Souriez, vous êtes filmés

C’était un dimanche. Miaouss s’ennuyait à mourir et n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait faire pour passer le temps. Il était sur le point de s’endormir sur la caisse en bois où il s’était assit lorsqu’il posa ses yeux sur la caméra que James avait utilisée pour son déguisement de caméraman plus tôt dans la journée alors une idée lui vint à l’esprit.

Miaouss : *entrain de penser* (Je vais faire un documentaire sur la vie de Jessie et James et l’envoyer à la télévision sur la chaîne spécialement conçue pour les pokémon. Comme c’est la mode de la télé-réalité avec un documentaire de ce genre je vais sûrement me faire beaucoup d’argent).

Fier de son idée de génie, c'est avec un large sourire que Miaouss bondit sur le sol puis couru jusqu’au coin où était posée la caméra pour s’en emparer. Ensuite, il retira le cache, appuya sur le bouton d’allumage et tourna l’objectif de la caméra vers lui, la portant à bout de « pattes » pour se filmer du mieux qu’il le pouvait.

Miaouss : « Salut, moi c’est Miaouss et comme vous pouvez le voir, je suis un pokémon! Je vais vous présenter un documentaire super intéressant sur le comportement vraiment étrange des humains lorsqu’ils n’ont rien d’intéressant à faire avec deux spécimens de sexe opposés très intéressants dans les rôles principaux. »

Après sa présentation, Miaouss filma quelques plans de la cabane.

Miaouss : « Voici l’habitation provisoire des spécimens humains que vous n’allez plus tarder à découvrir. » 

Ensuite il couru jusqu’à la chambre dans laquelle Jessie était toujours endormie. Il poussa la porte bruyamment d’un coup de patte arrière puis bondit sur le lit et souleva l’objectif de la caméra devant le visage de la jeune femme.

Miaouss *chuchotant* : « Voici Jessie, l’humain de sexe féminin. Comme vous le pouvez voir elle n’est pas encore éveillée et il est préférable que je ne la réveille pas parce qu’alors elle va être d’une humeur de Leviator, le pokémon auquel elle ressemble le plus car comme lui elle est d’une nature très agressive, cruelle et- »

Juste à ce moment, Jessie ouvrit ses yeux. Elle fusilla Miaouss du regard puis essaya de s’emparer de la caméra mais le pokémon eut un meilleur réflexe. Il bondit sur le plancher et couru hors de la chambre, filmant l’intérieur de la cabane dans sa course effrénée.

Jessie : « Tu vas avoir de très bonnes raisons de dire que je suis cruelle, lorsque je t’aurais attrapé Miaouss !!! »

Miaouss *se filmant en courant* : « Elle doit être dans sa mauvaise période ! »

Jessie : « Et toi tu vas passer un très mauvais moment !!! »

Tout en riant, le chat pokémon se retourna pour observer la fille furieuse qui le poursuivait et ne réussissait pas à le rattraper mais comme il ne regardait pas où il marchait, il se prit les pattes dans un vieux tapis, trébucha. Jessie profita de l’occasion pour se jeter sur lui et le secouer comme une vieille poupée de chiffon.

La caméra tomba sur le sol à quelques pas de Miaouss et filma la scène.

Quelques minutes plus tard, c’est un Miaouss titubant au visage tout boursouflé et avec une bosse énorme sur le haut du crâne, qui s’empara de la caméra. La correction qui lui avait été infligée par Jessie n’avait pas limité ses ambitions de caméraman-paparazzi-amateur.

Miaouss : « La scène d’une rare violence dont vous venez d’être témoin prouve à quel point certains humains peuvent se montrer cruels envers les pokémon. Allons voir maintenant l’autre spécimen. »

Miaouss se leva et s’avança jusqu’à la porte de la salle de bains devant laquelle il s’arrêta. Ensuite, de sa patte libre, il l’entrouvrit et il glissa l’objectif de la caméra dans l’embrasure pour faire un plan de James, vêtu d’une serviette de bains, occupé à se mettre de la crème à raser sur le visage.

Miaouss : « Voici James, un drôle de spécimen d’humain de sexe masculin qui essaye désespérément de se raser alors qu’aucun poil ne pousse sur son visage ni même nulle part ailleurs. »

Le garçon sursauta en entendant le pokémon. Il se tourna vers lui puis le regard bizarrement, intrigué par la présence de la caméra.

James : « Hé, Miaouss ! Qu’est-ce que tu fais ici ?... Tu pourrais frapper avant d’entrer, pense un peu si j’aurais été tout nu. Et heu --- Qu’est-ce que tu fais avec une caméra ? Puis comment tu t’es fait cette grosse bosse que tu as sur la tête ? Hmmm, je sais que je suis séduisant mais me filmer à moitié nu dans la salle de bains, c’est un peu - comment dire … ?  … déplacé tu ne trouves pas ? »

Miaouss : « Pas du tout. Je te filme au naturel, pour un documentaire. »

James : « Pour un documentaire ???  Oh ça c’est chouette. Attend, filme-moi plutôt sous mon meilleur profil. » 

James souleva un genou pour prendre une pose séduisante, glissa sa main dans ses cheveux et fit un clin d’œil en souriant. 

