Flash back 2: le test

Flash-back numéro 2! Le test!

Fullsizerender 4

Jessie prit de l'eau dans ses mains et y plongea son visage. La température était parfaite! Elle enleva ses bottes en premier, qu'elle déposa sur une pierre, ses chaussettes, ses deux t-shirts, son soutien-gorge puis sa jupe et enfin sa culotte. Elle se glissa doucement dans la source et soupira. Quel soulagement! Rien de mieux après une bonne journée de mauvais tours que de s'allonger dans de l'eau chaude et se relaxer! Elle prit sa respiration avant de se laisser couler entièrement sous l'eau puis ressorti doucement et entortilla son épaisse chevelure pour l'essorer. Cela faisait des jours qu'elle n'avait pas pu se faire un shampoing et ses cheveux étaient complètement figés à force d'abuser de gel pour faire tenir son étrange coiffure. Elle saisit le petit flacon étiqueté d'un Azumarill tenant le dit produit avec un pouce en l'air. Quelle idiotie, pensa-t-elle, les Azumarill n’ont même pas de cheveux… Elle fit mousser le shampooing et frotta énergiquement son cuir chevelu avant de le rincer et de s'appliquer une grosse couche de masque nourrissant. Elle prit ensuite sa savonnette qu’elle fit glisser sur sa peau.

-

"Je vais encore devoir attendre une heure avant de pouvoir me laver et quand j'irai, l'eau sera pleine de mousse...", râla James

"Ouais... c'est ça l'avantage d'être un chat et de pouvoir faire sa toilette sans s'mouiller!", répliqua Miaouss

James s'imagina un instant à quel point se lécher le corps pour se laver pouvait être dégoûtant tandis qu'il essayait de capter internet sur son ordinateur avec une parabole. 

"Ça y est! Je capte enfin!", s'écria-t-il en ouvrant sa boîte mail.

Il semblait absorbé par ce qu'il lisait. Son ami se pencha au-dessus de son épaule et se mit à lire également : c'était un mail du sergent Viper qui conviait le trio ainsi que tous les agents de terrain de la team rocket à passer un test afin de déterminer s'ils étaient toujours opérationnels et efficaces. 

"Et c'est quand...?" Demanda Miaouss

"Euh... -James parcourait le courrier des yeux pour trouver l'information- ah bin c'est demain...!"

"Demain????" Le chat bondit à cette annonce. Quelle poisse...

"Bon je vais prévenir Jessie et en même temps lui dire que je n'attendrais pas plus longtemps pour me laver!", déclara-t-il, sûr de lui.

Il marcha entre les rochers afin de trouver la source qui était un peu plus loin à l'abri des regards, et trouva son amie en train de rêvasser, allongée dans une cavité rocheuse dans l'eau qui n'était à présent qu'une énorme flaque de mousse, les yeux recouverts d'une serviette de bain pliée. Le jeune homme n'osa pas la déranger, surtout après une journée pareille : l'assemblage et le montage d'un nouveau robot, l'euphorie de s'imaginer riches et victorieux puis le combat Pokémon qui tourne mal, la destruction de l'engin, la décharge d'électricité, un envol vers d'autres cieux suivi d'un lourd atterrissage... Une journée banale, en somme, mais qui fatigue toujours autant. Il fit alors demi-tour mais se cogna le pied contre le gros rocher sur lequel étaient posés les vêtements de Jessie. La pierre était bancale et le choc fit chavirer les habits, notamment son haut d'uniforme duquel tombèrent toute sorte de trésors : un miroir de poche, des boulettes de riz enveloppées dans un papier, quelques pièces et un billet de 5 pokedollards, du maquillage, du chocolat tout fondu dont le papier était chiffonné, le pendentif que Leuphorie lui avait offert, des boucles d'oreilles oranges, et une lettre. Il fixa la lettre avec effroi, persuadé que c'était celle d'Emma. Il se sentait le besoin de la relire, même si cela lui était difficile et qu'il s'efforçait de l'oublier, mais c'était tellement tentant... Il la prit et la glissa dans son pantalon avant de remettre discrètement les affaires dans la poche sans un bruit, quand Jessie ôta la serviette de ses yeux "Je peux savoir ce que tu fabriques?" 

James se figea avant de se retourner doucement vers elle dans un grand sourire innocent. "Maiiiiis... rien du tout ..." 

Son regard accusateur semblait lui envoyer des dards venins. Elle croisa les bras. "Tu fouillais dans mes affaires James, je t'ai vu!"

"J'ai fait tomber tes affaires sans faire exprès, alors je rangeais, c’est pas pareil"

"C'est ça, prend moi pour une idiote! Je suis pas née de la dernière pluie, déjà tu boudes pendant deux mois sans raison, ensuite tu fais comme si de rien n'étais avant de fouiller dans mes affaires? Allez, crache le morceau!" Elle commençait à en avoir marre que James la rejette, elle en souffrait beaucoup et après avoir tout essayé comme type d'approche ou de comportement, elle avait finalement jeté l'éponge. À quoi bon s'entêter à attendre une réponse d'une porte blindée... Miaouss avait tenté sa chance lui aussi mais James restait muet comme une huître et le chat ne réussit pas à lui décrocher un seul mot alors, les deux acolytes avaient fini par le laisser dans son coin, même si cela était insoutenable pour eux. Après de longues semaines, il était revenu de lui-même. Sans raison... Mais c'était encore très dur pour elle de se sentir abandonnée de la sorte et encore plus de deviner ce qui pouvait se passer en lui. Le fait qu'il fouille dans ses affaires n'était pas quelque chose de bien mais c'était un début, une réaction. Elle intensifia son regard noir. James était pris au piège mais fit mine de rien en changeant de sujet.

