La bague

 ----====** BAGUE **====----

labagueillustr.jpg

            Où est James ? Encore en retard pour partir en mission ? Mais c’est devenu une manie ! Il est sans cesse dans la lune ces derniers temps ! Je rentre dans la chambre de cette calamité masculine, sans prendre la peine de frapper, histoire de lui foutre la trouille. Il va avoir à qui parler.

            Et qu’est-ce qu’il fait ? Il était juste assis sur son lit ! Alors là, c’est un comble ! Et le voilà qui se met à paniquer et tente de dissimuler une de ses mains derrière son dos. Je lui ordonne de me montrer ce que c’est. Il bredouille, recule, il M’ENERVE, il est vraiment trop pathétique ! Comment est t’il possible que j’aime autant un incapable pareil ? Que je l’aime… Ces pensées attisent ma rage alors je lui attrape le bras, et tords son poignet pour voir ce qu’il me cache. Il rougit et pleurniche. Mais je n’y prête aucune attention, comme d’habitude.

            Et finalement, j’arrive à extraire de sa paume crispée… une bague . Pas n’importe laquelle, pas une de ces bagues de verres qui complètent parfois nos déguisements. Non : une magnifique bague de fiançailles, peut-être pas en or mais au moins plaqué (Avec quel argent ? Il a travaillé ?!)… En d’autres conditions, je me serais extasiée devant ce bijou. Mais je n’ai pas envie de l’admirer. Mon cœur est douloureusement serré, comme jamais il ne la été à part à la mort de ma mère et autres occasions vraiment tragiques.

            Pour qui cette bague ? Mon James… Je n’avais même pas remarqué qu’il ait eut la moindre liaison avec une fille depuis que je le connais, à part les deux pestes qui ont jouées avec lui… Alors comment, comment aurais-je pus croire qu’il veuille se fiancer ? Oh non… Il va partir loin de moi… Si seulement j’avais maîtrisé mon mauvais caractère autrefois, peut-être serais t’il resté ? Non, ça n’aurais rien changé . J’ai mis trop de temps à voir que mon James est devenu un homme, trop longtemps pour comprendre mes sentiments envers lui, et à cause de cela je vais le perdre…

 Je ne peux pas retenir ma langue plus longtemps ni affronter son regard où des larmes se forment :

 -James… Pour qui… Pour qui est-ce ?

            Oh non, c’est affreux, moi aussi je vais pleurer et ma gorge est bloquée par une boule de désespoir… Au lieu de le disputer je n’ai laissé échapper qu’un filet de voix pathétique et plaintif… Il ne doit pas me voir comme ça ! Personne ne doit me voir faible, j’ai retenu la leçon depuis mon enfance, et là c’est encore pire. Il ne doit pas voir à quel point cela me bouleverse. Il faut trouver quelque chose de méchant à dire, vite, quelque chose de plus facile à lâcher pour moi que des paroles d’amour :

            -James, avec quel argent à tu acheté ça ? Pas le mien j’espère ! C’est trop ridicule ! Crois tu vraiment qu’une seule fille en ce monde ou même un autre veuille t’épouser ? 

Je m’apprête même, comble d’ironie et de cruauté, à mentionner d’un ton ironique l’exception de Jézabel, mais je m’arrête à temps. Mes paroles sont monstrueuses. Qu’ai je fais ? La souffrance que je lis dans ses yeux est au delà des mots, au delà des pleurs. Pourquoi lui ai-je dis une chose aussi affreuse ? Il m’échappe, il sort en courant et s’en va dehors en sanglotant affreusement...

 James. Ne pars pas. Il y a plein de filles qui voudraient t’épouser. Mais je ne veux pas. Parce que je t’aime, James, je t’aime… Et j’aurais voulu que cette bague soit pour moi. Il est trop tard… Non !

Oh, s’il faisait une bêtise ? Quelque chose d’irréparable ? Si il… Il faut que je le rattrape, vite, je cours plus vite, je peux lui dire que ce que mes propos étaient ridicules, je peux lui dire… Il est si proche à présent, il semble m’avoir vu, il veut partir à nouveau… mais je cours avec tant de passion qu’un galopa me serait inutile.

Il est devant moi, je semble l’effrayer, mais je ne tente pas de le forcer à quoi que ce soit :  je me jette contre lui et je l’enlace très fort, plus fort que jamais, j’entoure mes bras autour de lui à m’en faire mal. Je n’ai plus rien à gâcher, non ? Je ne peux plus le perdre, alors autant lui dire la vérité, et qu’il vive heureux comme il le mérite... loin de moi.

Et c’est ce que je fais, je lui explique à toute vitesse que ce que je ne pensais pas ce que j’ai dis, que c’était faux… Je lui avoue que toutes les filles du monde un tant soi peu censées mourraient d’envie de l’avoir comme ami, que je sais qu’il a travaillé dur tout seul pour avoir cette bague, et que la fille qui la portera sera la personne la plus chanceuse de la galaxie… Mais que je ne voulais pas qu’il parte… je ne voulais pas qu’il aille avec quelqu'un… d’autre que moi.

Pourquoi est-ce que je pleure contre son épaule en m’accrochant désespérément à sa veste ? Pourquoi ai-je dis toutes ces choses… Pourquoi est-ce que je n’arrête pas de lui  murmurer que je l’aime ? Je n’ai jamais dis cela à personne… Quelle folie… Oui, je suis folle, d’amour et de douleur.

Il semble figé, anéanti. Oh je sais, ce n’est pas facile de découvrir que les gens ne vous aiment pas d’un amour simplement amical et platonique. Il puis il se détend, pousse un profond soupir. Il est soulagé à présent de savoir qu’il a ses chances de gagner le cœur de sa dulcinée. Il va me repousser et partir sans un mot.

Non. Non ? Il me berce dans ses bras tendrement… Il murmure quelque chose à mon oreille que je ne comprend pas. La seule chose que je sais, c’est que jamais encore quelqu'un avait été si doux avec moi,et cela fait que mes larmes redoublent d’intensité. J’ai le cœur qui va éclater...

Il passe quelque chose à mon doigt.

FIN

Hélène

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (6)

1. Mysdibule 28/08/2017

Trop beau j'en étais sûre que c'etait pour elle !!!!! J'adore les fanfics ecrite d'un point de vu et tu fais très bien Jessie :')

2. Moi 25/08/2017

C'est très beau mais de quelle deuxième peste Jesse parlait elle car j
n'en compte qu'une.

3. tilit11 16/04/2012

Génial, magique
Super à lire, et si mignon ^^

4. Smada-Rocket 12/02/2012

C'était superbe ! On se sentait vraiment dans l'histoire et il y avait beaucoup d'émotions que j'ai ressentit. GENIAL !

5. Caro 10/02/2012

Oh ! C tro chou !!

6. Musashi 08/02/2012

C'est vraiment magnifique :')
J'adore la façon dont la fin est racontée ça fait monter l'emotion d'un cran...:')

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 07/02/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site