L'affaire du Joyau Maléfique-partie 3

L'Affaire du Joyau Maléfique

 

Partie 3

 

-Monsieur Giovanni ! Venez voir !!

Le Boss de la Team Rocket accourut vers le sbire qui tenait une caméra de surveillance dans les mains, alarmé par ce qu'il venait de découvrir.

-Qu'y a t il ?

-Monsieur... Les caméras de surveillance ont étaient piratés... Depuis l'ordinateur principal de la salle !!

-Comment ?!

-Il n'y a aucuns signes de piratage à mains nues ! Les caméras ont étés sabotées à distance !!

Le Boss ouvre des yeux ronds, ébahi :

-Mais comment... Allons vite dans la salle de cet ordinateur !

Sans attendre de réponse, le Boss se rua vers la porte de sortie de la salle qui renfermait le Joyau Maléfique il y a encore 3 jours.
Cette pierre étrange avait été dérobée par un mystérieux individu, apparemment prêt à tout pour ce procurer cet objet aux pouvoirs incroyables...

Après avoir traversé le couloir, le sbire sur les talons, il s'arrêta devant la salle où se trouvaient toutes les commandes de la pièce du joyau.

Il tapa frénétiquement le code sur le tableau de bord.

« ~ACCES AUTORISE~ »

La porte s'ouvrit dans un mouvement de coulissement.

La pièce dans lequel le Boss et le sbire entrèrent était remplie d'engins et de machines complexes.
Un ordinateur principal trônait au beau milieu de la grande salle.

Le Boss s'avança rapidement vers celui-ci, appuyant sur le bouton rouge permettant d'allumer l'écran.

L'ordinateur s'ouvrit alors sur la page traitant du système de sécurité. Au milieu de l'écran, on pouvait lire sur une icône « Réactiver le système de sécurité ».

Le Boss s'empressa de cliquer sur ce lien, et se tourna vers le sbire, complètement désorienté.

Le sbire, également affolé, lança alors :

-Patron... Pour entrer dans cette pièce...il faut bien...

Le Boss le coupa dans sa phrase avant de répliquer, une pointe d'affolement et d'exaspération dans la voix :

-Oui ! Pour entrer dans cette pièce, il faut un mot de passe ! Pour désactiver le système de sécurité, il faut un mot de passe ! Pour entrer dans la pièce qui renfermait le joyau, il faut un mot de passe ! Et pour ouvrir l'aquarium qui le contenait, il fallait AUSSI un mot de passe !!

Le sbire eu un mouvement de recul :

-Mais, Monsieur, vous êtes bien le seul à posséder ces mots de passe, non... ?

-NON ! PLUS MAINTENANT ! Oui ! Vous avez compris ! Celui qui a volé le joyau avait le mot de passe !

-Mais...Comment est il possible que... ?

-Les codes étaient gardés dans mon bureau !! Quelqu'un qui SAVAIT qu'ils s'y trouvaient y est allé, et les a voler !

-Alors...

-OUI ! CETTE FOIS IL N Y A PLUS L'OMBRE D'UN DOUTE! LA PERSONNE QUI A VOLE LE JOYAU MALÉFIQUE EST DÉJÀ VENU ICI !!! DANS CE CENTRE DE LA TEAM ROCKET !!

__________________________________________________________________________________

"Tit tit tit tit tit tit tit tit tit tit tit !!!"

"AwWwW... KeSkIsPaSs..."

Ah ! C'est le matin !

Encore une fois, je suis réveillé en fanfare par ce fichu réveil...

Énervé d'avoir été sorti de mon lit par la sonnerie stridente de ce stupide gadget, je l'attrape avant de violemment appuyer sur le bouton qui permet de désactiver l'alarme.

Je ne suis habituellement pas d'un tempérament violent, ni même susceptible, mais alors il n'y a rien que je déteste plus que me faire réveiller d'une telle façon !

Un réveil qui sonne pendant les vacances, non mais ! On devrait même pas avoir besoin de lui demander de se désactiver, ça devrai être automatique !

Mais bon, une fois de plus je m'attarde sur des détails futiles...

