aida à s’abriter dans une sorte de grotte que Miaouss avait trouvé entre les arbres.

"Ahhhh… Ça fait mal…" James ne lâchait pas sa jambe. Il avait perdu beaucoup de sang et aggravé sa blessure dans la course...

"Arrête de gesticuler comme un aspicot! Laisse-nous regarder!"

Ses amis lui enlevèrent son pantalon pour voir mieux la dite blessure. "C’est moche…", dit Miaouss à vue de la profonde entaille suintante

"C’est infect!", surenchéri Jessie en exagérant ses gestes tandis que Pikachu détourna le regard, choqué "Pi..."

James s'assombrit un peu plus à l'entente de ses remarques, n'osant même plus regarder sa jambe, terrorisé.

Ils attendirent un moment, retranchés dans la grotte, épuisés et affamés. 

"Il fait presque nuit, les Colhomards sont partis, va chercher le kit de secours et ce qu’il reste de nourriture dans le ballon Miaouss, tu veux…" Il s'exécuta mais ronchonna un peu en y allant, saoulé d'être toujours assigné aux tâches ingrates.

Quand il revint, Jessie regarda ce qu’elle pouvait bien faire avec ça… "Voyons… le kit de secours est vide, il y a un set de couture… des sacs de couchage, couvertures… et le panier garni du vieillard aveugle…" ("Voler un infirme c'est facile, ça devrait être à ta portée James!", lui avait elle lancé pour le convaincre plus tôt dans la journée)

"Parfait ! A table !", S’exclama Miaouss, le couteau et la fourchette en main, avec un bavoir autour du cou. Il prit de peu de tout ce que contenait le panier et partagea en trois parties le repas (la sienne plus grande que les autres, évidemment) avant de s’engloutir le tout en quelques minutes.

Jessie avait faim mais elle devait d’abord soigner son ami. Elle chercha dans les affaires ce qu'elle allait bien pouvoir faire. "Hm…" Miaouss avait vidé le panier. Il ne restait qu'une bouteille trônant seule au milieu ; la jeune femme la saisi. 

"Voyons… Qu'est ce que c'est... du saké… Hm, ça fera l’affaire" Elle dévissa doucement le bouchon et versa l’alcool en grande quantité sur la jambe de James qui hurla en bondissant de plusieurs mètres à ce contact. "AHHHHHHHHHH mais tu es folle ça brûle !!!!!!!!"

"Reste tranquille si tu veux que je puisse faire quelques choses!" 

Il agrippa sa cuisse faiblement en gémissant, au bord de l'évanouissement. L'alcool rongeait sa plaie et lui envoyait une puissante décharge dans tout le corps. Elle se senti un peu coupable mais malheureusement cette étape était nécessaire... James pleurait, tordu de douleur "Jessie... j'ai trop mal..." Elle enleva alors son t-shirt blanc, le déchira grossièrement et tapota doucement la blessure avec le tissus pour absorber le saké. "Han...." James se recroquevilla un peu plus en gémissant, ne lâchant pas sa cuisse. Elle lui caressa doucement les cheveux qui étaient trempés de sueur et se mit à chantonner pour le calmer. Il se sentait partir tandis qu'elle perdait le fil de sa mélodie, ne sachant plus vraiment l'air, tout en faisant glisser ses doigts sur sa nuque, puis sur sa joue, le cajolant comme un enfant, comme sa maman le faisait quand elle était petite... Il avait les yeux entre-ouverts, comme s'il rêvait, une esquisse de sourire se dessinant au coin de ses lèvres. "Jessie... j'ai mal...", répéta t il encore "Chuuuut..." Elle le trouvait tellement mignon et vulnérable comme ça... Elle déposa un petit baiser du bout de ses lèvres sur le fond brûlant de son ami, avant de l'entourer de ses bras réconfortants. Le visage enfouis dans le cou de son équipière, James se calma un peu et fini par s'endormir contre elle, le seul endroit sur terre où il se sentait en sécurité. La nuit s'assombrit un peu plus sur l'île tandis Jessie se releva doucement, après s'être assoupie elle aussi. Elle n'avait aucune idée de combien de temps elle avait passé comme ca.  Elle regarda d'un œil attendri son ami enfin endormi et se dit qu'il ressemblait à un ange... Elle saisi alors ce qu'il restait de son t-shirt et le coupa encore pour en faire une bande qu’elle noua délicatement autours de la jambe de James, sans le réveiller. Les ronflements de Miaouss l'extirpèrent de son soin tandis que son propre estomac se mit à crier famine... elle se leva alors doucement et alla chercher sa part du repas. 

Depuis sa mésaventure dans le laboratoire, la team rocket s'était chargée de l'homme en noir et de ses sbires. Tout cela était derrière eux à présent mais quelques choses avait changé en elle, dans son comportement. Elle était beaucoup plus gentille et attentive qu'avant, ou du moins envers ses amis et derrière leur dos, car la destructrice impitoyable ne pouvait pas faillir à sa réputation! 

