Douloureuse prise de conscience

"Nous sommes de retour!"

Une ombre passa sur le front de Sacha, Ondine et Pierre... Le trio se retourna en grimaçant, blasés, pour découvrir sans étonnement aucun ceux qui avaient prononcé ce couplet si familier à leurs oreilles...

"Pour vous jouer un mauvais tour"

James tira sur l'arrivée de gaz du ballon Miaouss afin de le faire descendre, alors que Jessy louchait sur les arbres de la forêt dans laquelle ils descendaient pour rejoindre les trois enfants, espérant ne pas en accrocher un une fois de plus. Elle repris cependant vite sa pose, après tout, tout irait bien... -comme toujours-

"Afin de protéger le monde de la dévastation"

Sacha jeta un regard discret à Pikachu et soupira, encore un combat simple qui se profilait, une victoire assurément, pourquoi ces trois roublards s'acharnaient-ils encore, c'était un mystère, et de taille...

"Afin de rallier tous les peuples à notre nation"

Ondine serra Togepi contre elle... Elle ne pensait pas du tout à la team rocket qui s'escrimait au-dessus d'eux, elle n'avait qu'une idée en tête: éviter tous ces horribles pokemons insectes dont grouillait la forêt!

"Afin de..."

Jessy n'eut pas le temps de finir sa phrase chérie, comme elle l'avait redouté, une branche avait percé leur précieux ballon, et le temps d'y penser, elle se retrouvait bloquée dans la nacelle, le ballon crevé leur retombant dessus, à elle, James et Miaouss. Elle ressentit une douleur dans ses côtes, comme si elle était écrasée, mais noyée dans la masse de tissus elle ne voyait rien, cherchant juste à se dégager. Miaouss paniqua, et lança des coups de griffe dans le vide, qui eurent raison du ballon qui leur était retombé dessus. 
Jessy inspira profondément et pensa enfin à tourner la tête vers ceux qu'elle avait attaqués... Ils riaient tous les trois... Elle leur envoya un regard mauvais

"Et bien quoi, morveux! Attendez une seconde! James, occupons-nous d..."

Jessy baisse les yeux et sentit le rouge monter à ses joues... Ce qui l'avait étouffé était le poids du corps de James, qui dans la chute du ballon était retombé sur elle, la tête la première dans le R rouge qui ornait le haut de Jessy... 
James leva les yeux vers elle, il arborait un sourire ravi, qui se transforma en air gêné au vu de la couleur rouge qui était montée aux joues de Jessy... 
Il se retira rapidement en se raclant la gorge, lançant un petit regard en coin à Jessy, qu'il se pressa de détourner à la vue de l'air maintenant furibond de sa partenaire...

"Heu... Donc..."James hésita une seconde puis finit par sortir sa pokeball et la jeter vers Sacha "Smogogo, à l'attaque!"

Sacha fut presque surpris, trop occupé à rire de la situation gênante dans laquelle s'étaient mis les deux équipiers, mais comme à son habitude, il envoya son pikachu au combat. 
Jessy envoya Arbok, comme toujours, mais n'avait pas trop l'esprit au combat, toujours brouillée par la situation précédente. Dans la tête de James aussi, tout était trouble, il ne se concentrait pas vraiment non plus... Après tout il s'était senti bien allongé ainsi contre Jessy... Mais pourquoi l'avait-elle si mal pris? elle semblait vraiment furieuse...

Arbok était tombé, excellangue le remplaçait. Pierre avait envoyé son insécateur en renfort de Sacha.

Jessy se demandait ce qui avait bien pu passer dans la tête de James pour qu'il ait un sourire si enjoué avant qu'elle ne croise son regard. Elle ne comprenait pas, ou plutôt elle avait peur de comprendre... Et pourquoi cette chasse au pikachu n'avait plus aucun goût à ses yeux? Il semblait fatigué, mais les ordres qu'elle donnait à son pokemon étaient mauvais, sans entrain...

Pikachu était tombé, en même temps que Smogogo...

James envoya machinalement Empiflor... Le pokemon ne chercha même pas à s'en prendre à son maître, comme s'il avait senti son malaise... James vit vaguement Insécateur foncer sur empiflor et ordonna à son pokemon d'esquiver, mais ne put ordonner plus, toujours pris dans ses pensées.

Excellangue chargea Insécateur, qui pris le coup dans le dos et fonça s'écraser en direction de James, sonné.

Jessy se retira une seconde de ses pensées et réalisa ce qui venait de se passer... Les pokemons qu'elle avait affronté étaient KO... La team rocket venait de gagner son premier combat contre les morveux... Elle n'en revenait pas. Elle se tourna vers Sacha et les autres en affichant un sourire triomphant, se délectant de leurs mines déconfites.

"James, cette fois ça y est! Nous avons gagné ce pikachu! Tu te rends compte!"

Jessy s'approcha de Sacha, mais fronça un sourcil... Il ne la regardait pas, il ne regardait pas son pokemon défait... Il regardait derrière Jessy... Et il était pâle, terriblement pâle, de même que ses deux amis.

"Et bien, vous ne vous remettez pas de votre défaite, morveux?!" siffla Jessy, agacée, "Vous prendrez l'habitude, vous verrez!"

