Non intitulée

« 400, 450, 470, 520… »

James était très concentré à compter les billets qu’il avait gagné ce soir.

Le restaurant avait beaucoup de succès, c’est sûr qu’un serveur Miaouss parlant était une bonne façon d’attirer des clients. 

« Regarde Miaouss c’est incroyable ce qu’on peut gagner à être honnête ! », dit James toujours en train de compter, pendant que le chat pokémon grignotait les restes de poulet rôti.

« Depuis quand on est honnête ? Je croyais qu’on fraudait le fisc ? », S’interrogea Miaouss

« C’est la chose la moins malhonnête qu’on est faite, je dois dire… »

« Surement… Dire qu’à l’époque je volais cette satané nourriture à Hollywood… -s’enthousiasma Miaouss entre deux bouchées- Mon rêve s’est réalisé, maintenant c’est moi qui chasse toutes les sales bestioles du quartier ! »

James prit un air nostalgique… « Cette pimbêche de Miaouzzy doit crever de jalousie, pendant que toi ici tu manges ce bon poulet frit ! ». Et il sourit, fier de cette belle rime. Plusieurs mois s’était déjà écoulé mais il était toujours fidèle à lui-même : « Quel poète ! », songea-t-il.

Cela faisait seulement quelques semaines qu’ils avaient ouvert ce restaurant, mais leur affaire marchait très bien et, dans sa chemise en soie et son pantalon italien, avec son polo en laine de Wattouat sur les épaules, James se sentait finalement plutôt dans son élément.

Miaouss haussa les épaules en se resservant. Il s’en fichait du moment qu’il avait à manger.

Alors que le silence régnait, un fracas se fit entendre dans l’appartement qui se situe juste au-dessus du restaurant. Les deux amis se regardèrent soudainement.

« Jessie ??? », crièrent-ils en cœur

Comme personne ne répondait, et que tout était noir, ils n’osaient pas bouger. Ils restaient plantés là, James derrière sa chaise et Miaouss derrière la jambe de son ami. 

Des pas descendaient les escaliers sans qu’on ne puisse voir ce que c’était dans l’obscurité. Les garçons étaient pétrifiés sans qu’un son ne puisse sortir de leur bouche. Ils tremblaient littéralement de peur.

La tension était palpable quand tout d’un coup un petit personnage mobile en plastique apparu dans la pénombre. Il descendit les deux dernières marches et tomba sur le sol. 

« HEIN ? » Ils s’avancèrent timidement jusqu’au pied de l’escalier et se penchèrent pour examiner l’objet d’un air hébété. James le prit dans la main « C’est un jouet…en forme de Rattatac ... » Miaouss lui retira violemment des mains et le jeta au sol « Idiot, tu as eu peur d’une babiole! Retournons manger ! ».

La figurine s’explosa au sol et alors qu’ils se retournaient vers le comptoir, ils se figèrent pour de bon : « OH MON DIEU ! »

« RATATTAC ! » En face d’eux se tenait un Rattatac en chair et en os, prêt à attaquer. 

« Tu n’aurais jamais dû le jeter sombre idiot ! Il devait être maudit et renfermer l’âme d’un Rattatac démoniaque! », Se crispa James

Ils étaient pris au piège quand une lumière très forte éclaira le visage de nos deux amis qui se retrouvèrentéblouis.

« MOUAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAA »

« Qui êtes-vous??? –cria James - qu’est-ce que c’est ? »

« Le restaurant est fermé ! » s’époumona Miaouss

« Pas pour nous !!!!!!!! » Deux silhouettes sautèrent de l’obscurité et s’accroupirent dans leur chute, sous les projecteurs.

« Nous sommes de retour, gros crétins ! »

« Pour vous jouer un mauvais tour et dérober tout votre butin ! »

«  Afin d’infecter le monde par la dévastation ! »

« Afin d’asservir les peuples de toutes les nations ! »

« Afin d’éliminer l’amour et la vérité ! »

« Afin d’étendre notre colère jusqu’à la voie lactée ! »

« CASSIDY ! »

« BUTCH ! »

« La team rocket nuit et jour autours de la terre ! »

« Rendez-vous, aucune chance que vous gagniez la guerre ! »

« RATATTAC !!!!!!!!! »

James était visiblement agacé « Oh non ! C’est Cassidy et Flutch ! »

« JE M’APPELLE BUUUUUTCH ! TU LE SAIS JAMES TU L’AS FAIT EXPRES !!!», s’énerva tout d’un coup le jeune homme, fou de rage que l’on écorche encore son nom depuis tant d’années…

« Ne perd pas ton temps avec ce minable Buff, prenons l’argent et tirons nous ! »

« Mon nom est Butch !!!! » souffla-t-il furieusement entre ses dents.