Elle prit sa part de nourriture sans un bruit, et alors qu’elle s’apprêtait à en faire autant que Miaouss précédemment, elle vit Pikachu, tout triste dans sa cage.

Elle s’approcha de lui doucement, vérifiant que tout le monde dormait, et s'adressa à lui dans un murmure... 

"Tu en veux ?" Demanda t elle en coupant un morceau qu'elle approcha de sa petite cage

"Pika ?" Il sentit la nourriture à travers les barreaux puis la prit entre ses pattes, et croqua un morceau. C’était délicieux.

"Pikachu !" Il sourit à Jessie en inclinant sa petite tête mignonne.

"De rien, allez, maintenant essaie de dormir...", dit-elle avant de glisser dans son sac. Il faisait terriblement froid et elle voyait que James affichait une expression de souffrance, même endormi. Il tremblait. Elle se leva alors, pour poser sa propre couverture sur son ami souffrant, avant de retourner dans son sac.

La nuit fut agitée, le bruit effrayant du vent s’engouffrait dans la grotte et faisait grelotter tout le monde, surtout la pauvre Jessie qui n'avait plus de couverture... Elle ne dormait pas et entendait ce pauvre Pikachu trembler et claquer des dents sans cesse... Elle prit la cage et la glissa dans son sac de couchage. "Voilà Pikachu, comme ça tu n’auras pas froid…" Elle lui sourit. "Pikapi…" "C'est pas ce que tu crois, c'est juste que je déteste les bruits de claquements de dents! Dors maintenant sale petit rat!" Il avait l’air plutôt reconnaissant quand même et ils s'endormirent ensemble.

Le lendemain matin, Jessie sorti de son sac sans réveiller la souris électrique, et vit que Miaouss était déjà debout… et préoccupé.

"Il faut l’emmener à l’hôpital il est pire qu’hier!". Il était inquiet et c’était bien normal : son équipier était livide, le visage humide et les yeux embués. Il ne réagissait plus vraiment… "On dirait qu’il s’est fait hypnotiser par un Soporifik et qu’il se prend pour un objet, il est complètement inanimé, regarde moi ça on dirait un pantin…", dit Miaouss en passant sa patte devant le visage inexpressif de son ami avant de soulever sa main qui retomba aussitôt sur le sol.

"Aïe…", Gémit faiblement James.

"C’est impossible Miaouss! Le ballon est complètement fichu, je suis incapable de réparer le système et de toute façon il ne peut pas voyager..." "On peut pas appeler un docteur qui viendrait ici? Tu as le numero de ton docteur Blanc?"

James entrouvrit les yeux à l'entente de ce nom, agacé

"Non mais de toute façon ca ne servirait à rien... il n’y a aucun moyen nous sommes au milieu de nulle part !  Je ne sais même pas s'il y a un hôpital ni même un centre Pokémon sur cette île... Nous allons devoir le soigner nous-même. Je suis presque infirmière pokémon et après tout ce n’est qu’une égratignure et James est plus fort que ça hein James!" Jessie affichait un grand sourire et lui donna un coup de coude comme pour l’inciter à confirmer ses dires, mais James était plus souffrant qu’elle ne voulait se l’avouer. Son sourire retomba aussitôt. La jambe de son équipier était infectée et la fièvre le rendait complètement incapable de bouger. 

Plus les heures passaient et plus ses amis étaient inquiets, même Pikachu, et surtout Jessie, qui était étrangement à ses petits soins. 

"Mais il ne faut pas que ça se voit!", se disait-elle.

Alors qu’elle changeait son bandage, penchée sur James, il s’était un peu réveillé. Il regardait la longue chevelure rose de son amie. Ses cheveux n’étaient plus du tout coiffés, ils retombaient contre son dos et des mèches venaient sur son visage, la gênant dans son soin. Il rangea alors une mèche rebelle derrière son oreille. Elle sourit. Ils n'avaient jamais reparlé de cette étrange soirée du bal de clôture de leur test. C'est à dire que cela évoquait le souvenir de l'enlèvement de Jessie et que c'était plutôt mal venu de ressasser toute cette mauvaise période, les mois de froid entre eux y compris. Probablement aussi parce que c'était gênant. Dans leurs forts intérieurs ils s'étaient tout deux convaincus qu'ils avaient perdus l'esprit à cause de tous ces chamboulements. James y repensa cependant en l'observant dans la pénombre.

"Jessie ?"

"Oui, James ?"