"J'ai reçu un mail du sergent Viper, on doit passer une sorte de test sur trois jours pour voir notre niveau, quelque chose comme ça. Alors prend ton temps dans ton "bain"... On a une longue journée demain."

"DEMAIN?" 

"Oui c'est demain, on doit y être pour 8h je crois..."

Cette nouvelle fit oublier à Jessie sa question initiale et la soirée ne tourna d'ailleurs qu'autour de ce nouveau sujet…

 -

"Bonjour à tous, je suis le sergent Viper. Je tiens tout d'abord à souhaiter la bienvenue à nos nouvelles recrues, et comme vous avez pu le lire dans l'email officiel qui vous a été communiqué, vous êtes ici pour passer ou repasser un test d'évaluation afin de déterminer si vous êtes aptes ou non à être sur le terrain. Les MECF qui valideront seront titularisés et les agents déjà en service se verront réintégrer leurs fonctions.  Dans le cas échéants, vous vous verrez respectivement renvoyés ou rétrogradés. Je vous explique les modalités : Vous allez donc être jugés sur un trajet d'un point A à un point B. Il y aura trois points d'arrêts obligatoires dans lesquels se trouveront des épreuves : soit le parcours d'obstacle, le cambriolage en temps réel, et grande nouveauté de cette année, le combat Pokémon. Le..."

"Quel discours barbant... tu crois qu'il y a un petit déjeuner à la fin?", chuchota Jessie 

"Mais chuuuuut! J'essaie d'écouter!", ronchonna James

"Roh ça va, c'est pas comme si c'était intéressant... et puis on n’est pas des petits nouveaux nous, on connaît la maison!", dit Miaouss 

"Roh mais oui... et je meurs de faim...", se plaignit Jessie

"J'ai vu un distributeur de barres chocolatées à l'entrée Jess...", enchéri le félin

"Je parlais de quelques choses de gratuit..."

"Si seulement je connaissais l'attaque Jackpot..." 

"Mais taisez-vous enfin!"

".... seront tirés au sort. Vous vous placerez sous le numéro correspondant à votre nom une fois que je vous aurai appelé. Des questions?"

"Ah bah voilà, j'ai rien entendu!", lança-t-il dans un souffle qui fit se soulevé sa mèche lavande rebelle devant ses yeux.

Jessie ne prit même pas la peine de répondre et ouvrit son petit miroir de poche pour s'admirer, ce qui fit souffler une fois de plus son équipier humain et rire Miaouss.

"On va pouvoir commencer avec les filles."

Le sergent mit sa main dans un bocal à Poissirènes vide dans lequel se trouvaient pleins de petits papiers. Il les touilla puis en saisi un. "Cassidy. Vous êtes la numéro 1, veuillez-vous placer sous votre numéro je vous prie." 

La jeune femme se leva et se moqua de sa rivale au passage "La numéro 1, ça me va si bien, le hasard fait bien les choses, n'est-ce pas Jessie? C'est lequel ton numéro à toi? Le 404 not found?" Elle se mit à rire et continua son chemin avant de se placer sur l'estrade. Jessie n'avais pas compris la moquerie mais s'énerva quand même "Attend voir espèce de... raaaah!" 

Les noms défilaient pour se terminer sur notre tyran préféré. "Et enfin, Jessie vous êtes la numéro 8. Vous pouvez vous placer sous votre chiffre." Elle se leva et toisa Cassidy au passage, à son tour. "Et la meilleure pour la fin!", dit-elle en un geste faisant virevolter sa chevelure rose. Cassidy serra les dents mais ne se démonta pas : elle savait qu’elle était plus belle que cette idiote de Jessie.

"Et maintenant, les garçons!"

Les amis attendaient sans un bruit, espérant tous les deux qu’ils allaient tomber sur leur amie. Le sergent attrapa le premier papier et une nouvelle recrue, un type gringalet aux cheveux violets, rejoins alors Cassidy. James laissa échapper un petit soupir de soulagement de ne pas être tombé avec cette sale petite peste.

"Miaouss, numéro 2, placez-vous sous votre chiffre." Le chat se leva, hésitant, et obéit pour se placer près d'une nouvelle recrue maquillée comme un camion volé sans lâcher James des yeux. "Salut moi c'est Amber!", dit la jeune femme en dévoilant un imposant appareil dentaire. Miaouss s'écrasa le visage de sa patte, désespéré.

"Numéro 3, James!" Il se leva en faisant la moue puis alla rejoindre en trainant des pieds une jeune femme aux longs cheveux blonds coiffés d'une grande tresse en épi et jolis yeux noisettes pétillants.

"Salut, moi c'est James...", dit-il sans conviction en lui tendant la main

"Enchantée, moi c'est Jolene!", répondit elle en empoignant sa main d'un air enthousiaste.

Les noms défilèrent encore…

"Et enfin le numéro 8, Alexandre!"

James regarda le jeune homme se lever et se précipiter tout content vers une Jessie tout autant enjouée. Il les dévisagea tandis qu'ils se firent la bise en plaisantant. Mais qui était ce type? Ils se connaissaient?

Le test se débutait dans une heure mais à cause de ses amis, il n'avait rien écouté et ne savait donc pas ce qu'il fallait faire… Il se tourna vers sa nouvelle équipière ne sachant que dire, mais heureusement la jeune femme était une vraie pipelette. "Reste plus qu'à attendre notre plan, il est parti les imprimer!", dit-elle dans un large sourire.

