Entre rêve et réalité (3)

A/N : GROS GROS coup de cœur pour ce chapitre. Dîtes-moi ce que vous en pensez :P

Jessie paraissait incapable de bouger et fixait un point droit devant elle, en entendant James et Miaouss discuter. Ils avaient tous les deux sortit leurs couvertures de leurs sacs et s'étaient enveloppés dedans. Quelle chance ils avaient. Sa couverture à elle était surement toute mouillée à présent.

Mais elle préféra ne plus penser à cela, et se concentra sur la conversation qu'avaient ses deux amis.

-J'ai encore faim, gémit le chat pokémon.

-C'est tout ce qu'on avait. Le reste est dans le ventre d'Excellangue, soupira James en jetant un coup d'œil furtif à Jessie.

Il ne l'avait pas entendue depuis qu'elle avait rappelé son pokémon. C'était plutôt inhabituel, se dit-il, pensif. Il l'observa plus minutieusement et s'aperçut qu'elle grelottait et semblait avoir le regard fixé sur ses effets personnels, maintenant dégoulinants de bave.

Le jeune homme abandonna sa conversation avec Miaouss et s'accroupit à côté d'elle.

-Jessie ? Tout va bien ?

-Hmm, émit-elle sur un ton las.

Elle aurait voulu se lever brusquement et lui hurler au visage, que non, ça n'allait pas bien. Tout simplement parce qu'elle était affamée, frigorifiée, et que ses affaires souillées étaient éparpillées par terre, dans le froid. Seulement, elle n'avait pas la force de parler, et encore moins de bouger.

Le jeune homme remarqua son malaise et suivit son regard jusqu'à ses effets personnels.

C'était ce qu'il craignait : La couverture et le sac de couchage de son amie étaient inutilisables. Elle allait mourir de froid cette nuit si elle ne se couvrait pas un peu.

Bien décidé à ne pas laisser son amie grelotter toute la nuit sans rien faire, James s'assit tout près d'elle et partagea sa couverture avec la jeune femme. Il devait avouer qu'il appréhendait légèrement sa réaction, mais il ne pouvait se résoudre à la laisser ainsi. La plupart du temps, c'était lui et Miaouss qui avaient besoin d'elle, mais rarement le contraire. C'était normal qu'il lui rende la pareille.

De son côté, Jessie le laissa approcher sans protester. Qu'aurait-elle pu dire, de toutes manières ? Lui ordonner de se garder pour lui sa couverture si chaude et si moelleuse ? Alors qu'elle avait tellement froid…

Une rafale glacée la fit frissonner encore davantage, malgré la couverture de James qu'elle avait sur les épaules. La jeune femme se recroquevilla légèrement et alla jusqu'à se blottir contre son ami. Par automatisme, elle s'était rapprochée de la source de chaleur la plus immédiate. Elle ne savait pas si c'était le froid qui lui engourdissait l'esprit ou pas, mais elle n'avait même pas réfléchit au fait que c'était contre son coéquipier qu'elle se trouvait à présent. Tout ce qu'elle voulait, c'était un peu plus de chaleur, et James était un vrai radiateur ambulant ce soir.

Le jeune homme resta pétrifié lorsqu'il sentit son amie se couler contre lui. Elle devait vraiment se sentir au plus mal pour se laisser aller de la sorte. En temps normal, face à une telle proximité, elle n'aurait pas hésité à le gifler avec violence, avant de l'envoyer balader.

James jeta un coup d'œil à son amie et roula des yeux. Oh et puis zut. Elle tremblait encore comme une feuille. Il fallait qu'il fasse quelque chose. Doucement, il ouvrit son bras et attira Jessie à lui.

La jeune voleuse laissa échapper un soupir de soulagement lorsqu'elle sentit le corps chaud de son ami contre elle. Elle ferma les yeux et l'étreignit de toutes ses forces, pendant qu'elle sentait qu'il réajustait la couverture autour d'eux.

Le jeune homme la regarda fermer les yeux et se détendit un peu. Au moins, quand elle dormait, il était sûr qu'elle n'allait pas le frapper.

Pendant ce temps, Miaouss les observait en s'amusant à jeter des bouts de bois dans le feu encore crépitant.

-Je n'avais encore jamais vu Jessie agir comme ça, fit-il au bout d'un moment.