Il avait du mal à parler mais il voulait tellement remercier son amie qui s’occupait si bien de lui… Elle restait concentrée et James la trouvait très belle quand elle était gentille et calme comme ça… Ses gestes précis et pleins de tendresse touchaient profondément le jeune homme qui, dans un ultime effort lui murmura : "Merci de t’occuper si bien de moi Jessie… Tu es plus gentille que tu veux bien l’admettre, je t’ai vu avec Pikachu…"

Elle sourit à nouveau, un peu gênée. "Allez James, essaie de dormir, je te laisse encore ma couverture pour cette nuit, mais c’est que parce que tu es blessé, hein!" Elle sourit à nouveau.

Il était un peu déçu mais pas découragé. Tandis qu’elle se penchait pour le border, il se releva doucement vers elle et dans un élan maladroit, lui frôla les lèvres. Son visage changea d’un coup et s’en était suivi un geste de recul très brusque "Mais enfin qu’est-ce… qu’est-ce que tu fabriques?" La pénombre de la pièce masquait les joues de la jeune femme  qui avaient tourné au rouge magmar. Pauvre James… Il avait rassemblé tant de force et de courage… Il souffrait déjà assez comme ça !

"Je ne sais pas Jessie tu étais là si attentionnée ses derniers jours j’ai cru que… c’était ce qui devait arriver à ce moment-là, enfin j’en avais l’impression…"

"QUOIIIII ???", hurla Jessie. Elle prit peur.

"Non c’est… c’est pas ce que je voulais dire enfin Jessie, c'était qu'une impression... comme si j’allais, ahah! Non mais vraiment, je ne l’ai pas fait exprès…" James jouait la comédie mais il était attristé, et son amie lui tourna le dos en lui jetant la couverture a la figure sans dire un mot, le toisant du regard avant de rejoindre son sac de couchage.

"Après tout ce qu'on a traversé, tout était redevenu comme avant! Mais que fait-il, il gâche tout!" se dit-elle à elle-même.

Quand il fut remis sur pied après quelques jours, ce moment fut passé sous silence. C’est-à-dire qu’ils avaient laissé filer Pikachu et qu’ils avaient d’autres problèmes... Mais Jessie en avait fait une véritable obsession comme James avant elle avec la lettre.

"Il devait simplement être fiévreux et délirer…", Se répétait-elle, "Ou peut-être qu’il ressent quelques choses ? Il m'a révélé ses sentiments après le bal mais je n'en suis pas sure..." "En même temps comment résister à mon charme naturel… ?", "Et si je l’avais laissé faire ?"… Elle repensait à cette scène à chaque contact physique, à chaque moment de complicité, à chaque instant, en fait… Mais plus elle y pensait, moins elle trouvait ça délirant.

Après tout c’était le seul garçon en qui elle pouvait avoir confiance… Il avait été héroïque avec elle, il était gentil, drôle, serviable, il avait du goût, il était futé et même parfois intelligent, il était même plutôt pas mal … et sensible… pas très sûr de lui peut être… et peureux… mais courageux ! Il avait quand même quitté sa vie de riche héritier et sa famille pour être libre… et l’avait quittée une deuxième fois pour… les mêmes raisons ? Ou serait-ce possible qu’il l’ai fait pour elle ? Et si c’était possible… ? "Non c’est impossible il devait être drôlement atteint pour avoir osé cette attitude déplacée… !" "Mais est-ce que j’aurai aimé qu’il le fasse ?..."

Et les questions se succédaient sans cesse sans la tête de Jessie… C’est sûr qu’une fille aussi narcissique qu’elle ne songeait d’ailleurs plus qu’à ça. S’il ne l’aimait pas, qu’est-ce que cela pouvait signifier ? 

Elle se surprenait même à essayer de lui plaire mais forcément, à sa manière et pour ne pas paraître faible devant lui, elle redoublait de méchanceté. "Quel imbécile ! Il ne s’aperçoit de rien !"

Elle multipliait les efforts pourtant. Elle le complimentait sur ses plans diaboliques contre les morveux… mais il se lançait des fleurs… ! Elle faisait des sous étendus pourtant très explicite mais il semblait y être complètement sourd, des devinettes sur un garçon qu’elle aimait mais il ne comprenait pas et voulait même aider son amie à séduire cet inconnu… Pourtant il semblait avoir mal pris le fait qu'elle embrasse Alexandre, pourquoi s'en fichait il à présent...? "C'étaient les événements qui l'avait perturbé c'est sûr... Il s'en fiche de moi..." C’était peine perdue… 

 

De son côté, James essayait de se faire une raison mais c'était plus fort que lui : il l'aimait même s'il ne mettait pas de mot sur ce sentiment qui le parcourait. Mais il préférait la provoquer que de baisser les armes devant elle, de peur de la perdre et définitivement cette fois.

 

Miaouss prenait un malin plaisir à voir ses amis jouer au Chacripan et au Ratatta ensemble. Quand James faisait un pas, Jessie faisait sa tête de mule et reculait de 10, et ainsi de suite. Il devait agir, c'était certain, mais de quelle façon...? 

 

La bougie sur la table de la cabane tanguait tandis que Jessie et Miaouss riaient à gorge déployée sur le vieux canapé.