Ses paroles ne semblaient pas les toucher. Ondine se retourna et parti en courant, comme effrayée, Jessy décela de la peur dans les yeux de la fillette avant qu'elle ne fasse demi-tour.

"Quelle mouche vous a piqué? Oh et puis peu importe! James! Prend ce pikachu et filons!"

Jessy se tourna vers James et pâlit à son tour, comprenant ce que les autres avaient vu. Il était adossé à un arbre, les yeux mi-clos, une grimace de douleur sur le visage... L'insécateur lui était tombé dessus, oui, mais les griffes en avant, et ses deux pattes acérées comme des lames de rasoir avaient traversé James de part en part, juste sous le torse...

Pierre sorti sa pokeball et fit revenir insécateur, il attrapa Sacha (qui avais ramassé pikachu) par le bras et le tira, lui parlant à l'oreille... Le jeune garçon sembla hésiter un moment, mais finit par détaler à la suite du dresseur de pokemons pierre...

Jessy se rendit à peine compte de la fuite des enfants, ils avaient pris peur, mais elle était abattue, incapable de réagir, du sang s'étalait lentement sur le costume blanc immaculé de James, dont le visage terriblement pâle se parcellait de petites gouttes de sueur. Ce fut Miaouss qui la tira de sa torpeur, en courant vers James avant qu'elle ne puisse réagir. Elle avança également, mais lentement, comme zombifiée, elle ne sentait plus ses jambes...

Miaouss cria: 
"Jessy! Je suis un pokemon, pas un médecin! Miaouss tu dois aider James!"

Jessy eut une seconde l'impression qu'elle allait tomber, mais elle accéléra et finit par courir vers son ami blessé. James était adossé à un arbre et saignait abondamment, on voyait deux plaies béantes à travers le tissus déchiré de son uniforme... Jessy hésita une seconde, puis l'allongea, et appuya de toutes ses forces ses mains sur les plaies de James, dans l'espoir de retenir le sang qui coulait. 
Elle hurla sans s'en rendre compte en direction de Miaouss: 
"Il nous faut de l'aide! Il faut le soigner! Il y a une ville à une demi-heure à pieds là bas! Va chercher de l'aide, vite!"

Miaouss sembla hésiter, mais en voyant le regard affolé de Jessy, habituellement si dur, il n'osa pas répliquer et fila le plus vite possible vers l'endroit indiqué, suppliant ses pattes de courir mieux qu'elles ne l'avaient jamais fait.

Jessy frissonna en sentant un liquide chaud couler sous ses mains, elle n'osait pas regarder. Un mouvement de James l'y força pourtant, et elle s'obligea à détourner le regard de la plaie sanglante pour fixer le visage de James. Il grimaçait sous la douleur, et la regardait d'un oeil mi-clos, le souffle court

"Jess..." souffla t'il, "Aide... aide-moi... J'ai trop mal..."

Elle sentit les larmes lui monter aux yeux alors qu'elle vit la tête de son ami rouler sur le côté... En quelques secondes, elle commença à réaliser à quel point il lui était précieux...

James repris doucement confiance... Et regretta immédiatement son geste. La première inspiration qu'il prit lui sembla une bouffée de feu, comme si ses poumons avaient flambé sur place. La douleur violente qui le lança au niveau des côtes lui rappela ce qui s'était passé... Il lui sembla sentir à nouveau les lames de cet insécateur se planter en lui... La douleur le lança à nouveau... Nouvelle inspiration, nouvelle torture... Il remua légèrement en poussant un gémissement. Il sentit un contact doux contre sa joue en ouvrit un oeil. Le visage de Jessy, flou d'abord, dansa un peu devant ses yeux avant de se stabiliser. elle le regardait d'un air inquiet, elle avait quitté son haut blanc et se retrouvait en brassière noire. elle n'avait plus ses gants non plus.

"James... Tu es revenu à toi... Comment vas-tu?" La voix de Jessy trembla légèrement.

James voulu se redresser mais elle l'en empêcha. Il balaya l'endroit où il se trouvait du regard. Il pièce assez spacieuse, mais vide, il était sur un lit, des meubles l'entouraient, il les distinguait mal, ses yeux obéissaient peu... Les vêtements que Jessy avaient retiré étaient posés dans un coin souillés de sang séché... Aux côtés des siens. James fit glisser une de ses mains jusqu'à son torse. Il sentit sa peau nue, il n'avait pas ses gants et était torse nu. Un large pansement bandait sa blessure. Sa blessure... La douleur revint au galop et le fit gémir à nouveau. Jessy réajusta son oreiller et le borda un peu, le regardant avec inquiétude.

"Tu as eu de la chance, James... Ça aurait pu être plus grave... Enfin, je crois, je ne suis pas infirmière... J'ai envoyé Miaouss chercher de l'aide, mais personne n'a fait confiance à un pokemon... Il a volé de quoi te soigner à une infirmière Joelle, et en revenant il a découvert cette cabane... elle doit être à un forestier, ou un bûcheron, mais il n'y avait personne, nous avons cassé un carreau pour entrer"

James regardait Jessy parler et la sentait inquiète, peu assurée... Ça ne lui ressemblait pas...

