Un aveu si difficile

L'obscurité venait de tomber sur le camp de la Team Rocket après une dure journée de labeur. Tous trois étaient réunis autour du feu et ce soir, à la différence des autres jours, ils avaient eu l'occasion de s'offrir plus de nourriture que d'ordinaire. Notre trio s'était goinfré comme des Ronflex et maintenant ils digéraient, chacun à leur façon…
James s'était allongé dans l'herbe et somnolait, les bras croisés derrière sa tête, le ventre tendu en observant le ciel bleuté dans lequel les premiers astres commençaient à poindre, les yeux mi-clos, il s'amusait à imaginer des formes de pokémon dans ce magnifique tapis d'étoiles… 

 

Miaouss, quant à lui, s'était endormi en boule aux côtés du jeune homme et faisait un rêve agréable dans lequel le boss le nommait "meilleur agent de son organisation", lui donnant une grosse promotion avant de le prendre sur ses genoux pour lui caresser la tête avec affection, à côté de Persian qui pesterait de jalousie.
Il y avait bien longtemps que chacun d'eux ne s'étaient plus sentis aussi repus et détendus. 
Rien ne semblait pouvoir troubler cette sérénité et pourtant...
... Jessie était préoccupée.

Elle s'était assise dans l'herbe, dos contre un tronc d'arbre, et elle réfléchissait, ne détachant pas du regard la parade de deux papillusions qui voltigeaient au loin… Ils avaient ravivé en elle le souvenir de sa chère Papinox, partie rejoindre son bien aimé et ça lui renvoyait en plein visage qu'elle était toujours seule, désespérément… Elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'était devenu son premier amour: Astin. Etait-il devenu le coordinateur qu'il rêvait d'être? Etait-il entouré de filles en admiration pour lui? En tout cas, il n'avait plus jamais essayé de la contacter ou de la joindre, il l'avait totalement oubliée. Son esprit romantique lui remémorait des flash-back de sa rencontre avec le docteur Blanc... Elle soupira. Elle savait qu’elle avançait dans l'âge mais elle avait le sentiment que sa vie, elle, n’avançait, qu'elle n'avait jamais rien accompli… Elle qui avait tellement de rêves et d’ambitions, elle échouait, encore et encore, restant sur le banc de touche pendant qu’autour d’elle tout s’accélérait…

 


"James?" chuchota-t-elle pensive, presque troublée. "Tu as déjà été amoureux toi…?"
Le jeune homme aux cheveux lavande fut très étonné d'entendre cette question... Il écarquilla ses grands yeux émeraude sans les détacher du ciel ; il s'attendait à tout sauf à entendre ce genre de question venant de Jessie… Elle qui était si secrète, finalement…
"Et bien... oui j’ai été amoureux de ma fiancée Jezabelle mais j'ai rapidement découvert qu'elle n'était pas comme je le croyais, alors..."


Jessie soupira. "Je connais cette histoire, mais là je te parle d’une vraie attirance pour quelqu'un, pas d'un béguin d'enfance mais plutôt si tu as déjà eu des sentiments si forts pour une autre personne que tu n'as jamais réussi à l'oublier..." Elle parlait d’une voix mélancolique, presque mystérieuse…


Son coéquipier hésita tandis qu’il fouillait les moindres recoins sa mémoire : en réalité, en tout grand naïf qu'il était, il pensait ne pas vraiment savoir ce qu'était l'amour et à vrai dire il n’y avait jamais vraiment réfléchit... Il avait déjà ressenti un attachement très fort, plusieurs fois, pour ses pokémon, Eoko par exemple ou Cacnéa, il lui arrivait encore très souvent de s'endormir en pensant à eux, en se demandant ce qu'ils devenaient, s'ils allaient bien et en ressentant un manque... Mais c'était plutôt une forme d'amour qu'on pourrait donner à quelqu'un de très proche, un membre de sa famille… 
"Je ne sais pas..." soupira-t-il à son tour. "Je suis pas sûr de comprendre…"
"Et bien c'est quand quoi que tu fasses, il y a quelqu'un à qui tu penses sans arrêt… sans pouvoir t'en empêcher, toute la journée. Quelqu'un que tu trouves magnifique, que tu admires… La personne que tu trouves la plus belle au monde..."