James était en train de se disputer au téléphone avec le QG de la team rocket 

"Mais je vous dis que je veux le récupérer, vous n'avez pas honte de me parler comme ça? Passez moi le boss! QUOI? Comment ça il dort?"

Ses amis se regardèrent en pouffant de plus belle. Il essayait de faire le dur mais vu de l'extérieur c'était plutôt hilarant : il faut dire qu'un James en combinaison pyjama à imprimés Eoko et coiffé d'un bonnet de nuit à pompon pouvait difficilement être crédible... "Non je ne patienterai pas! J'ai déjà appelé 5 fois aujourd'hui!" Il marqua une pause pour écouter son interlocutrice avant de reprendre "CA SUFFIT RENDEZ MOI MON MIME JR!" Il se tût un instant et s'énerva encore plus en entendant la réponse de Wendy, le visage crispé et rouge d'énervement, avant d'hurler dans le combiné "VOUS NE PERDEZ RIEN POUR ATTENDRE! ET JESSIE NE VOUS REMBOURSERA JAMAIS CE JUS DE FRUIT VOUS M'ENTENDEZ? JAMAIS!" La DRH lui raccrocha au nez et il jeta son téléphone par terre avant de croiser les bras, vexé par les moqueries de ses amis. 

"Ohhhhh allez je ne fais pas ton bébé James!", ricana Jessie

"Ouais c'est pas si grave...", dit le félin bipède  

"Mais je veux le récupérer il me manque! ", dit James tout en continuant à bouder.

Il s'éloigna vers la cuisine et revint avec un bocal de biscuits, affamé par cette altercation. Il en prit un à l'intérieur, qu'il partagea avec Sepiatop qui s'empressa de lui faire un bref câlin pour le consoler. Le Pokémon en prit un autre et se dirigea ensuite vers la chaise sur laquelle était posée les pokeball de Jessie et pressa celle de Banshitrouye pour que son amie le rejoigne. Il lui tendit le biscuit à la citrouille qui avait reprit sa forme initiale et qui accepta avec plaisir ce gâteau sec dans un sourire. "Comme c'est attendrissant...", dit Jessie, moqueuse. Sepiatop et son amie se mirent à s'amuser, projetant des ombres sur le mur, sous le regard attendrit de leurs dresseurs. James se plaça derrière eux près de la bougie sans un bruit et joignit ses mains pour projeter une image à son tour. Une ombre d'Oursaring apparu sur le mur de bois et Sepiatop prit peur. Banshitrouye, protectrice, se plaça devant lui et le défendit de cette fausse menace en projetant ball'ombre sur le mur. "Ils ont le même caractère que leur dresseur c'est marrant...", pensa Miaouss. Jessie se leva, amusée, et mis ses mains en une position elle aussi. "Et ça, qu'est ce que c'est?" Demanda t elle, fière de son imitation. Les amis restèrent sans voie, de même que les pokemons. "Euh...-commença James- c'est un metalosse?..." "Mais non enfin! Regarde mieux!", dit elle en précisant son geste. "Un migaloss?", tenta Miaouss "Rahhhhh mais noooon!" Elle changea encore la position de ses mains mais il n'y avait rien à faire, elle était nulle... "Ah je sais c'est fortresse!", s'exclama James. "VOUS LE FAITES EXPRÈS????" "Pomdepic alors?" "Ymphect?" "Togepi?" Jessie se mit à s'énerver, levant les bras au ciel. "MAIS NON BANDE D'IDIOTS C'ETAIT DRACAUFEU !" Ils se regardèrent bouche bée. Elle était décidément mauvaise à ce jeu... Miaouss la poussa et essaya de faire une forme lui aussi "T'es trop nulle! À moi!" Ils écarquillèrent les yeux pour discerner ce que cela pouvait bien être mais ça ne ressemblait à rien d'autre qu'une patte de Miaouss... "Euh... la queue d'un capumain?", essaya James "Un smogo?" Ses amis regardèrent Jessie dans un ricanement "C'est pas possible Jessie, tu dis ça pour nous faire rire?" "Vous m'énervez, c'est un jeu de débiles profonds tout comme VOUS!" Elle empoigna le paquet de biscuit et parti dans la chambre en claquant la porte. Sepiatop regarda l'endroit où était précédemment posé le paquet, d'un air déçu... James souffla devant le comportement immature et susceptible de son amie avant de continuer à s'amuser avec les pokemons. Miaouss, lui, avait faim comme à son habitude mais il s'en fichait qu'elle ai  embarqué ces biscuits car ils ne l'inspiraient guerre... Il se dirigea alors vers la cuisine et vit le portable de James par terre à l'encolure de la porte. Il le prit entre ses pattes pour le lui rendre quand il eu soudain une idée machiavélique! Dans un petit sourire narquois, il s'enferma dans la cuisine et ouvrit les messages. Il commença à écrire sur le clavier mais cela était difficile pour lui vu la taille de sa patte, et aussi au niveau de l'orthographe alors il prit son temps. "Tu fais la tête?" Au bout de 10min il avait fini et appuya d'un geste décidé sur "envoyer" à destination de Jessie. La réponse ne se fit pas attendre. "À ton avis?" Miaouss réfléchit mais il ne voyait pas comment faire pour les rapprocher... Il commença à écrire puis sorti sa griffe pour taper plus vite. "Viens me rejoindre, Miaouss est parti" Il pressa le bouton "envoyer" tout content. Elle répondit aussitôt "Parti où?" Il se mit alors à inventer, prit d'inspiration. "Tu l'as vexé il est parti dans la forêt" Il n'était pas sûr que ce soit crédible mais c'était trop tard. "Il est trop susceptible, quand il aura faim il reviendra", répondit elle. Miaouss s'énerva tout seul devant tant de mauvaise foi mais il fit mine de rien. "Tu viens alors?" Le vibreur rententi aussitôt "Pour quoi faire?" Un petit air diabolique se dessina sur son visage. "J'ai envie d'être seul avec toi" Il ricana et envoya ce message fatidique avant d'entre ouvrir la porte pour voir si James était toujours la. En effet il était toujours dans la pièce, allongé dans le canapé devant la télévision tandis que les pokemons s'endormaient plus loin, enlacés sur le tapis. Le vibreur du téléphone le fit sursauter. "Donne moi une minute"

