Une leçon de respect


 

A leur habitude, comme après la quasi totalité de leur mission; la Team Rocket se disputait mais cette fois; la dispute sortait de l'ordinaire. Elle était beaucoup plus violente; Jessie était presque au paroxysme de sa colère. Elle bouillonnait de rage et n'essayait pas de mâcher un seul de ses mots. Penchée par dessus James, elle lui crachait tout ce qui lui sortait par la tête; la main levée et le regard enflammé; prête à le frapper au moindre mot ou geste maladroit.

"Non mais quel incapable!!! Tu peux nous expliquer ce qui t'es passé par l'esprit?!"

Miaouss était de son côté et rajoutait parfois de l'huile sur le feu.
"Ouais il fallait être complètement fou pour libérer ce bébé évoli. T'avais complètement perdu la tête! T'as complètement bousillé notre chance de capturer à la fois Pikachu et Noctali. Tu te rends compte au moins de ce que tu as fait?! C'est ce qu'on appelle du gâchis total." 

Des larmes de déception et de colère se mélangeaient dans les yeux de Jessie. "Une chance pareille ne se reproduira plus jamais. Tu imagines la récompense qu'on aurait pu avoir? Qu'est ce qu'on va manger ce soir? Rien, comme toujours et tout ça à cause de qui?.... DE TOI! Tu n'as absolument rien dans la tête, ta cervelle n'est pas plus grosse qu'un petit pois microscopique! Tu es complètement barjot!"

James ne savait pas quoi dire. Il était franchement mal à l'aise et balbutiait quelques bribes de mots, essayant du mieux qu'il pouvait de ne pas vexer ses amis d'avantage. "Mais... Mais... laissez moi vous.... vous ex... vous expliquer, enfin..."

"Allez, qu'est ce que tu as à dire pour ta défense?! PARLE qu'on puisse rire un peu!"

Aucun des trois amis ne parvenait à garder son calme, mais de tous, Jessie était sans aucun doute la plus énervée. James prit son ton le plus délicat pour lui expliquer: "Ce bébé évoli  m'a fait de la peine. Il ne supportait pas d'être séparé de sa maman. Être toute sa vie sous l'emprise de la Team Rocket ça n'aurait pas été supportable pour lui. Mettez vous à sa place, sa vie n'aurait plus jamais été pareille..." Arrivé à ce stade de son récit, il ne parvint plus à garder son calme et commença à sangloter: "...Il n'aurait plus connu la liberté et je sais ce que ça fait d'être sous l'emprise de quelqu'un de jour comme de nuit, que l'on vous dicte tout ce que vous avez à faire sans avoir le loisir de faire ce que bon vous semble quand bon vous semble. Il vaut encore mieux MOURIR que d'avoir une vie pareille! Vous ne comprenez donc pas?!"

Exaspérée, Jessie n'écoutait même plus son ami."Oh s'il te plaît, cesse de nous rabâcher les oreilles avec tes jérémiades. Il n'y a rien à comprendre! Ce ne sont pas tes bons sentiments qui rempliront nos ventres désespérément vides ainsi que ceux de nos pokémon. A l'heure actuelle, c'est chacun pour soi. Il est temps que tu le comprennes. Est ce que  tu as pensé un instant à Mime Junior? Tu crois qu'il sera heureux de ne pas encore pouvoir manger à sa faim?! Veux tu qu'il termine par avoir le même sort que ton Eoko?! EST CE QUE C'EST ÇA QUE TU VEUX?!!!"

"Tu disais que ça te déprimais que chaque jour soit pour nous une succession d'échecs et quand l'occasion certaine de toucher au but se présente; toi, tu ne trouves rien de mieux à faire que de foutre notre travail en l'air." renchérit Miaouss. "On aura plus une chance comme celle là."
 

Les lèvres de James tremblèrent. Il essuya ses larmes et se ressaisit pour proclamer un: "Si!" affirmatif.

Cette remarque provoqua un rire moqueur de la part de ses deux collègues.

