Plus proches qu'on ne le croyait!

Chap. 1 : L'impensable

plusprocheschap1.jpg

Encore une nouvelle journée pour la mission Pikachu. Cependant, un événement va tout changer…

 
Très loin, dans un manoir que nous connaissons bien…

« -Cher Hawkin, j’espère que vous ferez du bon travail…

-Je suis à la hauteur de vos espérances… Le plan que vous me donnez est si facile…

-Bien dans ce cas, ramenez –le moi ! »

L’homme partit avec un sourire en coin sournois.« -Bientôt mon cher et tendre, nous serons enfin réunis. Oh Oh oh oh oh oh oh oh oh... »

 
« -Je veux une crêpe !

 -Aurore, tu devrais surveiller ta ligne.

-Ca va Pierre, je suis pas à deux grammes près !

-Eh bien, techniquement, une crêpe contient environ bla bla bla… »

Une fois de plus, les morveux se dirigeaient vers un nouveau badge. Pour cela, ils devaient traverser Polimétroville, bien connue pour ses crêpes.

« -Oh ! S’exclama Aurore. Regardez ce Monsieur là-bas !

-Il a l’air perdu.Remarqua Sacha. Mais j’ai l’impression de l’avoir déjà croisé… Il y a très longtemps…

-Il a l’air de venir vers nous. »

L’homme se rapprocha. Du point de vue vestimentaire, il ressemblait à un avocat.

« -Bonjour les enfants ! Je suis à la recherche de Sieur James Morgan. Le connaitriez-vous ? J’ai ici un message à lui remettre. »

Il leur tendit une enveloppe. Mais la récupéra vite alors que Sacha s’apprêtait à la prendre.

« -En mains propres… »

Les enfants n’étaient pas très à l’aise, car ils savaient que la famille de James était à sa recherche et que celui-ci ne voulait pas rentrer -pour de très bonnes raisons d’ailleurs-. Cependant, ils pensèrent qu’un pauvre petit message ne pouvait faire de mal.

« -Quelle coïncidence, dit Sacha, nous connaissons James. Mais si vous voulez le voir, il va  falloir nous suivre. »

L’homme eut un sourire en coin, sournois.« -En effet, quelle coïncidence…

-Je pense que ce ne sera pas long, informa Pierre. Ils ont l’habitude d’apparaitre dans des moments comme celui-ci… »

 

Pas loin, dans un buisson.

« -Cet homme me rappelle quelqu’un…

-Allons, ce n’est pas possible, nous n’avons pas encore menacé d’avocats…

-C’est fini oui ? Allez on y va. »

Des ombres bondirent hors du buisson pour se retrouver devant les enfants. 

« -Tiens tiens tiens… Nos trois morveux préférés !

-Tout de même, s’impatienta Sacha, vous en avez pris du temps pour vous décider.

-Ouais, c’est à cause de James. Grogna Miaouss. Enfin, c’est pas vos oignons. A l’attaque ! »

Ils récitèrent leur devise et lorsqu’ils arrivèrent aux prénoms,  l’avocat s’avança vers James.« -Monsieur James Morgan ?

-Heu… oui ? 

-J’ai un billet de la part de votre mère. »

L’homme le lui tendit. James, indécis, regarda ses amis. Jessie et Miaouss avaient plutôt l’air de s’en ficher. Très sérieux, il prit le billet et commença à le lire.Alors il devint blême, ses yeux s’agrandirent et il ouvrit la bouche, voulant dire quelque chose, mais ne le pouvant pas, trop abasourdi pour parler. Lentement, il leva les yeux vers l’avocat.

« C’est … »

L’homme le prit de court :« Il s’agit bien d’un billet de votre mère. Ceci n’est pas un canular. La signature le prouve. »

James tremblait à en froisser le papier.

« James ? Qu’y a-t-il ? »

Il se retourna au son de la voix de Jessie et la regarda, terrifié. Miaouss et celle-ci le regardaient en essayant de comprendre.

« -Beh non ah que pas oh… » 

James essayait de parler mais ne pouvait rien dire. Il s’éloigna d’elle d’un ou deux pas et écrasa le papier dans sa main. 

« -Mais quoi ? Jessie n’avait pas tout compris et s’énerva. Bon, tu me dis ce qui se passe oui ou non ? »

James baissa la tête et ne bougea plus. L’avocat ricanait tout bas.

« -Trop facile… Plus qu’à le ramener…C’en est presque ennuyeux… »

James avança vers Jessie et lui tendit le papier froidement.