Il s'applaudit lui même et sorti discrètement de la cuisine pour se cacher afin qu'elle pense qu'il était vraiment dehors. Il passa à pas de loup devant la salle de bain et vu qu'elle était éclairée, de la lumière s'exfiltrant sous la porte. Il s'allongea pour espionner la jeune femme et la vit en train de remettre ses cheveux en place avant de se parfumer. Il se frotta les mains tout heureux et se mit à courir en direction de la chambre et se plaça sous le lit sans un bruit. 

Jessie sorti de la salle de bain et s'avança vers son équipier toute contente, qui ne décollait pas les yeux de la télé. Elle portait une légère chemise de nuit surmontée d'une fine robe de chambre. Elle s'éclaircit la voix pour l'interpeller mais il ne répondit pas. Il se mit en revanche en position assise afin qu'elle puisse se mettre elle aussi sur le canapé. Il restait les yeux rivés sur le programme en tirant une petite moue mignonne. Elle se plaça à côté de lui, sans bouger. "Qu'est ce que tu regardes...?", demanda t elle timidement. "Oh ce sont des coordinateurs qui s'affrontent dans une émission" Elle regarda l'écran et reconnu Flora. Agacée à la vue de la morveuse elle prit la télécommande et changea de chaîne, ce qui ne fit même pas réagir James. Elle se demanda alors pourquoi il l'avait fait revenir si c'était pour l'ignorer, quel idiot... Le programme télévisé était pire que le précédent : c'était un reportage sur la migration des cotovoles. Miaouss les espionnait du couloir et désespérait de l'issue de son plan qui apparemment allait être un échec cuisant. Jessie se rapprocha un peu de son ami qui était recouvert d'un plaid "Tu peux m'en donner un peu? J'ai froid moi aussi..." Il tourna la tête vers elle et tira un peu sur la couverture afin de la partager mais elle ne pouvait pas se couvrir avec si peu. "Euh..." Elle attrapa bêtement le coin du plaid et le tira un peu plus mais il était emmitouflé dedans et donc assis dessus. "Bah rapproche toi..." lui lança t il sèchement. Timidement, elle se rapprocha de lui en recroquevillant ses jambes et mit le plaid sur ses genoux qui étaient désormais posés sur James et recouverts de la couverture. Des pensées nouvelles traversèrent alors son esprit au contact de son équipier... Elle attrapa sa longue chevelure et l'entortilla avant de l'attacher grossièrement en un chignon à l'aide de l'élastique qu'elle avait autours poignet. Elle s'était un peu agitée et son parfum flotta jusqu'à chatouiller les narines du jeune homme qui se mit lui aussi à divaguer, indifférent aux cotovoles défilants sur l'écran. Ils étaient silencieux et immobiles mais dans la tête de Jessie, elle s'imaginait son ami la blottir dans ses bras tandis que James attendait qu'elle se blottisse contre lui d'elle même. La situation était donc bloquée et Miaouss s'arrachait les moustaches dans le couloir devant cette scène qui n'était pas du tout à la hauteur de ses espérances. L'impatience légendaire de Jessie la poussa à faire le premier pas : elle se rapprocha encore, se couvrit un peu plus et posa sa tête sur l'épaule de James dont le cœur se mit à battre plus vite. "Je ne te gêne pas...?", demanda t elle en relevant son visage vers celui de son équipier. Son souffle sur ses lèvres avait troublé le jeune homme qui se senti rougir. Heureusement ils étaient dans le noir et ainsi elle ne pouvait le remarquer. "Non..." Il inspira profondément et dégagea son bras pour le passer derrière les épaules de la jeune femme, dont les joues s'empourprèrent à son tour. Ils restèrent là, collés l'un à l'autre et décontenancés, sans oser entreprendre quoi que ce soit. Les yeux plongés dans ce reportage sans intérêt, ils attendaient... Ils bouillonnaient intérieurement. Jessie fini par se lasser qu'il ne se décide pas et se leva brusquement. "Je vais me coucher, tu viens?" Le cœur de James se mit à battre plus vite à l'idée d'être dans le lit contre elle, mais il se dégonfla, de peur de faire une bêtise, n'ayant aucune idée de ce que Jessie pouvait avoir en tête. "Je vais rester encore un peu là, je viens après..." Elle tourna alors les talons et se dirigea vers la chambre, déçue... Le plan de Miaouss avait malheureusement échoué, du moins c'est ce qu'il croyait, car un émoi s'était créé entre eux malgré tout.