Le rire de Jessie se transforma vite en un rire endiablé. Une fois sa crise de rire nerveux passée, elle souleva son poing et murmura les dents serrées:"Tu dis vraiment n'importe quoi. Tout jouait en notre faveur, ton geste me dégoûte..." Elle se tût puis fit un pas supplémentaire vers James qui recula. Un moment de silence s'écoula jusqu'à ce qu'elle le fasse sursauter en hurlant: "TU T'ES LAISSÉ PIÉGER COMME UN AMATEUR!!!" Le jeune homme ouvrit sa bouche pour parler mais elle se hâta de jeter sa main fermement contre ses lèvres. "FERME LA! Je ne veux plus entendre le moindre son s'échapper de ta bouche. Rien que le son plaintif de ta voix me dégoûte." Son ton était lent et plein de haine. Elle se détourna, retira sa main et la frotta sur sa jupe avec une mine de dégoût puis croisa ses bras sur sa poitrine.

"Tu y vas peut être un peu fort là, Jessie..." chuchota Miaouss.

Cette dernière se retourna lentement vers James et le fixa: "Pas encore assez..." répondit-elle " Tu veux voir ce que c'est d'y aller fort?"

Miaouss secoua sa tête mais Jessie n'y prêta pas attention. Sans prévenir, elle souleva sa main et administra une gifle si forte à James qu'il en tomba assit par terre. Le chat pokémon eut le souffle coupé par la réaction de son amie humaine. Il ne s'était pas attendu à ce qu'elle agisse comme ça, il y avait assez longtemps qu'elle n'avait plus levé la main sur James. Des larmes inondaient les yeux de ce dernier alors qu'il déposait sa main sur sa joue enflammée. Jessie était à la limite de l'hystérie. Une ribambelle de mots plus blessants les uns que les autres défilèrent de sa bouche: "Je ne sais pas ce qui me retient de t'étriper! Espèce
de bon à rien, abruti, nigaud, imbécile, crétin, déchet, rejet de la nature! Et pour couronner le tout, tu nous a humilié, juste devant Cassidy. Qu'est ce qu'elle a dû penser de nous?! Notre image au sein de la Team Rocket est détruite à jamais! Je vais être la risée du Q.G. Je ne peux pas le croire. J'ai eu le choix entre 13 équipiers et il a fallu que je choisisse le plus pénible d'entre eux pour aller sur le terrain tout ça parce que j'avais pitié de lui. Ce jour là, j'aurais mieux fait de me casser une jambe! Quand je pense que j'ai essayé de te retenir quand tu voulais te laisser tomber dans le vide. J'ai perdu mon temps à rien. J'aurai mieux fait de te laisser tomber la seconde fois. Au moins, tu ne serais peut être plus là aujourd'hui."


Jessie ne réalisait pas la portée de ses paroles. Elle ne prêtait même pas attention à ce qu'elle disait mais pour James s'en était vraiment trop. Il bondit subitement sur ses pieds et couru s'enfermer dans la salle de bain à l'étage.

"C'est ça, c'est bien, disparais de ma vue. C'est la meilleure chose que tu puisses faire!"

James n'avait jamais été aussi déprimé de toute sa vie, il était au bord de la crise de nerfs.

"Je... je.... je pensais que j'avais de la valeur pour eux mais ils n'ont pas plus d'estime pour moi que mes propres parents." sanglottait-il désespérément en pensant à Jessie et Miaouss. Il pouvait entendre Jessie continuer à crier: "Tu n'es qu'un boulet qui n'aurais jamais dû exister. Le monde se porterait beaucoup mieux sans toi."

Miaouss ne disait plus un mot. Il était choqué et pensait que Jessie était devenue vraiment trop agressive. Il observa la jeune femme se jeter dans le canapé et enterrer sa tête dans un coussin puis il s'avança jusqu'à la pièce où s'était enfermé son ami masculin et frappa à la porte.

Toc toc...

"James?"

Ce dernier ne répondit pas.

"James, je ne suis pas d'accord avec Jessie tu sais. Elle a été trop loin si tu veux mon avis mais c'est l'effet de la colère, tu sais comment elle est. Elle ne pensait sans doute pas un mot de ce qu'elle t'a dit. Ouvre moi s'il te plaît. Jimmy...?"

