Ange de neige

"James! James! Réveille toi, il neige!"


James cligna des yeux un moment puis il se tourna vers son réveil-matin posé à côté de son sac de couchage "Jessie, il est 2 heures 30 du matin..."


"Je sais, mais c'est si beau... je voulais que tu vois ça toi aussi!"


Il sourit malgré que son sommeil ait été perturbé. Avant qu'il ne puisse dire autre chose il était traîné hors de son sac de couchage jusqu'à la fenêtre. "Regarde, n'est-ce pas magnifique?!"


La pleine lune était accrochée dans le ciel, entourée d'une lumière blanche pâle. De grands flocons blancs cascadaient en bas du ciel. Le secteur entourant la cabane était déjà recouvert d'un centimètre ou deux de neige. Les pins faisaient l'étalage de leurs nouvelles robes blanches; il semblait qu'ils dansaient dans le rayonnement lunaire. James devait admettre que c'était merveilleux, bien qu'il détestait les températures glaciales. Il pouvait sentir que quelqu'un tirait sur sa manche de pyjama.


"James, allons à l'extérieur!"


"Mais nous allons avoir froid, Jessie..."


"Allez viens!!!!"


Jessie fronçait les sourcils. Il ne pouvait pas protester. "BIEN, mais nous ne pouvons pas rester longtemps dehors ou nous tomberons malades..."


"Allez viens, allons-y!"


Elle le tira jusqu'à la porte. James eut à peine le temps d'enfiler ses bottes avant d'être poussé dehors "Jessie, attends, nous avons oublié nos manteaux..."


Le froid les engloutis. James flâna le long de la cabane tandis que Jessie se précipita au milieu du terrain. James se sentait désespéré, souhaitant la chaleur de sa couverture et le confort de son oreiller. "Jessie, j'ai froid! Pouvons-nous rentrer maintenant?"


Elle oubliait totalement son environnement et restait debout là, parmi les flocons qui tombaient tout autour d'elle. Il semblait qu'elle était prise au piège dans son propre monde, une évasion de la dure de la réalité à laquelle elle était habituée. Elle était certainement heureuse.


James baissa ses yeux vers le sol, espérant qu'ils rentreraient bientôt. Il sentit un choc froid sur son épaule, l'eau transperça le tissu de son pyjama et glissa le long de son bras, lui envoyant des frissons dans le corps. Il souleva son regard pour se trouver face à face avec Jessie, lui souriant en tenant les restes d'une boule de neige fondant dans sa paume.


C'était la guerre.


Des boules glaciales volèrent entre eux dans les deux sens, des cris perçants et des acclamations s'échappèrent avec chaque coup. Ils tiraient avec exactitude. Leurs vêtements s'humidifiaient de plus en plus. La bataille cessa quand Jessie libéra un petit éternuement.


"Jessie, tu vas tomber malade maintenant. Viens, allons à l'intérieur."


"Nous ne pouvons pas rester ici un peu plus longtemps?"


"Non, nous devons nous réchauffer d'abord. Tu peux observer la fenêtre. Je nous ferai du chocolat chaud, d'accord?"


Il était attristé d'obliger son amie à quitter son merveilleux pays d'hiver, mais elle fut d'accord. Tous deux entrèrent à l'intérieur et s'enveloppèrent avec des couvertures. L'horloge sur le mur indiquait 3:18. James commença à faire chauffer l'eau sur le fourneau et pendant ce temps, Jessie s'assit sur une chaise en regardant fixement le paysage scintillant de derrière la fenêtre.


"James?" chuchota-t-elle dans la lumière terne de l'unique ampoule qui éclairait leur cabanon.


"Quoi?"


"Nos vieux jours ne te manquent jamais?"


"Quels vieux jours ?"


"Tu sais..." l'éclat de la lune rayonnait à travers la fenêtre, sur la jeune femme. "Nos débuts à la Team Rocket. Quand nous ne devions pas nous inquiéter pour l'argent. À ce moment nous pouvions être nous mêmes et ce que chacun pensait de nous ne nous importait pas."


"Je n'ai jamais pensé à cela jusqu'à présent, enfin je crois." Il s'assit à côté d'elle "Mais une chose est sûre. Je suis tout de même content de ma vie maintenant et tu sais pourquoi?"


"Pourquoi?"


"Parce que je suis toujours avec toi."


"Nous formons une bonne équipe, n'est-ce pas?"


"Les meilleurs amis pour toujours."


"Pour toujours."


La bouilloire siffla sur le fourneau. James se leva et la retira du bec de gaz. Il versa l'eau dans deux tasses, les porta jusqu'au comptoir puis il la mélangea avec du cacao. "Tu en veux beaucoup ou un peu?"


"Comme toujours, James. Trois cuillères."


"D'accord."


Une fois la tasse de cacao prête, James retourna s'asseoir à côté de Jessie..


Quelques minutes de silence inondèrent la pièce sombre. En jetant un coup d'oeil, le jeune homme remarqua une larme perlant au coin de l'oeil de son amie.


 "Il y a quelque chose qui ne va pas?"


"Pas grand chose."


"Qu'est-ce que c'est?"


"Rien..." Jessie regarda sa tasse fixement.


"Tu peux tout me dire, tu sais bien."


"Ce moment me rappelle les nuits d'hiver que j'ai passé avec ma maman. À chaque fois où elle était à la maison, elle préparait deux tasses de cacao puis on se réchauffait au coin du feu de bois avec nos vieilles couvertures trouées, on veillait tard en observant de derrière la fenêtre les flocons de neige qui tombaient au clair de lune. ." Elle renifla "Elle me manque tant."


