(fic Amnésie)

Quelque part à Alola, au beau milieu d'une forêt tropicale, le trio de la Team Rocket étaient tous trois réunis autour de leur feu de camp, savourant leurs Malasada Donut's ainsi que leur liberté récemment retrouvée. Ils avaient enfin réussit à semer le Chelours qui les séquestrait la plupart du temps dans son nid; les considérant comme ses oursons. Ils allaient pouvoir reprendre la mission Pikachu comme au bon vieux temps, l'ambiance était au beau fixe, Jessie et Miaouss arboraient de magnifiques sourires.

Pourtant, le troisième membre du trio ne partageait pas l'enthousiasme de ses amis en cette chaude soirée... Il ne trouvait pas l'appétit, ne touchant pas à une seule bouchée de ses pâtisseries. Il avait l'esprit ailleurs. Dès que Jessie détournait son attention il la fixait attentivement. Son estomac était noué par le stress...

(Elle est si belle, je ne peux plus garder ce secret pour moi plus longtemps... Je dois absolument trouver le courage de lui dire... Elle est de bonne humeur, c'est le moment ou jamais...)

Il vit que Jessie levait la tête vers lui, rapidement il détourna son regard.

"Et bien James, qu'est-ce qui t'arrive?" Marmonna-t-elle tout de suite après avoir avalé. "Tu n'as pas touché à tes malasada. Serais-tu malade?"

"Si tu ne les veux pas, ils ne seront pas perdus pour tout le monde!" s'exclama Miaouss tout en n'attendant pas une réponse pour chaparder l'une des trois boules de pâte de son ami.

James inspira profondément tout en déglutissant et se releva, pour ensuite s'approcher de son équipière aux longs cheveux magenta.

"Il y a quelque chose de très important que je dois te dire Jessie..." murmura-t-il tout en s'accroupissant devant elle.

Elle le dévisagea, quelque peu intriguée par son comportement. S'interrogeant sur ce qui le poussait à agir encore plus bizarrement que d'ordinaire.

"Hein?"

Les joues du jeune homme commencèrent à prendre une couleur rosée alors qu'il s'emparait des mains de sa meilleure amie. "James, qu'est-ce que tu-" commença-t-elle. Mais il l'interrompit en posant d'une façon fort séduisante et délicate l'un de ses index sur ses lèvres rubis.

Il rassembla tout son courage pour la regarder droit dans les yeux alors que des larmes commençaient à apparaître au bord de ses paupières:

"Jessie... Il y a longtemps que je garde ce secret caché au fond de mon coeur... Mais... je ne peux plus le garder plus longtemps pour moi... Je... je... je t'aime."

Les yeux de la jeune femme et du chat pokémon s'élargirent à l'audition de cette annonce. Miaouss en eut un hoquet; il se mit à tousser bruyamment, évitant de peu de s'étrangler.

"Attends... Tu... Pourrais répéter?" demanda Jessie, n'étant pas sûre de si ce qu'elle venait d'entendre avait été provoqué par une hallucination auditive ou non.

"Je t'aime..."

James se sentait soulagé d'un poids énorme. Il lui était devenu beaucoup plus facile de répéter ces mots une seconde fois. Il souriait timidement, attendant la réponse, remplit d'espoir; son coeur battant à tout rompre avec une force indescriptible qui semblait suffisante pour lui en déchirer la poitrine.

Un sourire apparu sur le visage de Jessie... Mais elle n'avait pas exactement le genre d'expression que son ami attendait. Elle paraissait plutôt, amusée, euphorique. Elle souleva l'une de ses mains devant ses lèvres pour éclater d'un grand rire pompeux et elle ne tarda pas à être rejointe dans ses éclats de voix par Miaouss qui semblait s'en amuser autant.

"CA ALORS! Ma parole, tu as vraiment dû manger un truc pas frais tout à l'heure, mon p'tit James!!! C'est clair, tu es malade."

Plus de larmes s'échappèrent des grans yeux verts émeraudes du jeune homme alors que ce dernier se relevait titubant, sentant son coeur se rompre en un million de morceaux.