"Ah d'accord...", souffla-t-il, déçu de ne pas être tombé sur Jessie qui en plus de ça plaisantait avec cet inconnu, ce qui fit naître un sentiment nouveau chez le jeune homme, entre l'irritabilité et l'envie de l'ignorer pour qu'elle le remarque...

"Et ensuite on décolle! Je suis super excitée de prouver ce que je vaux et d'enfin intégrer la team rocket!" Elle trépignait et son attitude faisait contraste avec celle de notre ami qui se retrouva néanmoins très vite détendu au contact de cette fille qui dégageait un trop plein de bonne humeur.

En attendant leur carte, ils firent alors connaissance : Jolene n'avait que 20 ans et venait de s'engager dans la team rocket suite à une énième dispute avec sa mère car elle ne voulait pas se marier avec un riche marchand auquel elle était promise. "Il a au moins 35 ans... quelle horreur...!" James lui raconta alors sa propre histoire malheureuse de mariage arrangé et ils se trouvèrent tout un tas de point commun, en particulier leur intérêt pour l'informatique. 

"Merci d'avoir patienté, voici vos plans." Dit le sergent en léchant ses doigts pour séparer les feuilles imprimées encore chaudes. Il en distribua un différent à chaque équipe et donna quelques indications. 

"Et toi alors James, tu faisais équipe avec qui?"

"Avec Jessie et Miaouss", dit le jeune homme en lui indiquant ses amis du menton. Elle se mit à rire. "Ce Miaouss est surprenant ! Non seulement il parle mais il a l'air d'avoir un sacré caractère! Il n'a pas raté sa nouvelle partenaire avec son combat griffe tout à l'heure!" James se tourna alors vers le félin bipède et le vit en train de se disputer avec la jeune femme dont le visage était jonché de deux grosses marques de griffure. "N'ouvre plus ta bouche, range moi ces affreuses dents de Sapereau!" 

Il sourit en replaçant ses cheveux lavande. "Oui, il est un peu trop... émotif parfois... il faut dire que c'n’est pas facile de changer d'équipiers quand on a des habitudes, on est en symbiose tous les trois et travailler avec quelqu'un d'autres ça va nous changer après des années ensemble..." "Apparemment c'est plus difficile pour vous que pour elle...", dit Jolene en inclinant la tête vers Jessie et Alexandre qui semblaient se connaître depuis des années. James les fixa un instant : il détestait quand son amie agissait de la sorte, quand elle minaudait avec un garçon et prenait des poses lancinantes en riant comme une morveuse aux blagues d'un dragueur de pacotille.

"Si tu veux mon avis, elle en pince pour ce mec!", plaisanta Jolene

"Non! Tu rigoles, Jessie ne s'intéresse pas à ce genre de type prétentieux!", s'auto-rassura le jeune homme, happé par ce nouveau sentiment désagréable qu’il éprouvait. 

"Si tu le dis..." Il sentait ses poings se serrer et alors il détourna la tête sèchement.

"Allez, allons préparer nos affaires, ne perdons pas plus de temps!", dit-il en entraînant sa nouvelle amie vers la sortie, dévisageant Jessie au passage. 

"Hey James!", s'écria la jeune femme aux cheveux roses en lui tendant la main 

Il se retourna d'un air dédaigneux. "Oui?"

"Bonne chance, à dans trois jours!" Elle lui lança un joli sourire sincère mais il préféra l’ignorer, agacé par cette sensation de jalousie qu’il ne se connaissait pas

"Merci Jess, bon courage à vous aussi!"

"Merci James!", répondit le jeune équipier de Jessie, dans un geste de la main.

Le gosse de riche le détailla : grand, athlétique, brun avec des cheveux un peu en bataille, les yeux noirs et un visage de mec de boys bands... le cliché du gars qui plaisait à Jessie. Il l'ignora lui aussi avant de passer la porte suivi de Jolene qui était un peu mal à l’aise

"Bon courage Jessie, à toi aussi Alexandre!", s'enthousiasma la jolie blonde. "À jeudi!"

 

James se sentait décontenancé mais prit sur lui alors que le départ fut lancé. Il prit les rennes. "Je voyage tout le temps, je vais gérer si tu veux!" Miaouss s'empressa de mener la danse lui aussi, agacé par cette potiche qui lui servait de partenaire. "Tu m'suis la cruche et interdit de parler ou d’sourire, sinon tu vas encore goutter à mon combo griffes, parole de Miaouss!" Elle le suivi sans rechigner, prenant au sérieux cette menace. Il se sentait comme dans la peau de Jessie et cela le remplissait de joie. « Hihihihiuuu ! » Il se frotta les pattes en y pensant.

Cette dernière prit justement la route avec son ami d'enfance qu'elle venait de retrouver par hasard. "On va prendre par-là!", dit-elle, leader dans l'âme. 

Et voilà nos amis partis. 

Sur la route, Jessie était plus calme que jamais... Ses amis ne l'auraient jamais cru si cela leur avait été rapporté, et pourtant elle appréciait ce moment hors de sa zone de confort, qui était devenue bien trop oppressante ces derniers temps...

Après plusieurs heures de marche effrénées, elle sorti sa bouteille de son sac et un petit détail l'interpella... Cette capsule de bouteille, décorée d'une étoile... Elle pensa furtivement à James mais Alexandre attira son attention 

"Regarde ces montagnes, et l'océan... waw... c'est magnifique! 

Elle regarda ce paysage luxuriant sans même s'émerveiller, un peu triste d'avoir pensé à son équipier et à son comportement distant depuis quelques temps...