Surtout qu'en ce moment, je devrai penser à autre chose qu'à changer la sonnerie de mon réveil...

C'est vrai. Ça fait maintenant 2 jours que le Boss nous à averti du vol du Joyau Maléfique, donc 3 jours qu'il a été dérobé.

Et pourtant j'ai l'impression que ça fait une éternité.

J'espère que cette histoire finira bientôt car, pour tout dire, j'en ai déjà un peu marre.

Depuis que ce joyau à disparu, tout n'est plus pareil... non, Jessie à changé...Mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi...

Je suis tiré de ma réflexion par le ronronnement de Miaouss.

Je me tourne dans mon lit pour regarder le Pokémon chat légèrement éclairé par la lumière qui filtre par les trous des volets. Allongé et tenant sa couverture à deux pattes, le félin semble dormir à points fermés.

-Miaouss, tu dors... ?

Je sais, c'est stupide de demander ça, mais avec lui, il vaut mieux en être sûr... Comme on dit, les chats ne dorment que d'un œil...
Même si apparemment ce n'est pas le cas pour Miaouss.

Je soupir longuement avant de me retourner vers le mur.
Maintenant, impossible de me rendormir.

Je me demande si Jessie est réveillée...

Aussi je tente de pousser le matelas du haut avec le bout de mes pieds et chuchote :
-Jessie !

Pas de réponse.

Je suppose qu'elle dort, elle aussi.

Pourtant je ne peux pas m'empêcher de sortir doucement de mon lit pour aller regarder à l'étage supérieur où devrai se trouver Jessie.

Je me mets sur la pointe des pieds et m'accroche aux bars du lit du haut. Enfin je jette un petit coup d'œil.

Quelle n'est pas ma surprise quand je découvre le lit vide !

Mais où peut bien être Jessie à cette heure?!

Elle est peut être sortie où elle s'est déjà levée...mais pourquoi à 8 heures du matin ?

Bien que nous ne sommes pas vraiment du genre "grasse matinée", Jessie et moi nous couchons très tard le soir...et d'habitude quand nous sommes en vacances, nous profitons de notre temps libre pour rattraper notre sommeil.
Jessie devrait encore dormir...

Je m'approche du lit de Miaouss et je secoue doucement le pokémon.

- Miaouss, réveille-toi !

Le félin se retourne sur le côté, plongé dans son rêve.

- Miaaaaaa.... Encore un petit bout de gâteau s'il vous plait...mia...

Je secoue le pokémon chat un peu plus fort afin de pouvoir le réveiller.

-Miaouss ! Arrête de rêver !

-Miaaa... ???...

Miaouss se lève péniblement, tiré de son sommeil.

-Miaaaa...Pourquoi tu m'as réveillé... ? Je faisais un beau rêve...

-Miaouss, tu sais où est Jessie ?!

-...Miaaa...Il est quelle heure... ?

-Miaouss ! T'as entendu ce que j'ai dis ?! Et si ça peut t'avancer, il est 8 heures !

Miaouss se frotte les yeux avec ses pattes et baye une dernière fois.

-Miaaaaa... Ça va pas la peine de t'énerver ! Euh...J'ai vu Jessie se lever tout à l'heure...

-Ah ? Et...ça fait longtemps ?

-Ben...je sais plus...je me suis rendormi.

-D'accord. Tu sais où elle est ?

J'ai vraiment l'impression d'embêter Miaouss avec mes questions.

-Pfff... Je suppose qu'elle est allée prendre l'air...

-Bon...merci !

-De rien...miaaaaaa....

A peine à t'il fini sa phrase qu'il retombe sur le ventre et se remet à ronfler.

Sacré Miaouss !

Mais je me demande quand même pourquoi Jessie s'est levée à cette heure ci.

Bah, comme l'à dit Miaouss, elle aura surement été prendre l'air !

Comme je suis réveillé et que je n'ai désormais rien à faire, je décide d'aller vérifier si le pokémon chat avait raison.

J'attrape rapidement mon haut d'uniforme blanc et le passe par-dessus mon petit tee-shirt noir.