"Excuse-moi..." murmura t'il

"T'excuser...? Mais de quoi?" s'étonna t'elle?

"De t'être tombé dessus... tout à l'heure... Pas fait exprès..."

Jessy sourit légèrement, comme attendrie, malgré l'inquiétude que l'on pouvait toujours lire dans ses yeux

"James... Ce n'est rien... Il y a plus à penser maintenant... Comment te sens-tu?"

"J'ai mal... très mal... Ça me brûle... Tu crois que c'est grave?"

"Je n'en sais rien... Mais ça ira... Ça ne saigne déjà plus tu sais... James?"

Jessy pâlit légèrement, James semblait grimacer à nouveau. Il se cambra sur le lit et laissa couler une larme de douleur le long de sa joue. Il était au plus mal, elle le savait, mais elle ne pouvait rien faire, ou du moins ne savait pas quoi... Elle posa ses mains sur les épaules de James pour tenter de le calmer, sans succès. Il gémit un peu plus fortement en secouant rageusement la tête, comme s'il voulait échapper à sa douleur. Jessy appuya plus fort sur ses épaules, effrayée, elle haussa la voix:

"James! Je t'en prie, calme-toi! Tu vas aggraver ta blessure, tu dois te reposer!"

James poussa un cri de douleur et tenta de se dégager. Jessy, se sentant impuissante, se jeta contre lui pour le retenir, l'empêcher de bouger. Elle le plaqua du poids de son corps contre le lit. James sembla apaisé par ce geste. Il grimaça à cause de la pression de Jessy par sa blessure, mais cessa de bouger. Il passa ses bras autour de sa partenaire et la serra contre lui, comme pour se raccrocher à quelque chose. 
Jessy se sentit un peu prisonnière, et très désemparée. James la serrait à lui faire mal, mais elle n'osait pas bouger, de peur qu'il panique de nouveau. Ses mains et sa tête étaient posés sur le torse tiède de James, et elle sentait la respiration saccadée et haletante du jeune homme contre son visage. Elle était tellement proche de lui, le contact de sa peau lui faisait perdre ses moyens... Elle leva les yeux une seconde vers le visage de James, qui affichait une douleur intense mais semblait rassuré...

"James..." finit-elle par dire, "Tu me fais mal... Arrête..."

James sembla hésiter une seconde puis finit par relâcher sa pression, mais garda ses bras autour de Jessy.

"Jess", souffla t'il, "S'il te plaît... Reste comme ça... Ça me soulage..."

Elle cessa de bouger, il cessa de la serrer, la gardant juste dans ses bras. Il se calma doucement et referma les yeux, cherchant à stabiliser sa respiration, à se calmer. Jessy sentit une chaleur étrange, très douce, lui monter au visage. Ainsi installée dans les bras de son partenaire, elle se sentait terriblement bien. Elle le regarda s'endormir avec inquiétude, mais également beaucoup d'affection. Dans son sommeil douloureux, James semblait mal à l'aise, mais avait un air si innocent, si jeune, elle ne put éviter la comparaison avec un ange souffrant de la perte de ses ailes… Elle réinstalla doucement sa tête contre l'épaule de James, pour être plus à l'aise sans lui faire mal, et ferma les yeux à son tour. Elle était si bien ainsi… Et qu'avait-elle à se reprocher ? Après tout elle ne faisait qu'aider James à surmonter la douleur de sa blessure, rien de plus.

Miaouss, couché devant le pas de la porte, avait suivi la scène avec étonnement et inquiétude… Jessy si douce, si gentille avec quelqu'un, c'était presque impossible… Elle avait rougi deux fois en une journée, et voilà que maintenant elle venait de s'endormir contre James, le pauvre pokemon y perdait son latin… Il chercha à chasser ces idées de sa tête et à se persuader que tout irait bien pour James, et tenta également d'oublier ce qui arriverait si le propriétaire de la maison rentrait… Il était fatigué, il s'endormit.

La nuit était tombée depuis longtemps, mais Jessy n'avait pas trouvé le sommeil. elle avait cru s'endormir, mais un cauchemar dont elle n'avait plus le souvenir l'avait éveillée, et elle n'avait pu se résoudre à cesser de veiller James. Elle avait donc passé sa nuit ainsi, dans les bras de son ami, à surveiller sa respiration, à le regarder dormir. Il semblait parfois paisible, alors que d'autres fois il grimaçait dans son sommeil... elle avait peur pour lui, elle n'osait pas se l'avouer, mais elle sentait que s'il arrivait quelque chose, elle ne pourrait jamais se le pardonner. Pourtant, elle n'y était pour rien, mais c'était elle qui avait proposé cette attaque sur le pikachu, c'était elle qui avait remarqué la dernière la blessure de James... Et maintenant, c'était elle qui n'avait aucune capacité pour le soigner alors qu'elle était la seule à pouvoir l'aider. Elle se sentait mal, elle qui n'avais jamais culpabilisé elle avait l'impression que tout était de sa faute. Elle était plongée dans ses sombres pensée quand un léger mouvement la tira brusquement de sa torpeur... James venait de déposer un léger baiser sur son front, sans sembler s'éveiller, il avait fait ce geste comme naturellement... Jessy en eut le souffle coupé, et encore une fois elle sentit une vague de chaleur monter en elle... Elle aurait été tentée de le repousser, de se lever, de partir, mais il avait besoin d'elle. Elle se serra un peu contre lui, déboussolée... Dormait il vraiment? Était il conscient? Ce furent les interrogations qui la tirent éveillée jusqu'à la fin de la nuit.