"Tu veux que je te l'ouvre?", demanda le jeune homme en voyant elle regardait bêtement la bouteille encore fermée.

"Non ça ira..." Et elle la plaça entre ses dents avant de la faire pivoter pour la décapsuler. Le jeune sbire en herbe esquissa un petit rire "T'es incroyable Jess..."

"Ah oui tu trouves?", demanda-t-elle incrédule, la capsule dans la bouche.

"Oui c'est dingue... tu es vraiment une fille surprenante... allez continuons!"

 

Le voyage se passa sans encombre pour tous, sauf pour ce pauvre Butch qui se faisait appelé Chuck par son équipière tout du long. Décidément, il n'avait pas de chance.  

Jessie et Alexandre arrivèrent les premiers. "Tu gères Jess, tu dois avoir un GPS dans le cerveau, c'est un bonheur de faire équipe avec toi!" Dit le jeune homme en jetant son sac à terre. 

"J’ai l'habitude c'est tout, je connais le pays par cœur à force...", dit-elle en suivant le geste de son ami. 

"James a de la chance de t'avoir..."

"Boh tu sais, il n'est pas vraiment du même avis que toi je crois..."

"Ah oui? Il doit être aveugle alors..."

Jessie ignora le compliment, elle ne se sentait pas très bien, pas dans son état normal…

"Ce sujet est tabou, je me trompe?"

"Quel sujet?" 

"Et bien le sujet James...?" Elle fouilla dans son sac comme si elle n'avait rien entendu. 

"Vous êtes fâchés...?" 

"Non mais... je n'ai pas très envie d'en parler." Le jeune homme n'eut pas envie d'insister à l'entente de son intonation agacée et sèche.

"Tout ça pour dire que tu es une vraie meneuse Jess! On voit que tu as de l'expérience...", dit-il en se massant le dos, n'ayant pas l'habitude de faire autant d'efforts physiques en si peu de temps. Il enleva son t-shirt, dévoilant son large torse musclé, auquel la jeune fille lança forcément un coup d'œil. 

"Ça viendra pour toi aussi...", souffla-t-elle un peu fatiguée. "La première épreuve est le parcours d'obstacles, alors tu fais craquer ton dos et tu te mets en selle!" Il s'exécuta en riant un peu. 

"T'as pas changé, t'es toujours aussi autoritaire!" Elle sourit à son tour

"C'est toi qui est toujours aussi mollasson...", avant de lui tirer la langue.

Il répliqua d'un petit coup de t-shirt. À vrai dire étant enfant elle n'avait aucun ami... Cet Alexandre était le seul qui était gentil avec elle et pour le remercier, cette peste invétérée lui volait son goûter. Pourtant, il restait quand même, prévoyant même une part pour elle. Elle avait fait toute sa scolarité avec lui et ils s'étaient bêtement perdus de vue. Il était devenu vraiment attirant et Jessie ne pouvait pas le nier. Son intérêt pour elle lui faisait énormément de bien après qu'elle fut ignorée et rejetée des semaines durant par James. Le retrouver était plus sympathique que de tomber sur un  inconnu mais même si elle ne l'avouait à personne et encore moins à elle-même, ses amis lui manquaient... Voyager avec lui était vraiment bien mais il manquait cette petite flamme propre à son trio. Elle se souvint aussitôt que cette dite flamme s'était éteinte ces derniers temps... Jessie soupira mais Alexandre la coupa dans sa lassitude "Tu sais, on peut changer d'équipier après ce test et j'adorerai faire équipe avec toi..." Jessie se figea un instant. "Oui pourquoi pas..."

Cette idée se mit à la travailler... Après tout elle n'arrivait jamais à rien avec ces deux empotés et elle ne pouvait plus compter sur James qui avait changé, ni sur Miaouss qui avait par le passé déjà quitté le navire avant de revenir la queue entre les pattes. Ils n'étaient pas fiables, alors qu'Alexandre était une nouvelle recrue prometteuse et il avait de bonnes idées...

-

Ils passèrent l'épreuve du parcours du combattant qui fut un succès pour tous, excepté deux nouvelles recrues qui furent escortés en ambulance. 

Jolene était une vraie Ninja, souple et légère, elle ouvrit le passage pour James qui se débrouillait très bien aussi. Miaouss quant à lui n'était pas très rapide mais il réussit quand même à éviter tous les pièges, de même que son équipière, qu'il surnommait d'ailleurs Lippoutou. Jessie quant à elle fut agréablement surprise de l'endurance d'Alex et de leur coordination évidente, ce qui renforça son idée de faire équipe avec lui...

 

-

La nuit tomba doucement, venant clôturer cette journée éreintante…

"Tu veux qu'on joue aux cartes? J'ai ramené un paquet...", proposa Alexandre gentiment après avoir massé le dos de Jessie qui était épuisée : il avait suivi une formation de kiné pokémon et elle n’avait pas été indifférente à ses mains expertes…

"C'est d'accord mais sache que je ne te ferai pas de cadeau!", plaisanta Jessie en se relevant.

Et ils jouèrent ensemble au poker, s'amusant à miser des petits bouts de bois qu'ils avaient récolté tout autour d'eux. Leurs rires fendaient le brouillard qui s'était installé autour de leur feu de camp.

-

"Tu bluffes!" Jessie loucha sur son jeu et effectivement, elle bluffait, elle avait une main très mauvaise...