Après ça je passe rapidement dans les toilettes du centre, histoire de voir si je ne suis pas trop hirsute.

Après m'être passé un petit coup de peigne dans les cheveux, je me dirige vers la sortie des toilettes, puis vers la terrasse.

Je ne mets pas longtemps à atteindre le grand balcon qui surplombe une des faces du grand bâtiment de la Team Rocket.

Une fois sorti, j'observe d'un bref coup d'œil le soleil en train de se lever.

Le ciel commence déjà à devenir bleu, et des nuages roses ou oranges flottent dans l'air...

La journée promet d'être jolie ! Du moins, je l'espère !

Enfin je regarde autour de moi. Pas la moindre trace de Jessie...

Je soupire longuement, pensant que Miaouss avait tord, et lorsque je m'apprête à retourner dans ma chambre, un bruit venant de la baie vitrée attire mon attention.

Je me tourne rapidement quand j'aperçois mon amie aux cheveux violets sortir sur le balcon.

Comme elle ne m'a apparemment pas remarqué, je tente d'attirer son attention.

-Jessie !

Elle se tourne retourne vivement vers moi, surprise.

-Ah ! Coucou, James.

Je m'approche d'elle.

-Salut Jessie ! Tu es bien matinale...

-Oui...je me suis réveillée et...il a fallu que je sorte...

-Pourquoi ?

Jessie prend un air embarrassé.

Afin de la mettre plus à l'aise, je décide d'un peu changer de sujet.

- Comment vas-tu aujourd'hui Jessie ?

-Eh bien...

Elle me regarde puis tourne les yeux vers le bord du balcon.

-En fait, c'est pour ça que je suis sortie... Je...je ne me sentais pas très bien...Alors j'ai décidé d'aller un peu prendre l'air...

Je comprends. Seulement je m'inquiète quand même un peu à ce sujet... Jessie n'est pas dans son assiette en ce moment...

-Tu te sens mieux maintenant ?

Elle me sourit doucement.

-Oui, merci. Ça va un peu mieux.

Elle s'approche alors du bord de la terrasse et pose son bras sur la barre du balcon.

Après ça elle regarde pensivement le lever du soleil.

-C'est joli. C'est bizarre mais quand je regarde le lever du soleil...j'ai toujours l'impression d'être...je ne saurai pas te dire exactement...c'est impossible à décrire...

Je la rejoins et m'accoude juste à côté d'elle.

-Je comprends ça. Moi aussi quant je vois le ciel d'une si belle couleur je ressens quelque chose d'indescriptible.

Jessie me regarde du coin de l'œil et prend un air un peu amusé.

-On pense pareil...

Je lance un sourire à Jessie.

-Oui ! On n'est peut être pas si différent que ça après tout !

J'ai à peine fini ma phrase qu'elle enlève le coude du bord du balcon.

Elle me lance un regard étrange où on lit à la fois de la tristesse et de la peur.

-Il y'a un problème, Jessie ?

-Non...je constatais juste à quel point j'étais...différente...de toi...

Jessie a réagit par rapport à ce que je viens de lui dire.

Je ne pensais pas faire une gaffe en lui disant qu'au fond nous nous ressemblions beaucoup, mais apparemment je viens de commettre une erreur.

En effet, Jessie se dirige vers l'entrée du centre, me laissant seul sur le balcon.

Je me jette derrière elle.

-Jessie ! Attends une minute !

Je lui attrape le bras et elle se retourne violemment pour me coller une gifle dans la figure.

Aïe... Elle n'y a pas été de main morte...

Je ne comprends pas...

Jessie me regarde avec un air gêné.

-Désolé James...Je...Je voulais pas...

Je me frotte la joue doucement avant de la regarder d'un regard sincère.

-Non, ne t'inquiète pas... Ça arrive d'avoir des réflexes violents, parfois...

« Surtout pour toi d'ailleurs» pensais-je.

Je remarque alors que Jessie tient son bras gauche, comme si elle était blessée.

-Jessie...tu...

