Aimer caché 2

Rappel :
James s’est enfui à travers la forêt après une dispute avec Jessie. Ou va-il maintenant ? que va-il faire ?
Lisez jusqu’au bout s’il vous plait !

Ce chapitre sera écrit de façon bipolaire avec d'un côté Jessie et de l'autre James. Je me suis tellement amusée à l'écrire !

Aimer caché

Chap. 2 : Elle n’y aurait jamais pensé

 

James se réveilla gelé sur un banc. Après sa fuite, il était reparti au parc où il s’était arrêté plus tôt dans l’après midi. Il avait plu la moitié de la nuit, une nuit d’ailleurs  très froide. James se retrouvait glacé dans ses vêtements trempés. A pleurer tout seul dans son coin, il ne vit pas approcher trois enfant.

« -James ? »

 

Jessie sirotait calmement son café du matin. Miaouss était assis en face d’elle. Aucun d’eux ne disait mot. Miaouss brisa tout à coup le silence :

« -C’était à cause de quoi la dispute d’hier ?

-Son papier.

-C’est tout ?! C’est vraiment stupide !

-Non Miaouss, il n’y a pas que ça, c’est… différent. »

Curieux, Miaouss s’approcha de Jessie :

« -Mais alors c’est quoi ?

-Rien. »

Jessie détourna la tête pour ne pas que Miaouss voit qu’elle rougissait.

« -Mais alors c’est idiot ! Vous vous êtes disputés pour rien ?

-Pfff, laisse tomber ! Tu peux pas comprendre ! »

Jessie se leva et sortit de la cuisine d’un pas assuré. Ce n’est que passé le seuil de sa chambre qu’elle commença à se décrisper. Elle savait pourquoi elle était sortie de ses gonds hier. C’était vraiment absurde. Quelle cruche elle avait été !

 

 « -James? Demanda Aurore. »

L’intéressé reconnut les morveux. S’attendant à faire un combat, il sauta hors du banc et mis la main à sa poche pour sortir ses Pokéball. Il ne les sentit pas. Alarmé, il recula, pensant les avoir perdues, mais se rappela qu’il les avaient laissé dans la cabane. Sacha l’interpella :

-Je t’ai déjà vu roder par ici hier, je savais bien que c’était toi ! Clama-il, on dirait que tu n’as plus le choix maintenant, dis-nous le nouveau plan que vous concoctez ! »

Mais James, au lieu d’obéir à Sacha, se rassit sur le banc tranquillement. Il reprit sa veste froide et la mit – il  s’en était servi de couverture pendant la nuit-. Cela ne lui donna pas plus chaud. Il trembla. Pierre prit une de leur couverture et la lui prêta. James répondit d’un faible merci. Aurore demanda :

« -Tu n’es pas avec Jessie et Miaouss ?

-Fais attention Aurore ! C’est sûrement un piège !

-Je ne te savais pas si parano Sacha ! Répliqua-elle.

-Quoi ?!

-Vous disputez pas. Souffla James, les disputes ça sert à rien. »

Aurore regarda James tristement :

« -Alors c’est ça ? Tu t’es disputé avec Jessie ? »

 

Jessie bondit hors de son lit. Plus question de bouder, ni de s’apitoyer sur elle-même. Elle devait retrouver James pour s’excuser. Elle courut hors de la maison, Miaouss sur les talons.

 

Les morveux avaient laissé James à présent, seul avec ses soucis. Il leur avait promis de rendre la couverture dès qu’ils se reverraient. Il tira de sa poche le papier qui avait causé tant de problèmes et le relut. C’était à peaufiner, mais il n’avait pas de crayon sur lui, il ne pouvait pas écrire. Il regarda le même ciel que la veille, avec les mêmes problèmes en tête : Quand il allait rentrer, qu’allait-il bien pouvoir trouver comme excuse ? Il soupira.

« -Dire que je faisais ça pour lui rendre le sourire… »

La chaleur de petit matin le berçant, il s’endormit.

 

Jessie avait cherché dans toute la ville et demandé à tout le monde si quelqu’un avait vu passer un homme aux cheveux lavande, mais personne ne lui répondit positivement. Miaouss avait fait son enquête de son côté. Il était prévu de se retrouver plus tard dans un endroit précis en ville pour faire un rapport de situation. L’heure arrivait, mais Jessie ne se voyait pas le courage d’annoncer à Miaouss qu’elle n’avait rien trouvé, ni même une toute petite piste. Elle ne voulait pas non plus entendre Miaouss dire que lui non plus n’avait rien trouvé. Elle déambula sans but précis aux alentours de la ville. Tout à coup, en arrivant près d’un parc, elle devina un jeune homme dans une couverture. Pendant un instant elle se moqua de son air de clodo, puis remarqua enfin que c’était James…Il était enveloppé dans une couverture et avait la tête penchée sur son épaule. Elle s’apprêtait à le secouer énergiquement quand elle vit un papier dans sa main. C’était l’occasion rêvée ! Elle le pris délicatement, sans réveiller James, le défroissa et reconnu une écriture qu’elle avait déjà lue à deux reprises :

« -Ma chère,

En regardant les nuages aujourd’hui, j’ai rêvé ; rêvé de vous.

Le soleil est aussi lumineux que votre peau. Bien qu’a côté de vous, il semble pâle.

Je___ alors que dans le réveil votre absence m’est insupportable.

Amoureusement, votre Pr__. »

James bougea ses doigts et se réveilla.

« -….Quoi ? »

Il ne reconnu pas tout de suite la silhouette devant lui à cause du soleil qui l’aveuglait. Mais celle-ci lui dit doucement :

« -C’est encore à peaufiner… »

Elle se rapprocha de James, de façon à ce que celui-ci ne fut plus qu’a une épaisseur de lèvre.

« -Mais je m’en contenterais… »

Le papier s’envola, toujours plus haut dans le ciel bleu, parsemé des mêmes nuages que la veille.

8 votes. Moyenne 4.88 sur 5.

Commentaires (5)

1. tilit11 16/04/2012

TROP MIGNON !!
J'adore, parfait !! ^^

2. Juju 12/01/2012

Haaaaaanw C'était vraiment trop mignon :'3 même si c'était OBLIGÉ que c'était James ;3 j'ai adoré :3 vraiment adorable.

3. Caro 08/01/2012

Jen était sur!! Tro bien cette fic

4. Rose-Violette 06/01/2012

Une lettre d'amour écrite en secret j'y reconnais James à 100%. C'est tout à fait son genre.

5. Rocket-Girl 05/01/2012

James le clodo X-D mais oui Jessie c'était bien lui ton admirateur secret.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site