Flash-back 12 : Smoke and mirrors

Le soleil se coucha tandis que l'ambiance était aux festivités pour la traditionnelle fête des lumières du Bourg Palette, qui coïncidait avec le jour de l’anniversaire de Sacha. Tout le petit monde était assis en haut de la colline surplombant la maison, immergé dans le ciel tapissé d’étoiles scintillantes, perdu ensemble dans l’immensité de l’espace, émerveillé, et Délia alluma la première lanterne à l’aide du Simiabraz de son fils, suivie par Jacky…
« Tu allumes la mienne aussi… ? » Sacha regarda avec émerveillement sa lanterne s’éclairer à son tour, son fidèle Pikachu sur l’épaule, entouré de ses autres Pokémons…
« Pikapi ! »
« Arcanin, tu peux y aller… »
Et l’imposante créature alluma celle de Régis et de son grand-père
« Vas-y Braségali, allume les notre… », demanda Flora à son Pokémon tandis qu’il lança un faible lance flamme qui embrasa la lanterne de papier de sa dresseuse, avant d’allumer celle de Max, puis celle de Drew, qui lança un tendre sourire à la jeune coordinatrice, avant de regarder les autres s’affairer eux aussi…
« Allez Feurisson, allume nos lanternes toi aussi… »
« Feuriii ! »
Et ce dernier fit de même que pour Aurore, qui se tenait aux côtés de Pierre et Maya qui eux, avaient demandés l’aide du Reptincel de la jeune femme.
« A ton tour Léviator… »
Le pokémon de la championne d’Azuria alluma la lanterne d’Ondine de son lance flamme, ainsi que celle de Rachid qui se tenait près d’elle, tandis que Roussil embrasa celle de Serena…
« Et nous alors, on a pas d’Pokémon feu… », soupira Miaouss avant que Sacha ne se retourne vers le trio Rocket
« Simiabraz, aide-les… »
James serrât plus fort Jessie contre lui, glissant ses mains sur son ventre dans une caresse alors qu’elle tendit le lampion au jeune garçon…
« Merci Sacha… », lui sourit James avant d’embrasser les cheveux de son équipière 
« Oui merci morv… hm, je veux dire Sacha », enchaina la jeune femme dans un sourire sincère, quoiqu’un peu crispé
« Pas d’problème ! », répliqua le jeune dresseur 
« Pikachu ! »
« Ti tiplouf ! »
De la butte surplombant le village, on pouvait voir les premières lanternes poindre dans le ciel parsemé d’astres lumineux…
« Vous êtes prêt ? » demanda Délia en se retournant vers le groupe 
« Eh comment… qu’on en finisse et vite, je meurs de faim… », râla Jessie à voix basse, affamée, comme à son habitude. James leva les yeux au ciel et ignora cette réflexion alors que Délia souleva sa lanterne au-dessus de sa tête, et elle la lâcha, la laissant s’envoler et virevolter dans le tapis d’étoile… Sacha laissa la sienne s’échapper de ses mains à son tour, de même que ses amis…
Jessie, James et Miaouss desserrèrent leur emprise de la lanterne tous les trois ensemble et ils la regardèrent rejoindre les autres qui s’entremêlaient dans une danse de lumière magnifique, se reflétant dans l’océan…Jessie laissait son regard se perdre dans ce flot lumineux, parmi ces petites étoiles divaguant dans le ciel, s’éloignant, sentant son cœur s’alléger tandis que les points scintillants semblaient tendre vers l’infini, se confondant avec leur reflet dans l’eau… Elle se laissait cajoler par James, regardant tous ces sourires, tout cet attroupement si heureux, ces gens si gentils… Pikachu et Sacha tout près d’eux, là… C’était incroyable, irréel, et pourtant elle se sentait bien, aussi étrange que cela puisse paraître, et elle avait elle-même du mal à décrypter ce qu’il se passait en elle … Elle senti les lèvres de James dans son cou, et elle glissa ses mains sur son ventre, sentant la présence réconfortante de Miaouss, de ses Pokémons, les bras de James autours d’elle, sans détacher son regard de ce spectacle merveilleux, magique, de toutes ces lumières au-dessus de l’océan, comme si elle était dans l’espace, flottant au milieu de ces petits halos resplendissants…
 
« Tout ce temps, cachée dans mes pensées…Tout ce temps sans jamais y croire… Tant d'années si loin de ce monde et de la vérité… Me voilà sous le ciel étoilé, je suis là et soudain je vois… L'avenir s'est éclairé, ma vie est à l'endroit… »
 
James la câlinait, la voyant émerveillée, heureux et soulagé au milieu de toutes ces ondes positives : pour la première fois de sa vie, il n’y avait aucune ombre au tableau. Il était là, entouré de ceux qu’il aime, avec ses amis, sa famille : Jessie, sa future petite-fille, Miaouss, ses précieux Pokémons, et il en oubliait Eoko qui avait disparu, son passé, ses parents, Jezabelle, le décès de Jolene, la Team Rocket, plus rien n’existait ce soir, dans cette splendeur, cette plénitude, cet océan d’étoiles…
Et il étreignit plus fort sa Jessie contre son cœur, laissant ses peurs et ses craintes s’envoler dans le néant… Ils n’étaient plus bloqués désormais, depuis leur plus jeune âge ils étaient embourbés dans leurs galères respectives, et ils avaient eu l’illusion d’une liberté en intégrant la Team Rocket mais c’était faux : ils n’étaient que des Tiboudets attirés par la carotte de l’argent et de la fortune, sans même vraiment savoir ce qu’ils feraient si un jour ils atteignaient ce but, sans même savoir qu’au fond, leur véritable chance était d’être ensemble…
 
« Tout ce temps à rêver jour et nuit, tout ce temps à chasser l'ennui… Tant d'années sans voir ni comprendre le monde et la vraie vie… Elle est là, sous le ciel étoilé, je la vois et soudain je sais… L'avenir s'est éclairé, je devine où je vais… »
 
Ils regardaient enfin dans la même direction, sans objectif d’un quelconque profit, seulement celui d’être heureux ensemble… Sous la lune ronde et pâle, le monde leur semblait changé. Ils se retrouvaient eux-mêmes, comme une introspection, en face à face avec ceux qu’ils n’auraient jamais cru être… Ils leur semblaient voler au-dessus du village, voyant cette comète brillante qu’ils avaient lancé, comme un espoir, comme une chance, celle de changer, de changer de vie, de voir leurs rêves se réaliser, enfin : ils seraient des gens biens, ceux qu’ils sont depuis toujours au plus profond d’eux, ils ne laisseraient plus leurs échecs et leurs épreuves les façonner, faire d’eux de mauvaises personnes, bien au contraire, ils en feraient leur force, et ce bébé sera leur unique revanche sur tous ces gens qui leur ont fait du mal, leur triomphe sur leurs expériences familiales chaotiques, leur VICTOIRE.
 

(Oui j’adore Raiponce, et alors ?)

 

Flash-back 12 
 

SMOKE AND MIRROR
 

 


 

Les deux amoureux avaient pleuré longtemps, enlacés sur la terre battue froide, et Jessie avait brisé ce moment magique la première, son cœur battant à toute vitesse, bouleversée… « Il faut qu'on s'en aille James... », s’était-elle écriée, s’agitant, se relevant précipitamment dans un élan de panique… « Mais euh... pourquoi Jessie ?! Tu viens juste d'arriver… »
« Et tu n’te demandes pas comment j'ai fait pour te retrouver ici? Tu crois qu’j'ai le sixième sens?! J'ai fait boire la potion à Ariane et je me suis enfuie avec Miaouss, et quand ils vont s'en rendre compte, ils vont venir pour nous récupérer et je n'veux pas retourner là-bas James, j'ai besoin d'savoir... », s’énervait-elle en tournant dans tous les sens…
« Calme toi Jessie, tu es avec moi maintenant, tu crains rien... »
Il l’avait serré contre lui, de toutes ses forces, essayant d’apaiser ses angoisses tandis qu’elle pleurait faiblement, désemparée, regardant Miaouss qui ne disait rien...
« James a raison, on n'te laissera pas tomber! On va s'battre! », avait répliqué Sacha en se joignant à eux, triomphant
« Pikachu!! » Le petit Pokémon avait brandit ses petites pattes jaunes, animé par la même détermination que son dresseur
« Reste en dehors de ca morveux, c'est pas tes oignons! »
« Tu devrais t'asseoir... », avait tenté Miaouss, inquiet pour le bébé
« J'EN AI ASSEZ QU’ON ME DISE CE QUE JE DOIS FAIREEEEE ÇA SUFFIIIIIT! Viens James! On s'en va! » Elle l’avait tiré vers elle, bien décidée à s’enfuir 
« Ehhhh mais NON Jessie, calme-toi enfin! Que veux-tu qu'on fasse, on a nulle part où aller, on a pas d'argent! »
« T'aurais pas pu choisir quelqu'un d'autres que les morveux? T'as trouvé qu'eux, franchement? »
James se retourna vers Sacha une seconde, gêné, essayant de lui transmettre par le regard qu’elle ne pensait pas ce qu’elle disait, qu’il était désolé… et il se pencha vers elle à nouveau
« Tu crois que j'avais d'autres choix? Ces morveux comme tu dis sont les seules personnes que l'on connaisse qui ne veulent pas ni nous éliminer, ni nous enfermer! J'ai un travail ici, ils me donnent des responsabilités et un toit, de la nourriture, j'y suis comme chez moi, et depuis tout ce temps Jessie, c'est comme notre famille! »
« On a pas de famille James, notre famille c'est toi, moi et Miaouss, et tu l'sais! On n'a besoin de personne, viens! » 
Elle l’avait tiré par le bras, l’entrainant dans une direction quelconque, dans un geste confus et paniqué, comme si une menace directe était tout proche et qu’une course contre la montre avait commencé. James l’avait repoussé, ne comprenant rien, avant de la prendre par les épaules pour la raisonner…
« Eh mais qu'est ce qui t'prends Jessie? Tu as l'air épuisée, laisse-moi t’e... »
« NON ! J'ai pas envie qu'on m'enferme à nouveau et que tu te retrouves encore à devoir te battre James, tu veux finir comme ta copine Jolene? Parce que vu tes talents au combat je donne pas cher de ta peau! »
Son cœur manqua un battement à l’entente du nom de son amie décédée et tout lui revint en pleine figure : le Steelix, la panique, les cris, le brouhaha ambiant, la pénombre, le regard de Jolene qui se baisse et ses yeux qui se ferment alors qu’elle s’effondre au sol, Noctali et Raichu qui les font sortir, le poids de Jolene sur son épaule, cette cour, ses larmes, son amie sans vie dans ses bras, sous la lune blanche… Il saisit Jessie plus fermement, ne voulant plus jamais être confronté à ça, il ne retournerait pas là-bas, plus jamais…
« On n'ira nulle part Jessie, personne ne va t'enfermer et personne n'ira se battre, ça suffit maintenant, tu vas m'écouter! –Il la serrât de ses mains fébriles, appuyant son regard dans le sien, essayant de lui faire entendre raison, de la calmer alors qu’elle tremblait comme une feuille, en larmes- On ne va pas aller vagabonder dans la nature par ces températures, sans argent ni nourriture, et tu es enceinte, il faut que tu te calmes, tout va bien, on est ensemble maintenant, alors tu vas venir à l’intérieur avec nous et on va tous ensemble trouver une solution, ET SI JE TE SURPREND À ESSAYER DE CAPTURER PIKACHU JE TE PRÉVIENS QUE ÇA VA CHAUFFER JESSIE, EST CE QUE C'EST COMPRIS? »
Et à la surprise générale, Jessie avait accepté, décontenancée par l'air ferme et autoritaire de James qu'elle ne lui connaissait pas...
Le jeune homme travaillant au labo, ils étaient en contrepartie logés et nourris, et le Professeur Chen leur avait improvisé une petite chambre dans le laboratoire. Délia s’occupait bien de Jessie, et les garçons s'étaient parés à toute forme de défense, au cas où. James et Miaouss avaient même creusé une impressionnante galerie souterraine pour s'enfuir avec elle s’il se passait quoi que ce soit. Ils en étaient d'ailleurs très fiers : c'était probablement le plus beau trou qu'ils n'aient jamais fait, et en le terminant, ils étaient restés de longues minutes à admirer leur travail, accoudés sur leurs pelles, la larme à l’œil…
« L’œuvre de toute une vie, toutes ces années à creuser nous auront finalement servi à quelques choses… »
« C’est merveilleux Miaouss, nous avons fait ça mieux que des Triopiqueurs, il faut qu’on prenne des photos, sinon Jessie ne nous croira pas ! »
 