Je n'ai pas le temps de finir ma question qu'elle reprend, une note de panique dans la voix.

-Non...Les réflexes n'y sont pour rien...C'est...c'est mon bras qui...

Elle regarde alors le bras avec lequel elle m'a frappé.

Elle lève soudainement les yeux vers moi.

- Excuse-moi James. Mais je dois y aller.

Puis elle se retourne et se met à courir.

-Jessie !! Reviens !!

Mais elle ne m'écoute pas.

Je me lance à sa poursuite, courant à l'intérieur du bâtiment.

Bien que je fasse de mon mieux, Jessie est bien plus rapide que moi.
Je ne tarde pas à la perdre de vue.

Mais je continue de courir tête baissée comme un fou, prêt à tout pour comprendre ce qu'elle a en ce moment...

Je sent alors un impact contre ma figure et contre tout mon corps.
Je tombe à la renverse et me retrouve bientôt les quatre fer en l'air, devant un sbire de la Team Rocket qui me regarde avec des yeux surpris.

Voilà ce qui arrive quand on fonce tête baissé...

-Eh toi ! Tu peux pas regarder devant toi ?!

Je prends alors un air désolé.

-Je...je m'excuse, je ne vous avez pas vu...

-Ah oui, je suppose que je ne suis pas assez gros pour qu'on me voit !

Je me relève alors et regarde le sbire de plus près.
Enfin, je prête plutôt attention à ce que le sbire tient dans sa main droite !

On dirait...des journaux.

En faisant mine de ne pas l'avoir compris, je tente de me faire excuser en engageant la conversation.

-Qu'est-ce que c'est ?

Je désigne les journaux du doigt.

Le sbire me regarde avec un air encore plus étonné.

-T'as jamais vu un journal ? Je distribue « La Gazette de la Team Rocket » dans le centre...

Il déplie le alors et la première page apparait devant mes yeux.

-Tu vois c'est un numéro spécial...

Sur la première page est écrit en grosse lettres noires :

« ÉDITION SPÉCIALE ! LE JOYAU MALÉFIQUE DÉROBÉ ! MAIS QUELS SONT LES MYSTÈRES DE CE JOYAU ? »

Encore cette histoire là ?! J'en ai assez de ce joyau !

Mais je dois avouer que dans ce journal on doit trouver beaucoup de choses intéressantes à propos de cette pierre...

Peut être qu'avec les informations qu'il contient, il y aurai un moyen de ramener Jessie à la "normale"...

et même si ce n'est pas le cas, j'en apprendrai plus sur cette « histoire » qui la perturbe...

Je glisse la main dans ma poche, m'apprêtant à sortir mon porte-monnaie :

-Combien ?

Le sbire me sourit d'un air sournois.

-Il est gratuit mon vieux ! Le Boss m'a demandé de le distribuer à tous les membres de la Team Rocket ! Allez discute pas, j't'en file un à toi aussi, mon pote !

Gratuit ? Le Boss n'a pas pour habitude de distribuer des choses gratuitement !

Mais bon sang que ce passe t-il dans ce centre ?!

-Oui, je le prends !

-Ok mon p'tit gars, et surtout lis le bien, hein !

Il me tend un journal que je prends aussitôt.

Soudain je pense à une chose. Si ce journal parle de l'histoire du joyau, il ne vaut mieux pas que Jessie le lise...

Mais si le sbire le donne à tout les membres de la Team Rocket...

Non ! Je dois trouver un moyen pour que ce journal n'atterrisse pas entre les mains de mon amie !

-Excusez moi Monsieur, auriez vous en donné un exemplaire à Jessie ?

-Hein ?

-Euh...Un fille avec des cheveux violets clairs et des yeux bleus... Vous lui avez donné un journal ?

-Ah, la fille qui est passé à toute vitesse tout à l'heure ! (J'ai pas regardé la couleur de ces yeux moi !) Non je n'ai pas eu le temps, elle à disparu aussi vite qu'elle n'est apparue !

-Bon, très bien ! Surtout ne lui en donnez pas, s'il vous plait !

