Romance maritime

 James s'étira paresseusement et bailla... Il se retourna sur sa serviette pour regarder Jessie; celle-ci lui sourit: 
    "Alors James, c'est chouette hein? 

-Oui, approuva t'il, nous avons bien fait de laisser tomber les morveux une journée." 

Jessie rit et se retourna sur son dos pour regarder le ciel. Elle poursuivit d'une voix joyeuse: 

    "Je suis désolée que Miaouss ait de la fièvre mais ça nous donne au moins un prétexte pour nous reposer... Cette plage est superbe."    

En effet, les deux complices étaient en train de se dorer sur une plage de sable fin, il n'y avait aucun bruit à part celui du ressac sur la grève. 
James eut une petite grimace: 

   "Oui Jess mais... Nous aurions peut-etre dut veiller Miaouss non? Et si sa fièvre s'aggravait? 

-Oh, grogna t'elle, ne te tourmente pas, ce matou va bien j'en suis sure. Il nous a dit qu'il pouvait se débrouiller seul et nous l'avons laissé il y a à peine une heure. Pense à autre chose... Tu te rappelle quand nous allions a la plage, du temps du gang des bicyclettes?" 

    James soupira, il se rappelait très bien en effet... En fait il se souvenait surtout qu'il fonçait a l'eau sur le champ, car autrement il ne pouvait pas s'empêcher de regarder jess en maillot... A ce souvenirs, le jeune homme rougit et ricana légèrement... Ça faisait si longtemps... et pourtant ses sentiments envers Jess n'avaient pas changés. Il était juste habitué à partager avec elle une certaine intimité, voilà tout... Mais c'était une intimité sans sentiments, qui ne se prêtait pas vraiment au romantisme... 

    Il remua légèrement, voilà qu'il se tourmentait encore à ce sujet... Il avait l'habitude de cacher ses sentiments depuis longtemps mais c'était de plus en plus dur au fur et a mesure que le temps passait, il avait soif d'amour, cet amour dont il avait été privé durant son enfance... D'un autre coté l'amour qui portait à Jess ne remplacerait pas celui de ses parents, l'amour qu'il voulait maintenant était different, ses sentiments moins innocents... 

    Jessie lui jeta un coup d'oeil et soupira, il était encore plongé dans ses pensées... Comment un idiot pareil pouvait t'il passer son temps a réfléchir? A moins qu'il ne soit seulement en train de rêvasser... Elle se raidit, pourquoi avait t 'elle encore traité James d'idiot? Elle savait bien qu'elle ne le pensait pas réellement... Elle savait qu'elle l'aim... NON!! 
Non, elle ne devait pas penser des choses pareilles... C'était son ami, voilà tout, son meilleur ami... Son unique ami humain en  fait... Elle frémit en pensant à cela, ses seuls amis étaient Miaouss, leveinard aussi autrefois, elle pensait être également être aimé de Arbok... Mais côté humain, les seules personnes qui l'avaient aimées étaient sa mère morte depuis déjà si longtemps, cassidy mais c'était finit depuis des années et James... 

  Ils restèrent ainsi longuement, ce fut James qui réagit en premier: 
    "Euh, Jessie? On va se baigner? Regarde, il y a des vagues, ce sera chouette..." 

    Jessie grogna et ne répondit pas, mais elle se leva toutefois et se dirigea vers l'eau suivit aussitôt pas James. Elle rentra petit à petit dans l'eau, mais son ami surgit soudain et il la bouscula en sautant dans l'eau d'un bond. Elle hurla, toute éclaboussée: 
    "Jaaaaaaaaaames!!!" 

    Mais elle vit que celui-ci ne l'écoutait deja plus. Il s'était éloigné de la berge en nageant et jouait dans les embruns. Son amie soupira et le rejoignit, ils nagèrent et s'amusèrent ainsi longuement, le soleil ne tapait pas trop et le vent était tiède. Des vagues juste assez hautes venaient les soulever et cela les faisaient beaucoup rire, quand soudain... James vit en premier la vague, plus grande que les autres, plus fortes, qui roulait lentement sur elle-même et qui allait se refermer sur... Jessie!! 
  James haleta, elle allait se faire entraîner! Jessie remarqua qu'il avait pâlit, elle cessa de sourire et détourna la tête vers le danger imminent, mais trop tard... La force du rouleau la traîna sous la surface, elle fut aveuglée, elle tenta désespérément de retrouver son sens de l'équilibre pour se sortir de là, mais sa tempe heurta un rocher et elle s'évanouit... 

    Son ami cria son nom désespérément lorsqu'elle disparut, puis il plongea sous la surface pour échapper à la vague... Il sentit le déplacement d'eau, mais il était suffisamment profond et ne fut pas entraîné. Il aperçut Jessie, qui flottait entre deux eaux, le corps étrangement mou, et il ne prit pas la peine de remonter à la surface; il alla directement la chercher. 
Nageant et battant des jambes de toutes ses forces, il glissa ses bras sous ses épaules pour la maintenir et il remonta le plus vite possible. 