"Mais Jessie ~ je ne vois pas ce qu'il y a de drôle... ~~~" gémit-il d'un ton blessé tout en commençant à serrer ses poings.

Jessie se releva d'une façon séduisante puis elle commença à s'avancer jusqu'à son ami dévasté tout en faisant une démarche volontairement aguicheuse.

"Tu ferais mieux de continuer à utiliser ton cerveau pour réfléchir à des plans prolifiques de capture de Pikachu plutôt que pour imaginer n'importe quoi."

James n'en croyait pas ses oreilles, il se serait attendu à plus d'émotivité de la part de son amie. Il aurait sans doute préféré une réaction agressive de sa part à plutôt que cette attitude caustique et détachée. Toutes leurs étreintes, leur complicité, leurs câlins; tout cela n'avait donc aucune signification pour elle? Ils étaient pourtant de grands amis... alors elle aurait au moins pu lui justifier qu'elle voulait que cette relation ne change pas... Pourquoi se moquait-elle de lui? Sa tristesse se mélangea à une sorte de sentiment de fureur. Il se détourna: "Ca suffit! J'en ai assez entendu! J'm'en vais!"

De même que le jeune homme se retourna pour partir il eut l'impression d'entendre Miaouss souffler "dommage" entre deux rires ainsi qu'un soupir déçu venant de Qulbutoké. Mais il ne lui lança plus un seul regard derrière lui. Il se mit à courir à toute allure, les poings serrés, les yeux fermés, ne regardant pas où il allait; se contenant de s'enfoncer à travers bois, aussi vite que possible; jusqu'à ce qu'il soit à court de souffle et assuré d'être assez éloigné du camp où il avait abandonné ses amis.

La honte et la fureur faisaient bouillir son sang à travers ses veines; il était plus enragé que triste; il n'avait même plus la force ni l'envie de pleurer.

Tout en marchant, à bout de souffle, ignorant la douleur d'un point de côté le garçon boudeur et dévasté commença à envoyer des coups de pieds furieux sur tout ce qui se trouvait en travers de sa route; envoyant ricocher de nombreux cailloux, morceaux de bois, champignons et fleurs. Même un malheureux petit taupiqueur qui sortait la tête au mauvais moment fit les frais de sa colère dévastatrice.

James continua à shooter comme ça à plusieurs reprises sur tout ce qu'il trouvait, jusqu'à ce que le bout de sa botte ne rencontre malheureusement un Spododo qu'il avait confondu avec un champignon. Le pokémon se retourna lentement vers lui pour lui lancer un regard haineux...

James n'eut pas le temps de proférer la moindre excuse ou justification avant qu'un épais nuage de poudre dodo ne se projette dans son visage, le faisant chuter lourdement à terre par dessus une motte de terre conçue par un triopikeur d'Alola furieux qui désirait justement venger son petit pour la bosse qui ornait désormais le haut de son crâne.

Pas seulement satisfait d'avoir endormi James, le pokémon a trois têtes toutes ornées du coupe de cheveux blonds digne des bee-gees envoya sa plus puissante attaque tunnel; pour le projeter à toute volée dans les airs... Le corps inanimé du jeune homme plana quelques secondes avant de retomber - par chance - dans une rivière où il fut transporté par le courant sans jamais couler grâce à son haut uniforme gonflé par l'eau qui faisait en quelque sorte office de bouée; ricochant parfois au large sur des bouts de bois et des pierres...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'infirmière Joelle errait près du cours d'eau, bien installée sur sa Pokemonture ; son assistant : Guerilande flottant droit devant elle cherchant du regard d'éventuels pokemon blessés ou malades auxquels porter assistance. Elle demanda à Cabriolaine d'accélérer son allure lorsque son petit assistant commença à s'agiter en indiquant quelque chose. En s'approchant elle discerna une silhouette peu ordinaire en partie immergée, allongée l'avant du corps posé sur le sol sablonneux.

"Oh non! Un jeune homme ! Oh pauvre garçon que lui est-il arrivé ?! "

S'emparant de sa trousse de premiers secours, la douce infirmière s'empressa de bondir en bas de sa monture pour accourir tirer le corps inanimé hors de l'eau, luttant de toutes ses forces; animée par la volonté de sauver sa vie.