« -Te concerne aussi… »

Elle le prit et commença à lire. Miaouss se pétrifia –il avait jeté un œil sur le papier-. Les yeux de Jessie s’agrandirent. Elle parut très contente mais réprima un sourire en voyant le visage dur de James

.« -Mais c’est une super nouvelle ça, je vois pas pourquoi tu es si effrayé ! »

Sacha ne supporta pas plus longtemps d’être laissé à l’écart et demanda :« -Bon on peut savoir ce qu’il y a d’écrit sur ce papier ?

-Bien sur ! Dit Jessie, soudainement joyeuse. Il est écrit… Que James est mon frère !

Les morveux : QUOI ?!

-C’est super, j’ai un petit frère !  »

Jessie attrapa James par le cou.

« -Et un petit frère super riche en plus ! »

L’avocat annonça :« -Bien Sieur James et Lady Jessie, j’ai pour ordre de vous laisser choisir votre destin. Souhaitez-vous rentrer au manoir ou rester des vagabonds ? Votre mère m’a demandé de vous prévenir que ce serait votre dernière chance de rentrer. »

Jessie restait quand même méfiante :

« -Mais pour Jezabelle ?

-Dame Jezabelle en a eu assez de pourchasser Sieur James. Elle s’est mariée à un autre homme. »

James se retira de l’étreinte de Jessie. Il avait toujours la tête baissée. Cette situation ne semblait pas lui plaire.

« -Mais c’est parfait ! S’exclama Miaouss. On va pouvoir aller dans ton manoir James, et devenir riches ! »

Jessie et Miaouss entamèrent une danse de la joie. Dans son euphorie, Jessie invita même les morveux dans son ‘‘humble demeure’’ à Kanto pour admirer toutes les choses que ‘‘eux’’ ne pourraient jamais avoir. ‘‘Eux’’ ne se firent pas prier, et acceptèrent. C’est dans cette atmosphère qu’ils suivirent l’avocat, avec son éternel sourire en coin, à qui la tournure des événements avait fait penser que cette mission ne serait, finalement,  peut-être pas si ennuyeuse..


Dans la limousine qui conduisait tout le groupe au manoir.

Jessie avait réuni Sacha, Pierre et Aurore autour d’elle pour leur vanter les mérites de sa nouvelle classe sociale. Miaouss écoutait poliment –en réalité, il pensait à autre chose de plus clinquant-. L’avocat était devant avec le chauffeur et James était tout seul un peu à l’écart du groupe. Il n’avait parlé à personne depuis la découverte. Il regardait tristement le paysage défiler, paysage qu’il ne verrait sûrement plus s’il rentrait au manoir. Pierre trouva une excuse pour aller le voir.

« -T’as pas le moral ? Je croyais que tu serais content de savoir que Jessie était ta sœur. Vous qui êtes si proches !

-C’est justement ça le problème…

-Quoi, que vous soyez proches ?

-Pas vraiment. »

La voitura sursauta après avoir heurté quelques cailloux sur la route. Pierre remarqua que James était tout rouge.

« -Aaah. C’est un problème d’amour n’est-ce pas ?

-Que ?

-Tu sais, tu peux tout dire à Dr.Love !

-Dr.Love ?

-En personne. Tu es amoureux d’une fille oui ?

-… »

Pierre prit ce silence pour un oui.

« -Elle est belle ? »

James leva les yeux et admira Jessie. Sans aucun doute, c’est la plus belle femme qui existe. Pierre le surprit.

« -Attends, non ? Ne me dit pas que c’est Jessie ?!

-Chhhh, pas si fort !

-Alors c’est bien elle ? »

James hocha la tête.

« -Mais c’est ta sœur.

-Je t’ai dit que c’était ça le problème ! »

James réfléchit puis reprit :

« -Attends, maintenant que j’y pense, ça ressemble plus à un piège de mes parents. »

La limousine s’arrêta brusquement. James paniqua :

« -J’ai un mauvais pressentiment… »

La porte de la limousine s’ouvrit et l’avocat apparut dans l’entrebâillure. Derrière, le manoir.

« -Je vois que vous avez deviné, vous n’êtes pas aussi bête que je le croyais.

-Holà, dit une voix derrière lui, je ne vous permets pas de l’insulter ! Vous deviez seulement le ramener !

-Jez ?! Jezabelle ?!!

!-Oh oh oh ! Oui mon cher James ! »

L’avocat enleva son déguisement et Hawkin apparut –je rappelle que c’est le majordome de la famille de James-. Il se poussa et Jezabelle apparut à son tour. Elle rit de sa victoire.

A suivre...

SUITE

3 votes. Moyenne 4.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Date de dernière mise à jour : 27/01/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site