« Mais quelle élégance James ! Ça n’a pas été de tout repos de vous retrouver ! Mais j’y pense, où est Jessica ? A croire que finalement tu auras fini par ouvrir les yeux sur cette peste ! J’aurai préféré voir son visage de sorcière se décomposer devant notre plan parfait mais enfin… le tien fera l’affaire !» 

Désinvolte, Cassidy tenait dans ses mains un détonateur. Leur plan semblait en effet infaillible : bientôt un vaisseau défoncerait la porte et les ferait sortir d’ici avec tout l’argent à la vitesse de la lumière ! A cette idée, ses yeux brillaient de fierté et elle se voyait déjà donné tout cet argent au boss, qui la couvrirai de compliments et lui accorderai une grasse promotion, pendant que James pleurerait au sol, la suppliant de l’emmener avec elle… mais elle n’avait pas prévu qu’un gros coup de poêle à frire s’abattrait sur sa tête avant qu’elle n’ait pu dire Aïe…

Jessie était là, les bras croisés, sa poêle encore dans la main, le regard accusateur. 

Elle avait bien changé elle aussi, mais pas dans son caractère, évidemment. Les cheveux tirés en chignon, les lunettes sur le nez, en robe de chambre s’ouvrant sur une nuisette trop petite pour son ventre qui ne passait plus inaperçu, et pantoufles magicarpes, elle ressemblait à une folle, se disait Miaouss.

« Mais … Jessie tu devais rester au lit ! On gérait parfaitement la situation !», protesta James

« Alors Jessie !-coupa Cassidy- qu’est-ce c’est que ce look ! Ma pauvre tu te laisses aller ! » 

Jessie ne supportait pas ces moqueries. 

« Et qu’est-ce que je vois? Je n’en crois pas mes yeux ! Ne me dis pas que… -Cassidy se tourna vers James- James, je suis tellement déçue de toi, tu n’as toujours pas ouvert les yeux… M’enfin tu as fait ton choix, si tu préfères vivre avec cette mégère et votre futur morveux dans ce troquet miteux je ne peux que me réjouir pour toi… Allez finissons en Biff… »

« Je ne m’appelle pas BIIIIIFF ! MON NOM EST BUTCH ! BUTCH CE N’EST POURTANT PAS COMPLIQUÉ ! »

« Peu importe, prend l’argent ! »

« Vous ne toucherez à rien du tout ! », Jessie s’interposa

« Et notre restaurant est très bon, on a même des étoiles ! », répliqua Miaouss

« Et Jessie n’est pas une mégère ! », S’énerva James

Les rivaux se tenaient tête tout en se disputant lorsque Miaouss se mit à rire doucement.

« Qu’est ce qui te prend toi, sac à puces ? », Grogna Buffy, euh pardon, Butch

« Oh rien, je viens de me souvenir de… ! », Dit Miaouss dans un rire glaçant, et fit un clin d’œil à James.

« Euréka ! J’ai toujours su que ça nous servirai un jour ! » Cria James en se retournant vers le bar. Tout le monde le regardait bêtement.

« Je vous présente… -il sorti une télécommande- Le rocket 3000, je l’ai créée moi-même ! Il est robuste, infaillible, indestructible, il vous envoie à coup sûr vers d’autres cieux ! Inspiré de nos échecs personnels ! Ilpasse à 0 à 3000km/h en une seconde, il est là, il est beau, accueillez le comme il se doit, LE ROCKET TROIS M… »

« La ferme James !, coupa Jessie, contente toi de l’utiliser !!! »

James, blasé, appuyant sur le bouton « A vos ordres chef… »

« Oh ? » C’est tout ce que Cassidy et Butch eurent le temps de dire avant que d’une vitesse hors pair, le comptoir s’ouvrit sur un gros missile, qui fonça en quelques secondes, les percutant violemment contre leur vaisseau, les envoyant vers d’autres cieux avec leur Rattatac. « ON VOUS RETROUVERA !!!!! »

Un mini feu d’artifice apparu dans une petite musique, le jingle du Rocket 3000 chanté par James « C’est le rocket… tadadadaaaaa le rocket touloulou oh oui le rocket trois mille…. »

Les amis firent comme s’ils n’avaient rien vu, trop gênés par cette idiotie.