"J'en ai marre de ce jeu, si on jouait plutôt à quelques choses d'amusant...?", dit-elle en jetant ses cartes au sol tandis qu'il lui fit un signe de la main pour lui dire de patienter car il était en train de boire. Jessie donna un coup sous la bouteille et le pauvre garçon se retrouva trempé... 

"Heyyyy c’est pas drôle Jess..." Il s’essuya grossièrement le menton de sa manche ; il semblait vraiment ennuyé... Elle cessa de ricaner comme une enfant, prête à s'excuser quand il lui envoya le reste d'eau contenu dans sa bouteille au visage

"Ça c'est drôle par contre, ahaha!!"

"Ahhhhhhh..." Elle se releva d'un air furieux et replaçant ses cheveux trempés avant de lui foncer dessus 

"Tu perds rien pour attendre!!!!" Et ils se mirent à se chamailler en se chatouillant, en se battant comme des chatons, gentiment, comme à l'époque de leur enfance...

-

De l'autre côté de la colline, James plaisantait lui aussi avec Jolene...

"Allez Sepiatop... un... deux...trois"

Et il lança une cacahuète en l'air que son Pokémon englouti en un éclair sous les rires attendrit de son dresseur et de sa nouvelle amie

"À moi!" Elle en saisi une deuxième et l'envoya valser encore plus haut, tandis que le petit Pokémon s'envola en fonçant dessus et l'englouti encore.

"C'est trop! Je vais essayer de voir si Noctali fait ça aussi bien!" Et elle lança une autre arachide mais le Pokémon qui somnolait en boule à côté ne comprit pas le geste de sa dresseuse et Sepiatop s'empressa de la rattraper au vol. Ils riaient encore...

"À toi James!" Elle farfouilla dans le paquet froissé et en lança une autre en direction du jeune garçon aux cheveux lavandes qui essaya de la rattraper entre ses dents mais elle lui cogna le nez et retomba au sol.

"Ohh non j'l'ai loupé! À mon tour!"

 -

Le noir de la nuit s’approfondit et nos amis dormirent tous à poings fermés avant de se rendre au petit matin aux différents points repères de leur plan, rythmé d'un côté par la complicité grandissante de Jessie et son ami, de l'autre par le ton tyrannique de Miaouss qui adorait son nouveau rôle de chef, sans parler de celui de Cassidy, et du pauvre Butch qui avait abandonné l'idée de faire rentrer son prénom dans le crâne de sa partenaire. James lui, adorait son voyage en compagnie de Jolene. Elle était tellement légère et pleine de joie de vivre, elle lui changeait les idées et le transportait ailleurs. Il en avait bien besoin après ces trois mois d'ambiance glaciale au sein du trio. Mais l'idée de Jessie et ce garçon ne lui sortait pas de la tête... 

-

"Ouiiiiiii! On a réussi!!!!!" Jessie et Alexandre s'étreignirent avant de danser de joie. Ils avaient réussi à voler une toile dans un musée très surveillé sans même avoir déclenché l'alarme. "Tu es génial Alex, tu seras un super agent, crois-moi! Tu le mérites!" Le sergent Viper était bluffé !

Jolene et James, eux, réussirent tant bien que mal malgré la maladresse du gosse de riche.

« Tu le tiens bien ? », demanda James qui tenait la jeune femme fermement pour ne pas qu’elle tombe tandis qu’elle attrapait une statue de Raiku qui était l’œuvre vedette d’une exposition sur les pokémons légendaires. 

« Oui c’est bon, tu peux me remonter ! »

Il tremblait, pensant de toutes ses forces à ce que Jessie penserait s’il échouait, et alors il parvint à la hisser jusqu’au faux plafond, dans le conduit électrique mais la sculpture était bien trop imposante et ne passait pas… Il en avait assez de ces épreuves débiles ! Il tira plus fort et réussi à la faire passer sans même l’abimer « Allez, on y va ! », sous le regard amusé de son équipière.

 

 Miaouss, lui, avait tout fait tout seul, las de sa cruche : crocheter la serrure, sauter gracieusement comme s’il était en train de réaliser une entrée en matière pour Jessilina, entre les lasers encerclant le joyau qu’ils devaient subtiliser, à l’aide des lunettes infrarouges de James qui permettaient de les voir, et avait ensuite fait le chemin en sens inverse avant de partir en courant avec Amber qui n’avait définitivement servi à rien…

-

Arriva l'épreuve du match Pokémon qui elle aussi fut un succès. 

"Allez Miaouss, tu es un Pokémon non...?" 

"Je suis plus humain que toi! Allez, Lippoutou, attaque doux baisers!"

La jeune femme n'avait pas réagi à cette énième critique et avait lancé sa pokéball renfermant un Tutafeh. L'ambiance n'était pas au beau fixe, mais le combo griffe de notre ami s’était révélé plutôt efficace contre les deux ridicules Ramoloss qu’ils devaient affronter...

-

"Sepiatop à toi!" "Vas-y Noctali!", James et Jolene se donnèrent à fond et cela paya.

« Rafale psy maintenant ! »

« Noctali attaque ondes folies !!!!!!! »

Leurs adversaires complètement déstabilisés, c’était beaucoup plus simple, forcément…

-

C’était la dernière ligne droite : Jessie leva le doigt, sure d’elle aux côtés de son ami

« ALLEZ BANSHITROUYE LANCE VIBROBSCUUUUUUUR !!! »

« BRASEGALI LANCE-FLAAAAAME ! »

Les pokémons sautèrent ensemble et projetèrent énergiquement leurs attaques qui se mêlèrent ensemble en un jet violet et feu qui s’abattit avec force sur l’Alligatueur en face d’eux, et alors il tomba KO aux cotés de Racaillou qui était déjà hors-jeu.

