Douloureuse prise de conscience (3)

Depuis l'arrivée du froid, la petite demeure de Jessy et James avait revêti les couleurs de l'hiver, et paraissait encore plus douillette avec le feu de cheminée qui crépitait en permanence, et la douce chaleur qui inondait les pièces éclairées par de petites lampes fournissant une ambiance très intime, très douce... Miaouss ne s'y était d'ailleurs jamais sentit aussi bien, comme tous les félins il aimait profondément les ambiances feutrées, et c'était tout à fait ainsi que l'on pouvait décrire la maison. Il passait de longues journées couché devant la cheminé à regarder ses deux amis s'affairer alors qu'il profitait du calme de l'hiver. 
 James se levait plus tard, comme chaque fois que le temps refroidissait, ces changements de climat ne le passionnaient pas, il avait hâte que le printemps et ses buissons de roses reviennent. Quand à Jessy, elle dormait de moins en moins, rendue mélancolique par de vieux souvenirs qui revenaient avec le froid, elle était très active pour chasser ces tristes pensées de son esprit. Bien sûr, elle aurait pu oublier ceci dans les bras d'une personne très particulière... Mais elle n'osait même pas y penser. 
 La veille, elle s'était confiée à James, elle lui avait parlé de Myamoto, de toute ce qui avait pu la tracassait, et elle devait bien avouer qu'elle se sentait soulagée. Elle se disait que finalement, elle pouvait parler à James, ça n'engageait à rien, ça ne faisait que renforcer leur lien d'amitié. Et elle se surprenait à espérer que lui aussi un jour lui confie toutes ses craintes et tous ses désespoirs... Car même s'il se voulait toujours enjoué et insouciant, elle voyait, elle sentait bien qu'il était miné par des conflits intérieurs qu'elle aurait profondément aimé soulager. 
 Le soleil s'était levé depuis déjà un moment, en même temps que Jessy, à moins que ce n'est été le contraire. Elle s'affairait à un bout de ménage dans la maison, ce jour là sa mission ne commençait qu'en après midi et elle pouvait prendre un peu de repos en matinée, regrettant que James ne soit pas debout pour en profiter avec elle. 
 Des coups retentirent contre la porte. Jessy jeta un coup d'œil à Miaouss... Le chat pokemon était tellement avachi sur le canapé qu'il paraissait tout mou, tout flasque. Jessy esquissa un sourire en regardant son ami, puis décida qu'il serait cruel de le réveiller et lui demander d'ouvrir. Elle se dirigea donc vers la porte, la déverrouilla, et la tira pour accueillir l'étranger qui venait troubler cette matinée si calme. 
 Un courant d'air froid entra dans la pièce alors que Jessy plissa les yeux pour dévisager la silhouette qui se tenait face à elle. Elle fronça brusquement les sourcils et commença à refermer la porte, mais l'inconnu bloqua son geste en retenant la porte du pied. Jessy grimaça et força sur la porte, mais rien à faire, elle était de force égale avec le visiteur... Ou plutôt la visiteuse, car elle avait immédiatement reconnu ces traits qui lui étaient si semblables, les traits de Jezabelle, engoncée dans l'une de ses robes extravagantes, qui insistait désormais pour entrer.

"Allez vous en" grogna Jessy, "Nous n'avons pas besoin de vous ici!"

"Vous n'avez pas d'ordre à me donner, petite roturière", grinça Jezabelle, "N'avez vous donc aucune éducation pour refermer ainsi votre porte à vos hôtes?"

"Vous n'êtes pas mon hôte! Partez d'ici immédiatement, je ne veux pas vous..."

 Jessy fut coupée alors que Jezabelle donna un violent coup dans la porte pour finir de l'ouvrir. La jeune membre de la team rocket fut contrainte de reculer de plusieurs pas alors que sa rivale entrait en claquant la porte derrière elle, un sourire triomphant sur les lèvres. Miaouss fut réveillé par ce son et ouvrit de grand yeux en voyant les deux jeunes femmes face à face, un instant, il crut avoir une hallucination.

"Sortez immédiatement de chez moi!" Ordonna Jessy sans crier, de peur de réveiller son compagnon.