James ne répondait toujours pas mais Miaouss pouvait l'entendre sangloter derrière la porte. Il attendit un moment puis entendit son ami se relever. Il fut enchanté de voir la porte s'entrouvrir mais son enthousiasme fut de courte durée lorsqu'il vit les trois pokéballs de son associé glisser par l'embrasure avant que la porte ne se ferme à nouveau.

"Qu'est ce que tu fais, James?" demanda-t-il.

"J'aimerai que tu apportes ces pokéballs à mes grand parents, Miaouss. Je sais que je peux avoir confiance en toi." chuchota James d'une voix étranglée. 

Le pokémon chat prit peur. "Hé! Qu'est ce que tu racontes?!"

"Ils seront mieux sans moi. Ils auront tout le confort et la nourriture dont ils ont besoin et que je ne peux pas leur offrir. S'il te plaît, si tu veux vraiment faire quelque chose pour moi apporte mes pokémon à mes grand parents. Je sais que je peux avoir confiance en toi. Tu dirais à Jessie que..... je vous ai beaucoup aimé..."

Sur ces mots, Miaouss se précipita sur la porte "Arrête ton cinéma, pauvre fou, tu me fais peur!!!" La porte lui claqua au visage. Il se mit aussitôt à y tambouriner des poings. "Qu'est ce qui te prend?! Ouvre moi tout de suite!!!"

Le dos appuyé contre l'autre côté de la porte, James observait son reflet dans le miroir à distance. Il soupira puis s'approcha de l'armoire à pharmacie et l'ouvrit en pensant: "Jessie a raison, je suis inutile. D'ailleurs, on me le répète depuis ma plus tendre enfance. Un boulet tel que moi ne mérite pas d'exister. Mes amis seront plus heureux sans que je sois tout le temps en travers de leur route.

De l'intérieur de sa pokéball, Mime Junior; possédant le pouvoir de capter les émotions; avait sentit le désarroi de son maître. Il sortit de sa pokéball et commença à agiter ses petits bras en criant pour prévenir Miaouss que son maître courrait un grave danger.

"Il va essayer d'attenter à sa vie, Miaouss. C'est certain. Nous devons l'empêcher de commettre l'irréparable!"

Aussitôt, le chat pokémon essaya de crocheter la serrure de la porte avec ses griffes mais c'était sans compter sur son état de nervosité. Il tremblait tellement que toute tentative était carrément futile.

"Ça ne sert à rien. Il vaut mieux prévenir Jessie." fit comprendre Mime Junior dans son langage "Elle saura peut-être le résonner."

"Espérons" soupira Miaouss. Il dévala alors les escaliers quatre à quatre jusqu'à son amie. 

 "Jessie! C'est terrible, Mime Junior a capté les émotions de James et dit qu'il va sûrement faire une bêtise. Il faut absolument que tu l'en empêches! Tu es la seule qui peut le raisonner."

Jessie se frappa le front. "Ce n'est pas possible! Il va me donner des cheveux blancs avant l'âge!!!" Elle accouru jusqu'à la salle de bain puis se mit à taper des poings contre la porte. "JAMES?! QUE FAIS TU?!!!" Pas de réponse "Ouvre immédiatement, ce n'est pas drôle! Miaouss se fait du souci pour toi!!!" Toujours rien. "Très bien. Si à quatre tu n'as toujours pas ouvert, je défonce la porte!.... 1.... 2.... 3.... !!!!" Poussée par un élan extraordinaire, la jeune femme recula puis se jeta contre la porte, la propulsant hors de ses gonds. Elle trébucha contre James qui laissa tomber un tube de comprimé de ses mains tout en la rattrapant. Folle de colère, Jessie envoya un coup de pied magistral au tube qui l'envoya claquer contre le mur et voler en morceau. Elle attrapa ensuite James par les épaules et le secoua comme s'il n'était qu'une poupée de chiffon. "Pourrais tu me dire quelle mouche t'a piqué?!!!! Aurais tu complètement perdu l'esprit?!!!" Le jeune homme détourna son regard. Elle l'attrapa par les joues et le força à tourner son visage vers le sien. "Tu pourrais au moins me regarder quand je te parle! Est-ce que je suis entrain de m'adresser à un mur?! Non, je ne le pense pas. Alors, tu pourrais me dire ce que tu comptais faire?! Tu pensais peut-être que tes pokémon , Miaouss et moi nous serions plus avancés sans toi.... mais laisse moi te dire que là, tu t'es carrément mis le doigt dans l'oeil jusqu'au trognon. Ce n'est pas le confort que tes pokémon pourront trouver chez tes grand-parents ou toute l'affection qu'ils pourront leur donner qui remplaceront ta présence. Tu comptes beaucoup pour eux, ils t'aiment et s'il t'arriverait quelque chose ils seraient malheureux comme la pierre. Rien ne pourrait effacer la blessure que tu leur causerais. Aucun bien matériel ou repas de roi ne peut combler l'absence d'un être cher. Tu peux me croire, je sais de quoi je parle, j'en ai fait l'expérience..." Jessie serra ses poings, sentant sa gorge se nouer et ses yeux s'emplir de larmes au souvenir de sa maman.