-

Ils validèrent donc tous l'épreuve, sauf bien sûr quelques recrues n'ayant pas le niveau, dont Jérôme, l'ancien équipier de Jessie qui n'avait décidément jamais progressé...

"Ton Banshitrouye est au top Jess! Tu es une super dresseuse...", dit Alexandre après le match, encore dans l'ambiance.

"Merci tu te débrouilles très bien aussi tu sais!"  

"Merci... Mais c'est Braségali qu'il faut féliciter, pas moi!"

"Tu es trop modeste, ta stratégie était très bonne!"

"T'es gentille..." Alexandre se tu un instant puis prit son courage à deux mains. "Tu... tu viendras au bal ce soir?"

"Au bal?" Les yeux de Jessie s’illuminèrent en pensant à la robe qu’elle porterait…

"Et bien oui, le sergent Viper nous a adressé une invitation pour fêter notre réussite au test... On peut y aller avec qui on veut. Je sais que tu préférerai y aller avec James mais peut-être, enfin, je me disais que comme on ne se verrait peut être plus... tu… tu accepterais d'y aller… avec moi...?"

Elle était vraiment touchée… "Tu crois vraiment qu'on ne se reverra plus? J'en serai pas si sûre à ta place!"

« Ça veut dire oui ? », demanda-t-il timidement

"Ca veut dire que j'accepte avec plaisir!" Ils s'enlacèrent avant de rentrer à l'académie qui se situait non loin de là, leur chemin faisant une boucle. 

-

Tandis que James se pomponnait pour le bal auquel il avait poliment décliné l'invitation de Jolene, pensant y retrouver Jessie, il appréhendait maintenant de retourner à la réalité après avoir passé trois jours si dépaysants... Il ne reverrait probablement plus la jeune femme, et cette idée le peina un peu mais la pensée de retrouver Miaouss et Jessie lui remit du baume au cœur. Il regarda la lettre mais ne l'ouvrit pas, bien décidé à la remettre discrètement dans la poche de Jessie et ne plus jamais en parler. Cette histoire avait fait trop de dégâts. Il ferait en sorte de faire tout rentrer dans l’ordre, ce test avait été bénéfique pour lui et maintenant c’était plus clair que jamais : il aimait bien trop son équipe pour tout gâcher. 

 -

Les couples firent leur entrée dans la grande salle sombre du QG, décorée comme une boîte de nuit. Cassidy, vêtue d'une jolie robe rouge, cherchait tout autour d’elle Butch des yeux et se précipita vers lui quand elle l'aperçu, ses cheveux verts gominés en arrière. "Tu es là Buff, c'est super! Il faut que tu m'expliques ces trois derniers jours!"

"Je vais déjà t'expliquer comment je m'appelle!!", souffla-t-il entre ses dents.

Jessie s'était fait très belle elle aussi : les cheveux remontés en chignons et une mèche retombant sur son œil, dans une longue robe bleue nuit fluide, le cou encerclé d’un magnifique collier de perles, elle entra au bras d'Alex qui s'était fait très beau également, revêtu d'un costume trois pièces. James cherchait Jessie parmi la foule, suivi de près par Jolene qui le collait comme un chewing-gum, quand il l'aperçu en train de rire avec Alexandre près du bar. Il tira un peu sur sa chemise, angoissé. Il était très élégant, tout simplement vêtu d'une chemise blanche et d'un pantalon chino bleu marine, de jolies chaussures cirées et les cheveux attachés en queue de cheval. Il détailla alors Jessie qui rayonnait, elle était sublime. Les deux jeunes gens semblaient être un couple, ils plaisantaient sans cesse et lorsque la musique retentit, il invita Jessie à danser sous le regard déçu de James… Il alla alors vers Jolene tristement et la fit valser elle aussi, mais sans entrain. Alexandre prenait son rôle de cavalier très au sérieux tout en dévorant la jeune fille du regard. James ne la lâchait pas des yeux alors qu’elle l'ignorait complètement. Jolene se rapprocha plus près de lui, ayant un petit faible pour son nouvel équipier. "Tu vas me manquer Jim...", dit-elle tristement. 

James ne déviait pas son regard de Jessie.  "Toi aussi Jo... On gardera contact hein?" Il feignait de faire la conversation et d’être un peu triste lui aussi mais c’était plus fort que lui…

"On n’est pas obligé de le rompre...", chuchota-t-elle d'une voix envoûtante.

"Comment ça?", dit James, toujours en regardant son amie par-dessus l'épaule de Jolene qu’il n’écoutait pas vraiment. Elle attrapa le menton du jeune homme pour faire pivoter son visage vers le sien, agacée qu’il l’ignore et le regarda droit dans les yeux. "Le contact..."

James ne tenait plus en place, totalement insensible à la jeune blonde et pour cause : Alexandre avait descendu ses mains sur les hanches de Jessie. Il se dégagea de l'emprise de Jolene et se déplaça vers le bar, les dents serrées et le cœur cognant contre sa poitrine. Il attrapa énergiquement un verre de ponch et le serra de toutes ses forces : la jeune despote aux cheveux roses était souriante et semblait voler... Elle n'avait pas ressenti ça depuis si longtemps... Alexandre la fit tourner et virevolter tandis qu'elle ne pensait plus à rien. Il la serra plus fort "Dis-moi que tu seras mon équipière Jess..." La tête ailleurs et la danse l'ayant chamboulée, elle répondit par le silence mais entoura ses bras autours de son cou. Ce spectacle était insoutenable pour James. "Je ne sais pas trop, c'est allé si vite... il fait que j'y réfléchisse..."