Une fois qu'il fut en sécurité sur la berge elle s'accroupit à ses côtés pour pencher son oreille auprès de son visage et elle fut rassurée d'y déceler un souffle. "Bonjour, je suis l'infirmière Joelle, vous m'entendez ? " Mais il n'émit aucune réponse. En l'examinant rapidement elle constata qu'il avait un pouls régulier et ne semblait souffrir que de diverses égratignures; cependant elle se retrouva préoccupée par une plaie à sa tête visible entre quelques unes de ses mèches lavandes aglutinées.

Comme le plus proche centre hospitalier ne se trouvait qu'à des mètres de là et qu'il n'y avait aucun médecin compétent pour les humains dans la région (la santé des pokemon passe en priorité dans ce monde) elle décida de transporter le jeune homme dans son centre ; faisant appel à l'aide d'un machoppeur contenu dans une pokéball qu'elle avait heureusement apportée avec elle.

"Je me demande ce que signifie ce R rouge..." soupira l'infirmière Joëlle tout en poussant les vêtements du jeune homme dans la machine à laver du centre pokemon, habituellement réservée à la lessive des dresseurs de passage qui venaient s'y reposer un peu. Elle quitta la buanderie avec le contenu de ses poches : quelques capsules de bouteilles, un porte-monnaie vide et un portefeuille qu'elle hésitait à ouvrir.

"Ce n'est pas très convenable de fouiller dans les affaires de ce garçon mais si je trouve son identité je pourrais prévenir ses proches."

Elle retourna à sa place habituelle, derrière le bureau de réception et s'assit devant son ordinateur ; prenant un souffle profond comme pour se donner du courage... Ensuite, à contre-coeur, elle ouvrit le petit objet en cuir et vérifia son contenu. Elle y trouva une carte d'adhésion peu ordinaire, en scannant le code QR elle tomba des nues decouvrant qu'il lui donnait accès au contenu d'un site appartenant à une organisation criminelle.

"La Team Rocket ? .... Oh mon Dieu ce garçon serait donc un délinquant ?! "

Elle eut d'abord le réflexe de fermer la page, inquiète de s'attirer des ennuis mais son âme charitable lui souffla de ne pas abandonner ce jeune homme. Arceus l'avait sans doute mis sur sa route pour qu'elle l'aide à retrouver le droit chemin ! Elle devait en savoir plus ! Elle chercha donc à se renseigner d'avantage. D'une main tremblante elle glissa le curseur...

"Alors voyons ça. ..il s'appelle... James, William, Hubert, Théodore, Wilfried Morgan, né le 26 mai 1993.." Elle décida de compléter sa recherche avec une visite sur le célèbre moteur de recherche : "Poklle". Quelle ne fut pas sa surprise lorqu'elle découvrit un avis de recherche présentant la photo d'un enfant disparu ressemblant trait pour trait à son hôte. "Il serait donc l'héritier disparu de la prestigieuse famille Morgan ? ... Oooh je parie qu'il a été enrôlé de force par ces criminels étant enfant... Sûrement un kidnapping ou je ne sais quoi d'autre ! "

Les larmes lui montèrent aux yeux. "Le pauvre garçon ! "

 

James se réveilla la tête et le corps lourds et douloureux comme s'il avait été piétiné par un troupeau de Rinocornes. Il s'assit en se massant les tempes, gémissant piteusement. Tout était flou dans son esprit, imprécis... Il cligna plusieurs fois des paupières incommodé par la lumière, tout en s'asseyant en tailleur.

Lorsque sa vue cessa d'être floue il observa attentivement les alentours de la pièce dans laquelle il se trouvait.

Rien ne lui paressait familier. Il y avait plusieurs pokemon endormis sur des lits autour de lui. Certains avaient des bandages, d'autres des perfusions. Quel était cet endroit étrange et que faisait-il ici ? Etait-il un pokemon blessé lui aussi ?

