Lève-toi et marche (10)

Chapitre 10: Quand tout ne se passe pas comme prévu

Le lendemain matin, quand Jessie se réveilla dans la chambre d'hôtel qu'elle partageait avec Miaouss et Christopher elle fut étonnée de trouver ses 2 amis, toujours occupés de la même façon qu'elle les avait abandonné la veille au soir. Ils étaient restés assis devant l'ordinateur pendant toute la nuit. Elle partit prendre sa douche qui exceptionnellement ne dura qu'une demi-heure, puis elle se changea dans son déguisement de doctoresse. Quand elle ressortit de la salle de bain elle trouva les deux compères toujours assis au même endroit, penchés dans la même position, les yeux rivés sur l'écran; Miaouss la patte sur la souris et Christopher la main sur le clavier.

- "Mais qu'est-ce qui vous scotche l'attention à ce point? Vous faites un jeu en ligne ou quoi?"

- "Pas du tout, nous recherchons quelques informations sur la famille de James. Ces gens se donnent une apparence trop "comme-il-faut" pour ne pas être louches." répondit Miaouss.

- "Et vous avez trouvé quelque chose?"

- "Pas encore." fit Christopher avec un soupçon de déception dans le ton de sa voix - "Mais nous éplucherons leurs réseaux sociaux et boîtes mails jusqu'à ce qu'on trouve."

- "Christopher, tu veux bien me conduire au château de la famille de James?"

Le jeune homme était tellement occupé qu'il n'entendit pas Jessie. Elle soupira.

- "Bon, je vais me débrouiller toute seule."

Qu'est-ce que Jessie pouvait détester les ordinateurs! Non seulement elle ne comprenait rien à leur fonctionnement mais en plus, quand James commençait à donner de l'attention à l'un de ces maudits engins elle devenait à chaque fois transparente. Maintenant, le scénario se reproduisait avec Christopher et Miaouss.

Exaspérée, la jeune femme décida de se débrouiller seule. Donc, elle appela un taxi à sa sortie de l'hôtel puis s'y précipita et demanda qu'on la conduise à la propriété de la famille de James, préférant ne pas "déranger" ses amis dans leur grande concentration.

Une fois qu'elle atteignit la porte du château, qu'elle ne fut pas sa surprise d'être à nouveau accueillie par la voix grave du majordome dans le parlophone.

- "Vous désirez?"

Elle choisit ses mots soigneusement pour continuer à paraître la plus "classe" possible. - "Je suis le docteur Jessica Laroquette, la remplaçante du docteur Legrand; je viens rendre visite à mon patient comme il a été convenu hier soir."

- "Attendez un instant mademoiselle..."

Jessie pensa que le majordome la faisait patienter avant de lui ouvrir la porte mais il n'en était rien. Elle entendit chuchoter puis vint la réponse décevante.

- "J'ai le regret de vous annoncer qu'il vous est impossible de voir le Maître James pour l'instant. Il se repose."

- "Quand pourrais-je revenir alors?"

- "En début d'après-midi."

Jessie partit patienter dans une cafétéria proche de la propriété, elle fit ensuite le tour de plusieurs boutiques jusqu'à 14 heures mais lorsqu'elle revint, elle fut accueillie de la même façon, avec approximativement les mêmes phrases à la seule différence que cette fois il lui fut demandé de se présenter en début de soirée.

La jeune femme commença à trouver cette habitude de prendre des siestes très suspecte car à sa connaissance, James n'avait jamais été un grand dormeur. Elle préféra penser que c'était le confort du lit gigantesque qui le poussait à devenir aussi fainéant; ça aurait été son cas à elle en tout cas. Elle continua sa visite des magasins, décidant d'attendre 17 heures.

Quand James se réveilla, il avait l'esprit complètement embrouillé. Ses souvenirs de la veille au soir étaient complètement flous, il se souvenait juste d'avoir reçu une visite d'une doctoresse ressemblant traits pour traits à Jessie mais il ne lui était plus possible de se rappeler de quoi ils avaient discutés, ni de ce qui s'était passé ensuite. Par contre, ses souvenirs précédents sont arrivée au château de Jessiebelle et la raison pour laquelle il se trouvait là étaient encore parfaitement intacts.

- "Oh mais qu'est-ce qui m'arrive? J'ai une de ces migraines..." dit-il à voix haute. Il remua dans le lit, soulevant ses bras sur son visage puis il remarqua les manches bleues de son pyjama. Il trouva cela très étrange car il ne se souvenait pas avoir changé de tenue la veille. Avant son sommeil il se souvenait juste qu'il portait toujours son t-shirt noir et son pantalon de la Team Rocket. - "Ah Jessiebelle!" s'exclama-t-il espérant qu'elle n'avait pas profité de lui. Il repoussa ses couvertures puis fit voyager une main tremblante jusqu'au rebord de son pyjama et là, il découvrit avec effroi qu'il portait une couche-culotte. Son sang se glaça, jamais il n'aurait accepté qu'on le traite aussi indignement. Il mourrait de honte mais il était hors de question qu'il se laisse déstabiliser pour autant. Il jura que sa fiancée allait l'entendre, histoire de voir qu'il était bien un homme et pas un petit enfant pour lequel on prend toutes les décisions. Il se redressa donc sur ses coudes, criant à plein poumons.

