Baby Koji 3

Partie 3

 

 

"Encore merci pour tout Désirée...", lui lança Jessie, un peu triste de quitter cette adorable femme...

Elle leur avait laissé tout ce qu'elle avait acheté pour James, mais aussi des provisions, un peu d'argent et bien sur les immondes vêtements qu'elle leur avait offert...Et c'est alors qu'ils reprirent la route en direction du Quartier général de la Team Rocket, bien déterminés à récupérer la recette de cette antidote...


Après des heures de marches durant lesquelles James n'avait cessé de pleurer à cause de ses douleurs, Jessie décida qu'il était temps de faire une pause à la vue d'un petit restaurant rupestre à la sortie de la foret...

Plus sure d'elle dans ses gestes vis à vis de son équipier, elle lui donna le biberon que la serveuse avait gentiment fait chauffer.

"Ageuuuuuuu ahaaaa gaaaa!!!" Jessie s'amusait avec ses petites mains et James adorait cette complicité nouvelle entre lui et son équipière depuis la veille au soir : elle n'avait jamais été aussi attentionnée ni gentille avec lui et il pouvait enfin laisser parler librement ses sentiments à son égards, monopoliser son affection et cela était tout nouveau pour ce pauvre James qui n'avait jamais reçu de gestes tendres de la part de ses parents ou de ses tuteurs durant son enfance qui n'était qu'un vulgaire "élevage" afin de le conditionner à etre comme eux le voulait...

"On est plus très loin, faudrait peut-être commencer à réfléchir à un plan...", dit Miaouss en regardant sur la carte et en voyant qu'ils étaient à moins de trois heures de marche du QG de la Team Rocket...


"Agnaaaaaaagagaga!", gazouillait encore James en tripotant les boucles d'oreilles vertes e son équipière


"On va rentrer comme si de rien n'était et je vais attirer son attention pendant que tu voleras le bouquin Miaouss!"


"Et Persian alors?..."


"Ah oui hm et bien James s'amusera avec lui pour l'occuper! Allez filons maintenant en douce sans payer l'addition!"
 


Ils approchaient presque de l'imposant bâtiment qui se dessinait à l'horizon sous les yeux remplis d'appréhension, James gazouillant sur l'épaule de son amie qui n'était pas du tout sure de ce qu'ils allaient faire tandis que Miaouss chantonnait une chanson débile faisant l'éloge de Sulfura 

"…daaaaans le ciel... faisant danser ses flammes au-dessus deeeeees nuaaaaages, le sulfura supreeeeeme...", ce qui faisait beaucoup rire James qui tapait de ses petites mains au rythme de cet air entrainant, quand leur entrain fut coupé à la vue de ces satanés Cassidy et Butch sortant de l'immeubles...
"C'est pas vrai... Décidément c'est un cauchemaaaaar...", se plaignit Jessie  


"Salut les minables...", lança Butch, provocateur  

Jessie ne répondit pas, à bout de nerfs, mais devant rester concentrée sur le plan... Cassidy s'approcha en dévisageant le bébé 

"C'est quoi ça?" Elle était verte de rage intérieurement à la pensée que sa rivale, sa pire ennemie ai pu faire un enfant avec James, pour qui elle en pinçait secrètement depuis toujours sans se l'avouer bien sûr, car c'était bien trop humiliant pour elle d'admettre qu'elle puisse éprouver une attirance pour un tel looser... 


"Bas les pattes, greluche!", s'exclama Jessie en cachant James entre ses bras mais c'était sans compter sur l'opiniâtreté de la jeune femme qui saisit le bébé à bout de bras pour l'examiner plus attentivement... A ce contact il se remit à pleurer, effrayé par cette sale pimbèche qui était désormais immense et qui le tenait fermement. Il s'agita pour qu'elle le lache enfin

"Aaaaaaaaahaaaaaaaaa ouaiiiiiiiiiiiiiiin ahhhhhh ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiin"

"Il est affreux, il a pris ton caractère de mégère et le coté pleurnichard de ton nigaud d'équipier!", dit-elle dans un rire mesquin en lui lançant James dans les bras.
 