Il souleva sa main droite devant ses yeux... Il avait des doigts, était dépourvu de poils ; il devait être un humain. Mais... Etait-il un homme ou une femme ? Jeune ou vieux ? Il avait beau s'efforcer à réfléchir il ne s'en souvenait pas. C'était le vide complet dans son esprit !

Il baissa les yeux vers son corps, constata qu'il portait un peignoir ; ça ne lui donnait pas beaucoup d'indications sur son identité. Il glissa ses doigts tremblants dans sa chevelure mi-longue.

"Je suis une fille ? "

Il avait parlé à voix haute et fut surpris de découvrir une voix masculine.

Depuis combien de temps se trouvait-il ici ? Toute cette confusion commençait à lui faire peur, la panique commença à lui retourner les entrailles, lui serrant la gorge, accélérant son rythme cardiaque. S'il ne savait pas qui il était lui-même. .. ça voulait dire.. Qu'il n'était rien ! ... Qu'il était seul au monde ?!

Il se mordit les lèvres appuyant ses paumes de chaque côté de sa tête, non... Ca n'était pas possible... Ca devait être un mauvais rêve. Des larmes commençaient à lui piquer les yeux quand... Tout à coup ! La porte au fond de la pièce s'ouvrit !

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

"Jessie... t'avais dit qu'il ne tarderait pô à rev'nir, qu' poltron comme il est il nous accourerait dans les bras en moins d'un quart d'heure, qu'il n'était pas assez fier pour nous bouder longtemps. Ca fait 5 heures qu'il est parti et il va bientôt faire nuit ! J'pensais qu'il avait poeur du noir ! Faudrait qu'on s'mette à sa r'cherche tu penses pô ? "

La jeune femme poussa un soupir exaspéré en lançant un regard qui se voulait dédaigneux à son coéquipier félin. "Arrête de t'inquiéter pour rien Miaouss. Je parie qu'il est ici tout près, occupé à nous espionner derrière les feuillages, espérant qu'on fasse preuve de faiblesse en faisant le premier pas pour nous excuser envers lui."

"Boh faut bien admettre qu'on n'a pas été très sympas... surtout toi ! "

"Je ne vois pas en quoi je me suis montrée désagréable, je lui ai juste remis les idées en place. Nous formons une équipe sérieuse, nous ne pouvons pas laisser place à des mièvreries telles que des sentiments romantiques."

"Mais t'es la première à t'extasier sur les beaux garçons qu'tu croises ! "

"Ca n'a strictement rien à voir ! Les relations sentimentales entre agents sont proscrites à la Team Rocket, ça fait partie du règlement. Et je ne pouvais pas le laisser se faire des idées en plus ! Sans compter qu' il n'est pas du tout mon genre. J'ai bien agis ! " Jessie leva son menton fièrement tout en croisant ses bras pour bien souligner le côté présomptueux de sa réponse.

"Pourtant t'as vraiment l'air heureuse à chaque fois que tu te retrouve plongée entre ses bras ! "

"Mais de quoi tu m'parles ?! "

"Toutes vos étreintes de peur, de joie, parfois même pour rien."

"C'est purement amical, comme notre façon d'agir avec toi. Non mais qu'est-ce que tu vas t'imaginer là mon pauvre Miaouss ?! "

"Quuulbuuutokeeee~~~"

Le pokemon chat échangea un regard triste avec son équipier bleu, qui n'était pas aussi benêt qu'il en avait l'air et avait d'ailleurs très bien saisit la gravité de la situation. "Jessie même Qulbutoke commence à s'inquiéter... Regarde-le, il fait sa prière c'est po bon signe, nos instincts de pokemon ne nous trompent jamais."