- "Jessiebelle! Viens immédiatement!"

Le cri de son fiancé n'échappa pas à la belle, qui était occupée à boire son thé dans une pièce adjacente.

Elle accouru dans la chambre en 5 secondes à peine. - "Qu'y-a-t-il très cher? Tu m'as appelé? Je suis heureuse de voir que tu t'es enfin réveillé, je commençais à croire que tu hibernais mon tendre."

James n'était pas du tout d'humeur à plaisanter.- "Qu'est-ce que c'est que cet accoutrement ridicule?" demanda-t-il en indiquant son pyjama bleu aux bords à dentelles. Par cette phrase, il désirait également mentionner la couche-culotte sans en utiliser le mot.

Jessiebelle comprit parfaitement le sous-entendu de son fiancé. Elle sourit mesquinement tout en agitant son éventail devant son visage. - "Les infirmières ont jugé utile de te faire porter quelque chose de confortable afin de t'éviter plusieurs désagréments."

Le jeune homme n'avait pas le moindre souvenir du passage des infirmières, il trouvait ça d'autant plus troublant.

- "Je... suis peut-être en partie infirme mais je ne suis pas incontinent pour autant." Il serra ses dents, les sourcils froncés, vexé que son orgueil soit ébranlé par cette situation.

Il était inconscient qu'une demi-journée s'était écoulée depuis qu'il s'était endormit et il se croyait toujours la veille au soir mais le son d'un clocher proche annonçant 17 heures lui fit prendre conscience de la réalité.

- "Mais qu'est-ce qui se passe? Quelle heure est-il?" gémit-il, se sentant perdu.

Jessiebelle haussa les épaules. - "17 heures, pourquoi?"

- "17 heures? Mais comment est-ce possible? J'ai dormi si longtemps?"

- "Oui. Si tu as faim, je vais ordonner qu'on t'apporte ton repas."

- "Mais... mais comment... je ne comprend pas?"

La sournoise Jessiebelle avait plus d'une corde à son arc. Elle désirait maintenant faire croire à son fiancé qu'il commençait à perdre la tête, espérant ainsi le décourager pour éviter qu'il lutte pour son rétablissement.- "Peut-être que l'accident qui a causé la perte de tes jambes n'a pas seulement affecté tes membres."

James sursauta d'effroi. - "Tu penses que j'aurais pu avoir un traumatisme cérébral?" Il souleva ses mains sur son crâne. - "Mais c'est terrible, je risque de mourir alors!"

Jessiebelle voulait que James la croit compatissante. - "Il n'y a aucun danger vital. Tu vas seulement avoir besoin de beaucoup de repos pendant plusieurs jours, les infirmières ont estimé environ hum... 3 semaines... Quand tes parents reviendront ils te retrouveront en pleine forme." rassura-t-elle faussement.

Mais le jeune homme ne se sentait pas du tout rassuré par les propos tenus par sa fiancée, ces étranges troubles de la mémoire étaient profondément déstabilisants. Il se souvint alors d'une bribe d'un moment de la veille au soir; l'instant où il avait pu remuer les orteils. Il essaya de recommencer le mouvement et s'aperçut que cette fois, non seulement il pouvait bouger l'extrémité de ses pieds mais il pouvait également mouvoir son bassin.

- "Oh Jessiebelle! C'est magique, je commence à retrouver la fonction de certains mouvements!"

La jeune femme fronça ses sourcils. - "Qu'est-ce que tu racontes?"

- "Je... je peux bouger les orteils et je crois que je vais pouvoir m'asseoir!"

James paraissait fou de joie, mais ce n'était pas le cas de sa fiancée.- "Ne raconte pas n'importe quoi. Il est impossible de se rétablir aussi rapidement!"

- "Pourtant je te l'assure, je le sent!"

La colère commença à s'emparer de Jessiebelle, elle décida de faire croire à James qu'il divaguait.- "C'est seulement ton esprit qui te joue des tours. Tu as dû recevoir un sacré coup sur la tête!"

Si la jeune demoiselle enrageait à l'idée que son fiancé retrouve la motricité de son corps c'est parce que cela risquait fortement de compromettre ses projets. Plus James serait invalide, plus il déprendrait d'elle, plus elle pourrait le diriger à sa façon. S'il retrouvait son autonomie cela signifierait qu'il pourrait également retrouver son pouvoir de rébellion et par conséquent, chercher un moyen de la fuir avant le mariage.

- "Je vais prévenir les infirmières pour qu'elles t'examinent immédiatement!"

- "Mais... et la doctoresse qui est venue hier soir?"

- "De quoi parle-tu?"

- "La femme charmante avec le tailleur blanc."

- "Mon pauvre James, tu as sans doute rêvé. Allez, repose-toi et arrête de réfléchir, ce n'est pas bon pour toi."

Jessiebelle n'avait pas apprécié la visite de cette doctoresse étrange la veille au soir, quelles sortes d'examens avait-elle fait subir à James? Sans doute était-elle responsable de l'amélioration de son état. Cette indésirable avait prévu de revenir le visiter ce jour-même et bien, c'était hors de question!

CHAPITRE PRECEDENT - CHAPITRE SUIVANT

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Rocket-Girl 21/08/2012

Saleté de peste de Jessiebelle. Comme je la hais.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 21/09/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site