La flaque de larmes

Flaque de larmes

4520906196 386f996755

 

" Mime Junior, Vortente...mes chéris, mes pauvres chéris enfermés dans cet entrepôt noir...terriblement noir...ils ne pourront jamais le supporter, surtout mon petit Mime...Ahhhhh, quel monde cruel quand le poids de la fatalité s'abat sur vous...Mes Pokémons ou mon travail, ces dilemmes n'en finiront donc jamais..."

Au seuil de l'entrepôt abritant les Pokéballs de pléthore de membres de la Team Rocket, un jeune homme gémissait par terre, la tête définitivement baissée vers le sol, laissant ses cheveux lavande recouvrir son visage. 
Après leur triomphe de Sinnoh, le trio s'était vu offrir une promotion : tous trois avaient été envoyés à Unys pour une durée indéterminée, afin de remplir une toute nouvelle mission. Si James s'était d'abord extasié, la suite des consignes données par le boss l'avait rapidement bouleversé : pour passer inaperçus dans cette nouvelle région, des Pokémon considérés comme "étrangers" ne pouvaient être amenés sur le terrain. Ainsi Jessie et James, avaient été contraints à laisser leur amis au quartier général de la Team Rocket; cette perspective n'enchantait en rien les deux agents mais s'ils désiraient accéder à cette montée en grade tant espérée, il fallait se plier aux exigences. Les adieux entre la jeune femme et ses Pokémon s'étaient déroulés sans surprise : Jessie avait retenu ses larmes du mieux qu'elle le pouvait, tandis que Qulbutoké l'avait enlacé en encerclant ses bras bleus autour de sa taille comme s'il refusait de quitter sa dresseuse adorée. Séviper avait pleuré lui aussi, en mordillant affectueusement les cheveux de Jessie, ce à quoi la jeune femme n'avait même pas daigné protester, beaucoup trop consciente du moment précieux qu'elle partageait avec ses compagnons. Même Yanméga qui était arrivée la dernière avait paru triste et désemparée. Jessie avait rappelé ses Pokémon une ultime fois dans leur sphère, puis les avait déposé en vitesse sur une étagère prévue à cet effet, avant de quitter d'un pas actif l'entrepôt. Elle avait croisé James en sortant, qui s'apprêtait à dire au revoir à ses bébés à son tour. James avait compris, en voyant son équipière détourner son regard embué, qu'il valait mieux la laisser seule pour le moment : quand Jessie était attristée, elle détestait qu'on la console et qu'on la prenne en pitié. James le savait mieux que quiconque et respectait sa décision. Elle était restée quelques jours terrée dans son silence après le départ de Papinox, et cela risquait à nouveau de se reproduire.  Cependant, il souhaitait ardemment la prendre dans ses bras, à la fois pour la réconforter et se donner du courage. Malgré tout, il n'en fit rien, de peur de s'effondrer en sanglots sur l'épaule de son amie, et avança à son tour dans l'entrepôt. 
Il libéra Vortente, qui lui mâchouilla presque instantanément les cheveux,insouciant. Mime Junior apparût à son tour et commença à sautiller autour de James, toujours au comble de la joie de voir son dresseur.  Pourtant le petit clown s'arrêta net en voyant l'état émotionnel du jeune homme. 
" Mimimime ? " 
James attrapa son petit Pokémon et le serra aussi fort que possible, tandis que Vortente resserra son emprise sur la tête de l'humain, affectueusement. Les mots n'avaient pas besoin d'être échangés car les deux créatures avaient compris. James se perdait en des "je vous aime mes chéris", à moitié inaudibles car il reniflait en même temps...et ses Pokémon lui répondaient avec eux aussi, des trémolos dans la voix.

Les larmes de James inondaient le carrelage du couloir, et ce-dernier ressemblait à une masse informe, restant résolument couchée contre le sol froid. 
"Bouhouhouhou...". Il ne pouvait se résoudre à quitter le bâtiment, de peur qu'une catastrophe se produise, qu'un ouragan énorme (et totalement improbable) s'abatte sur le quartier général, emportant avec lui ses précieux Pokémons. 
Déambulant d'un pas assuré dans le couloir, un jeune homme fit son apparition : il s'agissait de Hun, un agent haut gradé de l'organisation qui revenait faire son rapport concernant une autre de ses missions accomplies. Regardant toujours devant lui, sans se préoccuper des autres membres beaucoup trop abjects pour lui, il ne remarqua même pas James qui s'épanchait par terre. L'agent aux cheveux gris glissa sur une flaque de larmes et se rattrapa contre le mur le plus proche. 