-Si j'avais aussi froid qu'elle, moi aussi je ferais tout pour me réchauffer.

-La différence, c'est que Jessie, elle t'aurait envoyé promener, ricana Miaouss.

Le jeune homme reposa le regard sur sa protégée et ne put s'empêcher de sourire. Elle s'accrochait toujours aussi fort à lui, mais il fut soulagé de constater qu'elle ne tremblait plus. Elle avait toujours les yeux fermés et semblait dormir profondément contre lui. Pour une fois, il avait l'impression d'être vraiment utile, même indispensable. Il n'avait plus l'impression d'être le looser trouillard qui se cachait toujours derrière sa partenaire. Il se sentait aux commandes et c'était plutôt agréable, pour changer.

James resserra légèrement son emprise sur la jeune femme et répondit à Miaouss sans la lâcher du regard.

-Elle a son caractère, mais elle n'est pas si méchante, lui assura-t-il, dans un murmure.

-Mouais, ça c'est toi qui le dis, répliqua le chat pokémon sur un ton amer.

A cet instant, James sentit son amie remuer légèrement dans ses bras.

-Je vous signale que j'entends tout ce que vous dîtes, railla-t-elle d'une voix endormie.

James et Miaouss cessèrent tout de suite leur conversation et se regardèrent. Ils étaient aussi surprit l'un que l'autre de constater qu'en réalité, Jessie était réveillée. Notamment parce que les seuls moments où elle était aussi discrète, c'était quand elle dormait.

De son côté, James eut un moment d'effroi. Si elle était réveillée, cela ne signifiait pas qu'il allait s'en prendre une ? Il était presque sûr que ce n'était pas « mal » d'être ainsi collé à Jessie, mais la jeune femme agissait souvent sous le coup de l'impulsion dans les situations gênantes. Il resta donc figé quelques secondes, n'osant plus bouger un muscle. Cependant, lorsqu'il entendit Jessie pousser un bâillement sonore, avant de chercher une position plus confortable contre lui, il fut rassuré et se détendit. Elle semblait être à son aise dans ses bras. D'ailleurs, lui aussi se sentait plutôt bien. Le fait d'enlacer Jessie lui procurait une étrange sensation de chaleur et de bien-être. Bien sûr, il ressentait aussi un petit quelque chose lorsqu'ils se sautaient dans les bras, à l'approche d'un danger imminent, mais c'était vraiment différent.

En relevant la tête, James s'aperçut que Miaouss s'était lové dans son sac de couchage et tenait entre ses pattes une pelote de laine rouge. Le jeune homme sourit. Au moins, quand il s'amusait, il ne disait pas de bêtises, pensa-t-il. Cependant, le chat pokémon lui prouva bien vite qu'il avait tort lorsqu'il releva la tête vers lui, une étincelle de malice dans les yeux.

-On dirait que vous allez devoir dormir dans le même sac de couchage cette nuit, commença Miaouss sur un ton espiègle. Vous n'avez pas peur d'être trop serré ? S'amusa-t-il à demander.

Contrairement à ce qu'il avait prévu, James accueillit plutôt bien la question et lui répondit avec nonchalance :

-Moi, tant que ça convient à Jessie, ça ne me dérange pas.

En entendant cela, la jeune femme afficha un petit sourire. Alors, il avait l'intention de veiller sur elle toute la nuit. C'était vraiment touchant, pensa-t-elle, émue. Elle était à moitié endormie et sentait son esprit divaguer, mais elle espérait se souvenir longtemps de cette sensation de sécurité qu'elle ressentait auprès de lui. Elle était paisible, confiante, et se sentait incroyablement importante. C'était d'ailleurs très bizarre, car en temps normal, James lui inspirait tout sauf la sécurité.

Mais Jessie mit cela sur le compte de son esprit ensommeillé et bailla une nouvelle fois, avant de remonter sa tête vers l'épaule de son ami. Elle se sentait bien contre lui, mais peinait à trouver une position confortable. Vivement qu'il se décide à aller dormir.

Au lieu de cela, elle entendit la voix criarde de Miaouss s'adresser à elle :

-Alors, Jessie, ça ne te dérange pas ? Railla-t-il.

-Hmm hmm, répondit-elle avec paresse.

James et Miaouss se jetèrent un nouveau coup d'œil.

