Entre rêve et réalité (4)

Au petit matin, Jessie fut réveillée par la lumière du soleil qui éclaira son visage. L'esprit encore embrumé, elle bailla, remua légèrement, puis se blottit un peu plus contre la forme qu'elle tenait dans ses bras. Elle n'avait pas encore les idées assez claires pour réaliser que cette forme n'avait rien à faire là, mais lorsqu'elle ouvrit les yeux, ce qu'elle vit la ramena immédiatement à la réalité.

-James ? Souffla-t-elle pour elle-même.

La jeune femme constata leurs positions et eut un vif mouvement de recul. Comment en étaient-ils arrivés à dormir ensemble ? Ses souvenirs de ce qui s'était passé la veille étaient très flous. Elle fit tout de même un effort de mémoire, mais rien de plus ne lui apparut.

Soudain, Jessie resta paralysée. James venait de bouger. Elle tenta de se reculer, mais le sac de couchage était bien trop étroit pour cela. Elle l'entendit bailler. Aucun doute, il était réveillé. Il fallait qu'elle fasse quelque chose, qu'elle passe à l'offensive. Quoiqu'il se soit passé la veille, cela ne justifiait surement pas tout ceci. Elle releva la tête vers lui et s'apprêtait à lui hurler au visage ses quatre vérités, lorsque James joignit ses lèvres aux siennes. Sous le coup de la surprise, elle ne réagit pas tout de suite et se laissa faire. Il était si doux, et pourtant elle eut l'impression que son cœur allait exploser. C'était comme si… Toute la colère en elle était en train de fondre, remplacée par une chaude sensation de bonheur et d'apaisement. Elle profita de leur baiser pour se rapprocher jusqu'à reprendre sa position initiale, et James la serra de plus belle dans ses bras. Elle ne pensait plus à rien d'autre qu'à continuer. Elle n'avait jamais rien ressentit d'aussi agréable.

Ce fut James qui mit fin à leur baiser en se reculant doucement.

-Bonjour mon cœur, tu as bien dormit ? Lui demanda-t-il dans un murmure.

Encore essoufflée, Jessie le fixa avec un regard mêlé d'adoration et d'émerveillement. Plus rien en elle ne semblait normal, elle se sentait comme… lobotomisée, mais elle s'en fichait. Après ce baiser, James pouvait lui demander n'importe quoi, elle doutait de trouver en elle le pouvoir de refuser.

Face au regard interrogateur du jeune homme, Jessie se souvint qu'il venait de lui poser une question. Elle eut un moment de panique, mais finalement, lui lança un grand sourire, avant de répondre :

-Heu… C'était quoi déjà la question ? Fit-elle sur un ton mi- rieur, mi- sérieux.

Son compagnon ne put s'empêcher de rire, et l'embrassa à nouveau. Elle répondit cette fois à son baiser avec beaucoup plus d'assurance. James faisait preuve d'une tendresse incroyable, et semblait la serrer contre lui de toutes ses forces. Au loin, la jeune femme distingua un cri paniqué, mais elle n'en avait que faire. Elle ferma les yeux et se laissa emporter par le goût sucré de ses lèvres, allant jusqu'à passer machinalement la main dans ses cheveux si soyeux. Ils s'embrassèrent pendant encore quelques secondes, jusqu'à ce que…

-AAAAHHHH ! Je m'excuse ! Jessie, par pitié, arrête ! AAAHHHH ! Ça fait mal ! Hurlait James, paniqué.

Il ne fallut que quelques secondes à la jeune femme pour être complètement réveillée et se rendre compte de ce qui venait de se passer. Les souvenirs de ce qui s'était passé la veille au soir lui étaient également revenus. A l'évidence, le merveilleux moment qu'elle venait de vivre n'était qu'un rêve. Un rêve qu'elle aurait tout simplement oublié dans quelques jours, comme tous les rêves.

Elle émit un profond soupir et se rendit compte que James n'avait pas arrêté de crier et la serrait désespérément, comme si ça allait lui faire lâcher prise. La jeune femme leva les yeux et réalisa que ses doigts s'étaient emmêlés dans les cheveux de son ami. Elle resta immobile en prenant garde de ne pas faire mal à son partenaire, et s'adressa à lui.

-James ! JAMES ! Ça suffit, arrête de hurler ! S'énerva-t-elle.