"De chez vous? Voyons très chère, cette demeure appartient en partie à mon fiancé, et donc à moi, il faudra vous y faire!" Ricana Jezabelle

Jessy pâlit une seconde, "Votre fiancé?" Hésita t'elle, "Et bien il ne veut pas vous voir non plus!"

"Qu'en savez vous, puisqu'il ne sait pas que je suis là? JAAAAAAAAAAMES? Ou êtes vous très cheeeer?" fanfaronna Jezabelle.

"Taisez vous! Il dort!"

 Jessy avança vers Jezabelle pour lui poser une main sur la bouche et la faire taire, mais cette dernière esquiva et commença à balayer la maison du regard à la recherche de sa victime d'enfance.

"Ça suffit!" Cria Jessy, "Vous avez fait assez de mal comme ça, il n'a pas besoin de vous revoir!"

"Au contraire", lança Jezabelle sur un ton mielleux, "j'ai appris l'accident qu'il avait eu en votre compagnie, et moi, je n'aurais jamais laissé cela se faire, vous êtes totalement incapable de le protéger comme je le ferais!"

 Jessy se mordit la lèvre... Jezabelle venait de dire exactement ce dont elle tentait de se convaincre du contraire... Jessy culpabilisait pour ce qui était arrivé à James, mais elle ne voulait pas le reconnaître... Ces mots la blessèrent profondément, elle ne répondit pas. Jezabelle sourit en voyant sa jeune rivale déstabilisée et oublia un instant James pour s'approcher d'elle.

"Que voulez vous", ricana Jezabelle, "Tout est de votre faute, si vous aviez sû l'aider, rien ne serait arrivé. Et vous prétendez pouvoir le garder pour vous seule?"

 Jessy envoya un regard sombre vers Jezabelle et recula légèrement, puis se mit à courir en direction du petit meuble dans lequel elle rangeait les pokeballs de la maison. si elle ne pouvait faire sortir cette sorcière, Arbok s'en chargerait pour elle. Elle sourit à cette idée, mais un claquement dans l'air se fit entendre, elle sentit ses pieds se lier entre eux et s'étala au sol en basculant en avant. Jezabelle usait toujours aussi bien de son fouet, et venait de couper Jessy dans son élan. La jeune noble tira un peu Jessy vers elle par les chevilles qui étaient enserrées dans le fouet. 
 Miaouss sauta de son canapé

"Hey!" Cria t'il, "Laissez Jess en paix! sinon..."

 Jessy ne réagit pas, elle avait eu le souffle coupé par sa chute. Jezabelle regarda le pokemon félin avec un sourire sarcastique.

"Sinon quoi, petit minou?", minauda t'elle.

"Combo Griffe!" Cria Miaouss en se jetant sur Jezabelle toutes griffes dehors.

 Jezabelle avait prévu cette éventualité, elle lança sa propre pokeball en direction de Miaouss. Rafflésia sortit immédiatement, et lança sur Miaouss son attaque paraspore par réflexe, devinant à l'avance le désir de sa maîtresse. Miaouss retomba au sol endormi, un grand sourire béât sur le visage, commençant déjà à rêver. Le rafflésia retourna dans la pokeball de sa maîtresse alors que Jessy reprenait ses esprits. Elle se retourna et tenta de se relever, mais Jezabelle tira à nouveau sur son fouet, forçant Jessy à rester au sol.

"Non non non", dit elle avec un sourire mauvais, "Restez un peu par terre, ça vous fera du bien jeune fille. Apprenez un peu à vous mettre en dessous de ceux qui vous dépassent, et subissez votre juste châtiment pour avoir fait du mal à mon fiancé!"

"Châtiment?" Cria Jessy, furieuse, "Je n'ai rien fait! VOUS lui avez fait du mal, VOUS le terrorisez, je n'y suis pour rien dans son état, c'était un accident!"

"Taisez vous!" Ordonna Jezabelle en fronçant les sourcils, "Sans vous il serait resté près de moi, et pour le récupérer, finalement je n'ai qu'à lui faire comprendre que vous êtes mauvaise pour lui! Mais il doit bien se savoir, vu l'état dans lequel il se retrouve par VOTRE faute!