"Je suis sûr qu'elle veille sur toi Jessie."


La jeune femme observa le ciel en souriant. "Au petit matin, on sortait faire des batailles de boule de neig et on construisait un igloo devant notre cabanon. C'était si amusant."


"Est-ce que vous faisiez des des anges de neige?"


"Quoi?"


"Des anges de Neige."


"Je n'ai jamais entendu parler de cela auparavant."


"Tu dois te coucher dans la neige et déplacer tes bras et tes pieds de haut en bas et quand tu te lèves, ta trace dans la neige, ressemble à un ange. C'est plutôt joli."


"Et si on essayait ça maintenant?! Tu es d'accord?!"


"Attend Jessie. Nous devons nous réchauffer, en plus ton chocolat chaud va refroidir..."


Mais la plainte du jeune homme avait été inutile car son amie  ne l'avait pas écouté, elle courait déjà vers la porte. James finit par se résoudre à la suivre à l'extérieur.


"Montre moi comment faire maintenant."


"Jessie, j'ai froid, nous ne pouvons pas retourner à l'intérieur plutôt?"


"Non, je veux apprendre maintenant."


"Parfait." Il se laissa tomber sur son dos sur le sol. "Maintenant tout ce qu'il faut faire c'es bouger les bras et les jambes sur le sol."


"Ca a l'air ridicule."


"Mais ça fait une jolie forme dans la neige. Essaye."


Jessie se coucha soigneusement sur le sol et déplaça lentement ses bras et ses jambes. "Je me sens stupide de faire cela."


"Bien, maintenant lève toi et regarde le résultat."


Tous deux se levèrent et se retournèrent pour regarder leurs "oeuvres". Gravés dans la couche de neige blanche, se trouvaient deux anges parfaits avec de grandes ailes et des robes. Jessie haleta. Elle sentit ses lèvres trembler et des larmes incontrôlables se mirent à glisser goutte à goutte sur son visage.


"Jessie, qu'est-ce qu'il y a?" demanda James en se penchant à côté d'elle pour envelopper son bras autour de ses épaules afin de la consoler. "Qu'est-ce qui t'attriste?"


"Je me rappelle en avoir fait auparavant. Je regrette de ne pas m'en être souvenue plus tôt. Je voudrais tant retourner en arrière."


"Jessie, je suis désolé mais tu ne peux pas retourner en arrière. C'est fini et tu dois t'y faire. Essaye de penser au présent."


"Mais je ne veux pas..."


"Tu dois le faire." James serra fermement Jessie dans ses bras. Les larmes de la jeune femme humidifiaient la manche de son ami alors qu'il caressait ses cheveux quelque peu emmêlés.


"Tu sais quoi, Jessie?"


Elle secoua sa tête négativement.


Il se pencha et chuchota dans son oreille "Tu es mon ange de neige."


"Hum?" Elle souleva son regard fixe pour rencontrer celui de James. "C'est vrai?"


 Un sourire doux apparu sur le visage du jeune homme.


"Tu ne le pense pas."


"Bien sûr que si."


Jessie recula brusquement "Je veux retourner à l'intérieur maintenant."


James fut étonné par la réaction de Jessie mais la suivit ensuite à l'intérieur de la cabane sans dire un mot. Elle s'assit sur son sac de couchage posé au sol à proximité du feu ouvert puis regarda la braise avec un regard remplit de nostalgie.


 "Jessie, tu sais, tu devrais vraiment arrêter de penser au passé si ça te déprime. Il se fait tard maintenant, que penserais-tu de dormir un peu? Je suis fatigué et je suis sûr que toi aussi..."


"Ce n'est pas ce dont j'ai besoin maintenant."


"De quoi as tu besoin?"


"J'ai besoin de..."


"De quoi? Si je peux t'aider à ne plus déprimer de n'importe quelle façon que ce soit je le ferais mais dis-moi juste ce que tu attends."


"Tout ce dont j'ai besoin c'est que tu restes près de moi."


James s'approcha de Jessie puis s'assit à côté d'elle sur le sac de couchage et la prit dans ses bras. Touchée par cette attention, elle éclata en larmes, libérant toute la faiblesse qu'elle dissimulait en elle si souvent. Tout en caressant le dos de Jessie pour tenter de la consoler, sentant lui même qu'il n'allait plus tarder à se mettre à pleurer lui aussi, James décida de tourner son attention à la fenêtre couverte de givre pour essayer de détourner ses émotions. Il observa à son tour les flocons de neige tombant sur les pins, les recouvrant d'un amas blanc. Il serra sa poigne autour de la jeune femme et remarqua qu'elle s'était arrêtée de pleurer et s'était endormie contre son épaule.


Puisqu'elle dormait, il laissa ses propres larmes quitter ses yeux, puis reniflant il chuchota "Je t'aime tant Jessie, tu seras toujours mon ange de neige rien qu'à moi."


Avec une grande délicatesse, il veilla à ne pas déranger son amie tout en l'installant à l'intérieur du sac de couchage. Ensuite, il donna un regard au réveil posé près de son sac de couchage à lui qui indiquait 4:36. Il traîna son sac juste à côté de celui de la jeune femme, rampa à l'intérieur puis avant de s'endormir, il répéta les dernières paroles que Jessie lui avait dit ce soir-là.


"Tout ce dont j'ai besoin c'est que tu restes près de moi..."

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 01/10/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site