"Ce n'est pas mon bébé, c'est le neveu de James par alliance!", s'énerva-t-elle dans un souffle de rage tandis que le bébé ne cessait de pleurer après avoir été encore balloté...


"Allez Miaouss, on s'en va!" Et elle avança entre les deux affreux, suivi par son équipier pokémon qui ne prit même pas la peine d'ajouter quelques choses à cette conversation sans intérêt...
Cassidy et Buff (oups, pardon, Butch), se mirent à rire bruyamment en les suivant des yeux


"A plus les loosers!" et ils reprirent leur route alors que nous amis suivaient la leur...

Ils marchèrent dans les long couloirs blancs, passant entre les sbires comme si de rien n'était, qui se retournaient tous sur leur passage en dévisageant la pauvre Jessie qui tentait tant bien que mal de faire cesser James de geindre... Quand ils arrivèrent enfin devant le terrifiant bureau du boss...
 

"Vas-y Miaouss, toque en premier...", dit-elle dans une sueur froide en serrant toujours James contre sa poitrine qui battait la chamade


"Non, c'est toi qui doit l'occuper et moi qui vole le grimoire, t'as d'ja oublié?"


"Très bien..." Elle ravala sa salive et approcha en tremblant ses doigts de la grande porte blindée avant de fermer les yeux de toutes ses forces et de taper doucement de trois petits coups secs...


"Qui est là?", grogna le boss en activant son système de vidéosurveillance et il vit apparaitre à l'écran cette idiote de Jessie... Si seulement sa mère ne lui avait pas fait signer cette stupide clause comme quoi, en respect pour Miyamoto, il ne devait pas la virer, ça ferait longtemps que cette incapable serait dehors!


"Hm bonjour boss, je viens vous rendre une petite visite de courtoisie...", dit-elle dans un grand sourire trahissant son angoisse en se grattant nerveusement la nuque…
 

Il souffla, épuisé par cette imbécile et caressa machinalement son fidèle Persian afin de retrouver un peu de paix intérieure, avant d'enfoncer le bouton ouvrant la porte.


"Entrez!"


Elle resta figée un instant en regardant la lourde porte dévoiler l'inquiétant bureau de Giovanni et de le voir, assis, impassible, entrain de caresser la tête de son Persian qui semblait toujours les prendre de haut avec ses yeux perçants...


"Qu'est-ce-que vous voulez?", demanda-t-il calmement, d'un air presque flippant


"Et bien je... hm... je voudrais savoir si vous aviez des... euh nouvelles... de... ma mère?"


Il resta interloqué par cette question étrange et lorgna férocement sur James qui se contenait pour ne pas se faire caca dessus à nouveau...


"Votre mère n'a pas donné de signe de vie depuis 15 ans, elle est présumée morte, ça ne tourne décidément pas rond chez vous...", souffla-t-il agacé par ces idioties tandis que Miaouss glissa furtivement dans la pièce juste avant que la porte ne se referme sur lui


"On ne sait jamais boss, tant qu'il y a de la vie, y a d'l'espoir comme on dit..." dit-elle sans conviction, en suivant discrètement Miaouss du regard qui était à présent derrière le boss en train de chercher des yeux le livre...

"Tant qu'il y d'la vie, y a d'l'espoir...?" Le boss ne comprenait pas le rapport entre la situation et cette maxime idiote, car il n'y avait plus de vie, à vrai dire... Il dévisageait la mine déconfite de la jeune sbire aux cheveux roses qui stressait pour ce pauvre Miaouss qui ne trouvait pas le grimoire dans cette immense bibliothèque qui prenait tout le mur...


"Qu'est ce que vous r'gardez?", s'énerva t il en se retournant brusquement vers le félin bipède qui eu à peine de temps de cacher sous la chaise de Giovanni, qui continuait à malaxer la tête de ce pauvre Persian...


"Oh je regardais votre impressionnante collection de livres! Je suis moi-même passionnée de lecture!", dit elle presque convaincue que c'était le cas à l'entente de son ton ...


Il reprit alors, tandis que Miaouss avait repéré ce fameux grimoire sur une étagère mais elle était trop haute...