James : « Tu me trouves comment comme ça, Miaouss ? »

Miaouss se mit à rire en voyant que la serviette de James commençait à glisser en bas de sa taille.

Miaouss : « Jolie pose James mais attention, tu perds ta serviette, ça va devenir un documentaire porno ! »

James : « Oh ?MAIS CA VA PAS LA TÊTE ?!!! »

Maintenant qu’il avait mal interprété la remarque, James jeta un coup de pied dans la porte qui claqua au visage de Miaouss.

*CLACK !!!*

James : « Et maintenant, reste dehors, pervers ! »

A la recherche d’un nouveau sujet à filmer pour son documentaire, Miaouss entra dans la cuisine-salle à manger de la cabane. Jessie, les cheveux en bataille et portant toujours sa robe de nuit, était assise à table devant un bol vide.

Jessie : « JAAAAAAAMES !!!! SORS IMMEDIATEMENT DE LA SALLE DE BAIN ET VIENS ME PREPARER LE PETIT DEJEUNER AVANT QUE JE M’ENERVE!!! TU SAIS QUE JE SUIS DE TRES MAUVAISE HUMEUR QUAND J’AI FAIM!!! »

Miaouss : « Comme vous avez pu l’entendre, lorsqu’elle a le ventre vide, cette femelle humaine est encore plus agressive que d’habitude… »

Jessie : « Miaouss ? Qu’est-ce que tu racontes ?!!! GRRR, tu continues à t’amuser avec cette caméra ?!!! »

Miaouss fit un gros plan de Jessie.

Jessie : « GRRRR !!! COMMENT OSES-TU ME FILMER EN GROS PLAN ALORS QUE JE NE SUIS PAS ENCORE MAQUILLEE ?!!! »

Terrorisé, le chat pokémon baissa immédiatement la caméra. L’objectif filma alors un plan énorme sur la poitrine de Jessie.

Jessie : « Hé ! Mais qu’est-ce que tu fais ?! Je ne porte pas de soutien-gorge sous ma robe de nuit, pervers !!! Arrête immédiatement cette caméra !!! »

La jeune femme se leva, prête à saisir Miaouss par la gorge mais à ce moment même, la porte de la cuisine s’ouvrit, faisant apparaître James qui portait toujours sa serviette enveloppée autour de sa taille.

James : « Ah, toi aussi il te filme ?! Il veut faire un documentaire porno sur nous !!! » 

Jessie devint encore plus folle de rage lorsqu’elle entendit James.

Jessie : « Miaouss, espèce d’obsédé !!! »

Miaouss était terrorisé à mort, il venait de comprendre que filmer ses équipiers n’était vraiment pas une bonne idée. Il essaya de se défendre tant bien que mal.

Miaouss : « Mais non, vous n’avez rien compris, j’essayais de faire un documentaire sur votre façon de vous comporter au quotidien, pas sur votre façon de vous reproduire !!! »

Mais Jessie et James n’avaient strictement rien à faire des jérémiades du pokémon. Ils se jetèrent tous deux sur lui pour arracher la caméra de ses pattes, lui flanquer quelques coups de poings et lui arracher les oreilles mais dans le nuage de poussières provoqué par leur dispute, ils s’emmêlèrent les pinceaux et les coups de pieds et poings volèrent un peu partout sans cible précise.

Sur la vidéo, on pût entendre quelques derniers commentaires assez sympas.

Jessie : « Hé ! Mais c’est mes cheveux que tu tires James !!! »

James : « Arg !!! Et toi, c’est ma serviette !!!! Hiiiiih !!! »

Jessie : « Oups ! »

Jessie & James: « Miaouss, arrête de filmer !!!! »

Miaouss profita de la confusion de ses amis pour se glisser hors de la bagarre. Il prit la pose une dernière fois devant l’objectif de la caméra pour faire un speech final.

Miaouss : « En conclusion, faire un documentaire sur les humains est trop dangereux. Si vous tenez à votre peau, n’essayez en aucun cas de reproduire cela chez vous car ça sera à vos risques et périls. A bon entendeur …»

Une main attrapa Miaouss par la peau du cou, un grand cri de frayeur se fit entendre et l’image tourna au noir.

FIN

7 votes. Moyenne 4.86 sur 5.

Commentaires (2)

1. NyaasuTR 22/06/2012

A mourir de rire!!^^

2. tilit11 21/04/2012

Excellent, j'ai bien ris ^^

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site