Cassidy veut déshippyser

Ca faisait deux heures que Cassidy tapait avec énervement sur son clavier. Elle enrageait toutes les cinq minutes en poussant des cris. Pas loin d’elle, sur un canapé, Butch lisait tranquillement le journal, sans se presser. De temps à autre il levait les yeux de sa lecture pour observer sa coéquipière.  Alors que le pauvre clavier subissait les coups de poing de la jeune femme, Butch voulut intervenir. 
Butch : Quel est ton problème Cassidy ? 
Cassidy : il y a que depuis des heures sur Internet je suis à la recherche d’un site qui parle de nous. En bien. 
Butch : Et alors ? 
Cassidy : Alors ? Il n’y a que des sites sur ces fichus minables, James et Jessy !!! Ils sont la star de la team Rocket, alors qu’ils perdent tout le temps !!! Pourquoi c’est toujours eux, les vedettes ? 
Butch : Parce que nous, nous voulons voler des pokémons, nous nous moquons de la célébrité, Cassidy ! 
Cassidy : OH !!!! Regarde ça !!! 
Butch se leva avec regret de son confortable canapé. 
Butch : Quoi encore ! 
Cassidy : Tu as vu ça ! Il y a des tonnes de site qui parlent d’amour entre eux ! Avec des histoires inventées ou des dessins ! Et nous alors ? 
Butch : Nous nous ne nous aimons  pas. Dans quel intérêt des personnes inventeraient des histoires d’amour entre nous ? James et Jessy s’aiment vraiment, c’est tout à leur honneur. Et Nous nous  volons les pokémons. Chacun son rôle ! 
Cassidy : JE NE SUIS PAS D’ACCORD ! 
Butch : je l’aurais parié… 
Cassidy : Je refuse que Jessy soit plus célèbre que moi, et puisque tous les deux on ne s’aime pas ! Moi je vais les dé-shippyiser, ces deux là !!!! Et toi, Tu m’accompagnes, au lieu de faire ton cynique ! 
Butch fit la grimace. Il n'appréciait quand Cassidy l’obligeait à le suivre pour des histoires qui ne le concernait pas. 
  

Jessy et James avaient une fois de plus raté leur mission et s’étaient envolés vers d’autres cieux. Ce coup ci c’était l’Onyx de Pierre qui s’était occupé d’eux. James chuta le premier dans un massif de fleurs, et Jessy lui tomba dessus… L’un sur l’autre, ils se regardèrent droit dans les yeux, se mirent à sourire. Jessy rapprocha ses lèvres de celles de James. De plus en plus proche… Elles allaient se toucher lorsque Miaouss leur tomba sur la tête ! 
James : Miaouss ! Tu m’écrases la tête !!! 
Miaouss : Tant mieux ! Comme ça, elle sera moins grosse !! 
Miaouss retomba sur ses pattes, tandis que James aidait Jessy à descendre du massif de fleurs. Alors que Jessy réajustait ses vêtements, James cueillait des fleurs qu’il donna à Jessy lorsqu’elle se retourna vers lui ! Jessy sourit timidement et rougit. 
Jessy : oh James !! Mais ce  n’était pas nécessaire ! 
James : Tu as raison. Tu es plus belle que cette fleur… 
Jessy : Quel poète !!! 
 

Cachés derrière un arbre épais, Butch et Cassidy ne perdaient rien de la scène. 
Cassidy : Beurk ! C’est pathétique ! 
Butch : Quoi donc ? 
Cassidy (imitant Jessy) : « Ooooooooooooooooooh Jaaaaaaaaaammmmesss ! » Quelle imbécile ! Dire que c’est ça, c’est ces scènes là qui plaisent !! 
Butch : Donc, comme  on ne peut pas faire pareil, on laisse tomber et on s’en va ! 
Cassidy : NON TU RESTES ICI ! 
Butch poussa un long soupir. 
Cassidy : On ne peut pas rattraper le retard, par contre on peut les rabaisser pour qu’ils soient à notre niveau !!! 
Butch (un peu blasé) : Quel est donc ton plan ? 
Cassidy : On va briser le couple !!!!