"CE N'ETAIT PAS MA FAUTE!" Cria Jessy, totalement déstabilisée, elle ne voulait pas que ce soit sa faute, c'était impossible, elle n'avait rien fait à James!

"Ha oui?" Ricana Jezabelle, "Et s'il ne vous avait pas suivi dans la Team Rocket, il irait mieux peut être?"

"Je... Oui mais... Ça n'a rien à voir!" Jessy pâlit un peu plus, elle n'arrivait pas à faire abstraction des paroles de cette furie.

"Oh que si, et je vais vous le faire comprendre! Votre éducation a brisé mon James, vous avez fait de lui un moins que rien, mais ne vous en faites pas, je vais rattraper ça, et avant de reprendre son éducation, je vais vous enseigner un peu la mienne!"

"Je ne veux pas de votre éducation, vous n'êtes qu'une sorcière! Je vous hais autant que James vous hait!"

"Ça vous fera du bien, vous verrez, de petite pouilleuse que vous êtes, vous deviendrez peut être quelque chose".

"Vous êtes complètement folle!" Vociféra Jessy, "PARTEZ DE CHEZ M..."

 Un coup de fouet claqua et coupa la parole à Jessy, qui poussa un cri de douleur en portant une main à son bras qui était strié d'une raie sanglante. Le fouet avait libéré ses chevilles pour lui porter un coup. Jezabelle éclata de rire alors que Jessy la regarda avec effroi. Elle sentit son coeur se glacer et sa gorge se nouer, Jezabelle était vraiment folle à ses yeux, elle commençait à comprendre ce que James avait pu subir... Elle prit peur, terriblement peur, elle devait atteindre ses pokemons! Elle tenta de se relever mais un second coup de fouet claqua, cette fois la joue de la jeune femme fut rayée du coup de fouet, et un peu de sang en coula. Des larmes emplirent les yeux de Jessy qui se recroquevilla au sol, protégeant son visage de ses bras, elle avait été trop déstabilisée par les paroles de Jezabelle, trop surprise par se présence, et maintenant elle souffrait, elle n'arrivait plus à réfléchir. Jezabelle leva son fouet une 3eme fois pour le rabattre sur le dos de Jessy qui hurla cette fois de douleur, le coup était beaucoup plus fort. Jezabelle s'approcha triomphante de la jeune femme au sol.

"Et bien miss Jessy", ricana t'elle avec fierté, "Vous voyez où mène le manque d'éducation? Vous voyez ce que vous allez devenir si vous restez aussi faible que vous l'êtes? Comment voulez vous être bénéfique à James si vous n'êtes pas capable de bien vous comporter? La leçon sera sans précédent, je peux vous le jurer!"

 Le fouet claqua à nouveau. Jessy serra les dents, mais ne sentit rien, elle entendit simplement un cri de surprise de Jezabelle. Elle entrouvrit un oeil et vit James, debout entre elle se sa rivale, le fouet de Jezabelle enroulé autour de son bras rougit par le coup qu'il venait d'amortir pour son amie. Il fixait Jezabelle d'un air meurtrier, alors que cette dernière arborait un immense sourire.

"James très cher!" S'exclama t'elle avec bonheur, "Tu es là, je me languissait de ta présence! Quel plaisir de te revoir, je suis revenu te chercher vois tu, et..."

 James tira violemment son bras pour arracher le fouet des mains de Jezabelle qui poussa une exclamation de surprise. James jeta le fouet sur le côté en grimaçant de plus belle.

"James voyons", susurra la jeune femme, "ce n'est pas une façon de se comporter en société"

"Une façon de se comporter inconvenante, hein?" Grimaça James

"Tout à fait, je suis ravie de voir que tu as retenu la leçon mon amour", sourit Jezabelle.

"Et toi!" Cria James, "Tu trouves que c'est une façon de se comporter? Tu viens chez nous, tu blesses Jessy et tu t'en vantes?!"

 Jezabelle se tut sur le coup, le regard de James était profondément noir, sa respiration rapide, il semblait enragé... Et dans sa voix elle avait cru lire de la haine, lui qui ne haussait jamais le ton... Elle fit quelques pas vers lui en écartant les bras.