La jeune femme avait retrouvé ses Pokémons, et ils étaient tous fous de joie de la revoir saine et sauve, et tous surexcités de savoir qu'elle attendait une petite fille, même Banshitrouye, qui avait eu si peur pour elle qu'elle était finalement prête à tout accepter... 
Elle était entrée dans le laboratoire, les yeux rouges d’avoir sangloté dans les bras de James après leurs retrouvailles, et Qulbutoké l’avait vu le premier, avec son ventre rond, ses yeux bridés s’emplissant de larmes
 
« Quuulbutoké… »
« Miiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime !!!!!!! »
Le petit clown avait couru jusqu’à elle, suivi par Sepiatop, et ils l’avaient assaillit de câlins, sentant la présence en elle d’un peu de leur dresseur. Qulbutoké était si chamboulé qu’il n’avait pas bougé, au contraire de Seviper qui lui avait sauté au cou, trop heureux de la voir! Yanmega lui avait foncé dessus et avait frotté affectueusement son visage contre sa joue avant de se percher sur sa tête, et alors elle était apparue au fond de la pièce, trop bouleversée, enfouissant ses yeux dans ses longs cheveux oranges, ne pouvant pas se retenir de pleurer à chaudes larmes…
« Banshi… »
Jessie était dans le même état qu’elle, soutenue par James, près de Miaouss, entourée de tous les autres, en proie à trop de sentiments différents…
« Bah vous venez pas me voir… ? », avait-t-elle sourit entre ses larmes à Qulbutoké et à la citrouille, avant qu’ils ne la rejoignent en tremblant
« Banshitrouyeeee…. »
Elle l’avait serrée très fort contre elle, avant de cajoler son ventre, de même que le géant bleu qui avait salué le bébé qu’un salut militaire, comme à son habitude
« ‘toooooooooké !!!!!! »
 
Tous les morveux avaient été sous le choc d'apprendre que Jessie et James s'étaient désormais repentis, en plus d'être amoureux et futurs parents : il faut dire que ça faisait beaucoup d'informations plutôt difficiles à croire... ils étaient au départ quelques peu méfiants, puis avaient constaté l’évidence.
Après avoir participé à cette fête des lumières qui les avaient mis en appétit, ils étaient tous en train de dîner ensemble, partageant un délicieux repas dans une ambiance légère et heureuse, tout le monde discutait, plaisantait, les humains autours de la grande table, et les Pokémons des invités dans la cuisine (sauf Goinfrex qui s'était endormi après avoir été nourri auparavant) autours d'une petite table que Délia avait dressé pour eux. 
Des amitiés des plus improbables se créaient et on pouvait même entendre des phrases toutes plus irréelles les unes que les autres...
« Tu étais magnifique à l'épreuve des élues Jessie, tu as vraiment beaucoup de talent... », avait dit Serena, et le pire était probablement la réponse de l'intéressée...
« Oh merci, mais tu sais, tu méritais vraiment de gagner morveuse... »
« C'est vrai que je t'ai vu à la télévision et que tu étais vraiment bluffante! », avait répliqué Aurore
« Et comment vont tes grands parents James? »
« Ils vont bien, enfin je pense car ça fait un moment que je n'ai plus eu de nouvelles, mais c'est gentil de demander Flora, et comment vont tes parents? »
« Très bien ! Et d'ailleurs ils rient encore de votre prestation dans notre village! Et dire que des gens ont pris Qulbutoké pour Max… »
Son petit frère se mit à faire la tête avant que le géant bleu ne surgisse à ses côtés 
« QUUUUULBUTOKÉ! »
« Il faut dire que la ressemblance est frappante... », se moqua James tandis que Flora pouffa de rire, de même qu'Ondine qui était à côté d'elle, avant qu'elle ne reprenne sa conversation autours de la pêche avec Rachid... Serena plaisantait avec Sacha, lui faisant les yeux doux, observés régulièrement du coin de l'œil jaloux d'Ondine. Régis et Drew, eux, discutaient à propos d'ô combien le lien qu'on entretient avec ses Pokémons est important, faisant des parallèles entre matchs, élevage et concours, tandis que Délia et Samuel Chen parlaient de son cousin délirant, Raphaël. Max se retourna vers Jacky, de qui il regardait les dessins depuis déjà plusieurs minutes, émerveillés, et Pierre et Maya commencèrent à faire les curieux auprès du couple Rocket...
« Et vous avez déjà des idées de prénoms...? »
Jessie leva un sourcil face à l'air niais de son équipier 
« Eh bien vas-y James, dis leur, c’est pas comme si tu t’privais depuis le début d’la s’maine… »
« On a décidé de l’appeler Victoire… », rougit-il un peu en leur disant fièrement le précieux prénom de celle qu’il appelait déjà son petit trésor
« Ohhh comme c’est joli !! », s’enthousiasma Maya
« C’est très mignon ! Ca a une signification particulière pour vous… ? »
« Et comment ! C’est notre victoire personnelle et symbolique sur la vie, en quelques sortes… »
« C’est d’autant plus beau, vous êtes merveilleux tous les deux, pas vrai Pierre ?... »
Maya était toute contente, et cette situation lui donnait des envies de materner, aussi elle commença à y penser sérieusement, s’imaginant Pierre si aimant avec un bébé dans les bras, lui donnant le biberon comme il le faisait avec Manzaï autrefois, lui qui avait pratiquement élevé ses frères et sœurs, il ferait un papa parfait…
« Ooooh merci Maya !! », rougit encore James, tout content et euphorique
« En tout cas la grossesse te va bien Jessie, tu es rayonnante et épanouie, c’est fou ! »
« C’est vrai Pierre ? Tu m’trouves séduisante ? », se mit à glapir Jessie, ravie qu’on la complimente alors qu’elle se trouvait plutôt grosse et moche, blessée dans son égo que James ne la touche plus depuis leurs retrouvailles…
« Bien sûr ! »
« C’est pas comme si je te disais tous les trois secondes que tu es magnifique mais que tu m’ignorais… De toute façon tu n’m’écoutes jamais… », se vexa James en soufflant, faisant virevolter sa mèche lavande rebelle devant ses yeux
Elle leva les yeux au ciel
« C’est important pour une femme d’être remarquée par d’autres hommes tu sais James ! D’ailleurs Pierre le comprend tout à fait, c’est pourquoi il complimente l’infirmière Joëlle de notre ville, pour qu’elle ne se sente pas trop mal de nous voir si amoureux… », dit Maya dans un sourire tandis que Max et Ondine louchaient sur Pierre, mourant d’envie de lui tirer l’oreille à l’entente de cette phrase si innocente, et que Cradopo lui lança un regard noir de la cuisine, sous les rires moqueur de toute la tablée…
 
Du côté des Pokémons c’était la même chose : les Pokémons des morveux et ceux des deux ex-bandits s’entendaient tous à merveille et jouaient ensemble. Miaouss, Tiplouf et Pikachu se chamaillaient et riaient aux éclats, Banshitrouye avait retrouvé sa joie de vivre et elle était de nouveau proche de Sepiatop, comme si rien ne s’était passé. Et tous étaient d’humeur joueuse et taquine, sans aucune animosité, après tant d’années à avoir été ennemis, pourtant…
Et bientôt ils eurent tous fini de manger, aussi James se leva précipitamment afin d'aider Mr Mime, Délia et Jacky à débarrasser ; ils restèrent un instant dans la cuisine et tandis que les rires et les discussions fusaient, la lumière s'éteignit, et les 4 porteurs du gâteaux se mirent à chanter, rejoints par Pikachu, avançant dans le noir avec l'imposant dessert en forme de Pokéball, recouvert de bougies, suivis de tous les Pokémons, et tout le monde se mit à chanter, sauf Jessie qui détestait ce genre de démonstrations ringardes...
« Jooooyeux anniiiiiveeeeersaiiiiiire Sachaaaaa… »
« Pikaaaaaaa !! » 
« … joyeux anniiiiiversaiiire... joyeux anniiiiiversaaaaire Sachaaaa... »
« Pikapiii !!! » 
« Joooyeux aaaannivereersaaaaire!!!!!! »
Les applaudissements retentirent tandis que James vint se rassoir auprès de Jessie, Mime Jr montant sur ses genoux en applaudissant de manière synchronisée avec son dresseur
« Aha merciii!!! », s’écria le jeune garçon
« Fais un vœu mon chéri! », lui dit sa mère tout contente en lui faisant un bisou tandis que Pikachu sauta sur son épaule en gazouillant
« Pikaaaaachu! »
Il regarda tous ses amis, sa famille, ses Pokémons, Jessie et James qui lui souriaient, et il souffla sur ses bougies, ne faisant aucun vœu car finalement, il avait déjà tout ce qu'il pouvait désirer... Et Délia fit péter le champagne
« Qui en veut!? », demanda-t-elle toute enjouée en servant les flûtes qui se bousculaient autour d'elle
« Je peux récupérer la capsule? », s'empressa de demander James, avant de réprimander Jessie qui se faisait servir
« Pas de champagne pour toi mon cœur, tu n'as plus le droit! »
Elle haussa les épaules
« Tant pis, prend ma coupe James, et moi je prends ta part de gâteau! », lui lança-t-elle en lui mettant sa flûte dans la main, lui arrachant son assiette, et elle avala en une seule bouchée son morceau...
« Ehhhhh !! »
Elle sourit et l'embrasse furtivement, les lèvres pleines de crème pâtissière
« Je t'aime... »
« Euuuh… moi aussi mais il y avait un nombre de part exact... », ronchonna-t-il, se résignant à ne pas en avoir…
 