James entrouvrit les yeux lorsque le soleil matinale vint lui éclairer le visage par la fenêtre en se levant. Ce fut la douleur qui le lançait toujours qui le tira de sa torpeur matinale. Il grimaça légèrement et baissa les yeux vers Jessy, qui dormait. Il savait qu'elle l'avait veillé longuement, à chaque fois qu'il avait été éveillé dans la nuit pas sa douleur, il l'avait vue, les yeux grands ouverts dans le noir, paisible. Ça lui avait fait du bien. Il se sentait mieux maintenant, il avait toujours mal mais était comme apaisé à ces idées. Il regarda Jessy encore quelques instants puis lui caressa le visage du bout des doits. Elle tressaillit. Elle remua un peu la tête et finit par entrouvrir les yeux et croiser immédiatement le regard de James. Elle sembla hésiter une seconde alors qu'il lui souriait, mais elle se redressa rapidement, assise sur le lit, et se massa la nuque. James se redressa un peu à son tour sur son oreiller, une petite grimace de douleur sur le visage, et fixa Jessy.

"Je vais me laver", dit elle, "il y a une salle de bain ici, en fait, on dirait une sorte de refuge ou je ne sais quoi... en tout cas, il semble que personne n'y habite"

"Jessy... Reste encore un peu..." demande James d'une voix suppliante.

"Tu vas mieux? Il faudra bien bouger un jour ou l'autre, après tout tu as besoin de soins plus sérieux", Jessy ne semblait pas écouter ce que demandait James.

Il fit la moue en la voyant se diriger vers la salle de bain et soupira. Il avait été tellement bien ainsi allongé avec elle... Et maintenant elle partait, c'était trop dommage. Il resta seul un long moment allongé sur le lit, à ce demander ce qu'il allait advenir de lui. Il fixait le plafond en se questionnant, il n'était pas vraiment inquiet, mais avait mal. Peut être que sa blessure était plus grave qu'il ne le pensait? C'était peut être pour ça que Jessy était si douce et gentille avec lui, du moins dans la limite du possible pour elle. Il attendit encore et Jessy finit par sortir de la salle de bain. Elle n'avait pas remis ses bottes et était simplement vêtue de son débardeur noir et de sa jupe. Elle n'avais pas eu de quoi se recoiffer, et ses cheveux humides tombaient en cascade sur ses épaules. James ne put s'empêcher de l'admirer, il la trouvait rayonnante. Elle tenait une serviette humide et des bandages entre ses mains, et s'approcha de son compagnon.

"Je dois nettoyer ta blessure James... Je crois que ça évitera de s'infecter ainsi"

Jessy posa tout à côté du lit et repoussa les couvertures de façon à découvrir James. Lorsqu'il réalisa qu'il était en caleçon, il rougit violemment malgré ses tourments... Elle l'avait déshabillé pour le soigner? Plus il y pensait, plus son visage s'enflammait.

Jessy avait remarqué le trouble de James, et elle ne savait pas vraiment que penser. Elle allait demander à James s'il avait vu Miaouss, qui n'était plus dans la pièce, mais fut coupée à la vue de son équipier si gêné. Elle soupira et commença à retirer doucement les bandages souillés de James, découvrant les deux blessures qui ne s'étaient malheureusement pas arrangées. Elle fit un effort pour ne pas montrer son inquiétude et commença à doucement nettoyer les plaies avec sa serviette humide toute tiède. James gémit à se contact, il semblait souffrir. Jessy fronça les sourcils.

"James, cesse de geindre... Il faut que tu surmontes ça. J'y ai réfléchit, il faut que tu arrives à marcher jusqu'à la ville. Personne ne viendra nous chercher, et je ne veux pas te laisser seul ici le temps de trouver du secours."

"Je... Je ne pense pas y arriver Jessy... Je suis désolé..." Geignit James

"Tu vas pourtant le faire, on n'a pas le choix... Je ne connais pas la chirurgie mais tes blessures sont... Infectées je crois, je ne sais pas, c'est étrange..."

"Je ne vais pas y survivre?" La voix de James tremblait

"Si! Bien sûr que si! Mais tu as besoin de soins, je ne peux rien faire moi!"

Jessy n'était pas sure de ce qu'elle disait, elle s'était voulue rassurante mais se trouvait plutôt alarmante. Elle remit rapidement de nouveaux bandages à James. Alors qu'elle ajustait les bandes, son cœur tressaillit, James venait de lui prendre une main entre les siennes. Elle tourna les yeux vers lui, il la regardait d'un air à la fois effrayé et triste, mais aussi très calme, confiant.

"Jessy... Je ne suis pas sûr de pouvoir le faire, j'ai terriblement mal tu sais... Mais si tu restes à mes côtés..."