-Tu crois que ça veut dire non ? Chuchota James à son ami pokémon.

-Non, je crois que ça veut dire oui, murmura Miaouss sur le même ton discret.

-Hmm… Ça veut dire non… Bande d'andouilles, marmonna Jessie.

Miaouss soupira et se retourna dans son lit, de façon à être dos à ses amis. Il ne cautionnerait pas ce qui allait se passer ce soir. Si jamais Jessie et James s'habituaient trop à partager le même lit, qui sait ce qui pourrait se passer… Et puis il était beaucoup trop jeune pour être tonton ! Pensa-t-il dans un élan de panique.

De son côté, James était rassuré. Si elle avait accepté, alors cela voulait dire qu'elle ne le frapperait pas. En tout cas, pas cette nuit, grimaça-t-il.

Il sentit sa partenaire glisser contre lui. Cette fois, elle commençait vraiment à s'endormir, se dit-il en plissant les lèvres. Il repéra son sac de couchage dans la semi-obscurité, de l'autre côté du feu qui s'éteignait peu à peu, et murmura à Jessie :

-Jess, je vais dormir. Je t'emmène avec moi, comme ça tu n'auras pas froid.

La jeune femme bailla et voulu se dégager de son étreinte pour se lever, mais James l'en empêcha.

-Non, ne t'inquiète pas, je vais te porter, susurra-t-il à son oreille.

Il distingua un léger « hm », et sentit son amie passer ses bras autour de son cou. A son tour, il passa délicatement ses bras sous elle et la souleva avec douceur. Le jeune homme n'avait pas beaucoup de force, mais Jessie n'était pas très lourde. Il le savait parce qu'il lui était souvent arrivé de devoir la remonter quand elle tombait dans leurs propres trous… Ou l'inverse… Bref, il savait qu'il était capable de l'amener jusqu'à destination.

Jessie remua légèrement. Ses pensées étaient si confuses… Etait-elle en train de se faire porter par James ? Non, impossible, il n'aurait jamais été assez fort… Et pourtant, elle était toujours accrochée à lui, et la terre semblait bouger tout autour d'eux. Ils passèrent près de Miaouss, et elle l'entendit grogner à leur intention :

-Et s'il vous plait, évitez de faire du bruit toute la nuit.

En entendant cela, James leva un sourcil. Pourquoi feraient-ils du bruit toute la nuit ? Mais il ne réfléchit pas d'avantage à la question, se disant que Miaouss devait surement parler dans son sommeil. La seconde d'après, il déposait délicatement Jessie dans son propre sac de couchage, avant de s'installer à côté d'elle et de les recouvrir de la couverture. Mais comme l'avait prédit Miaouss, au fur et à mesure qu'il remontait la fermeture éclair, l'espace dont ils disposaient s'amenuisait.

-Jess ? Je crois que je ne pourrais pas remonter la fermeture plus que ça, on est trop serré, chuchota-t-il avec anxiété.

Le jeune femme poussa un profond soupir et se rapprocha de lui, leur faisant gagner quelques centimètres.

-Oui, bonne idée ! fit-il avec un air enjoué.

Il réussit à remonter la fermeture éclair jusqu'au bout, puis tourna la tête vers sa protégée. Elle était allongée sur son épaule, et cela commençait à être un peu douloureux. Sans trop réfléchir, il ouvrit son bras pour le soulager, mais fut étonné lorsqu'il sentit son amie se coller à lui et poser une main possessive sur son torse. Après une longue hésitation, James enlaça sa compagne, en se répétant qu'il ne faisait rien de mal. Il la serra avec tendresse contre lui, avant de partir avec elle pour le pays des rêves.

A SUIVRE…

CHAPITRE PRECEDENT - CHAPITRE SUIVANT

9 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. tilit11 07/08/2012

Dieu que c'est mignon. Cette fic est trop belle <3 ^^
(Et les actions sont bien décrite ^^ Ce chap est super ^^)

2. Eleonore 07/08/2012

C'est l'une des plus belle fanfic rocket-shippy que j'ai lue depuis longtemps. James est tellement attentionné. Un si gentil (bad?) boy c'est le rêve de toutes les filles.

3. Rocket-Girl 07/08/2012

Gros gros coup de coeur ♥

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 10/08/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site