James la regarda d'un air coupable. Il mordit ses lèvres avant de murmurer finalement: "Excuse-moi. Ma propre peine m'a rendu égoïste. Je pensais que je n'avais aucune importance pour toi, que tu me haïssais à cause de tout ce que j'ai fait comme gaffes ces derniers temps. C'était normal que tu ressentes tout cela comme de la trahison. On n'arrive plus à s'entendre. Mais je m'en veux tu sais, parce que je vois tes propres erreurs mais je ne fais rien non plus pour essayer d'améliorer cette situation. Nous nous disputons trop souvent c'est vrai, mais jamais encore je n'avais été si blessé par tes paroles. Par ce que tu m'as dit, j'ai eu l'impression d'avoir détruit tes rêves ainsi que ceux de Miaouss. Je me suis laissé aveugler par ma colère de ne rien pouvoir faire de bien, mon dégoût de moi même et mon désarroi."

Jessie baissa son regard. "Je dois admettre aussi que je suis en partie responsable de nos chamailleries. Je suis loin d'être la personne la plus agréable du monde. Il m'arrive souvent de réagir d'une façon trop agressive. Je dis souvent des choses que je ne pense même pas." Elle sourit tristement puis présenta sa main à James. "Excuse-moi. Je ne t'ai jamais détesté et ça n'arrivera jamais. On est toujours amis, n'est-ce pas?"

James effaça une larme et sourit à son tour tout en acceptant la main que lui tendait son amie. "Amis pour la vie et au delà. Et je te fais la promesse de ne plus agir de façon irréfléchie." 

Il se rapprocha de Jessie puis enveloppa ses bras autour de sa taille et posa sa tête contre son épaule. Cette dernière souleva sa main jusqu'à sa tête et fit glisser ses doigts dans ses cheveux. "Tu sais James... Il y a quelque chose que j'ai toujours voulu te dire..."

Le jeune homme resserra son étreinte. "Quoi?"

Jessie sentit son coeur s'emballer à la sensation du souffle chaud de James caressant son cou. Un mot bien précis brûlait ses lèvres mais son orgueil reprit rapidement le dessus d'elle et elle se contenta de murmurer: "... Je t'.... apprécie énormément. Tu comptes beaucoup pour moi."

James desserra son étreinte. Il regarda fixement son amie. Un mot précis lui brûlait les lèvres également mais une étrange crainte l'obligea à le garder coincé au creux de sa gorge. Tout ce qu'il parvint à murmurer fut un... "Jessie..." étranglé.

Miaouss mit fin au moment d'embarras de ses amis en bondissant entre eux, jetant ses pattes autour de leurs jambes. "J'aime beaucoup mieux que ça se termine comme ça. Vous serez toujours mes deux meilleurs amis au monde vous savez."

"Et toi le notre Miaouss."
 répondirent Jessie et James en choeur.
 "La Team Rocket restera unie jusqu'à la mort, tel est notre sort."

"Eh, James au fait..." continua le chat "Tu sais, on a quand même gagné quelque chose grâce à toi aujourd'hui."

Le jeune homme regarda le pokémon félin avec de grands yeux. "Ah oui? Et quoi?"

"Une bonne leçon de respect."

FIN

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. tilit11 21/04/2012

Chouette, j'aime bien ^^

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site