Jessy retira vivement sa main, James en fut profondément blessé, ça lui fit encore plus mal que toutes les blessures du monde. elle se leva et repartit sans rien dire dans la salle de bain. Il se sentit terriblement seul, il ne comprenait pas... Elle avait dormi contre lui et pourtant, elle refusait un contact de la main. Il ferma les yeux en prenant une inspiration douloureuse. Il commençait à comprendre ce qui l'attachait à Jessy, et tous les coups qu'elle avait pu lui donner, toutes les phrases blessantes qu'elle lui avait dites lui revinrent en mémoire, et lui firent plus mal que jamais... Comment pouvoir il ne serait que rêver la moindre chose avec elle...?

Jessy referma la porte derrière elle dans la salle de bain et s'y adossa, son cœur battait la chamade, elle ne pouvait pas se calmer, elle ne voulait pas que James la voit ainsi. Tant de choses s'étaient bousculées dans sa tête! Tout d'abord la peur: la main de James était glacée, et ça, il ne fallait pas être doué en médecine pour comprendre que c'était très mauvais signe. De plus, elle avait été fortement démise par ce geste, par le fait qu'il lui prenne la main, ça lui avait fait chaud au cœur, elle avait tremblé... Mais ça l'avait également profondément irritée, car elle était incapable de comprendre d'où lui venaient ces sentiments si profonds lorsque James la touchait, c'était frustrant pour elle, elle ne voulait pas se laisser aller ainsi, ce n'était pas digne d'elle! Elle rassembla ses esprits et se décida à sortir de son refuge, mais elle était mal assurée. Elle sortit de la salle de bain et posa les yeux sur James, qui était toujours allongé. Il avait rabattu les couvertures sur lui et s'était retourné, faisant dos à son équipière. Sa respiration était sifflante, il avait mal, ça se sentait. Jessy se sentit coupable et elle l'approcha pour lui poser une main sur l'épaule. Il remua en grognant.

"Laisse moi Jessica, j'ai mal, je veux être tranquille". Sa voix était dure, même si elle était cassée par la douleur.

"James... Tu ne dois pas rester seul, tu vas mal tu sais, je... Je m'inquiète" Jessy se sentait désemparée.

"Je ne peux pas aller jusqu'en ville... Je ne me sens pas de le faire, c'est tout. Laisse moi."

Jessy fit le tour du lit pour voir le visage de James, mais il se retourna de nouveau avec un grognement de douleur.

"James, je..." Jessy chercha ses mots: "Écoute... Tu dois être soigné... Je vais... Je vais aller en ville, tu peux rester seul un peu plus d'une heure? Il te faut de l'aide"

James répondit d'un vague hochement de la tête, sans plus. Jessy soupira, et tenta un nouveau contact, qu'il refusa. Elle retourna alors à la salle de bain afin de rapidement laver ses vêtements au mieux du sang qui les souillaient pour se rhabiller.

James avait mal, mais ce n'étais pas ce qui le poussait à repousser Jessy. Le fait qu'elle retire sa main des siennes l'avait déçu, il se sentait comme abandonné. Et elle voulait le faire marcher malgré son état, pour lui, c'était comme si elle ne se préoccupait pas de sa santé. Il était triste. Mais il avait surtout très mal, plus que la veille, plus que la nuit. Il avait aussi très froid, un froid mordant qui se répandait dans son corps. Mais paradoxalement, il était en sueur. Jessy était dans la salle de bain depuis une petite demi heure, l'eau coulait toujours, elle devait s'acharner à retirer les traces de sang de leurs vêtements. Il avait de plus en plus froid, il n'arrivait plus à réfléchir, tout ce qu'il savait, c'est qu'il voulait voir Jessy. Et sa respiration, elle était douloureuse, mais en quelques minutes ça avait empiré. Il avait de plus en plus mal, c'était atroce pour lui. Chaque inspiration lui faisait mal à la tête, le brûlait, et lui demandait un effort de plus en plus important. Il voulu appeler Jessy, mais aucun son ne sortit de sa bouche, dans laquelle il sentit le goût du sang... De son propre sang qui avait empli sa gorge et qui l'étouffait. Il devait être touché internement, et le fait d'avoir remué dans son lit avait du tout déclencher. Ses poumons le brûlaient de plus en plus, il songea qu'ils étaient peut être déchirés. Il voulu appeler à nouveau, mais ne parvint qu'à tousser, il étouffait. Il s'agrippa désespérément aux couvertures, voulant se lever, il remua, se débattant contre sa propre mort, mais il ne parvint qu'à tomber du lit. Le choc contre le sol le déchira, il cru que son corps allait le lâcher, la douleur était à son comble... Mais disparu soudainement... Il entrevit la porte de la salle de bain s'ouvrir alors que sa vision se troublait. Il n'avait plus mal, il ne sentait plus rien, il ne respirait plus. Il se sentait juste partir... Il tendit une main faible vers Jessy qui apparaissait dans la pièce, mais retomba la tête contre le sol. Il ferma les yeux, il se sentait bien, il se sentait partir, il eut la conviction qu'il n'aurait plus jamais mal...