Aie...Ma phrase était mal formulée... Il va se demander pourquoi...

-Pardon ? Et pourquoi ?

Voilà! Mais quel nigaud je suis !

-Euh...Comme ça ! Ça ne sert à rien d'avoir 2 journaux pour une seule équipe !!

-Ah, oui...

-Euh...Bonne journée !

Je m'éloigne alors du sbire pour me diriger vers la chambre.

J'entends le sbire maugréer dans sa barbe.

-Mouhai...C'est ça oui, bonne journée...

Je rentre dans le couloir.

Je ne pense pas que Jessie soit rentrée dans la chambre.

Non, elle doit être partie je ne sais où.

Tant mieux, ça me laissera le temps de regarder ce journal !

Je pousse la porte de la chambre qui s'ouvre.

Je découvre alors Miaouss, debout sur une chaise qui tente désespérément d'attraper une pomme posée en haut de l'étagère de la petite télé. (Je me demande ce qu'une pomme fait là, d'ailleurs...).

En m'entendant entrer, le petit chat se tourne vers moi.

-Ah te voilà James ! C'est pas trop tôt !

-Désolé...

Je m'approche de l'étagère, attrape la pomme et la tend à Miaouss.

-Miaaaou...Merci !

-De rien.

Miaouss se met alors à croquer dans le fruit, puis se tourne vers moi, la bouche pleine.

-T'as trouvé Jessie ?

-Oui, elle était sur le balcon.

Miaouss regarde autour de moi.

-Elle n'est pas avec toi ?

-Non...Elle...je crois qu'elle veut être seule...

Miaouss prend une nouvelle bouchée de sa pomme.

-Elle est bizarre...je comprends pas ce qu'elle a...

- A qui le dis-tu ?...

Je soupir longuement et me dirige vers mon lit.

Je m'y affale lourdement, et jette le journal sur mon drap.

Miaouss regarde le papier.

-Y a quelques jours c'était Jessie, et maintenant c'est toi ?!

-Non Miaouss ne t'inquiète pas ! Je cherche juste à comprendre ce qui met Jessie dans un état pareil !

Miaouss me regarde avec un regard un peu agacé.

-Tu te fais du souci pour rien ! Jessie est encore dans une de ses mauvaises périodes voilà tout !

-Non...elle réagit bizarrement à tout...

Je me souviens alors du moment où elle et moi étions accoudés au balcon, regardant ensemble ce splendide lever de soleil avec passion et tendresse.

J'aurai voulu que ce moment dure une éternité...

J'étais si bien à côté d'elle...

Mais elle à réagi brusquement quand je lui ai dis que nous nous ressemblions beaucoup...

Je repousse de mon esprit ce triste moment, pour me concentrer sur le numéro spécial de « La Gazette de la Team Rocket ».

Je commence à lire les premiers paragraphes... Mes yeux s'arrêtent alors sur plusieurs phrases.

« Le Joyau Maléfique transmettrai à son possesseur le pouvoir de l'ombre » «Métrisez l'énergie incontrôlable des ténèbres »

Mais le paragraphe qui attire le plus mon attention, c'est celui là :

« Joyau maléfique et puissance de la mort... Prends son contrôle avant qu'il ne prenne le tien... »

Un joyau qui prend le contrôle de quelque chose, c'est absurde!

Je jette violemment le journal par terre.

Miaouss sursaute.

-Nyaa ! T'as trouvé un truc?

Je me lève et shoot dans mon chausson qui est posé à quelques centimètres de moi.

-Non ! Non seulement ce joyau m'insupporte et en plus il est dangereux ! Cette histoire me rend fou !

-Mais arrête de te faire des illusions ! Jessie s'en fiche de ce joyau ! Elle n'a rien à voir avec cette affaire !!

-Ah oui ! Alors pourquoi elle à tant changé depuis qu'elle à appris que ce fichu truc existait !!?? Tu peux me le dire !?

-Arrête James ! Ça sert à rien de crier comme ça !!

Peut être, mais là, je suis hors de moi ! Je ne peux plus entendre parler de ce truc !!

Il faut que je sorte !