Ils étaient désormais en sécurité ici. Après avoir convaincu Jessie de rester, James avait eu la bonne idée de se déguiser au cas où des sbires viendraient fouiller la maison : il revêtirait son bon vieux costume de Samuel Chen et Jessie prendrait l’apparence de Délia, puis si ça venait à mal tourner, ils s’enfuiraient par le tunnel tandis que Sacha s’occuperait d’eux. Mais depuis que Jessie était arrivée ici, rien ne s’était passé : Ariane s’évertuait à ne pas la blâmer trop sévèrement : elle avait réussi à se libérer, elle avait fermé la fenêtre, et n’avait rien dit à personne. Lorsque Silver et Célesta étaient descendus, elle avait dit ne plus avoir trouvé Jessie et Miaouss à son réveil, et elle avait convaincu Giovanni de les laisser tranquille, qu’ils ne représentaient pas un danger, et le Boss avait accepté à contre cœur, voulant reconquérir son ex-femme, aussi il avait simplement fait placé le couple et Miaouss sous surveillance à leur insu. 
 
La fête n'était pas finie et tout le monde était encore en train de s'amuser, de danser, lorsque Jessie commença à se sentir fatiguée, s’ennuyant terriblement de devoir rester assise, sentant sa tête s'alourdir dans ses mains qui les soutenaient, les coudes sur la table, ses paupières restant difficilement ouvertes, regardant les invités virevolter au rythme de la musique entraînante...
Flora et Drew, Pierre et Maya, Rachid et Aurore, Max faisait valser Mr Mime un peu plus loin tandis que Régis faisait danser Serena qui lorgnait férocement sur Sacha et Ondine, et alors que Jacky dessinait la scène, Délia dansait avec le professeur Chen. James était accroupi à l'encolure de la porte de la cuisine avec ses Pokémons qui se moquaient de lui pendant qu'Empiflor lui gobait la tête... Elle sourit brièvement à la vue de ce spectacle et s'endormit quelques minutes, ne pouvant plus lutter, lorsque la main de James sur son épaule la fit sursauter
« On va se coucher? », demanda le jeune homme aux cheveux lavande en la voyant si éreintée 
« Non t’en fais pas, va danser... Ça va aller »
Il lui fit un bisou sur le front accompagné d'une caresse dans ses cheveux avant de se diriger vers Sacha qui dansait avec Ondine, tandis que Serena pestait intérieurement, ignorant son cavalier
« On va rentrer au labo, Jessie est fatiguée... »
« Pas d'problèmes, à demain James! », répondit le jeune dresseur un peu furtivement, en dévorant Ondine des yeux. Elle avait lâché ses cheveux et portait une petite robe verte ravissante.
« Oui et vous devez avoir besoin de vous retrouver un peu seuls... allez filez! », dit la championne d’arène dans un clin d’œil 
« Merci les enfants, passez une bonne soirée! »
Et il retourna vers Jessie, tout content d'être avec elle de nouveau, et il la soutint un peu pour qu'elle se lève 
« Viens ma puce, on va rentrer, ça va aller? »
« Evidemment qu’ça va aller James, j’suis pas en sucre... », râla-t-elle encore en se frottant les yeux avant de lui sourire
Il se plongea dans ses yeux bleus et se mit à rougir sans s'en rendre compte, avant d'arranger son châle sur ses épaules et de l'aider, malgré ses réflexions alors qu'elle était toute fatiguée. Ils firent le chemin et ils arrivèrent au laboratoire. James mit les clefs dans la serrure et tourna énergiquement la poignée avant de s'engouffrer à l'intérieur et de refermer la porte. Il accompagna Jessie jusqu'à la chambre et alluma le poêle avant de s'asseoir à côté d'elle

« Ça va, tu as passé une bonne soirée? »
« Hm oui, c'était trop bon et plutôt amusant, qui aurait cru que ces sales morveux puissent être aussi gentils...? »
« En fait ils l'ont toujours été Jessie, c'est nous qui étions méchants... »
Elle réfléchit un instant sans lui répondre avant de lui sourire
« Je suis toujours une mauvaise fille, tu sais... », plaisanta-t-elle en le regardant d'un air malicieux, avant d'enlever son châle
« Ah oui?... », demanda-t-il d'un air idiot, n’ayant pas compris, en la regardant se lever et le pendre à un porte manteau en bois. James dévorait son ventre des yeux, fou d'amour pour elle et pour sa future petite fille... Il sentait son cœur battre à mille à l'heure, toujours aussi impressionné par cette grossesse, comme si à chaque fois qu'il voyait son ventre rond il venait de l'apprendre pour la première fois
« T’es tellement belle... »
Elle lui sourit encore et retira ses chaussures, puis son pantalon sous son regard incrédule 
« Je sais... », minauda-t-elle avant de se rapprocher du lit, joueuse, avec son petit air de chipie
« Alors, tu es d’accord pour rester ici… ? », demanda James timidement à son équipière qui se plaça sur ses genoux à cheval sur lui en l'enlaçant
« J'en sais rien... », chuchota-t-elle avant de caresser ses cheveux lavande, de replacer ses mèches rebelles... Elle le trouvait tellement beau, avec son visage angélique, doux et parfait, son nez retroussé adorablement mignon, ses grands yeux émeraude enfantin pleins d'amour qui la regardait, sa petite bouche en cœur qu'elle avait tant envie de dévorer... 
« Je t'aime James... »
Il lui sourit en frottant son nez contre le sien
« Je t'aime aussi, si tu savais à quel point tu m'as manqué... »
Il sourit, son cœur battant à toute vitesse, la berçant tendrement, et il glissa sa main contre son ventre, tout bouleversé…
« Je vous aime toutes les deux… »
Jessie sourit elle aussi tandis qu’il fit glisser ses doigts le long de sa cambrure, de ses hanches... Il mourrait d'envie de l'embrasser, de lui faire l'amour, mais il était trop gêné, pensant à sa petite fille... Elle était juste là, et s'il pénétrait Jessie il avait peur de faire quelques choses de mal, d'interdit... en plus depuis qu'elle était enceinte elle n'avait plus envie de lui, il l'avait bien compris durant la durée du repli… Elle ne voulait sûrement que des câlins... De son côté, Jessie était submergée par les hormones, ayant une libido débordante, mais elle avait plutôt l’impression que sa grossesse le mettait mal à l’aise, qu’elle ne l’attirait plus…
« Toi aussi tu m'as manqué... », lui chuchota-t-elle doucement avant de l'embrasser tendrement. Leurs cœurs battaient si vite, ce baiser dura de longues minutes, leurs lèvres tremblantes se cherchaient, se retrouvaient, ils souriaient en se dévorant, trop heureux et chamboulés, et bientôt Jessie senti l'érection impossible à contrôler de son équipier poindre entre ses cuisses à travers à culotte, et elle lâcha sa bouche délicieuse, dans un frisson 
« Hmm... » 
« Pardon Jessie, je fais pas exprès... », murmura–t-il dans un geste de recul en tremblant, les joues brûlantes, confus, et elle lui sourit, les yeux pétillants 
« J’ai envie de toi James… » 
Son cœur manqua un battement et il sentit sa virilité se dresser davantage 
« Je euh… Je suis pas sûr que euh tu… tu n’étais pas fatiguée… ? » 
Elle ne répondit pas, le provoquant du regard, avant d’enlever son t-shirt. Il caressa doucement son ventre, tout bouleversé, avant de relever son regard sur sa poitrine volumineuse comprimée dans son soutien-gorge… 
« Je… Jessie tu… » 
« Rah il faut tout faire soit même ici », râla-t-elle en le dégrafant, voyant qu’il n’agissait pas, laissant apparaître ses seins gonflés, et le pauvre James se senti rougir à la vue de ses mamelons marrons tendus, son sang affluant plus fort et plus vite, il avait envie de lui sauter dessus, et la lécher de partout mais… il sentait encore son ventre sous ses doigts et il était trop mal à l’aise… 
« Oh seigneur… », Il leva les yeux au ciel, tout rouge, pensant à des choses pas excitantes pour se calmer, faire redescendre la pression… Une vieille grand-mère en maillot de bain, un Grotadmov, Jezabelle, un Lippoutou qui fait du pole-dance, Qulbutoké en string léopard… Il ferma ses yeux fermement afin de visualiser cette galerie des horreurs, mais il n’y arrivait pas, son cerveau le trahissait et il ne pouvait imaginer que le corps trop sexy de son équipière… 
« Il est passé où le James fougueux qui me baisait comme un fou à chaque fois que je lui effleurais la main, hein ? », lui lança-t-elle d’un air coquin et sensuel en lui prenant justement la main, tandis qu’il s’efforçait de garder la tête froide, de ne pas divaguer… Il dégluti difficilement, se contenant au maximum, essayant d’imaginer Qulbutoké en maillot de bain, Jezabelle au lit avec un Grotadmorv… 
« A…arrête Jessie, soit pas vulgaire… », balbutia-t-il, trop gêné, ayant envie d’appliquer ses dires mais il ne se laisserait pas corrompre : il ne risquerait pas de trop la secouer, de mettre son bébé en danger… 
Et elle le poussa sur le lit, et il tomba à la renverse tandis qu’elle se pencha au-dessus de lui. Il était tout fébrile, excité à mort, à la limite de perdre le contrôle de lui-même mais mince… elle commençait à l’embrasser dans le cou, il sentait son souffle l’électriser, ses mains passer sous son pull, le caresser de partout, il sentait son sexe cogner contre sa braguette, son pouls s’accélérer, il haletait tandis que Jessie se pencha un peu plus, collant son corps parfait presque nu contre lui et il laissa s’échapper un râle viril avant de gémir d’une voix aigüe… 
« Ahh… Hummm… » 
Elle glissa ses doigts jusqu’au bouton de son pantalon et le fit sauter avant de descendre la fermeture éclair tout doucement, lui arrachant des frissons… 
« Hm… » 
Il se réprimait, essayait de ne pas perdre son sang-froid mais c’était trop dur, et voilà qu’elle commençait à le caresser à travers son caleçon… 
« Haaa… Jessie arrête… » 
« Raaaah, qu’est-ce qui a encore James ? T’as pas envie d’moi? » 
« Si mais je… j’ai peur pour le bébé, tu dois limiter tes déplacements, pas trop bouger… J’ai peur de faire quelques choses de mal… » 
Elle se stoppa un instant, fronçant les sourcils, avant de reprendre 
« Laisse toi faire… » 
Il était tout intimidé… 
« D’a…daccord… » 
Elle fit glisser son pantalon ainsi que son caleçon à ses pieds avant de les retirer et elle reprit ses baisers, lui embrassant le cou, le torse, le ventre, toujours plus bas jusqu’à son érection… 
« Haaaa… » Il se mordit les lèvres jusqu’au sang en souriant comme un imbécile, un large sourire béat, il avait trop envie, il aurait même déjà pu venir maintenant alors qu’elle ne l’avait pas encore touché…
"Haaaaaaa..."