Jessy sentit une vague de terreur l'envahir en entrant dans la pièce où elle avait laissé James. Elle le vit allongé sur le sol, tendre pitoyablement la main vers elle avant de perdre connaissance. Elle courut vers lui et le retourna sur le dos, posant une main sur son visage. Elle sentit la panique monter en elle, James était terriblement froid, et du sang avait coulé de son nez et du coin de sa bouche, mais surtout, il ne bougeait plus, il ne respirait plus. Jessy se mit à trembler et secoua son équipier, paniquée.

"JAMES?! Qu'est ce qui t'arrive? Réponds! Tu allais bien tout à l'heure! JAMES!"

Elle posa sa tête contre la poitrine de James, mais elle n'entendait rien, pas de battement de coeur, juste un silence pesant, effrayant, mortel. Elle donna deux gifles à son ami, espérant le voir revenir à lui, désespérée, elle était secoua de tremblements nerveux, et sentait les larmes lui monter aux yeux.

"James je t'en prie, ne me laisse pas, tu n'as pas le droit! Je serai seule sans toi, j'ai besoin de toi!"

Elle était terriblement mal à l'aise, elle avait laissé James seul l'espace d'une demi heure, et elle le retrouvait mort... Mort... Ce mot résonnait dans sa tête, James avait perdu la vie... C'était impossible, ça ne pouvait pas être possible, elle n'y avais jamais pensé avant, mais ça arrivait, elle l'avait perdu... Elle qui avait déjà tant perdu, elle ne pouvait pas y croire, elle ne voulait pas. Elle resta quelques secondes interdite, ne sachant toujours pas que faire. Elle finit par repousser la tête de James en arrière. Elle lui bouchant le nez d'une main, hésita une seconde, et posa ses lèvres contre celles de son ami pour y insuffler de l'air. Elle répéta l'opération plusieurs fois, soufflant sa propre vie dans la bouche de James, sentant le goût du sang qui avait étouffé son ami. Elle posa ensuite ses mains sur le torse du jeune homme, cherchant à se placer au mieux, et appuya de façon répété sur sa poitrine, elle ne savait pas faire de massage cardiaque, mais tentait de reproduire les gestes qu'elle avait déjà pu voir. Elle s'était mise à pleurer alors qu'elle tentait ce sauvetage ultime, mais elle se sentait incompétente, incapable, elle avait l'impression d'avoir abandonné son ami au moment où elle avait le plus besoin de lui! 
Elle recommença ses gestes, puis insuffla de nouveau de l'air dans le corps de James. Rien n'y faisait, il ne revenait pas à elle.

"James!" hurlait elle avec l'énergie du désespoir, "Ne me fait pas ça, je t'en prie! Tu dois revenir! Tu dois vivre, comment je pourrais imaginer ma vie sans toi! Nous n'avons jamais été séparés, reviens!"

Il tressaillit. Elle cessa son massage cardiaque pour le pencher sur le côté. Il cracha du sang sur le sol et pris une inspiration sifflante, douloureuse, brûlante. Il sentit les bras de Jessy s'enrouler autant de lui. Elle le serrait contre elle, elle lui parlait doucement, mais il ne comprenait pas, il chercher à inspirer cet air qui lui avait tant manqué. Jessy le serrait contre elle, elle cherchait à le réchauffer en lui frictionnant le corps. Il avait mal, terriblement mal, il n'arrivait pas à parler, pas encore. Il leva les yeux vers Jessy, qui le serrait toujours.

"James", sanglotta elle, "reste avec moi... tu vas t'en sortir... Je... Je vais trouver une solution, mais je t'en prie, reste ici, accroche toi"

James grimaça, il voulait parler mais se sentait partir à nouveau. Il avait si froid. Jessy se pencha sur lui et colla son front contre celui de son ami, pour le regarder dans le yeux. Il lui semblait qu'il se noyait dans ces yeux verts qui l'avaient si souvent regardé d'un air mauvais. Mais aujourd'hui, il n'y lisait que de la peur et de la tendresse... De l'amour? Il n'y aurais jamais cru. Jessy lui caressa les cheveux, il frissonna. Il était serré contre elle, incapable de bouger, il tremblait de tous ses membres, sa respiration n'était plus qu'un mince et fragile filet d'air.

"Jess... Mal..." il cherchait à parler malgré tout, "trop tard... mais... Merci... Pour tout..."

"Tais toi James!" Jessy retenait ses larmes au mieux, ses yeux brillaient, "Ne dis rien, tu dois te reposer!"

"Ca... Sert à rien... Personne ne viendra..."

"Je suis désolée, je n'aurais jamais du te laisser seul, mais j'étais vexée, et effrayée! Oh James, tu dois vivre, fais le pour moi!"

"Tu sais... J'aurais tout fait... Pour toi... Mais... Je crois que..."

James déglutit avec difficulté, il n'arrivait plus à parler. Jessy ne put retenir ses larmes, qui commencèrent à coule le long de ses joues. Elle serra plus fortement James contre elle en déposant un léger baiser sur son front.

"James...", elle savait qu'elle devait parler pour le rassurer, "Après tout ce qu'on a traversé, ce n'est pas ça qui va nous séparer, pas vrai? Tu te souviens tout ce qu'on a vu ensemble depuis qu'on se connaît? Nous nous sommes construits ensemble, au moins, nous n'avons pas grandit avec une cuiller en argent dans la bouche, n'est ce pas? Je crois que nous pouvons être fiers..."