" Raah, la femme de ménage a encore mal fait son travail, ce n'est pas possible, tous des incapables ici !" pesta t-il. Son regard descendit vers la source de son dérapage et c'est alors qu'il remarqua James, en position latérale de sécurité.  Hun se tapa le front avec sa main, en soupirant. 
" Dites-moi que j'hallucine...Que fait ce clown sur le sol ?! " Il s'avança vers  le jeune homme aux cheveux lavande, et saisissant sa veste d'uniforme blanche, le releva sèchement. Hun se retrouva nez-à-nez avec un James aux yeux rouges et bouffis à force d'avoir pleuré. Son regard émeraude semblait vouloir implorer quiconque passait par là, tel un petit Caninos orphelin et apeuré. Il essuya la morve de son propre nez, rougissant de se montrer dans un tel état face à un de ses collègues. 
" Je-je suis désolée si je t'ai fait tomber...je ne voulais pas..." débuta James d'une petite voix. 

"Allons bon, pas la peine de te perdre en excuses inutiles ! Tu ferais mieux de retourner faire le ménage ! " lui souffla Hun de son air hautain. 

"Le-le ménage ? Il y a erreur, je ne suis pas concierge, je suis un agent de la Team Rocket, titulaire qui plus est..." protesta James, à peine crédible. 

" Ah. "  Hun détailla son interlocuteur du regard : maigrichon, une coupe qui le faisait ressembler à un enfant et une moue toute désemparée. C'est pas possible, où l'avait-il recruté celui-là ?
" Je suis James, et je fais équipe depuis plusieurs années avec Jessie et Miaouss...tu sais la jolie rousse et le Pokémon parlant...On a eu une promotion et on part pour Unys demain matin..." tenta t-il d'expliquer en reprenant un peu plus d'assurance à l'évocation de ladite promotion. 

" Ah oui le chat débile et la mijaurée qui se dispute sans arrêt avec la blondasse ? Elles font toujours un vacarme pas possible à s'injurier dès qu'elles se croisent à la cafétaria. Hum, ça ne m'étonne pas que tu fasses équipe avec eux, les bouffons restent entre bouffons après tout. " Hun déclara cette dernière phrase en baissant un peu le ton, presque pour lui-même, l'accompagnant d'un petit rire. 
" Et donc vous avez obtenu une promotion dis-tu ? Dans ce cas, pourquoi as-tu l'air d'être la personne la plus malheureuse du monde ?!" L'agent regretta tout de suite cette question. 
" Eh bien le patron veut que l'on se sépare de nos Pokémon et...je viens de quitter Mime Junior, et Vortente et-et...ILS ME MANQUENT DEJAAAA ! " James s'effondra à nouveau sur place. 
Hun soupira à nouveau et pris de magnanisme -et surtout parce qu'il voulait faire taire cet idiot-, il tapota son dos. 
" Allons allons, ce n'est pas la peine d'en faire tout un plat, tes Pokémon se porteront bien ici. " 
James releva la tête, le regard empli d'espoir. " Ah oui, tu crois ?" 
" Evidemment. Je possède de nombreux Pokémons, et je les laisse toujours ici afin de ne pas m'encombrer dans mes missions. Et je les ai en permanence retrouvés en bonne santé. Bon, allez sèche tes larmes, tu fais peine à voir. Moi j'ai à faire, salut. Et nettoies derrière toi s'il te plait, tu es un vrai danger public. "

Hun se détourna du jeune homme, chassant déjà leur conversation qu'il jugeait sans importance. Soudain, il sentit deux bras l'encercler par derrière, et un corps se colla contre sa colonne vertébrale. A en juger par les larmes qui noyaient son haut d'uniforme, il s'agissait sûrement de l'autre pleurnichard. 
" Merci beaucoup de m'avoir rassuré ! Je vais pouvoir partir le cœur plus léger à présent. " 

Hun sentit une bouffée de chaleur lui monter au visage. Il détestait le contact physique ou plutôt, il n'en avait pas l'habitude, et cela le déstabilisait tout le temps. Il revoyait dans son esprit, son équipier, Attila, en train de le serrer dans une accolade fraternelle. A ses pensées, le sbire se mit à rougir plus furieusement et se dégagea de James qui n'en avait cure, au comble de la joie maintenant qu'il était certain que ses amis allaient être bien traités. Le jeune homme aux cheveux lavande s'éloigna d'un pas joyeux en chantonnant " La vie est beeeeeelle !" 
Hun regarda derrière lui et pouffa en voyant cet imbécile sautiller. Vraiment, ils engageaient véritablement n'importe qui dans la Team Rocket...

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 22/08/2017

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site