Il senti qu'elle était vulnérable et troublée alors il rapprocha ses lèvres des siennes, sur de lui. Jessie ferma les yeux et se laissa prendre au jeu, embrassant son ami d'enfance à pleine bouche, tendrement, dans une étreinte. Elle se sentait désirée et importante, c’est tout ce qui comptait pour elle, son équipier l’avait blessé en la rejetant et sa peur phobique de l’abandon l’avait poussé dans les bras de cet Alexandre, qu’elle trouvait, il faut dire, plus que charmant… Elle perdit doucement le contrôle, laissant ce baiser la transporter…

James lâcha son verre qui s'explosa au sol. Se cœur semblait s’être arrêté et soudain, tout devint noir et froid autours de lui ; son cœur sembla lâcher et il senti le monde s'écrouler sous ses pieds, comme s’il faisait une chute de milles étages… « Mais… » Les oreilles bourdonnaient, il n'y avait plus de musique, plus rien, plus personne. Jessie embrassait ce type... C'était la fin de son monde. Il avait l’impression de se noyer, de se faire littéralement engloutir par un tsunami et il resta là, pétrifié, impuissant, la bouche entre-ouverte et les bras ballants, le cœur déchiré. Il se senti tout d'un coup seul dans la pièce, face à cette vision d'horreur. La nausée s'empara de lui tandis que la pièce semblait tourner et tourner autour de lui ne lui laissant qu'une seule image nette, celle de Jessie et cet inconnu, échangeant un baiser. Miaouss accouru "Ehhhh mais qu'est ce qui lui prend?" Mais il ne pouvait pas répondre, il était complètement sonné, sous le choc. Il senti de la colère grandir en lui et les larmes lui monter aux yeux, il ne pouvait pas réagir, il était trop choqué, comme mort à l’intérieur. Il était jaloux. Sa Jessie... c'était impossible, non! Elle l'aimait, il le savait, il l'avait lu! Il se senti trahi tout d’un coup et parti en courant, ne pouvant plus supporter ce spectacle insoutenable, poussant Cassidy au passage, et s'engouffra derrière la lourde porte de sortie. Il pleurait à chaudes larmes, bouleversé et incapable de comprendre ce qui lui arrivait. Le gosse de riche couru jusqu'à son vestiaire et resta un instant dans le noir à sangloter, gémissant, traumatisé avant de donner un grand coup de poing dans les casiers qui se déformèrent sous le poids du choc. « Ahhhhhhhhhhh !!!!!!!! »

-

Jessie desserra son étreinte et se senti terriblement mal tout d'un coup. Elle baissa les yeux et repoussa doucement Alexandre "Désolée mais... je ne peux pas Alex, pardonne moi..."

Le jeune homme changea d'expression. Il était déçu mais pas stupide. "C'est James c'est ça...?" Elle baissa les yeux. "Je suis désolée, mais grâce à toi j'ai compris certaines choses..." Elle s’était laissée faire par faiblesse, par besoin d’affection, mais elle ne voulait pas faire équipe avec lui, ce qu’elle voulait c’était rester avec son équipier, son meilleur ami, son acolyte déjanté, ce gosse de riche peu sûr de lui plein de manière, naïf et drôle, loyal, qu’elle aimait tant…

Elle sorti de cette danse doucement et se mit à chercher James dans la salle, déboussolée. Miaouss la harponna. "Ehhhh mais qui c'est celui-là? Tu perds la tête?"

"Miaouss, où est James?" Le Pokémon haussa les épaules et bientôt les deux amis se mirent à le chercher parmi les danseurs lorsque Jessie vit la veste de son ami posée sur une chaise près du bar, encerclée d'éclats de verre et souillée de ponch qui rendait le sol tout collant. Elle l'attrapa énergiquement et vit une enveloppe dépasser de la poche.... Une enveloppe qu'elle reconnut tout de suite. Elle la prit entre ses mains bêtement et changea d'expression avant de se diriger vers les vestiaires et d'ouvrir violemment la porte dans un fracas. "JAMES!"

Il se retourna et s'empressa de la rejoindre, les yeux gonflés avoir pleuré, mais il fut reçu par une claque d'une force incommensurable. Il massa sa joue, choqué. "Ma lettre, j'attends des explications!" Elle était hors d'elle, les yeux près à sortir de leurs orbites et les dents serrées de haine, brandissant la pièce à conviction sous le nez. Le dénouement approchait, tandis que Miaouss resta muet, mal  l’aise et ne comprenant rien, surtout. James ne chercha pas à nier "On devrait sortir... je pense..." "Nous sommes très bien ici. Tu l'as pris à la source chaude la dernière fois, je le sais. Je t'écoute." Elle ne plaisantait pas.

"Jessie écoute je n'aurai pas du mais je..."

"Non en effet, tu n'aurais pas dû. Tu as fait une grave erreur." Miaouss s'éloigna un peu, se souvenant de ce que Seviper avait subi quand il avait mangé ses cheveux : valait bien pas être au milieu quand elle avait ce regard là…

 "Écoute Jessie... je suis désolé de l'avoir lu mais il fallait que je sache... tu n'avais pas à me mentir comme ça..."

Jessie resta interloquée et se mit à hurler "TE MENTIR? PARCE QUE JE NE T'AI PAS MONTRÉ CETTE LETTRE? MAIS BON SANG C'EST QUOI TON PROBLÈME?" Ils n’étaient tous deux plus dans leur état normal, fébriles et emportés par leurs propres émotions, campant sur leurs positions, noyés dans cet affreux quiproquo.