Ces quelques précisions parlaient bien plus au jeune homme.
"Oh? Une personne que je considérerais comme une reine dont je voudrais accomplir les moindres désirs?" s'exclama James, se rendant progressivement compte, sans trop le réaliser "Quelqu'un... pour qui... je ressentirais des papillusions dans le ventre à chaque fois qu'elle m'adresse la parole?" Il s'interrompit un instant pour réfléchir, hésitant, puis reprit : "... La personne qui me serait la plus chère au monde?... Que je voudrais sans cesse impressionner et... en aucun cas la décevoir?"
Il commençait à rougir en parlant, porté par un sentiment nouveau qu’il ne contrôlait pas… "Une demoiselle belle, forte, majestueuse et incroyablement séduisante qui.... qui m'impressionnerait tellement que même en la connaissant très bien je n'oserais jamais lui avouer ce que j'ai sur le cœur? Tu veux dire une personne dont j'aimerais qu'elle soit ma partenaire pour toute la vie, c'est bien ça?..."

Jessie sourit dans le noir, se sentant enfin comprise, et presque impressionnée que son ami ai pu mettre des mots si justes sur ce qu’elle ressentait.
"C'est exactement ça ! Tu as déjà été amoureux n'est-ce pas?!"
James commença à se sentir mal à l'aise et ce n'était pas à cause de toute la nourriture qu'il avait ingurgitée, non ! Il paniquait car la réalité le happait : il n'y avait jamais mis de mots sur ce qu’il pouvait réprimer au fond de son cœur, mais cette personne si spéciale à ses yeux c’était elle, son équipière, sa meilleure amie… Cette révélation personnelle le fit paniquer et alors il souleva ses mains sur son visage, trempé de sueur.
"Je..je ne sais pas..."
"Tu n'as pas répondu à ma question, James!"
Il se releva précipitamment, sentant ses joues se réchauffer de plus en plus, mort de peur…
"Je m'excuse Jessie mais... ce… ce n'est vrai… vraiment pas le moment."
Pris d'une crainte incontrôlable, il se tourna pour fuir, disparaitre, mais au moment où il voulut se mettre à courir, Jessie l'attrapa par le bras puis l'attira vers elle, le forçant à la regarder droit dans les yeux, trop curieuse…
"Je ne te laisserais pas tranquille tant que tu ne m'auras pas répondu!" 
"Et bien... je-je... je..."
"Allez, crache le morceau!" 
James ne pouvait plus fuir la réalité, il en avait trop dit : c'était trop tard, il était pris au piège. Pourquoi s'était-il  laissé aller aux aveux si facilement en dévoilant tout ce qu'il ressentait à voix haute? Son âme l’avait trahi, entre-ouvrant la porte de ses secrets les plus enfouis que lui-même ne connaissait consciemment pas…Il devait défoncer cette porte, y faire face, il aimait Jessie beaucoup plus que comme une amie ou une simple équipière, il éprouvait une attirance bien réelle pour elle mais simplement il parvenait à ne pas trop y penser grâce à son métier qui lui permettait de garder l'esprit occupé par les plans de capture de Pikachu et le montage de leurs méchas qui lui demandait souvent plusieurs nuits sans sommeil.
Maintenant qu'il avait les idées claires, la tête reposée, l'estomac bien remplit, et surtout Jessie qui le regardait droit dans les yeux en attendant expressément une réponse à sa question, il ne pouvait plus fermer les yeux, ni remettre le sujet à plus tard. Il ne lui restait plus qu'à choisir entre deux options: trouver le courage de lui dire qu'il l'aimait, ou continuer à mentir par peur d'un éventuel rejet...
Il ne voulait pas risquer de perdre l'amitié si précieuse de la jeune femme... mais voilà... Les faits étaient là : il souhaitait plus que tout au monde que leur relation passe à un cran supérieur.
Espérant un éventuel "coup de patte", il lança un regard désespéré en direction de Miaouss qui était resté couché sur l’herbe coupée mais ce dernier était toujours visiblement endormit.
Si le félin rusé à la langue bien pendue lui avait crié en cet instant: "Balance tout!" il se serait lancé à tout avouer sur le champ. Il avait désespérément besoin de se sentir poussé dans le dos pour avancer, aussi bien pour son travail que quand il devait s'exprimer sur certains sujets qui le mettait mal à l'aise. Seulement voilà : cette fois-ci, il n'avait aucune échappatoire. Sa seule chance aurait été d'utiliser la présence de Miaouss comme bouée de secours et il ne pouvait même pas échanger un regard avec ce dernier car il restait pelotonné sur lui-même, lui tournant le dos en ronflant profondément.
James haussa les épaules, doutant que le chat pokémon feigne simplement de dormir pour éviter les ennuis... Retournant son attention à Jessie il remarqua qu'elle commençait à sérieusement s'impatienter, le regard profond et presque menaçant… Elle était tellement belle…
"Arrête de fuir tes responsabilités..." grogna-t-elle comme à son habitude… Il se souvint furtivement qu’elle avait mis KO un Seviper de ses propres mains : il n’avait pas intérêt à l’énerver plus que ça… Mais ce regard azur sur lui, ses lèvres rouges esquissant cette petite moue maussade… Il commençait à ressentir sérieusement des Charmillons voltigeant au creux de son ventre.