Après leur chute, Jessy et James avaient très soif. Comme ils leur restaient tout de même un peu de monnaie, ils s’offrirent à boire dans un bar… Jessy se trouvant décoiffée, elle se dirigea vers les toilettes, lorsqu’elle rencontra une machine. 
Jessy : tiens tiens !!! « LOVE MACHINE, TESTEZ VOTRE AMOUR ". 
Elle approcha de l’écran de la machine et appuya sur un bouton. 
Machine : Couleur des cheveux de votre amoureux ? 
Jessy tapa bleu. 
Machine : Bleu. Une fleur bleue : amour léger que l’on rencontre notamment chez Molière. Fleur bleue signifie amour à la limite du ridicule. Hommes aux cheveux bleus ne peuvent s’entendre avec filles aux cheveux rouges. Question suivante… 
Jessy se mit fortement à douter. Tiens donc… Son amour avec James tenait-il debout ? 
Machine : Prénom de votre amoureux ? 
Jessy tapa : James avec émotion. Son cœur se mit à battre la salsa. 
Machine : James… Se rapporte à James Bond et James West, des coureurs de jupon. Malgré leur apparence charmante et attirante, les James n’ont que l’idée de draguer les filles mais n’avouent jamais leur vraie nature de Don Juan. 
Jessy courut aux toilettes avec fureur et se regarda dans la glace pour arranger ses cheveux. Ses mains tremblaient et dans la glace elle s’aperçut qu’elle avait pleuré. Elle tenta de se raisonner mais des petits détails lui venait lui hanter son esprit…James qui trouvait que Gisèle, de la pokémon - Tech, était belle, le fantôme de la Jeune fille dont il était tombé amoureux…Elle se précipita hors des toilettes, et regarda James de loin… Elle courut vers lui et avec fougue, comme pour se rassurer,  elle embrassa James. 
James : Mouff mouff !!! Jessy ! Qu’est ce qui te prend ? 
 

Dans chaque coin de la salle du bar se trouvaient des caméras, reliées à une camionnette rouge garée derrière le bar. Dans le véhicule, Butch et Cassidy ne perdaient pas une miette de l’histoire. Cassidy, après s’être sentie triomphante lorsque Jessy avait pleuré devant la machine (que Butch avait truqué), elle hurla de rage  lorsqu’elle aperçut le baiser furieux de Jessy… 
Cassidy : M*** (censuré) ! C’est raté !!! Il faut trouver une autre solution… 
Butch : J’en ai une ! 
Cassidy : Vas-y ! 
Butch : Si on laissait tomber ? 
Cassidy, furieuse devant l’ironie de son coéquipier, lui donna un coup de maillet sur la tête.

Jessy et James, ainsi que Miaouss, reprirent leur route.  Ils volèrent un véhicule à Cédalopole et partirent vers le Sud. 
Jessy : Quelle chance que le  conducteur de cette camionnette rouge ait oublié les clefs sur le contact ! 
Miaouss : Tant mieux, comme ça, on ne marchera pas !!!

On reconnaîtra bien sur la camionnette Rouge de Butch et Cassidy… (

Le véhicule roula des heures vers Carmin sur mer, où le trio devait monter dans un ferry-boat en destination d’une île où les pokémons rares vivent en paix. 
Une fois arrivés, tandis que Jessy allait s’acheter de quoi manger sur le bateau, James alluma la radio (truquée, comme toute la camionnette, où d’autres caméras et des micros étaient installés). D’une voiture qui suivait la camionnette, Cassidy pouvait suivre tous les faits et gestes… 
Soudain la radio capta une interférence, et James put reconnaître une voix,  sans l’identifier… Mais la voix disait des choses…horribles… 
Voix : Tu sais, J’ai …brrrr… entendu dire que …brrrr…. La Team Rocket battait de l’aile en ce mo…brrrr… ment. Les agents ne se font…brrr…plus confiance entre eux…brrr… Jessy n’ose même pas dire à James qu’elle le trompe en cachette….brrrr….avec….brrrrrrrrrrrrrr… 
La radio grésillait tellement que James laissa tomber. De toute façon, il n’avait plus la tête à écouter… Il sortit de la voiture et s’approcha près des hélices du bateau avec une grande envie d’en finir… 
 