 

Jessie espionnait les morveux tandis que James surfait sur le net par cette belle après midi ensoleillée. Miaouss avait inventé pleins de stratagèmes mais rien ne fonctionnait et quand vit James en train de répondre à un mail de Jolene il eu alors une idée... Il se mit à côté de James et lança un cailloux sur son équipière qui se retourna en se massant la tête à l'endroit où elle avait reçu le coup. "Hey mais ça va pas?" James releva son joli minois de l'ordinateur et la regarda bêtement "Et bien quoi?" 

"C'est à Miaouss que je parle, tu m'as lancé une pierre!" "Mais non! Tu rêves ma vieille!" Jessie le saisi par le cou "JE NE SUIS PAS VIEILLE ESPÈCE DE SALE PETIT RAT DE GOUTTIÈRE!"  James se mit à ricaner 

"Qu'est ce qui te fait rire toi?", lança t elle d'un air agressif

"Oh rien... tu me fais rire c'est tout" 

Miaouss fit mine de se vexer "J'en ai marre qu'on m'accuse tout le temps de tout, si ça se trouve c'est Qulbutoké!" "Oh il doit être drôlement fort pour faire tout ça de sa pokeball! Et toi qu'est ce que tu fais sur ton ordinateur d'abord?"

James lui fit un signe de tête abstrait ce qui poussa son amie à se déplacer et regarder au dessus de son épaule. Jolene lui racontait qu'elle travaillait actuellement avec le professeur Zekor et lui demandait de ses nouvelles. Une conversation banale en somme, et pourtant elle ressenti un profond sentiment de jalousie mais comme d'habitude elle fit mine de rien. "Hm... passionnant... Bon, dépêchez vous de préparer un plan, je vais voir de plus près ce que les morveux mijotent..." Et elle se leva et disparu entre les arbres d'un pas décidé. Elle préférait partir pour ne pas piquer une crise et ne pas éveiller les soupçons... Les garçons s'activèrent alors à la recherche d'une idée. Miaouss avait réussi à piquer sa jalousie, il ne restait qu'à attendre qu'elle mûrisse...

 

Une fois calmée, elle retourna à l'endroit où elle les avait quitté quelques temps auparavant mais croisa James bien avant sur son chemin. 

"Hey mais qu'est ce que tu fais la à te promener, je vous avais pas dit de..."

"Eh stop! Ne fais pas un pas de plus ou tu risques de tomber dans notre trou!"

Elle regarda le sol, pourtant intact. 

"Mais quel trou?"

"Ahah et bien tu vois c'est le plan parfait que tu nous as demandé! Cette fois il est impossible de distinguer la route du piège!" S’enthousiasma James.

"Le coup du trou ? Tu es sérieux ?..." Jessie se cacha le visage dans ses mains, désespérée.

"Ce n’est pas un simple trou Jess! C’est un trou dans lequel se trouve mon nouveau filet, fabriqué à partir de matériaux ultra sophistiqués ! Anti-électricité, anti-feu, anti-eau ! Résistant aux paraspores, météores, lance soleil, becs, pinces, tout ce que tu veux… aux dards venins, même au tranch herbe, il résiste à tout Jessie, et même aux griffes les plus aiguisées d’un Miaouss affamé… ! Je l’ai baptisé très sobrement… le SUPER FILET ! » 

James prit une pause de Sulfura suprême. Il était très fier de son plan! 

"Le super filet tu dis, et tu es sur qu’il résiste vraiment à tout ?", demanda Jessie, sceptique

"Evidemment ! –sourit, James le doigt levé- Sauf à la chanson de Rondoudou, cela va de soi..." Elle s'effondra de désespoir.