-

Les Pokémons profitaient de la sauterie eux aussi et Laporeille dansait avec Miaouss sans grande conviction tandis qu'elle mourrait d'envie d'inviter Pikachu qui valsait avec Roserade... 
« Laporeille... »
Miaouss, lui, se demandait comment il allait pouvoir faire pour inviter Skitty qui semblait se fiche complètement de lui, jouant avec le pompon qui tenait le rideau... lorsque Nymphali s'approcha de lui
"Nympha... Nymphali?"
Le félin perfide rougit comme un enfant et se plongea dans le regard de Laporeille, intimidé
« Bo... qu'est ce que j'fais...? » 
« Lapo laporeille! »
« Sssseviper! »
« T'en mele po vers de terre! »
« Sevipeeeeer! »
Miaouss se tourna vers ce que son ami lui montrait et il vit alors Banshitrouye en train de fondre, toute rouge et les yeux pleins d'étoiles, dans les bras de Braségali sous le regard jaloux de Sepiatop, et de Roussil qui convoitait l'imposant coq...
« C'est n'importe quoi... », songea-t-il tandis qu'à côté de lui, le Bulbizarre de Sacha était tout triste de voir que le Florizarre de Flora avait évolué... Elle lui plaisait tellement à l'époque, quelle tristesse qu'elle soit si grande désormais...
« Nymphali…? »
Miaouss reprit ses esprits et hésita encore, trouvant presque Nymphali trop belle pour lui...
« Laporeille... »
« Tu crois qu'lui plais, t'es sure? Dans c'cas tu invites Pikachu! »
« Laporeille...? », demanda-t-elle en rougissant
« Allez eh fais po ta mijaurée! Un peu d’cran ! »
« Laporeille... »

-

« Hmmmm... » James se mordait les lèvres de toutes ces forces, comprimant son sourire béat involontaire, mais c'était trop difficile de rester placide avec les lèvres de Jessie autours de sa...
« Haaaaaaan... » 
Sa langue, ses doigts, ses lèvres rouges... elle le rendait fou bon sang, il sentait son corps tout entier s'engourdir, des décharges électriques le parcourir pour s'éteindre entre ses cuisses, ses larmes perler au coin de ses yeux brillants tandis qu'elle reprenait, faisant glisser à nouveau sa bouche le long de sa virilité gonflée et dure, resserrant son emprise, agrippant doucement ses testicules dans une caresse, appuyant son regard sur son doux visage tourmenté, tandis qu'il tremblait comme un dingue, agrippant les draps sans cesser de comprimer plus fort sa lèvre de ses dents afin d'étouffer ses gémissements...
« Han... »
Il allait venir si elle continuait comme ça, alors elle cessa un instant, avant de le reprendre entre ses doigts fébriles qui glissaient tout doucement sur son sexe pulsant à 1000 à l'heure, le regardant toujours dans les yeux...
« J...Jessie j't'en pris... » 
Ça faisait 10 minutes que la jeune femme s'amusait à jouer avec lui, lancinante, mais pour lui c'était de la torture, il avait trop envie de jouir et à chaque fois qu'il était au bord elle se stoppait pour reprendre...
« Non non non... c'est moi qui décide... »
« Haaaan mais... haa... ha... »
Elle allait de plus en plus vite, serrant plus fort ses doigts, avant de reprendre son gland dans sa bouche... tandis qu'il remonta ses mains dans ses cheveux, se retenant de ne pas les empoigner et d'appuyer sur sa nuque pour qu'elle le...
« Haaaan haaaaan... »
Cette sensation était trop envoûtante et délicieuse, sa bouche était toute chaude et mouillée, c'était tout glissant et....
« Ooooh Jessie... »
Elle le léchait avidement, le dévorait, et il sentait son cœur battre plus vite à chaque seconde, de la chaleur se dégager du creux de son ventre, il perdait l'esprit, se laissait guider dans cette délicieuse sensation... et elle s'arrêta encore. Il fronça les sourcils, trempé de sueurs, trop tourmenté
« Hmmmm j'en peux plus... »
« Tu veux que je continue...? »
« Oui... », gémit il encore sans ouvrir les yeux, sa tête tournant trop vite, au bord du malaise tandis que la jeune femme le regardait, soumis, mon Dieu il était trop sexy, elle aurait pu jouer avec lui encore des heures et des heures... mais il déjà assez souffert comme ça... alors elle rapprocha encore ses lèvres de son gland humide dans un souffle le faisant violemment trembler...
« Haaa... Jessiiiie s'il te plaît... », glapi-t-il en agrippant ses cheveux, au bout du rouleau, et elle le reprit au fond de sa gorge, allant trop vite, toujours plus loin et il senti son cœur s'emballer, des larmes s'échapper de ses yeux clos, tout son corps se contracter, sa virilité vibrer, ses fesses se soulever du lit... 
« Haaaaan... »
Il se retint tout juste de venir et se releva, tout tremblant, la vision floue, et elle n’eut pas le temps d’aller plus loin qu’il se releva vers elle, enlevant son t-shirt à la vitesse de la lumière 
« Tu l'auras cherché! », lui lança-t-il avant de l’embrasser comme un dingue comme faisant plisser ses doigts fébriles sur sa peau douce 
« Hmm.. » Elle était toute contente, fière de sa victoire, et il recommença à l’embrasser avant de lui enlever sa culotte… 
« Tu viens sur moi et tu te laisses faire, j'ai pas envie de faire quelques choses de mal à Victoire... », ronchonna-t-il en peu en la positionnant à cheval sur lui comme tout à l'heure afin qu'elle ne soit pas trop secouée et que son ventre ne soit pas comprimé, et… 
« Haaaaa… » Ses lèvres tremblantes lâchèrent les siennes et elle senti sa tête partir en arrière tandis qu’il la pénétrait tout doucement… 
« Haaaan James… » Elle sentait qu'elle commençait à perdre le contrôle, sentant son équipier au fond d'elle, son corps d'éphebe contre le sien...
« Ooooooh mon Dieu… » 
Il sentait les larmes lui monter aux yeux, il tremblait violemment, il fallait qu’il se calme, qu’il souffle, il était au bord, c’était trop bon, fou, incroyable, c’était tout glissant et tellement chaud… 
« Haaa… » 
Elle l’enlaça plus fort, enfouissant son visage dans ses cheveux lavande, s’enivrant de son odeur… 
« Je t’aime Jessie… » Il sentait sa poitrine parfaite, ses tétons sensibles pointer contre son torse, sa peau humide avoir la chair de poule, et il fit voyager ses mains jusqu’à son ventre… 
« Je… je t’aime mon amour… » Il allait plus vite, plus loin, et elle suivait ses mouvements, le sentant cogner au fond d’elle, se retirer légèrement et y retourner, ses lèvres dans son cou, ses mains sur son ventre… Il était déjà à deux doigts de venir, il fallait qu'il prenne sur lui...
« Haaaan… » Elle aurait voulu lui dire qu’elle l’aimait aussi, mais elle n‘arrivait pas à parler, trop bouleversée, envoutée, elle tremblait, sous le joug de son équipier qui la possédait totalement bien qu’elle soit sur lui, qui la tourmentait comme jamais, son cœur battait si vite, elle sentait des Charmillons au creux de son ventre diffuser une chaleur intense dans tout son corps, ses mains caressant son ventre tendrement, son corps fébrile contre elle, et il n’était pas en reste, haletant, ayant totalement perdu tout sens de la réalité , sentant l’emprise de Jessie se resserrer autour de son sexe gonflé et dur… 
« Haaa… » 
Il allait plus loin, toujours doucement, l’embrassant comme un fou dans son cou, ses cheveux, caressant toujours son ventre, perdant totalement la tête, puis il se mordit les lèvres sans déformer son sourire, déplaçant ses mains fébriles sur ses fesses, les agrippant fermement, l’incitant à aller un peu plus vite, les sentant rebondir contre lui… 
« Haaaa… » 
Il essayait de garder la tête froide mais mon Dieu, il se perdait totalement dans la longue chevelure, sentant son corps contre lui, son cœur battre contre le sien, à l’unisson, tous ses poils se hérisser, ses petites mains douces glisser le long de son dos, son front contre le sien, sa bouche tremblante entrouverte lâchant des petits gémissements aigus, l’intérieur de son corps brûlant et humide, sa virilité y glisser à toute vitesse… 
« HAAAAAAAAANN… » 
Jessie ne pouvait plus tenir non plus, elle avait trop attendu, elle senti sa tête partir en arrière, son esprit s’embrouiller, une intense boule chaude exploser au creux de son ventre, tout son corps se crisper, son vagin se contracter plus fort autours de l’intimité de son équipier… 
« Raaah… ah…aaaah… » James ne pouvait pas se contenir plus longtemps, il serrât plus fort ses fesses, ne pouvant s’empêcher de crier, sentant tout son corps lâcher, son bassin remuer plus fort, donnant des à-coups immaitrisables au fond d’elle, son sexe se tendant au maximum avant de se gonfler et Jessie senti alors son sperme s’écouler en elle, doucement… 
« Hm… » Il la serrât plus fort, sans se retirer, sentant son bébé entre elle et lui, son cœur pulsant à toute vitesse, et il ouvrit doucement les yeux, voyant des étoiles, sans bouger, tandis que Jessie se laissait cajoler, la tête sur son épaule, dans ses cheveux lavandes, aux anges… 
« Je t’aime James… », mumura t elle en somnolant dans son cou
« Tu devrais aller te coucher Jessie, tu tombes de fatigue… », lui chuchota-t-il en lui faisant un bisou sur le front
« Huumm… », grogna-t-elle encore en le serrant plus fort, ayant la flemme de se lever
« Allez, file te coucher…»
« Où est Miaouss… ? »
« Il est encore à la fête, t’en fais pas, allez…», murmura-t-il en la soulevant dans ses bras et en la portant pour s’allonger sous les draps
« Me dis pas c’que j’dois faire… », râla t elle encore en s’emmitouflant dans la couverture avant de se mettre à ronfler sous le regard attendrit de son équipier qui éteignit la lumière avant de se glisser près d’elle, la câlinant, câlinant sa petite fille…