Miaouss avait accompagné Jessy au magasin. Elle n’était pas bavarde. Pour une fois. 
Miaouss : Jessy, il n’y a quelque chose qui ne va pas ? 
Jessy regarda Miaouss. Sur sa joue brillait deux petites larmes. Elle détourna la tête de Miaouss et s’essuya le visage. 
Jessy : Tout va très bien. 
Miaouss : Bien sur, tout va très bien ! Ca se voit ! C’est à cause de Pikachu ? (ses yeux s’éclairèrent) James ? 
Jessy alors explosa en sanglots et raconta à Miaouss ce que la machine avait dit. Miaouss la regarda fixement une minute, puis éclata de rire. 
Miaouss : Alors toi, tu joues avec une machine qui vient de nulle part, et tu crois tous les boniments qu’elle te raconte ?  Tu sais que je n’aime pas me mêler des affaires d’amour, mais… Je pense que tu es la seule à savoir ce que tu ressens pour James, et c’est pas une imbécile de machine qui va t’en éloigner ? Bon, sur ce, je m’en vais rejoindre James, j’en ais marre de rester debout… Ah, j’ai tendance à croire que les pokémons sont plus intelligents que les humains ! 
Et Miaouss reçut un coup de maillet sur la tête ! Jessy était redevenue normale ! 
 

Lorsque Miaouss retourna à la camionnette, il trouva James prêt du bord de l’eau et qui allait se jeter… Miaouss comprit vite ce qu’il allait faire. Il saisit une pokéball que James avait laissé sur la banquette arrière et cria « Empiflore Go !!! » (ça fait bizarre d’ouvrir une pokéball pour un pokémon !) Et avant que James ne put faire un geste, il se fit manger par son Empiflore. 
James (prisonnier d’empiflore) : Lache moi, mais lache moi !!! 
Miaouss : Il ne te lâchera pas tant que tu ne m’expliques pas pourquoi tu veux jouer les fakirs sur cette hélice de bateau ? 
James s’assit brusquement par terre (avec empiflore sur la tête), et se mit à crier : Jessie ne m’aime pas ! Jessy ne m’aime pas ! Elle me trompe avec un autre homme !!! 
Miaouss : Qui a dit ça ? 
James (en pleurant comme un bébé) : La radio !!! 
Miaouss : Mais qu’est ce que vous avez aujourd’hui à être naïfs à ce point ? Alors toi, tu joues avec une machine qui vient de nulle part, et tu crois tous les boniments qu’elle te raconte ?  Tu sais que je n’aime pas me mêler des affaires d’amour, mais… Je pense que tu es le seul à savoir ce que tu ressens pour Jessy, et c’est pas une imbécile de machine qui va t’en éloigner ?  Ah, j’ai tendance à croire que les pokémons sont plus intelligents que les humains ! (Tiens, j'ai l’impression d’avoir déjà entendu ça quelque part…) 
James arrêta de pleurer . Empiflore entra dans sa pokéball et Jessy revenait du magasin, les yeux toujours un peu rouge. Elle s’approcha de James… 
Jessy : James… il faut que je te parle… 
James : Ou…oui, Jessy… 
Elle ne parla pas, mais posa un petit baiser sur la Joue de James, qui en retour se mit à sourire en devenant aussi rouge qu’une salamèche. Puis, brusquement, ils se jetèrent sur Miaouss et le serrèrent dans les bras. 
Miaouss : Vous m’étouffez !!! 
Mais il se laissa faire, content de servir à quelque chose dans ces histoires de cœur…

Mais dans l’autre Team Rocket, l’ambiance était à la colère (pour Cassidy), et la peur (pour Butch). 
Cassidy : ENCORE RATE !!!! On n’arrivera jamais à les arrêter ! 
Butch (un peu timidement) : C’est pour ça qu’on devrait laisser tomber… 
Cassidy : Si tu redis ça je t’étrangle !!! J’ai un dernier plan, et après je m’avouerai vaincue !!!! 
 