"Bon ça suffit le téléachat, les morveux vont arriver d’un moment à l’autre", hurla Miaouss dans le talkie-walkie. Il supervisait le plan du ballon, lequel allait soulever le fameux filet une fois les morveux capturés. Enfin, ça c'est ce qu'il croyait car le chat avait sectionné les câbles du filet et mis une croix au sol plus loin. Il voulait les faire tomber afin qu'ils soient seuls.

"James à Miaouss, opération opérationnelle ! Je répète…"

"Tais-toi et viens...", le coupa Jessie en le tirant de l’autre côté de la route pour qu’ils se cachent, prenant soin d'éviter la croix tracée au sol. Miaouss se pencha pour examiner son plan… en allant dans les buissons, ils tombèrent dans le piège, le super filet céda et ils s'écrasèrent comme des crêpes au fond du trou. "Parfait! Niaahaha...", ricana Miaouss en se frottant les pattes. James était vert de rage.

"Tu ne sais même pas tracer un repère! Tu es une calamité vivante!" Cria Jessie 

Le jeune homme ignora cette réflexion, préoccupé par son filet.

"Je n’arrive pas à y croire! Ce filet était une arnaque! Je suis furieux, ils ont intérêt à nous rembourser!" Jessie s'emporta. "NOUS tu dis ? Ne me dis pas que tu as ENCORE pioché dans NOS économies pour ce filet pourri?!!!"

"Si, je le crains…" James se fendit d’un sourire innocent afin que Jessie ne le frappe pas. 

Il attrapa le talkie-walkie "James à Miaouss vous sommes tombés je répète nous … oh non… le talkie-walkie est fichu lui aussi…" James montra à Jessie l’objet complètement cassé.

"ESPECE DE…" Jessie s’apprêtait à lui donner une bonne leçon quand elle regarda James dans les yeux, alors qu’il s’apprêtait à se protéger des coups, et elle se calma immédiatement.

"Allez ce n’est rien, aide-moi à sortir de là avant qu’ils n’arrivent!"

James était stupéfait… "Elle ne pique pas une crise !!! C’est fascinant…" Il ne tenait pas à l’énerver davantage, il fallait profiter de la situation, alors sans poser de question il mit ses mains en position pour qu’elle puisse y mettre son pied afin de prendre de l’élan. Elle agrippa une pierre. 

"Aide moi à monter plus haut…"

James la souleva de terre et en voulant la pousser vers la sortie, il agrippa ses jambes mais elle glissa légèrement et sa main se déposa accidentellement sur… ses fesses! Aïe aïe aïe… Il rougit, terriblement gêné 

"Oh non elle va être furieuse contre moi, je vais déclencher une tempête, je n’y échapperai pas cette fois… !" 

Jessie n’avait pas remarqué, tant elle était concentrée à essayer de se retenir à une grosse pierre un peu plus haute pour prendre de l’élan. Tremblant de peur en imaginant les représailles de son amie, il essaya de dégager ses mains mais fit pire que mieux en la faisant chavirer et tomber… sur lui.

Jessie était hors d'elle! Quel empoté, il l’avait encore fait tomber! Il était décidément encore plus stupide qu’elle ne l’imaginait... Mais la position suggestive dans laquelle ils se trouvaient était bien trop agréable pour se fâcher… Elle était encore plus rouge que lui.

Elle sourit nerveusement, se tenant la nuque : "Hm…James mais qu’est-ce que tu as fais encore?…"

"Pardon Jessie j'ai... glissé..." Il était très surpris qu’elle ne parte pas dans une colère noire! Pour la deuxième fois de la journée!

"Oui je sais, -le coupa t elle-, c’est moi je euh… excuse-moi James". Elle tira sur son t-shirt pour le remettre en place, confuse.

"Non excuse-moi, j'insiste..." Et encore plus qu’elle s’excuse ! C’était merveilleux, tellement agréable et… oui agréable d’avoir sa sublime coéquipière au-dessus de lui… 

"Non James je t’en supplie ne dis plus rien, oublions ça..."

Ils étaient comme des idiots, à se regarder, à s’excuser l'un et l'autre comme des enfants. James allongé, les coudes pliés comme pour se maintenir demi assis et Jessie à cheval sur lui, la jupe très remontée, les joues chaudes et incapable de se lever. 

"Jessie… je…"

"Non c’est moi James… je ne sais pas je euh… HM!" Elle s’éclaircit la gorge mais se tut.

"Il faut que je me lève sinon nous allons nous mettre dans une situation dangereuse… ça va trop loin je n’aime pas ça…" pensa-t-elle, effrayée par cette situation qu'elle avait pourtant tant attendu. Ses pensées étaient court circuitées, elle ne savait plus parler.