« Bonne nuit Jessie… »

-

La jeune femme se réveilla doucement, sans ouvrir les yeux et elle s’étira un peu avant de chercher son équipier dans le lit, mais il n’était pas là…
« James… ? » 
Elle s’assit et détailla la chambre, voyant que le petit lit de Miaouss était défait : ils avaient déjà dû se lever… Elle loucha sur l’horloge : 10h, quelle poisse… La jeune sbire aux cheveux roses se releva un peu et s’assit au bord du lit, sentant son estomac la brûler… Elle se sentait mieux depuis quelques semaines mais parfois cette sensation désagréable la submergeait mais ce n’était plus vraiment des nausées, plutôt une acidité qui lui semblait la ronger de l’intérieur, et elle en avait plus que marre : quand est-ce que ça allait cesser franchement ? Ça n’allait quand même pas durer jusqu’à l’accouchement… ? Elle ferma les yeux un instant en pensant à cet affreux moment qui l’attendait, angoissée. Elle n’y avait jamais vraiment réfléchit mais l’idée de son vagin laissant passer un bébé tout entier la dégoutait et lui faisait mal par avance. La nature était quand même trop étrange, ne pouvait-on pas pondre un œuf comme les Pokémons, le mettre dans un incubateur, rester mince et sans aucun maux, et attendre tranquillement qu’il éclose… ? Bon, elle admettait cependant qu’elle se sentait bien plus reposée depuis qu’elle avait retrouvé James, moins fatiguée en se levant, que la grossesse rendait sa peau plus belle et ses cheveux étaient plus brillants que jamais, mais quand même, elle avait grossi et elle sentait qu’elle n’était pas forcément au top de sa forme… Quoique sa libido était quand même revenue, et en force ! A peine avait-elle émergé de son sommeil qu’elle pensait déjà aux petites fesses de James. Elle rougit à cette pensée avant de se frotter un peu ses yeux en baillant… et de se lever en trainant des pieds, enroulée dans la couverture, et elle s’habilla rapidement avec ce qu’elle pouvait, n’ayant pas de vêtements : Délia lui avait prêté des habits depuis qu’elle était arrivée ici mais tout était sale, aussi elle prit le haut d’uniforme de la Team Rocket de James qui était sur l’étendoir, sec, et l’enfila avant de mettre son jean qui ne fermait plus à cause de son ventre… et elle s’enroula dans son châle miteux, traversa le jardin, montant les marches doucement, jusqu’à la maison des Ketchum… Elle resta derrière la fenêtre embuée quelques instants, épiant Sacha et ses amis regarder à la télévision un match Pokémon, avant de se déplacer vers l’autre carreau plus loin et d’observer James et Miaouss entrain de plaisanter autours d’un café avec Pierre et Maya… Elle ne bougeait plus, dans le froid, pensive, et elle s’assit un instant sur les marches au pas de la porte. Jessie ne se sentait pas à sa place ici, bien qu’elle apprécie énormément toutes ces personnes, mais elle savait au fond d’elle qu’ils allaient devoir partir, que ce n’était qu’une étape. Vivre au crochet de quelqu’un n’était pas son but, elle se refusait à rester là encore longtemps, il fallait qu’avant l’accouchement ils aient un endroit où vivre tous les quatre, un chez eux. Mais où… ? Ceux qu’elle prenait pour sa famille n’étaient pas des gens fiables, elle le savait, et elle ne voulait plus rien n’avoir affaire avec Team Rocket, mais elle n’avait pas d’autres connaissances, pas d’amis : Mondo, Cassidy, Alexandre… Tous ces gens étaient liés à l’organisation, et du côté de James c’était la même chose, sa famille était une abomination et il n’avait personne d’autre non plus…
« Noctali… »
Jessie baissa ses yeux vers le Pokémon ténèbres qui s’était couché à ses pieds et elle lui caressa la tête doucement
« Toi non plus tu n’sais plus vraiment où est ta place, pas vrai… ? »
« Nocta… »
Elle se sentait terriblement perdue, ne sachant plus quoi faire… Elle soupira en remontant un peu son châle sur ses épaules et leva les yeux vers le jardin, regardant un Piafabec ramenant de la nourriture à ses petits sur un arbre plus loin. Toute cette histoire d’Elias avait ébranlé toutes ses certitudes, tout ce en quoi elle avait toujours cru. Elle était vulnérable à présent, elle avait perdu la face, elle n’était plus la Jessie forte qu’elle était, et cette idée lui était insupportable. Elle avait été amochée, dégradée, salie par ce type, il lui avait volé son identité, son passé en faisant éclater en mille morceaux tout ce sur quoi elle s’était construite, et elle commençait à être dégoutée de la Team Rocket, elle avait l’impression que depuis toujours ils lui cachaient la vérité, qu’ils l’avaient emprisonnée dans un terrible engrenage, comme si elle n’avait pas d’autre choix que de faire partie de cette organisation criminelle…Elle renifla et serrât les dents afin de ne pas se mettre à pleurer, avant de caresser Noctali à nouveau. Sa relation avec James était une faiblesse de plus, elle avait peur qu’Elias s’en serve contre elle : elle était éperdument amoureuse, maintenant elle était dépendante de lui et si quelques choses arrivaient à son équipier, elle ne s’en remettrait et ne se le pardonnerait jamais. Elle commençait à regretter d’être venue ici, elle le mettait en danger en restant avec lui… Le pire dans tout ça était probablement sa grossesse, le coup de grâce : elle était prise au piège, coincée avec ce bébé dans son ventre, obligée de suivre un chemin qu’elle ne voulait pas, n’admettant toujours pas qu’il y ai un après, qu’elle allait finir par donner naissance à un vrai petit humain qui allait partager leur quotidien… et pourtant elle avait peur pour sa petite fille, terrorisée à la seule pensée qu’il puisse lui arriver malheur. Elle ne comprenait pas ce qu’elle ressentait, perdue, aussi elle lâcha prise et se mit à pleurer, laissant ses mains glisser sur Noctali…
« Nocta… »
Le pokémon se sentait piégé lui aussi, seul… Il pensait à son foyer, à l’appartement de sa dresseuse, à sa compagnie, à sa chaleur, à Mimi et Tartard... Il n’avait jamais vraiment compris que Jolene se soit engagée dans la Team Rocket, et pour lui c’était de la faute de ce gang de malfaiteurs si elle était morte dans ces affreuses conditions. James était vraiment gentil avec lui, de même que tous ces gens ici, mais il n’était pas chez lui, pas à l’aise.
« Allez tu viens, on abrège notre introspection à deux balles et on va manger… ? », lui sourit Jessie entre ses larmes
« Noctali… »
Il lui fit un bref câlin avant de la suivre à l’intérieur…


« Bonjour tout l’monde… »

« Bonchour chechi... », lui répondit Sacha sans cesser de mâchouiller ses céréales tandis que Serena se leva la première pour l'aider 

« Ça va Jessie? »
La jeune femme lui sourit, faisant comme si elle n'avait pas pleuré, tandis que la jeune coordinatrice l'accompagna à la cuisine
« Oui ça va, merci morveuse... »
« Tu aurais dû nous appeler, on t'aurait emmené le petit déjeuner. Fais attention quand même... »
« Hum... oui mais ça va, j'vais bien. Je vois le docteur aujourd'hui, je pari qu'il va me dire que je peux marcher, je me sens on n'peux mieux et j'en ai assez que tout le monde soit autours de moi comme si j'étais handicapée... et je veux surtout participer au concours! »
« On ne fait pas ça pour t'ennuyer Jessie et je ne pense pas qu'un concours Pokemon soit une bonne idée... Ce rendez-vous veut surtout dire que tu verras le bébé à l'écran, tu es contente?... »