    Dès qu'il eut repris pied, il l'allongea délicatement dans ses bras pour la porter. La joue de Jessie reposait, inerte, contre le coeur du garçon qui battait la chamade... Il la déposa doucement sur sa serviette, puis s'approcha fébrilement pour voir si elle respirait... Au départ il n'entendit rien, il faillit s'affoler, mais il constata finalement qu'elle respirait, faiblement mais régulièrement... Il avait agit vite, elle n'avait pas avalé une gorgée d'eau qui aurait put être fatale. Il se redressa lentement et poussa un profond soupir de soulagement. Si il lui lui était arrivée malheur, jamais, jamais il ne se le serait pardonné... 

    Il remarqua du sang sur sa joue et frémit, elle s'était cognée la tête, il fallait vérifier que ce ne soit pas trop grave. Il écarta rapidement ses cheveux souillés de sang pour contempler la plaie: heureusement celle-ci était très superficielle. C'était le choc et non la blessure en elle-même qui l'avait fait s'évanouir. James se sentit a nouveau soulagé, un peu de désinfectant et il n'y paraîtrait plus... 

    Il s'agenouilla tout près elle et la contempla longuement. A présent elle semblait dormir, elle reprenait déjà des couleurs dans son inconscience, et il se sentit soudain étrangement bien si  près de son amie... Réveillée elle était si vive et parfois hargneuse, elle était le feu, et endormie... elle était si fragile et si douce... James se rappela soudain que son grand-père lui avait raconté quelque chose: que le sommeil des gens montrait parfois un peu de leur vraie personnalisée... Lui, enfant, il dormait paisiblement et ressemblait à son caninos endormit. Jessie, elle, semblait douce mais un peu tourmentée... Qu'est ce qui pouvait provoquer ce petit froncement de sourcils et ce pli soucieux au creux de ses joues? 

     Il se pencha vers lentement sans même se rendre compte de ce qu'il faisait: il murmura tendrement son nom à l'oreille de sa coéquipière mais celle-ci ne réagit pas... Alors, il se rapprocha encore, et effleura de ses lèvres celles de sa coéquipière... Imperceptiblement d'abord, puis il appuya encore son baiser... 

    La tête lui tournait, il avait le sentiment que son coeur allait jaillir hors de sa poitrine... Qu'est-ce qui lui prenait? Était t'il fou?? Il n'avait pas le droit de faire une chose pareille!! Si elle se réveillait... 
Mais il n'arrivait pas à se résonner et effleura délicatement la joue de Jessie avec le dos de sa main... 

    Jessie sentit lentement sa conscience lui revenir, la première chose qu'elle ressentit fut une douleur lancinante au crâne, puis elle réalisa qu'elle était allongée et au sec, elle se souvenait de cette vague, ce froid, ce noir... Elle entrouvrit les paupières mais les referma aussitôt, la lumière du soleil était trop forte... Et ce ne fut que là qu'elle réalisa que... que quelqu'un était à coté d'elle... penché sur elle... en train de l'embrasser??!! Son premier instinct  fut de frapper mais elle réalisa soudainement que seul James pouvait être avec elle!! Elle décida donc de ne pas ouvrir les yeux avant de s'être calmée. Etait-ce bien lui? Aucun doute, elle reconnaissait son odeur et... Cette façon d'embrasser... Elle ne savait pas trop comment se l'expliquer, mais cette façon d'embrasser ressemblait bien à son compagnon... Si doux, hésitant, timide et volontaire à la fois... 
Doucement elle papillonna des paupière pour voir à nouveau et elle sentit james frémir et s'éloigner...     

    Tandis qu'elle se réveillait ils se recula, effrayé... Elle allait le taper plus fort que jamais, et elle ne lui adresserait plus jamais la parole, c'était certain!! Mais alors... pourquoi le regardait t'elle en souriant?? Elle glissa doucement sa main derrière sa nuque pour le faire se pencher et puis, lorqu'il furent face à face, elle le regarda droit dans les yeux... 

    Ils comprirent alors tout les deux qu'il n'y avait rien a dire, les mots viendraient plus tard, ils se diraient tout ,oui, tout ce qu'il avaient sur le coeur et qu'ils lisaient dans leurs regards... Puis ils s'embrassèrent à nouveau, c'était pour eux mieux que toutes les belles paroles réunies, c'était le plus beau des serments...

FIN 
Hélène

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. Mysdibule 28/08/2017

Trop beau <3

2. Unknown 30/01/2012

C'est mignon, j'adore ^^

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 31/01/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site