Dans la camionnette rouge, tout allait bien. James et Jessy continuait à se disputer comme avant, à recevoir des coups de griffe de Miaouss, comme si rien ne s’était passé !!! 
Ils avaient rencontré trois fois les morveux, trois fois ils s’étaient envolés vers d’autres cieux, trois fois ils avaient retrouvé la camionnette. Rien ne pouvait les séparer maintenant. La route était calme, il n’y avait personne. 
Les cigales chantaient, les Roocools berçaient les voyageurs avec leur chant mélodieux. 
Seulement, le chemin si agréable du trio fut interrompu par un gros rocher en travers de la chaussée. 
Jessy : Je vais demander à Arbok de dégager la voie. 
Malheureusement, deux mystérieux personnages descendirent du ciel pour se planter devant la camionnette avec une grosse arme. Un bazooka. 
Les deux mystérieux personnages : Sortez tous d’ici , les mains sur la tête ! 
Miaouss, James et Jessy sortirent, malgré eux. 
Un mystérieux personnage : Toi, le garçon avec les cheveux bleus, tu viens avec nous ! Sinon, on tire sur le pokémon ! 
James : NON !! Ne tirez pas, je viens !! 
Jessy : Si vous le prenez, vous me prenez avec lui ! 
Miaouss : Et moi avec eux (sinon,  ils vont faire des bêtises !) 
Un mystérieux personnage : SEUL LE GARCON VIENT ! Et si vous nous suivez, on lui fait la peau… 
Le deuxième mystérieux personnage : Ah bon ? Ce n’était pas prévu dans le programme ? 
Le premier  mystérieux personnage (lui donne en coup de maillet) : tais toi ! 
Ils montèrent dans une voiture cachée derrière le rocher et partirent.  Jessy se mit à crier et s’évanouit.

Le premier  mystérieux personnage était au volant, tandis que le second tenait James par les mains pour l’empêcher de bouger… Il recevait des coup de pied de James. 
James : QUI ETES VOUS ? 
Le premier (enlevant son masque) : Nous sommes de retour… 
James : Cassidy ? 
Le second (faisant de même) : Pour vous jouer un mauvais tour ! 
James : Et Botch !! 
Butch (lui donne un coup d’ éventail) : Mon nom c’est Butch, espèce de Chetiflore !!! 
James lui donna un coup de pied dans les mollets. 
Butch : Cassidy, tu n’aurais pas prévu une corde pour attacher James ? 
Cassidy : Non, car comme cette mission n’est pas officielle et donc j’ai du me débrouiller moi-même ! Il y a de la ficelle à rôti pour le veau qu’on a acheté, en revanche ! 
Butch : Tu n’as pas mieux ? 
Cassidy : Non. On fera avec. 
Butch s’exécuta. 
James : Pourquoi m’avez vous enlevé ? 
Cassidy : On t’amène droit vers une certaine Jessiebelle, que tu connais bien, il me semble ! 
James : Non, vous n’allez pas faire ça ! 
Butch : Mais Cassidy, ce n’était pas notre plan ! Tu ne peux pas faire ça enfin ! 
Cassidy : Si, je vais me gêner ! Comme ça, James épousera Jessiebelle et ne verra plus Jessy ! C’est la fin du rocket shippy ! 
Butch : Je t’interdirais de faire ça, Cassy ! 
Cassidy (émue) : Tu m’as appelé comment ? 
Butch : Ca y est je l’ai dit ! ET puisque enfin je me décide à parler, j’y vais !!! Oui  Cassidy je t’aime depuis le début mais depuis le début je prétend le contraire parce que justement je n’avais pas la force de te l’avouer comme ça en face c’est trop dur tu es si impressionnante malgré le fait que je sois comme toi je le pouvais le dire ! 
James : Pense à respirer quand même, Beutch ! 
Cassidy : Et moi, je… la même chose… 
Cassidy freina et tous les deux sortirent de la voiture et s’embrassèrent. 
James : Ce qu’il ne faut pas voir…

Et là dans le coucher de soleil et pour la première fois l’attention du public était tournée vers eux, eux qui étaient toujours représentés comme des durs sans émotions. Quand à James et Jessy, eh bien… 
Cassidy : Dis, le narrateur, tu ne vas pas recommencer, non ? 
Narrateur : quoi ? 
Cassidy : Pour une fois qu’on est sur le devant de la scène tu ne vas tout de même pas finir ton histoire sur les deux autres ? 
Narrateur : Faut bien qu’on sache ce qu’ils deviennent ! 
Cassidy : TU RESTES SUR NOUS, C’EST UNE FAN FICTION SPECIAL BUTCH ET CASSIDY ! 
Et cette histoire se termine par un coup de maillet sur ma pauvre tête !

Fin 
Helena 

2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site