Les filles arrivèrent dans la cuisine et alors James se précipita à la rencontre de son équipière, ignorant complètement Pierre qui lui racontait une histoire à propos de son Nostenfer
« Jessie... mais qu'est-ce que tu fais debout ?!! »
« Et bien je viens prendre mon petit déjeuner... »
« Tu devais rester au lit, tu n'écoutes jamais rien c'est insupportable! Assied toi ici, je vais te servir... Merci Serena »
« Pas de soucis James, ça va aller? »
« Oui, mieux maintenant qu'elle va poser ses fesses de têtue sur cette chaise! »
La jeune femme leva les yeux au ciel sous le regard mitigé de Serena qui se disait que ça devait être vraiment pénible de devoir être limitée, avant de retourner dans le salon reprendre sa place auprès de Sacha avant que cette peste d'Ondine ne lui pique.
« Ça va ce matin Jessie?... », demanda Maya, un peu gênée par la situation tandis que Miaouss se leva discrètement à la vue de Nymphali sortant de sa Pokéball.
« Elle irait mieux si elle m'écoutait! », grogna James à sa place en s'affairant à faire réchauffer du café pour elle. Pierre et sa petite amie échangèrent un regard moqueur sans un mot avant que le jeune docteur ne reprenne
« Tu es enceinte de 4 mois et demi maintenant, tu dois quand même être fatiguée... Victoire est déjà plus lourde qu'à ta dernière échographie... »
« C'est c'que je me dis à chaque fois que j'me pèse pour pas déprimer... » souffla-t-elle en s'asseyant sur la chaise et elle profita de la situation pour faire sa souveraine 
« Sers moi du café James. Avec du riz »
« J'allais le faire, princesse! Bon sang, tu as de la chance d'avoir une bonne excuse parce que tu commences vraiment à m'énerver... », murmura-t-il en prenant un bol
« Tu as dit quelques choses?! »
James se retourna vers elle d'un geste brusque trahissant ses nerfs en pelote
« Oui, j'ai dit que tu m'agaçais! T'en fais qu'à ta tête et quand enfin tu m'écoutes, tu me prends pour ton majordome, non mais je rêve... »
Jessie ne répondit pas et enleva son châle qu'elle mit sur le dossier
« Miaouss n'était pas là y a deux minutes...? »
Maya fit un clin d'œil à Jessie en lui indiquant d'un signe de tête l'encolure de la porte afin qu'elle puisse voir par elle-même : il était en train de faire les yeux doux à Nymphali et ils partirent tous les deux dans le jardin après que le Pokémon de Serena ne se soit frotté affectueusement contre lui. Le félin parlant la suivit, des cœurs dans les yeux en bavant presque sous le regard moqueur de son équipière 
« Pathétique... ce Nymphali doit avoir de sérieux problèmes... »
« Oui elle doit être masochiste et désespérée, un peu comme moi... », répondit James en lui posant son café devant elle dans un sourire narquois, auquel Jessie répondit par un sourire similaire
« Merci pour ce café Maître James... », minauda-t-elle en pouffant un peu de rire
« Tu as de la chance de porter ma fille toi, sinon je t'aurai déjà abandonné au bord de la route, comme ces vieux Pokémons dont les dresseurs ne veulent plus... »
« Tu m'aimes trop, t'aurais jamais fait ça... »
« J'aurai du me méfier, on m'avait prévenu que tu ressemblais à Jezabelle... »
« Ehhhhh! C'est elle qui me ressemble, je suis son idole! Son modèle! », répondit elle en faisant de grands gestes comme si elle était sur scène 
« J'aurai du te laisser tomber pour le vol du Ronflex rouge, comme je regrette... »
« Et moi j'aurai du laisser en pâtures aux Metalosses! »
« Mais t'as pas pu t'en empêcher, t'es venue parce que tu m'aimes à la folie! », l’embêta-t-il encore
« Je suis venue parce que ahhh... Pierre... »
Elle releva son regard vers le jeune garçon en touchant son ventre d'un air affolé, livide et tremblante alors que tout allait bien la seconde d'avant
« Qu'est ce qui s'passe? », s'affola soudainement James à son tour en accourant près d'elle, de même que Pierre tandis que Maya se leva et resta en retrait, effrayée 
« J'ai senti un truc pas net... » Jessie avait envie de pleurer en sentant des sortes de coups dans son ventre alors que James se mit dans tous ses états à la limite de s'effondrer au sol, son cœur battant à toute vitesse
« Oh mon Dieu voilà c'est la fin, tu t'es levée et tu as fait n'importe quoi! Je l'savais j'aurai dû être plus ferme... Je te préviens Jessie si tu... »
« C'est rien. Je pense que votre petite Victoire veut participer elle aussi à vos chamailleries... », dit Pierre en souriant, une main sur le ventre de la jeune femme
« Comment ça...? »
« Elle donne des coups en bougeant, tout simplement! »
Le cœur de la future maman s'allégea d'un coup et James se senti se liquéfier, ses yeux se remplissant d'étoiles tandis qu'il sentait son cœur s'envoler
« Ooooooooooh Jessie! » Il se mit à genoux face à elle et colla son oreille contre son ventre 
« Oh mon Dieu c'est merveilleux je suis si heureux! Coucou mon bébé, c'est moi, c'est James! C'est ton papa... coucou Victoire... coucou mon trésor... »
Jessie sourit et caressa les cheveux de James en souriant, toute bouleversée, tandis que Pierre se releva 
« Parle lui, elle t'entend maintenant... »
« Oh... » James regarda le ventre rebondit de son équipière sans un mot, chamboulé, avant que l'estomac creux de la jeune femme ne trahisse son appétit. James prit ses gargouillis pour une communication, aussi il se mit à pleurer sous les rires de ses amis 
« Elle m'a répondu! »

Après avoir pris un petit déjeuner copieux (s'étant resservi 3 fois) dans une ambiance bon enfant, Jessie se leva de la chaise, aidée par James qui restait sur ses gardes, et il l'escorta jusqu'à la salle de bain 
« Tu veux peut-être me savonner aussi? », lui lança Jessie en se dégageant de son étreinte, agacée. James la lâcha et la regarda rentrer dans la pièce d'un œil coquin avant de la suivre à l'intérieur...
« Avec plaisir... je peux déjà t'aider à te déshabiller... »
Il se rapprocha d'elle en rougissant, tout excité, tandis qu'elle venait de comprendre, et l'embrassa tendrement en faisant glisser ses mains au creux de ses reins...
« Ferme la porte... », lui murmura Jessie avant de retirer le t-shirt de James qu'elle avait mis. Le jeune homme obéit et retourna à elle en l'enlaçant, tremblant de désir, reprenant son baiser de manière désordonnée en caressant sa poitrine
« Hmm... »
« J'ai envie de te manger Jessie... »
« Me manger? », ricana-t-elle en levant un sourcil
« Hm oui, toute entière, en commençant par ton cou... » Il se mit à l'embrasser dans le cou en faisant mine de la grignoter, lui arrachant ses frissons. Elle se mit à rire
« Aaaha arrête James tu m'chatouilles...! »
« Ensuite je vais te manger le bras… »
Il descendit ses faibles morsures le long de son bras, de sa main alors qu'elle frissonnait en rigolant 
« T'es dingue... »
Il se mit à genoux face à elle en arrivant à sa main, et il descendit doucement la braguette de son jean
« Maintenant... je vais enlever ton pantalon, parce que c'est pas très bon... » Il le descendit lentement à ses pieds en la regardant d'un air enfantin, sa mèche lavande indisciplinée devant ses grands yeux verts malicieux
« Ah oui? Et ensuite...? », lui demanda Jessie en souriant 
« Ensuite cette culotte... »
Il l'enleva et la jeta par terre avant de reprendre
« Et il faut que tu t'assoies sur cette chaise... »
« Hm...? »
Elle se recula un peu et s'assit, ne pouvant s'empêcher de sourire comme une gamine tandis qu'il se rapprocha d'elle et embrassa son ventre tendrement en le caressant
« C'est pas moi qui le dit Jessie, c'est la recette... »
Elle pouffa de rire et il descendit ses baisers plus bas alors qu'elle écarta les jambes en fermant les yeux, sentant son cœur s'emballer en sentant le souffle haletant de son équipier glisser le long de sa cuisse...
« Han... »

James commença à lécher sa cuisse sans dévier son regard du sien tandis qu'elle se mordait les lèvres en soupirant plus fort... lorsque trois petits coups secs tapèrent contre la porte de bois
« Jessie, le médecin est là! »
James se recula alors qu'elle levait les yeux au ciel, saoulée d'avoir été coupée en pleine excitation
« J'arrive, une minute! »
James se leva et lui fit un rapide bisou sur les lèvres avant de lui ramasser sa culotte 
« Tiens... »
« Merci... »
Elle se rhabilla rapidement et ils s'empressèrent de rejoindre le médecin


-


James avait les mains jointes et les yeux larmoyants pleins d'étoiles, le cœur palpitant à tout rompre, sur un petit nuage, assis près de Jessie, fixant sa fille sur le monitoring
« Elle va très bien, votre alitement a porté ses fruits, tout est normal... »
« Oh merci mon Dieu! Merci Docteur vous êtes génial, merci!! », s'enthousiasmait James tout seul tandis que Jessie souffla, exaspérée par toutes ces démonstrations qui lui foutaient la honte. Elle croisa les bras
« Et je peux marcher maintenant? »
« Marcher oui, mais il faut éviter de porter des charges lourdes, de faire trop d'efforts... »
« Trop d'efforts, c'est à dire...? »
« Vous pouvez aller vous promener, nager, même faire un peu de sport si vous le souhaiter mais il faut vous écouter et ne pas forcer.. »
« Je peux faire l'amour quand même? »
James devint tout rouge et enfoui son visage dans ses mains, trop gêné 
« Oui bien sûr, je vous rassure ce n'est absolument pas contre indiqué! »
« Parfait... Et participer à un concours Pokémon...? »
James leva les yeux au ciel en serrant les poings, exaspéré par cette fixette qu'elle avait dans le crâne depuis qu'elle avait entendu les filles en parler...
« Hm... et bien je n'sais pas trop, c'est très éprouvant... »
« Si je fais attention et que je me sens bien...? »
« Ça génère beaucoup de stress et c'est très physique, même si on ne s'en rend pas forcément compte... -il regarda Jessie qui lui lançait un regard de Rocabot battu- Mais enfin si ça vous tient vraiment à cœur, je vous conseille de travailler avec vos Pokémons afin qu'ils vous ménagent... »
« Super! Merci docteur! »
« Attendez!!! Mais qu'est-ce que vous faites? Je veux voir ma fille plus longtemps... », s'affola James tandis que le médecin retirait la sonde du ventre de son équipière 
« Ne vous inquiétez pas, je vais vous donner un DVD... »
« Et vous ne nous dites rien de plus..? »
« Vous savez tout jeune homme, elle est en parfaite santé! »
« Mais je... je voudrais savoir ce qu'elle fait, elle a donné un coup ce matin... »
Le Docteur sourit à James qui lui lançait un regard de détresse tandis que Jessie enlaça son bras et appuya sa tête contre son épaule
« Elle perçoit des sons et des lumières. Et elle mesure déjà 22cm, c'est pour ça que vous la sentez désormais, c'est tout à fait normal! »
« 22cm? C'est vrai...? », s'enthousiasma encore James en écartant ses mains pour essayer de visualiser la taille de Victoire sous le regard amusé de son équipière 
« Et elle va encore grandir »
« Elle m'entends si je lui parle...? »
Jessie lui sourit et déposa un baiser sur son bras tandis que ses grands yeux émeraudes fixaient encore le médecin
« Non, pas encore, mais c'est bien si vous lui parlez, ne cessez pas, c'est très important. Par contre mademoiselle, elle entend votre voix et les battements de votre cœur... »
Jessie mit sa main sur sa poitrine, se sentant tout bizarre tandis que James se retourna vers elle et la prit dans ses bras
« Ah et euh.. elle aime manger quoi...? », demanda encore James qui semblait n’être jamais à court d’interrogations.
Le médecin se mit à rire, impressionné par ces questions idiotes
« Délia m'a dit qu'elle surveillait votre alimentation, continuez à vous alimenter de la sorte, c'est très bien! »
« Merci pour toutes ces précieuses informations Docteur!! », lui dit James en se levant pour le raccompagner
« Prenez soin de vous Jessica, et faites attention, je compte sur vous jeune homme! »
« Oui ne vous en faites pas! Je suis là, je veille au grain! »
« Quel enfer... », songea Jessie en le regardant serrer énergiquement la main du médecin... 
« Et encore merci pour tout monsieur! »
À peine le doc parti, James se retourna vers son équipière, le doigt levé
« Pas de concours! »
« Ah oui? Depuis quand tu prends des décisions toi? »
« Depuis toujours, d'ailleurs si vous m'aviez écouté plus souvent, on serait riche, en classe S, on aurait mille Pikachu! Que dis-je… 10 000 ! »
« C'est ça, bon... je vais m'entraîner... », dit elle en essuyant le gel sur son ventre
« Ehh mais NON, ça t’arrive de m’écouter quand j'te parle ?! »
« Hmm… Non, j'entends une sorte de bruit de fond, je me concentre... et je vois que tu remues tes lèvres, ça m'agace et je t'écoute pas... Je fais "oui" de la tête jusqu'à ce que tu te taises... »
« Nooooon mais oh!! », s'énerva t il encore en se rapprochant du lit, l'empêchant de se lever
« Tu n'iras nulle part! »
Jessie lui sourit et fit mine de vouloir se lever
« J'entends rien du tout... »
James lui agrippa le poignet et la poussa sur le lit avant de se pencher au-dessus d'elle...
« Pas de concours... »
« Mais j'entends rien c'est dingue... »

