À la poursuite du diamant vert (3)

<< il est temps de reprendre la route ! Dit James levé avant moi.

- hein quoi ? 
Je sortais à peine de mon sommeil.
- Je vous rappelle qu'on a une journée chargée qui nous attend !!!
-  oui j'arrive... Dis- je fatigué. >>
Nous discutions en mangeant un peu lorsque James s'approcha de moi comme s'il voulait m'embrasser. Il donna un grand coup derrière moi, un serpent. Il tira la bête qui était très longue.. J'ai cru que mon cœur allait exploser, nous étions nez à nez, je me faisais de fausses joies alors qu'il tuait un serpent qui menaçait de me mordre..
Avant de nous remettre en route, nous avons embarqué quelques munitions qui étaient  dans l'avion abandonné.
Nous marchions lorsque nous entendues des coups de feu, encore le débile de l'autre fois. Mais qu'est ce qu'il me veut à la fin !? 
James pris mes chaussures ( à talons ) et sa hache puis donna un coup sec sur les talons.
<< mes chaussures.. Dis-je d'un air désespéré.
- maintenant ce sera des sabots ! >>
À jacasser nous en avons oublié l'autre avec son armée.. Voilà un autre coup de fusil qui retentit. 
<< voilà l'occasion d'utiliser vos nouvelles chaussures ! >>
Je ne mis pas beaucoup de temps à m'habituer à ces chaussures peu commodes. Après avoir échappé au taré, nous avons atterri dans une ville. Au fil que nous marchions James me chuchota discrètement :
<< merde...
- Quoi donc ? 
- on est suivis...
Je me retourna ( pas discrètement..) , il le fit a son tour. 
- On fait quoi maintenant ? Dis- je peu confiante
- hey vous ! Cria un des hommes
Nous nous retournâmes tout doucement, je vis James préparer son fusil dans son dos. Cela me rappelait mon roman. Mais pour sauver la face je dit simplement : 
- euh.. Mon ami et moi cherchons une voiture pour nous rendre à Carthagene.
- il faut aller chez Fernandez ( j'ai pas trouvé d'autre nom..)
- D'accord merci ^^'
Nous nous dirigions donc vers chez ce Fernandez. Arrivés devant sa porte je sonna, une petite fenêtre dans la porte s'ouvrit, laissant apparaître un visage. 
- Bonjour on m'as dit que vous aviez une voiture, pourriez vous nous la louer ou... 
Je n'eut pas le temps de finir ma phrase que l'homme pointa son pistolet vers moi.
- Je vend pas les voitures...
Les autres hommes arrivèrent derrière et braquèrent tous leur fusils sur nous au moment ou nous voulions partir.
- et bien Jessie Austin, inventez nous une fin triomphante ! Me dit James.
- Jessie Austin ? La vrai Jessie Austin ? C'est bien vous ?? Me dit le Fernandez.
- euh..o..oui..
- géniale ! entrez !!  Les gars c'est l'auteure des romans que je vous lit le dimanche après midi ! 
Toute la bande baissa son fusil puis parti en riant. Quant à nous, nous entrons dans la maison.
- hey ! Monsieur ? Vous avez lu ce livre et celui la et celui ci ? Je vous le prête j'en ai un autre exemplaire ! 
- euh.. Merci.. Dit James dont les livre commes les miens n'étaient pas sa tasse de thé. 
- Oui donc ! Repris-je.
On m'a dit que vous aviez une voiture il faut que j'aille à Carataghene ! 
- bien sur ! Je vous y emmène ! 
Nous montâmes dans la voiture et embarquâmes pour une course poursuite effrénée. Car l'autre abruti était de retour ! 
Nous tombâmes nez à nez sur une rivière mais il n'y avait pas de pont.. Nous étions quand même obligés de la traverser. Le propriétaire de la voiture avait une petite télécommande qui ouvrait et refermait un espèce de pont. Nous traversâmes donc sans encombres et il referma le pont avant les passage des autres.
- Mademoiselle je ne sais pas ce qu'ils ont après vous mais ils s'accrochent ! Dit Fernandez
- hélas..
C'est alors que je me rappelais d'un élément de la carte qui représentait un trident en arbre. Et je cru apercevoir ce trident dans une plaine mon camarade de voyage aussi ! C'est la qu'il me dit : Nous ne sommes plus très loin. 
Un peu plus tôt dans l'avion il m'avait proposé de trouver le trésor indiqué sur la carte et de s'en servir comme monnaie d'échange pour ma sœur, il a promis de m'aider.

Le soir nous arrivâmes à Cartaghene.  Je passa un coup de fil au numéro que m'avait indiqué ma sœur. Le ravisseur le dit de prendre le premier bus demain matin et de le rejoindre à l'hôtel. Ce qui me laissait une soirée.
James vint me voir et dit : 
- Je crois que nos chemins se séparent ici..
Ça me faisait un pincement au cœur quand il me dit ça.
- il ne me reste plus qu'une chose à faire : vous inviter à dîner ^^
Tout de suite je souris avec enthousiasme.
- j'ai réservé une chambre d'hôtel vous pouvez vous changer et prendre une bonne douche ! Pendant ce temps j'irai un peu plus loin faire quelques courses. Ah au fait... On peut se tutoyer ? 
- Bien sur !!
- bon bah voilà chambre sept ! 
- c'est mon chiffre préféré  ! 
Je partis dans la chambre en prenant soin d'emporter les clefs
- c'est mon chiffre préféré aussi..

Un peu plus tard... 
Je revêtis une belle jupe avec un chemisier propres qu'il m'avait acheté !! Et descendis en bas. À peine descendue, je croisa le regard de James qui était lui aussi  habillé en chemise et pantalon propre !! Je m'approcha de lui et il dit : 
- Tu es très belle !
- merci .
Je ne pus m'empêcher de rougir.
- allons manger ! 
- mh ! 
Au cours du repas, James me fit un beau cadeau, un collier avec un pendentif dessus. Ma-gni-fique ! 
- On danse ? Me proposa-t-il
- oh non je ne sais pas danser !
- si si j'insiste !! Il ne me laissa même pas le temps de me lever qu'il pris ma main et m'emmenait sur la piste.
Il ne restait plus que nous sur scène, tout les gens nous regardaient puis James fit un pas de danse où je suis à moitié allongée dans ses bras et là j'ai cru faire une crise cardiaque !! Il m'embrassa ! Sûrement le plus magnifique baiser que j'ai eu ! 

À suivre... 
( et voilà 3 eme partie de cette fic !! Normalement la fin dans 1 ou deux chapitres !! )

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 29/05/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site