"Mais il fallait que je sache..."

"Que tu saches quoi? Que ma mère m'aimait mais quelle a préféré partir chercher Mew pour le fric? ET BIEN LIS LA! LIS LA VAS-Y!", dit-elle en lui balançant au visage.

James ne comprenait plus rien. Il la saisi, le cœur battant la chamade et l'ouvrit doucement mais il renonça. « Jessie je viens de comprendre quelques choses... » Il se sentait complètement fou, désinhibé « En fait c'est clair, j'avais juste un blocage ou je ne sais pas... mais je ressens la même chose que toi Jessie! De t'avoir vu avec lui m'a ouvert les yeux c'était insupportable pour moi! Je l'ai toujours su mais je me voilais la face, mais ça y est je te le dis maintenant, je n'ai plus peur!" Elle resta silencieuse et pétrifiée tandis qu’l s'avança vers elle d'un pas décidé mais elle s'éloigna violemment, terrifiée, ne reconnaissant plus son meilleur ami

"Tu as bu de l'alcool James?" Elle ne le reconnaissait plus, et ne se reconnaissait plus non plus, chamboulée par ce test, cette séparation forcée de ses amis, par ce baiser, par cette trahison…

"Mais non!", sanglota-t-il de plus belle, épuisé tout comme elle par toute cette situation qui les dépassaient

"Écoute je ne comprends rien à ton charabia mais tu m'as menti, trahi et tu m'as blessé. Je ne veux plus jamais te voir. Plus jamais." Elle avait parlé calmement, sèchement, dégoutée par tout ça, et elle partit doucement, en titubant, perdue elle aussi, sans même prendre la peine de récupérer cette fichue lettre… mais il lui courut après "Non Jessie attend... comprend moi... s'il te plaît..."

Miaouss s'interposa alors

"Laissa la se calmer... Viens par-là..." James s'effondra assis au sol, la main boursoufflée d’avoir tapé si fort dans les casiers, pleurant faiblement, suivi par son ami qui le cajola, ne sachant que dire… 

James se livra alors entièrement au chat, laissant ses larmes s’échapper, roulant sur ses joues, à bout de force. Miaouss était choqué, terriblement, mais au fond de lui il avait toujours su que quelques choses de plus qu’amical existait entre ses amis…

"Dis-lui James, tu n'as plus le choix..."

"Je ne peux pas... je suis allée trop loin Miaouss..." Ils restèrent un moment comme ça, assis, tourmentés.

"Je peux la lire...?", demanda le chat timidement en louchant sur la fameuse lettre.

"Oui bien sûr..." James la lui donna fébrilement et se mit à lire à haute voix. "Ma petite chérie, ma jolie Jessica... mais attend c'est quoi ça?"

James lui arracha des mains et lu la lettre, en tremblant. C'était une lettre de sa mère, adressée à Jessie... Ils ne comprenaient pas...

"Mais... ce n'est pas ça que j'ai lu la dernière fois Miaouss je t'assure!"

"Viens, on va la retrouver... faut qu'tu lui parles..."

"Eh pas si vite les gars!", rugit une grosse voix derrière eux qui leur extirpa la lettre des mains. Ils eurent à peine de le temps de se retourner qu'un épais brouillard surgit de la gueule d'un Demolosse, et ils se retrouvèrent perdus, seuls et sans personne pour les aider, le bruit de la fête couvrant leurs cris... 

Flash-back 3: Opération sauvetage

9 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (7)

1. Charlotte 26/10/2016

Il a été modifié , il sera bientot remplacé ! :)

2. Chacha 12/10/2016

Ah d'accord excuse moi alors :) oui je vais retravailler ce chapitre ainsi que celui sur l'enlèvement de Jessie, et pour la suite je tiens compte de la remarque :) je vais plus étoffer les petits moments ! Pour la reste de l'histoire personne ne commente alors je me demande si j'aurai pas du explorer une autre piste de scénario :/

3. Poketoadstool 12/10/2016

Tu vas rajouter des détails? *chouette* Pour ce qui est de mon cas, mon avis tournait autour de ce passage là surtout parce que je l'aimais en particulier pas parce que j'avais un problème de compréhension.

4. Chacha 12/10/2016

Je crois que je vais réécrire le début car les avis tournent autours de ça alors que ce n'est pas le plus important :) je n'ai pas du assez détailler, mais en gros oui il est au début déterminé à lui dire qu'il n'attendra pas plus longtemps mais quand il la voit comme ça il y renonce...

5. Thuginette 2.0 12/10/2016

Vous voulez savoir quel passage j'adore? Quand James dit à Miaouss avec plein d'assurance qu'il va dire à Jessie qu'il n'attendra pas plus longtemps pour se laver et qu'au final il lui dit à elle: Tu peux prendre tout ton temps.

J'ai aimé le reste aussi bien sûr.

6. Chacha 12/10/2016

Ahah oui c'est un peu ça :) j'aurai du appuyer le fait que l'eau était recouverte de mousse et qu'il ne voyait rien, mais n'empêche qu'il sait qu'elle est nue et qu'il fait comme si de rien n'était

7. Poketoadstool 12/10/2016

Qu'est-ce que j'aime quand James nous fait son jaloux! Ce qui m'a vraiment marquée au début c'est qu'étant encore juste le meilleur ami de Jessie, il se permet de la voir nue et se baignerait sans trop de problème dans son eau souillée de savon. Ca c'est de l'amour!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 28/10/2016

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site