« Quel plan de génie James ! Je ne savais pas que le restaurant était équipé d’un tel système ! », Se réjouit Jessie, des cœurs dans les yeux.

« Et il en regorge ! Miaouss et moi avons tout prévu ! On ne sait jamais, tu connais le proverbe ! »

« Euh non, lequel ? »

James resta interloqué. Il n’en savait rien non plus… « Peu importe, heureusement que comme d’habitude,j’étais là !» Il attendait la standing ovation…qui n’arriva pas.

« Tu parles de gérer ! Si je n’étais pas intervenue en premier vous n’auriez rien pu faire. C’est toujours pareil avec vous, vous faites des inventions stupides et on a toujours pas Pikachu je vous ferai remarquer!»

Jessie était visiblement déçue de ne pas avoir été mise au courant de ce plan. Elle paraissait soudain épuisée et prit une chaise pour s’assoir, tenant son ventre qui la tiraillait.

« Je trouve que tu exagères Jessie… C’est nous qui avons tout fait ! Et puis toi non plus tu n’as jamais réussi à capturer Pikachu! », Râla Miaouss

« Oui et puis notre plan a marché ! Je crois même que …c’est la première fois !!!! »

Miaouss et James étaient fous de joie. Ils firent même quelques pas de danse sous le regard amusé de Jessie.

« Allez, remonte te coucher ma chérie, le docteur a dit pas de contrariété, pas de surmenage… » Dit James d’une voix tendre, comme à son habitude. Mais il essayait d’être ferme. Après tout, il allait bientôt devenir papa et il devait se faire respecter ! A cette idée il rougit un peu.

Jessie toucha son ventre et se calma doucement. « Je n’ai pas le choix, le docteur ne sait pas que vous êtes une bande de crétins dont je dois m’occuper… » Elle sourit doucement. 

Une contraction se fit ressentir.

« RAAAAAH CA Y EST LE BEBE ARRIVE !! MAIS AHHHH CA FAIT MAL NE RESTEZ PAS PLANTES LA ! »

Miaouss et James s’agitaient dans tous les sens, ne sachant pas quoi faire. Mais la douleur passa aussitôt.

« Hm, fausse alerte… Apporte-moi du thé James, tu veux ! »

Il la regarda d’un air dédaigneux. « S’il te plait je suis tellement mal… »

Jessie avait tendance à en rajouter parfois, mais James obéissait quand même, parce qu’il l’aimait.

Il lui apporta. « Attention c’est chaud », dit-il en souriant

« Merci… oh AAAAAAAAAAH NON CA RECOMMENCE !!!!! J’en ai assez James, c’est toi qui m’a fait ça alors fais quelques choses !!! »

«Je n’y peux rien Jessie, ça va passer tout seul et puis plus que deux mois et ce sera fini, et arrête de vouloir toujours intervenir sinon tu vas te mettre en danger et le bébé aussi ! », ronchonna James

« Ah oui ? Hm et bien c’est… -Jessie eu un éclair de lucidité tout d’un coup- Mais j’y pense, comment ils nous ont retrouvés ces deux-là ? »

Nos amis étaient perplexes… C’est vrai ça ! Ils avaient pourtant simulé leur mort avec brio !

 

suite : FLASH BACK NUMERO 1 : MAUVAISE RECEPTION !

5 votes. Moyenne 4.40 sur 5.

Commentaires (2)

1. Lulujoy 10/10/2016

Ces pantoufles magicarpes... j'adore ce genre de détails *-*
J'ai hâte d'en savoir plus... font-ils toujours partie de la Team Rocket?

2. Thuginette 2.0 09/10/2016

Les deux chapitres sont très différents mais aussi agréables.
J'imagine Jessie qui se laisse aller parce qu'elle est enceinte. La pauvre, il fallait justement que Cassidy la voit ainsi. Pauvre chérie.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 11/10/2016

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site