Il commença à l'embrasser doucement d’abord, puis fougueusement en se rapprochant plus, sentant son bébé contre lui, son sang affluant entre ses cuisses à toute vitesse tandis que son cœur s'emballait...
« Jaaaaames, arrête, j'ai des choses à faire! »
« Mais moi aussi j'ai des choses à faire... », dit il en rattrapant sa main et en la plaquant contre le lit
« Je t'entends pas j't'ai dit! »
« Allez, rends toi, reste avec moi... »
Jessie lui sourit d'un air malicieux avant d'embrasser son petit nez retroussé
« Jamais! Je suis pas du genre à me laisser dicter ma conduite! », répliqua-t-elle en dégageant sa main de son emprise tandis qu'il commença à lécher son cou
« Huuum non! Tu m'auras pas! »
« Tu veux parier...? »
Il descendit ses baisers sur sa poitrine par-dessus le t-shirt, mordillant ses tétons tendus à travers le tissus
« Haaa arrête... il en faudra plus que ça pour m'amadouer! »
Il lui sourit et lui retira son t-shirt tandis qu'elle ne bronchait pas, l'aidant même dans son mouvement 
« J'ai pas fini de te cuisiner tout à l'heure... », murmura t il en lui retirant son jean en tremblant 
« Je ne céderai pas! »
« Rends-toi maintenant, où ce sera la guerre guerre guerre... », plaisanta James avant d'embrasser son ventre rebondit... et de retirer sa petite culotte avec ses dents, trop excité, à deux doigts de jouir dans son caleçon 

« Hmmm... » Jessie se mordait les lèvres, bouillonnante de désir pour son équipier : elle avait envie de se relever, de le contredire juste pour avoir raison mais c'était trop agréable, elle adorait qu'il prenne le contrôle sur elle, alors elle se laissa faire, sentant ses mains frêles et douces remonter le long de ses côtes dans une caresse et sa langue se glisser entre ses lèvres toutes mouillées tandis qu'elle se cambra dans un frisson
« Han... »
James l'épiait de son regard espiègle, sa mèche rebelle lavande devant ses yeux émeraudes qui la dévorait tandis qu'elle gémissait en enfonçant sa tête dans l'oreiller. Il la lapa délicatement avant de sucer son clitoris sensible du bout de ses lèvres...
« Haaa... ah... »
Elle souriait comme une idiote, sentant son bas ventre s'échauffer, mouillant comme une folle dans sa bouche, et il descendit ses lèvres humides pour l'embrasser plus bas, au niveau de l'aine puis il descendit ses baisers le long de sa cuisse avant de reprendre, faisant glisser sa langue agile jusqu'à son clitoris gorgé de sang... Elle agrippa la couverture en se cambrant encore plus, sentant son cœur battre à toute vitesse...
« Haaa James... »
Il s'appliquait du mieux qu'il pouvait malgré son excitation qui le rendait fou, il était tout tremblant et sentait sa virilité cogner très dure dans son caleçon, mourant d'envie de la faire jouir 
« Aaaah... han... »


-
 

Miaouss avait passé toute la matinée avec Nymphali, et quand Serena était venu la chercher afin qu'elles s'entraînent pour le concours, il était resté seul un instant, dépité, s'en voulant terriblement de ne pas avoir tenté quelques choses... Il voulait aller raconter son rencard à Laporeille mais il renonça par flemme et se décida à rentrer au labo. Il glissa sa griffe sournoise dans la serrure et traîna des pattes dans le couloir avant d'être interpelé par des petits bruits étranges, puis un gémissement strident ayant un air de famille avec la voix de crécelle de son équipière...
« Haaa... haaan... »
Il resta interloqué une demi seconde, les ayant déjà entendu jouer à touche-pipi ensemble, mais là c'était différent : au bout du couloir sombre, la porte était ouverte, et la tentation était trop grande pour l'incorrigible curieux qu'était le félin... Il s'était fait tant de fois le film dans sa tête, s'imaginant James lui faire l'amour dans toutes les positions possibles, mais ça restait flou et même si ça le dégoûtait au plus haut point, une partie de lui avait envie de voir son équipier dominer Jessie, la voir soumise et vulnérable, en train de prendre son pied... Il avança timidement dans le couloir, le cœur battant à 100 à l'heure, et il resta quelques secondes près de l'encolure, silencieux, à écouter les plaintes de son équipière, hésitant à franchir le pas...
« Aaahan... Eeeeeeh mais pourquoi tu t'arrêtes, et tu t'moques de moi en plus? », s'énerva Jessie en se relevant précipitamment tandis qu'il la regardait en ricanant comme un gosse
« Bah oui, tu vois, c'est déconcertant hein...? », lui lança t il en jubilant d'échanger les rôles pour une fois, avant de reprendre, glissant deux doigts en elle tout doucement en léchant ses mamelons 
« Huuuuum... tu perds rien pour attendre... »
« Ah oui...? »
« Aaaahan oui... »
-
Miaouss était pétrifié, tiraillé entre l'envie de voir et la peur d'être pris en flagrant délit de voyeurisme, ou pire encore : d'être choqué à vie et de ne plus jamais voir ses amis de la même façon... Mais il se laissa guider par sa connerie comme à son habitude et glissa son visage à la porte...
« Han... »
Il vit d'abord les fesses de James moulées dans son petit pantalon noir, de dos, penché au-dessus de Jessie qui lui caressait les épaules et il se décala un peu, le cœur battant à toute vitesse, avant de voir qu'ils s'embrassaient. Jessie était nue mais il ne voyait rien car le bras de James masquait sa poitrine...
« Haaa... Ah.. »
Jessie gémissait entre les lèvres tremblantes de son équipier qui la tourna alors sur le côté, face à Miaouss qui sauta sans un bruit sous le lit pour ne pas être repéré, trop stressé, son cœur semblant sortir de sa poitrine...

« Ha... han... »
Jessie était allongée sur le côté, dos à James qui était collé à elle en cuillère, continuant à la caresser avant de glisser sa virilité entre ses jambes tout doucement, lui arrachant des frissons terribles...
« Haa... »
... et de la pénétrer lentement en l'embrassant dans le cou comme un fou sans cesser de faire glisser ses doigts sur son clitoris
« Haaa ah... »
« Han... »
Miaouss restait figé sous le lit, n'osant plus bouger ni respirer. Il regrettait d'être aussi curieux, ayant envie de disparaître, de se téléporter comme un Gardevoir à l'autre bout de la terre, trop mal à l'aise d'entendre les râles de James mêlés aux petits cris étouffés de Jessie...
« Tu veux toujours aller t'entrainer...? »
« Han... »
Le cœur de la jeune femme battait trop rapidement, elle sentait des centaines de Charmillons s'affoler dans son bas ventre, une vague de chaleur la submerger, les doigts glissant de James la caresser tandis que son sexe cognait au fond de son corps avant de ressortir un peu et y retourner plus fort, plus vite... Sa tête partie en arrière, s'appuyant dans le cou de James, enfouie dans ses cheveux lavande...
« Ahaa... »
James sentait son esprit s'envoler au-dessus de son corps fébrile, l'intérieur tout chaud de son équipière autours de son érection, ses délicieuses fesses bombées contre lui, son cou parfumé, ses cheveux roses dans lesquels il se perdait, se mordant les lèvres jusqu'au sang
« Haaan... »
« Oooooh Jess... »
Miaouss se senti tressaillir, tourner de l'œil à l'entente de la voix de James. Il se demanda dans quelle position ils étaient, de quel côté il pourrait s'échapper sans se faire prendre...
Le jeune homme embrassa son menton, puis sa bouche gonflée en remontant sa main tremblante sur son ventre rond, trop excité, se mordant fébrilement la lèvre inférieure, son intimité se tendant toujours plus, son bassin rebondissant contre ses fesses parfaites...
« Oooh... » Il senti sa tête flancher, son cœur s'affoler, son sexe glissant rapidement en Jessie qui était toute mouillée, en serrant sa main entre ses doigts tremblants
« Haaa oui... », gémit elle en agrippant sa main elle aussi de toutes ses forces, dans un état second, s'enivrant dans ses doux cheveux lavande, totalement à sa merci, se cambrant encore plus pour qu'il aille plus loin...
« Ahaa han.. »
Miaouss louchait de tous les côtés, à la recherche d'une solution express pour sortir de ce merdier, sentant le sommier grincer au-dessus de sa tête, trop mal à l'aise 
James gérait la cadence, allant plus fort, plus rapidement, resserrant ses doigts autours des siens, en l'embrassant tendrement dans le cou...
« Haa...ha... »
La jeune femme se sentait partir, ses sourcils se froncer, le plaisir la submerger... 
« Je aah... je t'aime Jessie... »
« Han... oui... m... moi aussi... »
« Mais qu'est-ce que j’fais là...? », se demandait Miaouss qui suait à grosses gouttes, tétanisé, priant Arceus que James jouisse vite pour qu'ils s'en aillent de la pièce...

Jessie senti la main de James redescendre le long de la courbure de son ventre tout doucement...