J'attrape au passage un petit paquet de bonbons pour manger.

Mais un attrapant le sachet, je fais tomber un papier par terre.

Dessus sont écrit des tas de lettres et de chiffres bizarres.

Mais je n'ai pas de temps à perdre.

Je sors alors en fourrant le paquet de bonbons dans la poche de mon pantalon.

-Tu vas où James ?

- Prendre l'air ! Il faut que je respire !

Miaouss saute derrière moi.

-Attends, je viens avec toi !

-Oui, mais dépêche toi !

Miaouss sort derrière moi en ronchonnant, les pattes croisées sur le corps.

-Oh, ça va, on n'est pas pressé ! Qu'est ce que ça va être quand on sera plus en vacances !...

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Le sbire jette les documents restants sur le bureau du Boss.

-Patron, voilà les 3 journaux qui n'ont pas étaient distribués !

-Trèès bien... Je savais bien que si je donnai des exemplaires de ce journal gratuit, ce serai un véritable succès ! Et avec ça, tout les membres de la Team Rocket seront au courant des dangers qu'offrent cette pierre...Cette pierre qu'un membre du personnel m'a lâchement volé...

-Je ne comprends toujours pas, Monsieur. Pourquoi la Team Rocket voudrait voler un joyau qui lui appartient déjà ?

-Je n'en sais rien, mais mon objectif est bien simple...

Le Boss caressa la tête de son Persian.

-...Découvrir QUI et POURQUOI...

-Oui Monsieur...

-Le responsable de cet acte sera forcé de se procurer un exemplaire de ce journal !

Le sbire réfléchit en sortant du bureau du Boss.

Il lui semblait avoir entendu quelque chose de plus ou moins suspect cet après midi...Mais il avait beau tenter de s'en rappeler, aucun souvenir ne lui revenaient en mémoire...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

-Géniale cette sortie en piscine cet après midi !

Miaouss et moi avions passé l'après midi à faire une sortie en piscine!

J'avais enfin retrouvé la bonne humeur, cette petite douche à la piscine m'avait lavée de toutes mes pensées négatives!

Ma joie me faisait presque oublier que je n'avais ingurgité qu'un petit paquet de bonbons comme repas de midi!

Miaouss, lui, en revanche marchait lourdement sur le sol, mécontent de ce moment et regrettant de m'avoir accompagné « prendre l'air ».

-Pfff... Encore un après midi à ne rien faire à côté d'un bassin... Tu aurais pu penser à moi, James !!

Je laissai entendre un petit rire amusé, quand soudain je vois Jessie marchant dans le même couloir que moi et Miaouss, se dirigeant vers la chambre.

Je laisse alors tomber le sac de piscine...qui retombe sur la tête de Miaouss !

-Nyaaaa !! Mais qu'est ce que tu fais ?!

Mais je ne l'entends pas, et fonce vers Jessie.

En m'entendant, elle se retourne, surprise par le bruit que j'ai fais.

-Jessie...Tu...

Mais une fois de plus je fais la bêtise de l'attraper par le bras gauche...

Comme tout à l'heure, elle est prise d'un furieux mouvement, et sa main part une nouvelle fois vers ma figure.

Mais je l'esquive rapidement, prenant compte de l'erreur que je viens de faire.

Miaouss me rejoint.

-Nyaa ! Nan mais pourquoi tu le frappe il t'a rien fais !

Mais une fois de plus je l'ignore, et je regarde intensément Jessie.

Je me rends alors compte que mon amie n'a vraiment pas bonne mine.

En effet je la trouve vraiment très pâle et elle a l'air totalement vidée de toute énergie.

-Jessie...ça va ?

Elle attrape doucement son bras gauche, comme elle l'avait fais plus tôt dans la soirée.

Elle grimace doucement avant de chuchoter d'un ton bas, presque inaudible.

-Aaahh...Oui...ça va...ne t'inquiète pas...

Je ne suis pas d'accord du tout sur ce point !!

Jessie se redit alors, pâlissant plus.

-J'ai...la tête qui tourne...