"Voyons amour", supplia t'elle, "Je suis revenue pour toi tu sais, je..."

 James lui envoya une gifle retentissante, Jessy en sursauta, jamais, jamais James n'avait été brutal, ce geste cloua sur place les deux jeunes femmes.

"J'ai tout supporté Jezabelle!", hurla James, "J'ai tout accepté de toi, j'ai accepté la peur, la douleur, mais tu as touché Jessy, et ça tu n'aurais pas du!"

 James empoigna Jezabelle par le bras très violemment et commença à la tirer sans ménagement vers la porte. Elle voulut prendre sa pokeball, mais il lui prit l'autre bras et pris ses deux poignets dans une main, les serrant très fortement pour l'empêcher de se dégager.

"James tu me fais mal!" Cria la jeune femme, "Quand tes parents apprendront cela, ils te puniront! Viens avec moi, il n'est pas trop tard pour te racheter!"

 James ouvrit la porte d'un coup de pied et poussa fortement Jezabelle vers l'extérieur, claquant la porte derrière elle. Elle se retrouva à 4 pattes sur le sol gelé, effarée de ce qui venait de se produire. Elle se releva en époussetant sa robe et regarda la demeure dont elle venait de se faire renvoyer... Elle n'avait jamais vu James ainsi... Et tout était de la faute de cette femme, Jessy... Elle se vengerait, elle avait déjà une idée... elle sourit en faisant demi tour pour regagner sa voiture... Elle savait ce qu'elle ferait... Ça prendrait du temps, mais elle attendrait le moment propice et elle se vengerait!

 La porte refermée, James se précipita vers Jessy, qui était toujours au sol. Il s'agenouilla devant elle et la regarda d'un air plein d'inquiétude. Jessy tremblait légèrement, encore sous le choc de ce qu'elle avait subit, entendu, mais aussi vu... Elle ne savait plus que penser, elle ne savait pas non plus ce que pensais James...

"Jessy", lui demanda t'il d'un ton plein d'inquiétude, "comment vas tu? Tu as mal...?"

 Elle hocha faiblement la tête. Il se mordit la lèvre et la pris par les mains pour l'aider à se relever.

"Je suis désolée Jessy", le ton de James était devenu incroyablement doux et attentionné, "Tout est de ma faute, j'aurais du venir plus tôt... Et c'est moi qui l'ait attirée à toi en fait..."

"Jim... Non... Ce n'est pas ta faute..." Hésita Jessy

"Ne t'en fait pas, ça va aller... Tu vas aller bien maintenant, elle ne reviendra pas..."

 James entraîna Jessy jusqu'à la salle de bain. Elle grimaçait, ses plaies lui faisaient assez mal. Il la fit s'asseoir sur un petit tabouret et alla fouiller dans la trousse à pharmacie, bien fournie, de la maison.

"Si tu savais comme je m'en veux Jess", dit il d'un air sincèrement désolé, "Je n'aurais jamais souhaité que tu subisses ça... Ne t'en fait pas, j'ai l'habitude, je vais te soigner, je sais ce qu'il faut faire..."

"Jim..." dit Jessy d'un air hésitant, "Je... Je comprend ce que tu as pu vivre... Tu n'es pas un trouillard, cette fille est un démon... Elle est effrayante, elle ne recule devant rien..."

"Je sais Jess", dit James en baissant le regard un instant, "Je sais ce qu'on ressent..."

 James prit un gant de toilette humidifié et tiède et s'agenouilla devant Jessy pour nettoyer doucement, avec énormément d'attention, le sang qui souillait le bras et le visage de la jeune femme. Elle soupira d'aise à ce contact agréable, et lui sourit en remerciement.

"Tu es blessée dans le dos également, il faudrait..." James rougit légèrement, "retirer ton vêtement pour nettoyer la plaie..."

