Dernière mission

Ça aurait dut être une journée banale, qui aurait commencé par un "nous sommes de retour" et fini par un décollage vers les étoiles. Mais la team rocket ne se doutait pas a quelle hauteur elle allait s'envoler...

    La journée n'avait d'ailleurs pas bien commencé. Miaouss était malade et devait rester au lit pour la journée, Jessie avait essayé de faire elle même ses oeufs aux plats et elle avait dut les décoller de la poêle avec un tournevis, ce qui l'avait passablement énervé, sans compter que James avait quasiment passé une nuit blanche a cause d'une indigestion de beignets.

    Jessie et James avaient commencé tant bien que mal a chercher un plan de "pikapture" lorsque ils avaient reçu un appel du boss qui leur confia une mission particulière. Un groupe de rhinocornes très puissants. s'étaient éloignés de la zone protégée du parc safari, les employés du parc allaient venir les récupérer avec des fléchettes soporifiques pour les ramener en lieu sûr: la team rocket devait donc agir vite pour les attraper. Giovanni n'était pas tranquille en donnant cette mission a Jessie et James mais il n'avait pas le choix: en effet, les 3 complices étaient les employés les plus proches des rhinocornes fugueurs.

    Le plan fut donc imposé. Les rhinocornes broutaient dans une prairie; il fallait disposer des enceintes produisant un bruit effrayant semblant les encercler. Effrayés, les rhinocornes fuiraient jusqu'au lac où ils tomberaient: et quand l'eau les auraient affaiblis, ils seraient très faciles a capturer.

    Et le plan avait très bien commencé. Perchée sur une plate forme en haut d'un grand arbre, Jessie regardait les rhinocornes paniqués qui filaient droit dans le lac. Elle jubilait et s'imaginait deja rendant une pile de poké balls au boss. Pendant ce temps James imaginait exactement la même chose. Il était couché dans l'herbe derrière un petit buisson, en face de l'arbre de Jessie. Au moment où les rhinocornes passaient entre leurs deux cachettes il failli crier de joie, mais une bourrasque de vent venu de derrière son dos fit voler ses cheveux devant son visage.

"Eh! dit-il, Je vais être tout décoiffé! Je déteste avoir un vent froid dans le dos..."

    Soudain il se tut, une pensée désagréable traversant son esprit. 
N'était-ce pas une des premières règles des chasseurs de pokémons de se mettre face au vent? Et n'était-il pas marqué dans le livre traitant des pokémon rhinocéros qu'il avait lu dans la jeep le matin même que les rhinocornes ont, malgré une mauvaise vision, un odorat très fin?

    Il eut la réponse une seconde après. Au moment où le chef du troupeau passait, à l'arrière pour défendre les autres, il renifla et s'arrêta soudain en fixant dans la direction du jeune homme. Celui sentit son estomac se serrer, et il pris ses jambes a son cou droit devant lui lorsque l'énorme pokémon le chargea en poussant un rugissement furieux. Jessie voyant ça senti elle aussi la crainte la gagner. Veillant à être discrète, elle sauta de sa cachette et courut a la suite des deux sprinters.

    James courait a perdre haleine, son coeur était comme une balle de tennis dans sa cage thoracique, ses poumons le brûlait et il aurait voulu hurler de peur, mais il n'avait pas assez de souffle pour ça. Au moment ou il aperçut le bord de la falaise, il n'eut qu'une pensée: "Où est le sol?" Mais il n'eut pas le temps de s'arrêter car le grand mâle le rattrapa et le propulsa d'un coup de cornes bien administré dans la rivière en bas.

    La chute lui parut interminable, il vit la rivière se rapprocher, des cailloux qui dépassaient de l'eau, puis il y eu un grand choc et... le vide. 

@@@@@@@

    Jessie était désespérée. Cela faisait des heures que pour retrouver James elle suivait la berge vers l'aval, fixant la surface en essayant de repérer son ami, mais il n'y avait que des troncs d'arbres flottants, comme des vaisseaux fantômes, et ici et là des bandes de sable dépassants de l'eau. Elle avait froid, faim, du sable dans la botte, mal aux pieds, et elle avait dut laisser les rhinocornes se disperser alors qu'elle était si proche du but! De plus, le fait qu' elle était dépeignée n'arrangeait rien.

"Quand j'aurai mis la patte sur lui il se souviendra de cette correction toute sa vie! Même si il faut attendre et le soigner pendant des mois pour qu'il soit sur pieds!"

    Elle s'assit quelques instants et fixa mélancoliquement la "plage" qui s'étendait  a perte de vue et regretta ses paroles. C'était tout elle, ça, penser a punir James pour cacher ses sentiments... Cacher que parfois, son soulagement de le revoir sain et sauf était tel qu' elle aurait voulu l'enlacer et non pas le brutaliser...

    Soudain, elle crut que son coeur allait s'arrêter. Presque échoué dans l'eau peu profonde près de la rive flottait un vieux tronc d'arbre. Et accroché a une branche, trempent dans l'eau, une forme blanche... Elle se releva d'un bond et courut vite voir. Et c'était bien lui, James, accroché par son uniforme, inerte comme un pantin disloqué ,et le visage trempant dans l'eau. Mue par un dernier espoir, Jessie le décrocha et le coucha sur le sable. Elle l'appela doucement d'abord mais il resta sans réactions. Elle se pencha vers lui pour guetter un signe de vie mais non, rien... Ni respiration, ni battements de coeur...

"Non, non, sanglota t-elle, tu n'as pas le droit de me faire ça James... C'est trop bête... Tellement stupide... J'ai besoin de toi tu sais... Pourquoi tu ne m'as pas laissé le temps de te le dire en face?"

    Mais elle savait que c'était fini depuis longtemps déjà, que ces mots d'amour qui coulaient de sa bouche comme une prière étaient vains... Et ils auraient été tellement utiles quelques heures plus tôt encore... Des larmes de désespoir coulèrent, qu'elle ne prit pas la peine d'essuyer.

    Jessie se releva en chancelant, se retourna et fixa la surface de l'eau où brillaient les derniers rayons du soleil, jusqu' à ce que sa vue se brouille. Elle se rappela alors la première fois qu'elle avait vu son ami, à la "poké-tech". Il était entouré d'élèves qui le bousculait et riait de sa coiffure, de son visage efféminé, et des larmes qu'il ne savait pas retenir... A cet instant là elle l'avait plaint car elle savait ce qu'il subissait mais sa devise était à l'époque "chacun pour soi" et elle se disait que tant que ces sales gosses le prenait comme souffre douleur, ils la laisserait en paix... Puis elle avait été placé dans la même chambre que lui et comme il ne l'embêtait pas et ne posait pas de questions, alors elle avait appris a l'apprécier, et même plus... Elle se rendit compte que même si elle lui avait souvent fait du mal, il n'avait pas été rancunier.

    Les larmes sur ses joues tombèrent sur le sol, et Jessie arrêta de pleurer. Elle se souvint de leurs échecs et se dit que malgré cela, ils auraient voulu ne jamais se séparer. "La team rocket, amis jusqu'à la mort". N'était ce pas elle même qui l'avait dit il y avait longtemps?

    Elle cligna des yeux. La rivière qui avait pris son ami. Son amour. Froide. Grise. Terrifiante. Elle se tourna un instant vers James mais frissonna à sa vue. La mort. Grise. La rivière. Grise. La rivière et la mort. Terrifiantes. Calmes. Reposantes. La rivière et la mort. Si proches. Si mystérieuses. Accueillantes. Attirantes... 

FIN

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site