Pour bien déstabiliser son ami, la jeune ambitieuse posa ses paumes sur ses hanches, se penchant un peu plus près de son visage décontenancé jusqu'à ce que leurs nez se frôlent. Elle savait parfaitement comment il fonctionnait et comment elle pouvait lui soutirer ses aveux, entreprenant clairement de lui faire perdre toute once du sang-froid qui lui restait grâce à son regard perçant qui semblait chercher à sonder son âme.
"Alors c'est pour aujourd'hui ou pour demain?! Tu vas me le dire James?" insista t'elle d'un ton des plus autoritaires.
Le résultat ne se fit plus attendre, James se sentit tellement vulnérable qu'il finit par craquer, terrorisé, tremblant comme une feuille, n’étant plus dans son état normal… Des larmes lui montèrent aux yeux.
"C'est toi que j'aime Jessie... C'est toi..." avoua-t-il d'une voix cassée, étouffant un sanglot.
 

Son cœur manqua un battement tandis qu’elle recula un peu, dans un frisson. Cette révélation n'était pas celle à laquelle la jeune femme s'était attendue, elle pensait qu'il allait lui parler d'une autre fille, de n’importe qui, mais certainement pas d’elle… C’était impossible, improbable! Elle devait avoir mal compris, rêvé, c’était tout bonnement impossible, ce n’était pas… Elle perdit le sens de la réalité à son tour, prise au dépourvu, restant bouche-bée, et elle se mit à battre des cils plusieurs fois, totalement abasourdie.
Remarquant le désarroi soudain de sa comparse, James se sentit réconforté, soulagé, et décida d'en tirer avantage… Cette fois les rôles s'inversèrent, ce fut lui qui commença à décrypter le regard troublé de sa belle équipière, cherchant à deviner quelle serait sa réponse…
Elle restait là, ébahie, totalement perdue, elle ne savait plus quoi dire, ni quoi faire : devait-elle éclater de rire pour cacher son embarras, ou au contraire devait-elle laisser échapper des larmes trahissant son émotion immédiate?
Elle avait toujours secrètement rêvé que James lui fasse ce genre de déclaration mais elle en était arrivée à penser dur comme fer que cela n’était qu’une utopie, une lubie passagère, du n’importe quoi, qu'ils se connaissaient trop bien, que leur profonde amitié avait placé une sorte de barrière infranchissable entre eux… Mais voilà qu'elle découvrait qu'en fait, elle s'était trompée sur toute la ligne… 
"Attends... tu... Tu pourrais répéter ce que tu viens de dire?" souffla t'elle en essayant tant bien que mal de garder sa voix dénuée de toute émotion trahissable.
James prit un souffle profond, rassemblant tout son courage puis il répéta, déterminé, n’ayant plus rien à perdre, bien que dans un trémolo tremblant et incertain…
"C'est toi… Je… t’aime Jessie"
Son cœur pesa plus lourd encore : elle ne pouvait toujours pas le croire ! Elle se sentait comme dans un rêve éveillé, se sentant flotter, la tête qui tourne… L'émotion était trop forte. Cette dernière tourna la tête immédiatement en faisant un pas en arrière, sentant des larmes lui piquer les yeux. Non ! Elle ne pouvait pas faiblir, elle ne pouvait pas se montrer si vulnérable ! Elle avait appris de ses erreurs, son cœur d’artichaut s’était endurci, Jessie la destructrice impitoyable ne pouvait pas se laisser aller à ces… Et elle étouffa un sanglot, doucement…
James desserra ses poings, tout autant bouleversé qu’elle… Voir même encore plus car il détestait voir Jessie pleurer… Il commençait à se sentir coupable, ne pouvant accepter de lui faire de la peine… Il fit un pas vers elle, et posa sa main sur son épaule dans une timide tentative de la consoler.
"Pardon Jessie, je peux comprendre que ça te déçoive, je..."
Elle l'interrompit en retournant son attention vers lui, les sourcils froncés bien que son visage soit trempé de larmes… C'était plus fort qu'elle, elle devait garder sa fierté, elle devait se protéger sous son masque de femme dure et inébranlable avant de perdre tous ses moyens, au risque de se transformer en une fragile poupée de chiffon malléable dont les hommes pouvaient faire ce qu'ils pouvaient au risque de la briser en morceaux… James n'était apparemment pas comme les autres, il paraissait doux, sensible et sincère mais rien ne lui prouvait que s'ils entraient dans une relation sérieuse il ne profiterait pas de bien la connaître pour mieux la blesser… Elle n'avait plus confiance en personne, même pas en lui, pas plus qu'en elle-même… mais elle l'aimait, sincèrement, tendrement, plus qu'elle n'avait jamais aimé personne, et le risque à prendre en valait la peine.