"Oh vraiment..." Il en avait plus qu'assez de cette mijorée qui essayait tant bien que mal de lui faire la conversation, ne demandant meme pas qui était ce chétif morveux dans ses bras tellement il s'en moquait...


Sans détourner les yeux de Miaouss qui essayait d'escalader discretement la bibliothèque, elle continua en brodant, des gouttes de sueurs perlant sur son front
"Oui euh mes auteurs préférés sont euh... Shakespeare, Mozart... Picasso..." Elle n'avait aucune idée de qui pouvait être ces gens mais elle avait entendu les amis de Désirée en parler et apparemment c'était des artistes célèbres...

James transpirait à grosses gouttes lui aussi, terrifié par les paroles inexactes de Jessie, essayant de lui souffler de vrais noms d'auteurs mais il ne poussait que des petits gémissements furtifs, ce qui, en plus des imbécillités débités par Jessie, exaspéra le boss


"Je n'ai pas que ça à faire, sortez d'ici!", souffla t il entre ses dents, se tenant le visage désespéré entre ses mains tandis que Miaouss attrapa le grimoire au meme moment et s'agita pour montrer à Jessie qu'il le tenait. La jeune femme ne détachant pas son regard paniqué du chat, le boss esquissa un geste comme pour se retourner violemment mais elle l'interpella pour ne pas qu'il voit Miaouss


"Ooooooooh regardez boss par là, c'est Kyogre!"
Le boss tourna la tête vers la fenêtre, incrédule, mais il n'y avait rien à la surface de l'océan, qui était extrêmement plat, suivi par James qui, naïf comme il est, croyait lui aussi à cette ineptie…


"Oh bah il a plongé... c'est stupide j'ai dû le confondre avec un Hyporoi... "  
 

Elle ne contrôlait plus ce qu'elle disait et le boss en avait fini d'être tolérant avec cette débile, et il la ficha dehors comme une malpropre.
 

"Et ne revenez que lorsque vous aurez un pokémon à m'apporter, c'est CLAIR?"
 

"Très clair Monsieur...." siffla-t-elle en tombant les fesses par terre avec James sur ses genoux, alors que Miaouss se faufila derrière elle avec le bouquin 

"Mission reussiiiiie houraaaa!"
 

Ils s'extirpèrent du QG plus vite de la lumière et se cachèrent plus loin dans la foret pour voir ce que disait le grimoire... Jessie le saisi et l'ouvrit en toussant en un nuage de poussière s'émanant du livre qui devait être posé là depuis une éternité à en juger par sa saleté et aux toiles de Mimigal entre les pages...

"Alors ça dit quoi?", s'impatientait Miaouss 


"Je cherche la page..." Elle les tournait délicatement, de peur de déchirer le vieux papier qui était tout abimé et jauni par le temps, et enfin elle vit une enluminure de la fontaine sur une page. Elle rapprocha le livre de ses yeux et se mit à livre à haute voix


"Maléfice de la fontaine de Jouvence... blablabla... ah! C’est là!", s'exclama-t-elle en posant son doigt sur la formule


"Agaaaaaaaagneuuuuuuuugnaaa!", s'exclama James, pensant être enfin tiré d'affaire.


"Attend James, laisse-moi lire!" Elle le prit mieux sur ses genoux alors que Miaouss se plaça à ses côtés, penché pour découvrir le contre-sort et elle recula un peu du livre pour que ses amis puisse lire en même temps qu'elle.


"Potion pour désenchantement numéro 16... Voyons... une baie Pecha..." 


"Facile!", s'enthousiasma Miaouss


"C'est pas fini imbécile, laisse-moi lire! Alors une goutte de sève d'arbre... une plume de la houppe d'un Roucarnage..."


Miaouss ne faisait plus le malin à l'idée de devoir chiper une plume à un de ces imposants volatiles...


"Une pincée de paraspore, une larme de Lugia et enfin il faut qu'il se fasse embrasser par quelqu'un qui l'aime vraiment..."

Elle se tu un instant et ils se regardèrent tous les trois... Le périple ne touchait pas du tout à sa fin, c'était même le commencement... !!!!!

SUITE

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 12/11/2016

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site