 Jessy hocha doucement la tête et enleva son T-Shirt noir alors que James passait dans son dos, le visage empourpré à la vision de Jessica en soutien gorge. Elle était très étourdie par le choc qu'elle avait subit, elle ne réfléchissait pas vraiment et n'était pas choquée de la situation. James, quand à lui, se sentait terriblement gêné... Il commença à nettoyer la plaie du dos de Jessy qui frissonna légèrement à ce contact. Il ne put s'empêcher d'admirer quelle magnifique femme elle était, et maudit Jezabelle d'avoir infligé des tourments à ce corps qu'il trouvait si parfait. Il alla cherche des pansements, et en tendit deux à Jessy pour qu'elle soigne son bras et son visage, puis il retourna dans le dos de la jeune femme pour y appliquer de la gaze et la fixer sur la légère blessure.

"Heu..." Il s'éclaircit la gorge, "Tu n'auras pas de cicatrice Jess, ne t'en fait pas, ça... ça partira vite... Ce n'est pas profond du tout..."

"Merci Jim..." Approuva Jessy, toute tranquille, "Sans toi..."

 Elle ne finit pas sa phrase, et il resta muet alors qu'il continuait à la soigner. Elle se sentait bien avec lui, il lui était venue en aide d'un façon si touchante... Lui habituellement si calme, si doux, il s'était réellement mis en colère avec beaucoup de violence contre Jezabelle, alors qu'il en avait si peur... Jessy ne put s'empêcher de sourire, elle devait beaucoup compter pour lui... Et il était si doux dans sa façon de la soigner, si attentionné... Elle sentait chacun de ses gestes, et ils la faisaient fondre. Les mains du jeune homme dans son dos produisaient un effet si doux dans tout son corps, elle serait restée une éternité ainsi. 
 James termina son pansement, et il ne put s'empêcher d'effleurer doucement le dos nu de Jessy. Il remonta doucement ses mains jusqu'aux épaules de la jeune femme, caressant sa peau si tiède dont il rêvait chaque nuit. 
 Elle trembla légèrement... Il ne la soignait plus, c'était plus que ça, ce n'était pas innocent, mais c'était si agréable... Elle aurait voulu se lever, partir, échapper à ces caresses qui n'allaient pas dans le sens de ses convictions, mais elle était bien... Elle ne broncha pas... 
 James passa ses bras autour du cou de Jessy, toujours derrière elle, et se colla doucement à elle, posant son menton sur l'épaule de la jeune femme, il déposa un très léger baiser au creux de son cou. 
 Jessy ferma les yeux... Tout allait si vite, pourquoi n'avait elle pas la force de le repousser? Pourquoi à chaque drame, elle se sentait si proche de lui, si réconfortée dans ses bras? Elle en avait oublié sa mésaventure, la douleur, la peur, et sentait à nouveau ce désir si brûlant qu'elle avait ressentit pour lui à l'hôpital... 
 James caressa doucement l'épaule de Jessy d'une main alors que son autre bras la retenait contre lui. Il gardait son visage enfouit dans le cou de la jeune femme en faisant glisser sa main le long de son épaule, de son bras, pour finalement enlacer doucement ses doigts dans ceux de son amie. Il remonta ses lèvres le long de la gorge de Jessy pour déposer un nouveau baiser sur la joue de la jeune femme. 
 Elle sentit son cœur faire un bond, il était soudainement si entreprenant... Elle n'était pas surprise, elle savait ce qu'il pouvait ressentir à son égard, mais elle était effarée de le prendre aussi bien, de se sentir aussi paisible, comme si elle n'avait toujours attendu que ce moment. Elle se retourna lentement sur son tabouret pour faire face à James, qui ne la lâcha pas pour autant, et la resserra contre lui dès qu'ils furent face à face. 
 Il ne savait pas vraiment ce qu'il faisait, il agissait par instinct, Jessy le rendait fou, elle brûlait dans son cœur, et elle brûlait désormais sa peau, elle était si proche de lui désormais, dans ses bras, comme il l'avait toujours désiré. Ses sensations étaient à leur comble, et il lui semblait que son corps tout entier était pris des vertiges de ce moment. Il embrassa à nouveau Jessy sur la joue, plusieurs fois, gardant la main de la jeune femme dans la sienne et caressant son dos en évitant soigneusement sa blessure de l'autre. 
 Jessy avait toujours les yeux fermés, prisonnière de ces nouvelles sensations qu'elle voulait repousser mais qui l'enserraient dans leurs bras doux mais puissants... Ce n'était pas James qui la retenait, mais sa propre passion. Elle passa lentement sa main libre sous le T-Shirt de James, elle déposa des doigts hésitants sur la peau du torse de son ami. C'était si doux, si tiède... Elle le sentit tressaillir à ce contact, ses baisers sur sa joue se firent plus nombreux, elle le sentit s'approcher lentement mais sûrement de ses lèvres. Elle entrouvrit les yeux... Que faisait elle? Pourquoi ne pouvait elle pas se contrôler? Que ressentait elle vraiment? Tout lui semblait si difficile... 
 James déposa un dernier baiser à la commissure des lèvres de Jessy, juste entre sa joue et sa bouche. Il posa ensuite son front contre celui de la jeune femme et plongea ses yeux passionnés dans ceux de celle qu'il aimait tant. Ils se regardèrent un instant, un tout petit moment qui leur parut une éternité. Ils brûlaient de désir l'un pour l'autre, mais elle était retenue par ses convictions, et lui par ce qu'il savait d'elle... Le silence était total, seul le robinet de l'évier gouttait lentement, comme pour compter les secondes qui s'envolaient dans cette attente presque insupportable... 
 Elle retira très lentement sa main du torse de James et détourna le regard en se mordant la lèvre. Il desserra son étreinte, elle recula légèrement. Elle le regarda avec un sourire profondément triste et se releva en même temps que lui. James lui renvoya son sourire et, une fois debout, lui passa une main dans les cheveux. Elle pris la main de son ami et déposa un doux baiser au creux de sa paume avant de reculer encore pour rompre tout contact.