Le jeune homme stoppa net et se rendit compte qu'il n'avait plus mal. A ce moment, il relâcha la pression sur la taille de Jessie et fondit presque en larmes devant elle.

-Je suis désolé Jessie, ça ne se reproduira plus jamais, je te le jure. Je voulais seulement que tu n'aies pas froid cette nuit, alors j'ai… Mais tu sais…

Mais déjà, Jessie ne l'écoutait plus. Elle regrettait tellement le James de son rêve. Plein d'assurance, et si tendre et doux avec elle… Elle émit un nouveau soupir et regarda son ami s'agiter dans tous les sens pour s'excuser. Mais s'excuser de quoi, d'ailleurs ? Qu'avait-il bien pu faire fait de si grave ? La jeune femme réfléchit quelques secondes. Il l'avait peut-être embrassé dans son sommeil ? Alors son rêve n'était peut-être pas si fictif que cela ? Pour couper court à ses jérémiades, Jessie retira brusquement sa main des cheveux emmêlés de son ami.

-AAAïee ! Glapit-il.

Puis, il capta son regard et ajouta avec sincérité :

-Je suis désolé, Jessie.

James baissa ensuite les yeux pour fuir son regard, rouge de honte.

Mais qu'avait-il bien pu faire de si grave ? Se demanda-t-elle à nouveau. Bien sûr, il l'avait emmené dans son sac de couchage, mais elle n'allait pas lui en vouloir pour ça. Il voulait juste la protéger.

A cette pensée, on put voir un petit sourire se dessiner sur son visage. Finalement, le vrai James valait bien celui de son rêve, pensa-t-elle, songeuse.

Cependant, la jeune femme reprit vite ses esprits et se recula un peu de son ami, avant de lui relever le menton pour le regarder dans les yeux.

-James, qu'est-ce que tu as fait ? Lui demanda-t-elle sur un ton grave.

James lui lança un regard intrigué. Si elle le lui demandait, alors cela voulait dire qu'elle n'était pas fâchée… Ou alors qu'elle voulait qu'il confesse sa faute jusqu'au bout, se dit-il avec une grimace.

-Je… Je t'ai emmené dans mon sac de couchage, je… J'ai enlevé nos bottes et nos gants pour qu'on se sente plus à l'aise et… Je t'ai pris dans mes bras pendant la nuit.

-QUOI ? S'indigna la jeune femme.

-Désolé… Répéta son ami en baissant à nouveau la tête.

-Attends, c'est pour ÇA que tu me hurle dans les oreilles depuis 10 minutes ?

-Non, je hurlais parce que tu m'as réveillé en me tirant les cheveux ! Se défendit James.

-Mais je rêvais, pauvre andouille ! Je ne me souviens même pas t'avoir tiré les cheveux !

James marqua un temps d'arrêt. Il était rassuré, Jessie ne semblait pas lui en vouloir, en fin de compte. Enfin, pas pour ça. Il savait bien que ce n'était pas « mal » ce qu'il faisait, se félicita-t-il intérieurement. Cependant, en relevant les yeux, le jeune homme constata que son amie avait toujours l'air contrariée.

-Et tu rêvais de quoi ? Demanda-t-il, espérant détendre l'atmosphère.

-ÇA TE REGARDE ? Répliqua-t-elle immédiatement, sur la défensive.

Et voilà comment tout avait commencé. Il y avait eu ce rêve, suivit par de nombreux autres, et cela faisait maintenant plus d'une semaine qu'elle rêvait sans arrêt de James.

A SUIVRE…

CHAPITRE PRECEDENT - CHAPITRE SUIVANT

10 votes. Moyenne 4.80 sur 5.

Commentaires (4)

1. Rocket-Girl 13/08/2012

Cette fanfic reste toujours aussi agréable à lire. Magnifique.

2. Maldorana 11/08/2012

Eleonore, je te confirme que Jessie n'est pas la seule à rêver de James xDD
tilit11, tant mieux alors, comme ça t'as ressentit l'effet désiré ^^
Mille fois merci pour vos coms ! <3

3. tilit11 10/08/2012

Super ... J'me suis faite avoir vraiment facilement ^^" J'ai adoré, vivement la suite ^^

4. Eleonore 10/08/2012

Que c'est beau mais que c'est beau. Pauvre James s'il porterait des cheveux plus courts il aurait évité ce soucis. Jessie n'est pas la seule à rêver de lui.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 17/08/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site