Je remarque que ces genoux commencent à fléchir, et je me jette sur elle pour l'attraper avant qu'elle ne s'écroule.

-JESSIIIEE !! JESSIE CA VA ?!?!

Elle s'attrape avec force à mon tee-shirt, et lance une de ses mains vers mon poignet qu'elle se met à serrer.

-Jaammess...Vite...emmène moi dans la chambre...

-Mais Jessie !!! Tu...

- Dépêche-toi !

Jessie sert les dents et fronce les sourcils, comme si elle souffrait d'un étrange mal.

Miaouss saute d'une patte à l'autre, il à l'air aussi affolé que moi.

-Mais ne reste pas planter là, James !!! Tu vois bien qu'elle n'est pas bien !!! Fais quelque chose !!!

-OUI, MAIS QUOI ?!?!

J'ai beaucoup de mal à gérer ma panique.

Je continue de regarder Jessie d'un regard impuissant.

Quand soudain je sens une vive douleur à mon poignet.

Je me rappelle que Jessie est en train de mon le serrer comme une folle.

Elle lève vers moi des yeux suppliants.

-James...Amène moi...dans la chambre...

J'arrive alors à me ressaisir un peu.

Sans réfléchir, j'attrape Jessie et la soulève vivement.

Je la prends alors dans mes bras et me tourne vers Miaouss.

-Viens Miaouss ! Dépêchons nous !

-Oui !

Je me mets alors à courir comme un dératé vers la chambre.

Je ne sens même pas le poids de Jessie dans ma course.

Miaouss me suis, courant à quatre pattes pour ne pas se faire distancer.

Nous ne tardons pas à arriver devant la porte.
Je ne prends même pas la peine de l'ouvrir, et elle s'ouvre à grande volée quand je donne un coup de pied dedans.

Je m'approche alors de mon lit ou je pose délicatement mon amie, qui n'a toujours pas lâché mon poignet depuis tout à l'heure, continuant de mon le serrer dans sa douleur.

-Jessie !! Jessie tu m'entends ?!

Elle fronce les yeux toujours plus forts, comme pour dissimuler sa douleur.

-Oui...

-Ne bouge surtout pas, je vais appeler quelqu'un !

Elle me crie violemment à la figure.

-Non !! Surtout pas !!

Ce n'est pas le moment de garder son orgueil!

-Non Jessie !! J'y vais, tu as besoin de...

Elle me saute sauvagement dessus, m'attrapant d'une poigne serrée et refusant de me lâcher.

-NON JAAMESS !!! NE FAIS PAS ÇA... JE T'EN SUPPLIE !! Ils...ils ne doivent pas...

Une forte convulsion secoue alors son corps, puis elle commence à trembler.

Effrayé, je me recule de quelques pas.

-Jessie !!

Ses yeux se remplissent de larmes, commençant à paniquer.

-JAMES...Il faut que tu le sache......

Je m'approche d'elle et la soutient, bien qu'elle soit toujours sur le lit.

Jessie va t-elle se décider à me parler de cette chose?...

Cette chose qui cause toutes ses peurs, cette chose qu'elle garde pour elle depuis trois jours...

-Oui, Jessie, qu'y a-t-il ?!

Elle est secouée d'une nouvelle convulsion, plus forte cette fois ci.

Elle me regarde pendant quelques secondes avec des yeux effrayés, continuant à trembler.

Enfin elle se jette violemment vers moi pour de nouveau s'accrocher à mon tee shirt et ressert encore plus fort sa main autour de mon poignet.

-LE JOYAU MALÉFIQUE...

Elle s'arrête dans sa phrase, complètement déroutée.

-Oui, Jessie ?! Qu'est ce qu'il y a ?!

Elle me regarde avec des yeux suppliants, et enfin murmure d'un ton bas :

-C'est moi qui l'ai volé...


A SUIVRE...

By Rocket-Musashi

CHAPITRE PRECEDENT - CHAPITRE SUIVANT

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Rocket-Girl 14/02/2012

La suite! Je veux savoir pourquoi Jessie a volé le joyau.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 06/08/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site