"Je... Je vais voir comment va Miaouss...", murmura t'elle dans un souffle "Merci pour tout Jim..."

 Elle lui envoya un dernier sourire tendre avant de faire volte face et de repartir en titubant vers le salon, en remettant son T-Shirt. 
 James resta seul dans la salle de bain et la rangea en silence, il ne pensait même pas à ce qui venait de se passer, il était dans un état second, mélange d'extase et de déception.

 Ils échangèrent peu de mots durent la journée, qui du coup parut plus lourde, plus longue que toutes les autres. Leurs regards se fuyaient, et ils partirent se coucher très tôt pour ne plus avoir à s'affronter de leur simple présence.

 Une fois dans son lit, Jessy garda les yeux ouverts dans le noir longuement, elle ne savait plus que penser de ses sentiments. Elle s'était sentit tellement bien, mais à la fois si coupable... Elle voulait repousser l'amour et se donner corps et âme à son travail, mais autre chose la poussait, quelque chose de plus puissant, qu'elle désirait plus que tout repousser, qui la déstabilisait, qui rendait sa vie beaucoup plus complexe. Et elle avait peur... Peut de se dire que peut être que l'amour profond qu'elle portait à son métier ne venait pas simplement de son passé, de son désir de respecter sa mère, de son besoin d'accomplissement, mais d'autre chose... De quelqu'un d'autre... Travaillait elle par conviction ou par bien être en présence de... Quelqu'un...? Elle ne le savait plus... Elle ne voulait plus le savoir!

 James ne trouva pas le sommeil... Il se sentait bien, heureux, car ce qui était arrivé dans la matinée avait dépassé ses rêves, ses espoirs les plus fous. Mais ce moment de bonheur intense valait il ce qu'il risquait d'en découler? Comment Jessy le prendrait elle désormais? Tout allait il être différent? Mais il ne regrettait pas, en fait si tout c'était passé selon ses désirs, il aurait été étonné... Oui, les choses étaient normales, il avait peut être fait une erreur, mais gagné un souvenir qu'il n'aurait revendu pour rien au monde... Comment se présenterais l'avenir pour eux deux désormais? Il ne le savait pas... Il ne voulait pas le savoir!

CHAPITRE PRECEDENT - CHAPITRE SUIVANT

 

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. tilit11 18/04/2012

Y a pas à ce poser de question, c'est fic est juste incroyablement belle.
Toujours aussi bien écrite, pleines de sentiments. Ravi d'avoir vu cette suite.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 18/07/2013

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site