« Han... »

...et ses doigts tremblants la caresser à nouveau, lui affligeant des décharges électriques dans tout son corps, l'assaillant de plaisir, lui faisant perdre l'esprit tandis qu'elle sentait sa nuque flancher totalement, son visage perdu dans ses cheveux, dans la délicieuse odeur corporelle envoûtante de James, se collant encore plus contre son corps frêle, attrapant doucement sa fesse pour le rapprocher d'elle davantage. Ses râles trahissant sa tourmente au creux de son oreille, les lèvres douces caressant son cou, son sexe au fond d'elle tapant contre un point sensible, ses doigts sur la partie la plus intime de son corps, Jessie était totalement soumise à lui et à ses pulsions, sentant qu'elle avait la chair de poule, son corps était parcouru de chaleur, son bas ventre semblait être en proie à une parade nuptiale de Papillusions, et elle lâcha une plainte plus forte que les autres tandis que son vagin se contracta plus fort autours de l'erection de James qui se senti sombrer lui aussi, pris dans un étau délicieux de plaisir, tout comme elle...

« Ha... han... »

« Raaah... »

Il senti ses fesses se serrer alors que son cœur battait à fond la caisse, sa virilité se tendre sous les impulsions de l'orgasme de Jessie qui faisait se comprimer son emprise autours de lui... Il empoigna ses hanches comme un fou en la pénétrant plus fort, la faisant tressaillir, sombrant lui même dans un état de délire...

« Haaa ah... »

« Huuuum.... »

Et il jouit au fond d'elle en la serrant contre lui de toutes ses forces...

« Haaa ahhah... »

« Haaa... oui.... »

Jessie senti son corps lâcher, ses muscles se détendre et elle eu l'impression de tomber dans les pommes, remontant sa main dans ses cheveux, enfonçant plus sa tête dans son cou...

« Ha... »

Miaouss était totalement immobile, le souffle court, trop mal à l'aise...

James souffla un bon coup pour reprendre ses esprits alors que Jessie restait somnolente contre lui, s'endormant presque dans son cou...

« Bon euh... tu viens de voler Pikachu, les morveux sont derrière toi, ils courent vite et Sacha envoie euh... Dracaufeu. La zone intouchable est euh... -Il balaya la pièce des yeux avant de voir sur le bureau un paquet de mouchoirs- ... le bureau. Dracaufeu va lancer Surchauffe. Tu as... trois secondes Jessie, t'es prête...? »

La jeune femme se releva un peu 

« Je te laisse lancer le départ... »

Miaouss était interloqué, ne comprenant rien à ce délire

« Go! Vas-y Jessie, fonce! »

La jeune femme prit une grande inspiration et se dégagea rapidement de l'emprise de son équipier avant de bondir du lit en courant, toute nue, attrapant les mouchoirs à toute vitesse...

« Dépêche-toi Jessie, il arrive! »

« Aaaaaah mais arrête tu me stresses! », s'écria t elle en se dandinant, serrant les cuisses de toutes ses forces

« Nooooon c'est trop taaaaard... », râla t elle en sentant le sperme de James s'écouler entre ses jambes... Le jeune homme s'affala sur le lit en ricanant

« Encore un échec... on les compte plus... »

« Une fois de plus la Team Rocket s'envole vers d'autres ciiiiieux... », plaisanta Jessie en essuyant ses cuisses avec le mouchoir en rigolant

« Quuuulbutoké! », s'empressa de répliquer James en imitant le Pokemon, la main au coin de sa tête comme un militaire 

« Mimime miiiiime! », surenchéri Jessie en pouffant comme une gamine avant de balancer le Kleenex dans la poubelle et de retourner près de lui dans le lit sous le regard incrédule et traumatisé de Miaouss qui fixait la poubelle comme un abruti...

« Ils sont fous... »

Jessie le prit dans ses bras et le cajola tendrement tandis qu'il mit sa tête contre sa poitrine, écoutant les battements réguliers de son cœur. Elle disciplina ses mèches lavande avant de l'encercler de ses bras, lui caressant l'épaule

« Eh dis Jessie... tu crois que Miaouss a une chance avec Nymphali? »

La jeune femme se mit à ricaner comme une peste 

« James voyons... c'est une vraie question?... »

James leva ses yeux vers elle et ils pouffèrent en cœur 

Le félin bipède se sentait se désintégrer et enrager, ayant envie de bondir de sa cachette pour remettre ces imbéciles ingrats à leur place, trop énervé...

« Non vraiment... je pense qu'il lui plait... », reprit James en caressant son ventre

« J'm'en fais pas pour lui, il faut juste qu'il prenne confiance, parce qu'il est timide l'air de rien... »

« Bah ça dépend... »

« Crois moi James, il fait son Don Juan au départ mais je connais Miaouss, il est timide en réalité... »

« Mes amis... ils me connaissent si bien... », songea le vilain fouineur sous le lit en souriant

« Il faut dire que ses coups de cœurs sont rarement réciproques... »

« Mouais... si Pierre à réussi, n'importe qui peut réussir... »

« Ça c'est pas faux... Mais franchement, tu l'imagines avec elle...? »

« J'en sais rien moi James, ce Pokemon fait allumeuse au premier abord... »

« Ouais je me dis la même chose! Elle me rappelle ce Méganium charmeur qui avait brisé le cœur de Jungko... »

« Qui ça...? »

« Mais si souviens toi... à Sinnoh... »

« Non c'était à Kanto! »

« Ah non pardon, à Hoenn... »

« J'ai une mémoire infaillible James, c'était à Kanto! »

« Impossible, le morveux n'avait pas ce Pokémon avec lui à Kanto... »

« T'es sur...? »

« Évidemment que j'suis sûr! De toute façon on s'en fiche, faut qu'on trouve un plan pour Miaouss... »

Sous le lit, le chat blêmi à l'entente de ces imbécilités, tout de même flatté que ses amis s'en fassent à son sujet mais quand même... un plan de Jessie et James... Plutôt mourir

« On pourrait la mettre dans une situation périlleuse pour qu'il apparaisse en héro! »

« Il risque de se blesser Jessie, il a deux pattes gauches... »

« C'est vrai, sinon on peut leur organiser un dîner romantique et faire croire que Miaouss a cuisiné...? »

« Rassure moi, t'as pas l'intention de préparer le repas toi-même?... »

« Bien sûr que non! Je veux qu'elle tombe amoureuse de lui, pas qu'elle meure d'une intoxication! »

« WAW JESSIE! Tu reconnais tes faiblesses! C'est incroyable, tu peux le redire? Je vais te filmer! », s'enthousiasma t il en se relevant 

« Eeeeh! Mais qu'est ce que t'as aujourd'hui, t'es une vraie pile électrique! »

Il lui prit la main et la tira pour qu'elle s'assoie avant de lui donner son t-shirt, tandis qu’il se rhabillait

« Bah tu vas où? », demanda t elle en l'enfilant

« Viens ma puce, on va s'entraîner pour ton concours... »

Elle sourit et sauta à son cou avant de l'embrasser 

« Tu sais que je t'aime James? »

"Vraiment?... C'est vrai...? Mais euh je... Désolé mais c'est pas possible Jessie, on fait équipe! T'imagines pas le malaise toi... Ah non vraiment c’est pas réciproque et trop gênant… je démissionne! »

Elle l'enlaça en rigolant 

« Ah oui d'accord, tu le prends comme ça! »

« Bon sang mais FICHEZ LE CAMP DE CETTE PIÈCE! », songea Miaouss, à bout de nerfs 

« Faut que j'aille prendre ma douche d'abord... »

« Vas-y file, pendant ce temps je vais nous faire réchauffer à manger... tu as faim!? »

« À ton avis? »

« Double ration... on va dire que c'est la part de Victoire... »

« On va avoir un Goinfrex James, j'en ai peur... », plaisanta t elle en remettant son pantalon

« C'était quasiment sûr, j'aurai jamais dû me reproduire avec un Ronflex, je l'savais, quel idiot... »

« TU PARLES DE MOI LA? Tu t'es pas r’gardé, espèce de Parecool! »

« Un Parecool, moi? »

« Ouais! Avance avant que j'te lance mon attaque plaquage! »

« Je suis pas un Parecool! Je suis un Sulfura... », rala t il en sortant de la pièce tandis qu'elle lui emboîta le pas

« Non t'es un Parecool! Mollasson et idiot, c'est toi James! »

« Ehhh mais arrête... »

 

Miaouss resta un instant hébété tapis au sol, avant de sortir de sa cachette, choqué à vie par ce qu'il venait de vivre…

 

Précédent

Suivant

12 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. Prysmalion 04/03/2017

Miaouss caché sous le lit le pauvre

2. Jez 03/03/2017

Chachou ce chapitre est vraiment aussi magnifique que les précédents. Tellement romantique, puis cette amitié avec les morveux c'est le rêve idéal de tout rocketshipper qui se respecte. Tout le monde enfin heureux et unis, comme tu le dis si bien: "une sorte de grande famille". Que peut-on souhaiter de mieux comme avenir pour Jessie et James? (Et Miaouss aussi)
Le ecchi est toujours aussi doux, tendre, sensuel, addictif, plein de passion.

Il y a aussi des petites répliques qui m'ont trop fait fondre:

« Je peux récupérer la capsule? », s'empressa de demander James, avant de réprimander Jessie qui se faisait servir
« Pas de champagne pour toi mon cœur, tu n'as plus le droit! »
Elle haussa les épaules

« Alors, tu es d’accord pour rester ici… ? », demanda James timidement à son équipière qui se plaça sur ses genoux à cheval sur lui en l'enlaçant
« J'en sais rien... », chuchota-t-elle avant de caresser ses cheveux lavande, de replacer ses mèches rebelles... Elle le trouvait tellement beau, avec son visage angélique, doux et parfait, son nez retroussé adorablement mignon, ses grands yeux émeraude enfantin pleins d'amour qui la regardait, sa petite bouche en cœur qu'elle avait tant envie de dévorer...
« Je t'aime James... »
Il lui sourit en frottant son nez contre le sien
« Je t'aime aussi, si tu savais à quel point tu m'as manqué... »
Il sourit, son cœur battant à toute vitesse, la berçant tendrement, et il glissa sa main contre son ventre, tout bouleversé…
« Je vous aime toutes les deux… »

« Je peux faire l'amour quand même? »
James devint tout rouge et enfoui son visage dans ses mains, trop gêné
« Oui bien sûr, je vous rassure ce n'est absolument pas contre indiqué! »

3. Lillie 23/02/2017

J'aime bien quand Jessie fait semblant de ne pas entendre James.

4. Pikapika 22/02/2017

C'est trop génial ! Non mis j'adore à mort toutes les fan-fictions de ce site quoi !!!!! James à chaque fois qu'il repasse à l'acte avec Jessie c'est comme si il vivait sa première expérience a chaque fois MDR. L'humour pokemon ça déchire.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 02/04/2017

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site