"Espèce d'idiot!!!"
James crut à tort qu'elle était maintenant furieuse contre lui… L'idée de prendre ses jambes à son cou pour fuir le plus loin possible recommença à lui traverser l'esprit mais il n'eut pas le temps d'agir… A sa surprise profonde, il sentit deux paumes gantées se poser de chaque côté de son visage, non pas pour le gifler mais pour l'empêcher de partir… Il ne comprit pas tout de suite ce qu’il se passait, état toujours autant ému et porté par cet état de rêve éveillé… et alors il vit le visage de Jessie s'approcher du sien, ses yeux bleus humides lui offrant le plus sincère des regards...
"Ne t'avise jamais d'essayer de me blesser ou je te tuerais, tu m'entends?)
Le cœur du jeune homme fit un bond monumental quand elle posa ses lèvres contre les siennes…
Etait-il plongé dans un rêve? Sûrement, tout ceci était trop fou pour être vrai. Mais si c'était bien un simple songe alors il ne voulait jamais se réveiller... Elle l’embrassait, ENFIN ! Pour de vrai ! C’était fou, irréel, il ne pouvait pas y croire !!!!!
Il ferma ses yeux tout en savourant l'instant, enveloppa ses bras autour des hanches de sa chérie sans même s’en rendre compte, ne se contrôlant plus, laissant son corps agir à sa place... Le baiser devint plus passionné, il sentit que la langue de Jessie se frayait un chemin entre ses lèvres, le rendant complètement fou… Il n'aurait jamais osé s'y aventurer en premier mais il ne demandait pas mieux alors il la laissa faire, soupirant de satisfaction. ENFIN! Enfin! Enfin !!!!!!!!!!! Après tant d’années à se contenir, à réprimer ces pulsions, à s’être conditionné à ne pas d’autorisé à ne serait-ce qu’y penser… Ils se laissaient totalement aller, leurs cœurs battant à l'unisson, si fortement qu'ils pouvaient sentir les pulsations de l'autre... Jessie autant que lui étaient pris d'une envie frénétique de se trouver une chambre pour balancer l'autre sur un lit afin de se découvrir encore plus, découvrir le corps de l’autre, se perdre dans ces envies nouvelles et tellement irrésistibles… Ils commencèrent à avoir des mains baladeuses, faisant quelques pas en arrière, prêts à tout instant à se laisser rouler sur l'herbe… Mince, ils avaient tellement attendu ce moment que subitement tous leurs interdits, leurs tabous, semblaient s'envoler en fumée... Sans s'en apercevoir James avait les mains glissées sous la veste d'uniforme de Jessie pour lui caresser la poitrine et cette dernière commençait à lui défaire la ceinture violette qui retenait son pantalon, tous deux haletants, ne pouvant plus contrôler leur respiration ni leurs gestes, dans un état second... Et c'est alors qu'une voix nasillarde et familière les interrompit en plein feu de l’action:
"Ehhhhhhhh mais j’pourrais savoir c’qui vous prend à tous les deux?!!!!!"

7 votes. Moyenne 4.71 sur 5.

Commentaires (3)

1. Chacha 12/11/2016

Noooooon poké je t'interdie d'en dire ça! Ta fic était déjà super et avec toutes ces nouvelles publications elle est juste un peu passée inaperçu mais ne doute' pas de ton talent car c'est faux mais j'aime tes fics :)

2. Poketoadstool 12/11/2016

Heureusement qu'il y avait la collaboration de Chacha pour cette fanfic sinon elle ne semble pas avoir un grand succès. Je suppose que mon idée n'était pas assez recherchée. Oui, j'aime tout ce qui est tendre mais c'est Chacha qui l'a rendue bien meilleure.

3. Thuginette 2.0 12/11/2016

Je suis dans un surplus de fluffy-waffy. Au monde des Bisounours tellement c'est tendre et doux comme un petit nuage en machmallow. C'est si beau l'amour.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site