Elle effleura la main de son coéquipier en voulant se dégager, mais à ce contact elle se figea. Ils se fixèrent à nouveau, comme choqués par ce geste pourtant anodin. Leurs yeux ne déviaient pas et l'envie dévorante de se jeter l'un sur l'autre les consommaient. Pourtant ils ne bougeaient pas. C’était la première fois qu’ils avaient cette sensation, "comme des papillusions dans le ventre" et ils n’osaient pas agir, de peur de gâcher ce moment, de faire fuir l’autre ou de dépasser les limites du raisonnable. Leur envie de se perdre dans ces sentiments nouveaux était très effrayante mais irrésistible…

Le cœur de James lui semblait être au bord de l'explosion ; son visage enfantin changea d'expression et il se senti tout d’un coup un courage insoupçonné. Le cœur près à bondir de sa poitrine et la gorge serrée, il remonta doucement sa main sur la cuisse brûlante de son équipière tout en ne la lâchant pas des yeux...

Elle frissonna. C’en était trop. Il méritait des claques, quel culot! Mais pourquoi l’arrêter? C’était si… excitant?

Ils se fixèrent durant quelques secondes à peine, les plus longues secondes de toute leur vie, avant que James ne remonte encore sa main, et ne releve un peu plus, se rapprochant dangereusement de visage de son amie… 

Elle esquissa un rire nerveux, dans l'espoir de dédramatiser ce moment tandis qu'il s’approcha un peu plus, effleurant ses lèvres. La jeune femme se senti terriblement troublée et ferma doucement les yeux en remontant sa main sur le flanc du jeune homme qui se crispa... "Mon dieu qu’est-ce qu’il m’arrive ?..." 

Son sang affluait entre ses cuisses, c’était la première fois qu’il ressentait ça de toute sa vie. Plein d’assurance, il ferma à son tour ses paupières et s’approcha comme voler un baiser à Jessie… mais des voix à la surface les extirpèrent de cette situation délicieuse

"Qu’est-ce que ce trou fait au beau milieu de la route?" s’interrogea Sacha, en se grattant la casquette

"Pika pi…" Son pokémon n’en savait rien non plus… 

"Les morveux!" s’écrièrent en cœur les amis, en se décollant l’un de l’autre aussi vite que l’éclair.

Miaouss arriva à la rescousse dans le ballon dans un rire machiavélique, chipant Pikachu au passage, qu’il plaça immédiatement dans sa fameuse boite en verre surmontée d’une ampoule.

"PIKACHUUUUUUUU", cria Sacha

"Pikapi… PIII...KA…CHUUUUU"… l’attaque tonnerre était évidemment inefficace. 

Miaouss leur expliqua comme d’habitude pourquoi, tout en lançant une corde à ses équipiers qui, en sortant du trou, s’efforcèrent de paraître naturels…

"Eh oui nous sommes de retour!"

"Pour vous jouer un mauvais tour et vous voler Pikachu!"

"LA TEAM ROCKET! J’aurai du me douter que c’était vous!" s’écria Sacha. Et la mission fut bien sur un échec.

 

Merci de commenter et de me donner des avis sur les passages que vous avez aimé ou moins et pourquoi :) ainsi je pourrais tenir compte de vos remarques et et retravailler mes prochains chapitres en fonction :)

Suite: Flash-back 5: La fontaine de jouvence

10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (8)

1. Poketoadstool 17/10/2016

Mince alors j'ai complètement oublié de mentionner combien j'aimais ce chapitre là! Je les dévore tous.

2. Chacha 16/10/2016

Merci les filles, ça me touche vraiment beaucoup ! Je prend énormément de plaisir à l'écrire en tout cas :) la suite sera bientôt dispo

3. Maëlle 16/10/2016

Wow c'est plus que magnifique. J'en ai eu des frissons pendant toutes les lectures de tes chapitres et en particulier de celui-ci. Tu as un don pour mettre les mots justes sur des sentiments et rendre des situations fictives plus que réalistes et propables. Bravo, c'est génial, tu ne peux pas nous décevoir à ce stade. Ne t'arrête pas en si bon chemin, ta fiction est le petit rayon de soleil de mes soirées actuellement.

4. Eleonore 16/10/2016

C'était adorable et agréable. James est un chou, je l'aime tellement quand il s'en remet corps et ame à sa Jessie, sa bouée de survie.

5. Chacha 15/10/2016

Awwww merci vous êtes adorables du coup je stresse de vous décevoir avec la suite ^o^

6. Pika 15/10/2016

Je voudrais t'aider mais rien n'est à retravailler.

7. Pika 15/10/2016

J'ai juste envie de hurler: "Allez-y sautez le pas!!!!!"

C'est mon nouveau chapitre préféré. Big love, big Aaawww.

8. Thuginette 2.0 15/10/2016

C'était sublime. J'aurais aimé que James reste blessé encore plus longtemps tant j'ai aimé toutes leurs interactions quand Jessie se préoccupait pour lui. Le coup de la chute dans le trou pour provoquer une situation embarrassante m'a transportée. J'étais scotchée à l'écran puis... Sacha a débarqué.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 17/10/2016

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site