James sourit faiblement à Jessy, les yeux mi clos.

"Jim écoute moi, d'accord? Accroche toi à mes paroles, écoute ce que je te dis. Tu ne vas pas mourir, parce que nous ne pouvons plus vivre l'un sans l'autre. Sans toi, ce ne serait plus jamais pareil, je ne pourrai pas continuer. Tu as été mon meilleur ami, toujours, je me suis profondément attachée à toi tu sais... Je sais que je suis dure, mais je ne fais pas exprès, pas toujours... Nous avons eu des bons moments n'est ce pas? Et même les moments difficiles, nous les avons traversés ensemble".

James écoutait les paroles de Jessy, qui lui semblaient de plus en plus lointaines. Il n'y avait qu'une chose qu'il aurait aimé entendre, mais ça ne venait pas. Il avait froid, très froid, il se sentait glisser à nouveau dans l'oubli malgré la tendre étreinte et la voix si douce de Jessy. Les longs cheveux rouges de la jeune femme retombaient à son côté, elle le regardait avec une tendresse qu'il n'avait encore jamais vue chez elle. Il redressa un peu la tête dans sa direction.

"Jess... Je... je ne veux pas... Te laisser seul... Je tiens trop à toi... tu.. tu sais je..."

James inspira avec difficulté, il aurait tellement voulu parler. Jessy posa un doigt sur ses lèvres.

"Shht Jim... Tu ne dois pas parler... Je sais, je sais très bien ce que tu veux dire... Je te connais... Nous sommes un peu pareils malgré tout tu sais..."

Jessy avança doucement son visage vers celui de James.

"Tu sais", souffla t'elle, "J'ai besoin de toi plus que tout..."

James la regarda dans les yeux avec toute la tendresse et l'amour dont il était capable. 
Jessy se rapprocha encore de lui, il pouvait sentir son souffle sur son visage, ils étaient si proches.

"Tu sais Jim... Je crois que je t'..."

Leurs lèvres s'effleurèrent un instant, lorsque la porte s'ouvrit brusquement. Jessy tourna la tête vers les arrivant en serrant James contre elle. Miaouss entra dans la pièce, suivi d'une infirmière Joëlle et de deux brancardiers. Ils se précipitèrent vers James et l'arrachèrent presque des bras de Jessy pour l'emmener au plus vite. en quelques secondes, il était évacué. La jeune femme resta à genoux sur le plancher, incrédule, incapable de bouger, hésitant entre la colère et le soulagement. Miaouss s'approcha d'elle et lui tapa doucement sur l'épaule.

"Jessy? Ca va? c'était juste non?"

"Miaouss...? Mais..." Jessy était encore incrédule, "Qu'est ce..."

"Cette nuit, j'ai vu que James allait mal, alors j'ai décidé de retourner en ville ce matin. En y arrivant, j'ai croisé en forêt l'équipe de secours que les morveux avaient prévenus en rentrant en ville. Ils nous ont cherché toute la nuit, ils ne pensaient pas que nous avions gagné ce refuge!"

Jessy se releva et attrapant Miaouss dans ses bras et en déposant un bisou très sincère sur la joue de son pokemon, lui souriant amicalement.

"Miaouss, je crois que tu as sauvé James, je n'aurais jamais osé bouger... Tu sais, il a été au plus mal..."

Jessy vacilla sur ses jambes, elle était épuisée. Miaouss sauta de ses bras au sol et lui fit signe de le suivre.

"Viens Jessy, James part en ambulance, et il y a une voiture pour nous. Le boss a été prévenu, James peut rester en convalescence le temps de se remettre, mais nous deux, nous devons continuer le travail sans lui le temps qu'il se remette"

Jessy hocha faiblement la tête et gagna la voiture qui devait la ramener. Miaouss s'assit à côté d'elle et repris la parole:

"Dis Jessy... tu sais, cette nuit, je me disais... Vous devriez faire attention, avec James... Je crois que le boss n'aime pas que les équipes rocket deviennent autre choses que des coéquipiers et..."

Miaouss regarda Jessy et se tut, elle s'était endormie, ou peut être ne voulait elle pas entendre la suite. Il haussa les épaules et se roula en boule sur la banquette pour dormir également. La nuit avait été longue pour tout le monde.

Jessy entra doucement dans la chambre d'hôpital. James était là, allongé sur un lit, quelques perfusions l'aidant à se maintenir au mieux, une aide respiratoire lui facilitant l'inspiration. Il semblait dormir. elle s'approcha de lui en repensant à ce qu'avait dit le médecin. Ses poumons avaient été déchirés par la blessure, il avait eu énormément de chance. Et si elle n'avait pas pratiqué les gestes qui sauvent, il serait mort... Elle frissonna en repensant que si les secours avaient tardé quelques minutes de plus, plus rien n'aurait été possible pour lui. Elle s'assit au bord du lit et effleura doucement le visage de James. Il ouvrit les yeux et la regarda paisiblement, lui souriant doucement.

"Jess... Tu es venue... Je voulais te remercier..."

James couvait Jessy du regard, il était sincèrement reconnaissant, et son émotion grandissait quand il repensait à ce qu'elle lui avait dit, à la façon dont elle l'avait tenu contre elle. Il soupire d'aise, malgré la douleur encore présente.

"Tu dois te reposer James, je ne peux pas rester longtemps, je voulais juste voir comment tu allais... tu te remettras vite."

James hocha la tête et attrape la main de Jessy entre les siennes comme il l'avait fait la veille. Elle eut un léger mouvement de recul, mais cette fois ne se déroba pas à l'étreinte des mains de son ami. James fut intérieurement soulagé de cette réaction, il serra plus fort la main de sa compagne et l'attira vers lui.

"Jessy..." Il réfléchit une minute, "Il y a tellement de choses que j'aimerais te dire, que je voudrais..."

"Ne dis rien, James, s'il te plait..."

"Mais pourtant... Nous savons tous les deux que..."

"Non... Il ne vaut peut être mieux rien savoir parfois..."

"Jessy, pourquoi mets tu cette distance? Lorsqu'ils sont arrivés pour me chercher, nous allions..."

"James", coupa une nouvelle fois Jessy, "Je sais ce que tu penses, je sais ce que tu veux dire, mais ce n'est pas possible... Le boss, le travail... Il faut être dur, raisonnable, il ne faut..."

James la tira brusquement à lui, elle posa un bras de chaque côté de son ami, l'effleurant de sa poitrine, leurs visages terriblement proche. Elle sentit le rouge lui monter au joues lorsqu'il passa ses bras autour de sa taille, elle se sentit fléchir à nouveau, elle aurait tout donné pour se coller contre lui, pour l'embrasser... L'embrasser, cette idée ne lui était jamais venue à l'esprit avant mais lui paraissait soudain si séduisante... Mais elle n'avait pas le droit... La team rocket devait avoir des équipes solides, pas des couples... Ca lui faisait mal d'y penser, elle devait cesser de penser, elle repris:

"...Il ne faut pas se laisser aller..."

James mourrait d'envie de dire à Jessy tout ce qu'il gardait sur le cœur, mais il était conscient de ce qu'elle pensait. Ca lui était égal de bafouer les règles de la team rocket, il y était comme il aurait pu être ailleurs, mais il savait combien cela comptait pour Jessy, il savait que s'il l'aimait, il devait respecter ce choix, ne l'étreindre que lors d'un danger, la regarder tendrement que lors de son sommeil.

"Jessy, tu n'as jamais eu envie de te laisser aller?"

"Si tu savais... J'en meurs d'envie... Ca me dévore..."

James lui sourit tendrement, il savait ce qu'elle ressentait, il était certain qu'elle était comme lui... Il déposa un baiser très doux sur le front de son amie et la relâcha. Elle se retira et le regarde en souriant doucement.

"Je reviendrais te voir James, le plus rapidement possible"

Elle fit volte face, il la regarda partir avant de se renfoncer dans son lit, apaisé par cette visite. Il se doutait que les choses ne seraient pas toujours facile, mais désormais il les vivraient mieux, car il les vivrait pour Jessy, même s'il ne pourrait pas retirer plus que quelques étreintes volées... Pour lui c'était déjà énorme, et il espérait un jour avoir le courage de demander plus...

Jessy sortit de la pièce et essuya d'un revers de la main les larmes qui lui brouillaient les yeux. Elle pris une longue inspiration et se dirigea vers Miaouss pour partir pour la première fois en mission sans James... James, qui occupait ses pensées désormais. La team rocket valait elle le coup? Etait elle assez importante à ses yeux pour réprimer ses désirs? Et quels désirs après tout, comment pouvait elle s'autoriser de pareilles pensées? Jessy ne se comprenait pas, elle se voulait dure, elle se trouvait hésitante... Oui, elle avait failli se laisser aller en voyant James aux portes de la mort, et désormais elle en mourrait d'envie...

Jessy, partant en montgolfière avec Miaouss, et James, seul dans son lit à reprendre des forces, eurent la même pensée en même temps... Une pensée pleine de tendresse, d'amitié, de douceur... Et d'amour inavoué l'un envers l'autre.

Miaouss, quand à lui, eut la sensation que les choses allaient devenir terriblement compliquées... 

FIN

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (6)

1. Pika 28/09/2014

Le meilleur récit sur la Team Rocket que je relis toujours avec autant de plaisir

2. tilit11 17/04/2012

Incroyable !!
Vraiment, je trouve pas mes mots. ça vous tien en allène, et tout du long on est accroché à ces mots.
Cette FanFic est juste Magnifique !! ^^

3. Unknown 23/01/2012

C'est tout simplement la meilleure fic que j'ai lu sur la team rocket. J'ai adoré.

4. Juju 11/11/2011

C'est la 2ème fois que je lis cette fic, et c'est vraiment une des plus belle que j'ai pu avoir l'occasion de lire :') vraiment magnifique bravo.

5. Pokimon 08/11/2011

Un seul mot SPLENDIDE

6. Rocket-Musashi 07/11/2011

Très belle fanfic...=') je ne l'avais jamais lu... J'ai vraiment cru que James allait mourir!!='( Mais heureusement que Jessie était là!:D

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 18/04/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site