"Vous allez arrêter d'essayer de me mettre la pression ?! Ca ne fonctionne pas ! Je vous dit que James fait juste son boudin !!! Il reviendra par lui-même il suffit juste d'attendre encore un peu ! "

Jessie ramassa négligemment un magazine de mode qui traînait sur le sol du camp, s'avança jusqu'à un rondin pour s'y asseoir, passant devant les pokemon en les niant. Elle croisa ses jambes, tout en plongeant son regard dans le contenu du livre mais son attention n'était pas concentrée sur les robes de soirées des starlettes et sur les corps musclés et bronzés des playboys en doubles pages au centre du mensuel... Elle souleva ses yeux par dessus la couverture pour lancer un regard furtif en direction d'une boîte où son equipier et elle avaient déposés leurs pokeballs avant le déjeuner. ... (James a oublié Vorasterie... Comment se défendrait- il s'il faisait une mauvaise rencontre ? ) Elle regarda le ciel assombrit dans lequel la lune commençait à faire son apparition... Un sentiment d'inquiétude profonde commençait à la submerger peu à peu...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"Bonjour James ! Oh quel soulagement de vous voir réveillé ! "

Le jeune homme recula quelque peu inquiété par cette apparition féminine qui se voulait pourtant fort amicale.

" Vous n'avez pas à avoir peur de moi, voyons. Je sais que nous n'avons pas encore fait connaissance mais je suis ne suis pas différente de mes soeurs et de mes cousines vous savez. Je n'ai pas de mauvaises intentions. La mission principale de ma vie consiste à aider, soigner et secourir. Je ne vous ai pas dénoncé à la police, vous pouvez me faire confiance."

Mais de quoi cette inconnue parlait-elle, il ne comprenait pas un mot de ce charabia concernant des soeurs, des cousines et les forces de l'ordre. Tout cela n'avait strictement aucun sens et semblait sans rapport... et elle s'était adressée à lui en utilisait un prénom, pourtant elle affirmait qu'ils ne se connaissaient pas. Sa migraine reprenait de plus belle. Il n'avait vraiment pas ses idées à leur place ! Il perdait complètement l'esprit c'était certain !

"Attendez mademoiselle... James c'est... C'est moi ? "

La douce infirmière s'était approchée tout en parlant et elle était sur le point de se pencher sur lui pour examiner sa blessure à la tête quand il posa cette étrange question. Elle en resta pantoise. "Mais... ? Et bien oui... ? Enfin je suppose ? C'est ce que j'ai lu sur votre carte.... Euh... Excusez moi d'avoir fouillé vos appartenances mais..."

Le jeune homme s'empara des mains de l'infirmiere au grand étonnement de cette dernière puis sans prévenir il éclata en larmes pour subitement lui lâcher les mains afin de se jeter entre ses bras. Son comportement était des plus bizarre... "J"ai vraiment besoin de vous pour m'aider à réapprendre qui je suis !!!! J'ai tout oublié! J'sais pas où je suis, ni quel âge j'ai ou ce que je dois faire !!! Me laissez pas tomber, j'y comprend plus rieeeen !!! "

L'infirmière Joelle d'habitude si joviale se retrouva toute bouleversée par l'attitude du garçon. Elle lui tapota maladroitement les épaules dans une tentative de le consoler un peu. "Du calme voyons... Ca va aller. .. Allez expliquez moi clairement ce qui ne va pas..."

"J'sais plus rien ! !!! Rien du tout !!! J'ai tout oublié !!! Tout est si flou dans ma tête. .."

"Une amnésie. ... ? "

L'infirmière se mit à réfléchir et songea que le jeune homme avait sans doute perdu la mémoire en raison d'un stress post traumatique car selon ses examens la blessure de sa tête n'avait donné lieu qu'à une commotion et ne pouvait pas à elle seule être la conséquence de cette perte de souvenirs. Il avait dû être victime d'un gros choc émotionnel en plus de ses blessures physiques.

"Oooh qu'est-ce que ces diables de la team rocket vous ont donc fait subir... ? " se murmura-t-elle d'un ton audible.

"Que... ? Qu'avez vous dit ? "

"Oh rien.. Je me parlais à moi même. .."

Joelle se détacha délicatement de l'étreinte puis tout en présentant un mouchoir à son protégé elle annonça : "J'ai une belle surprise pour vous qui ne va plus tarder. Et mon petit doigt me dit que non seulement elle vous aidera à y voir plus clair mais en plus vous vous en sentirez certainement beaucoup mieux ! "

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une fois la nuit tombée Jessie s'était enfin décidée à se lancer à la recherche de son équipier et ami.

"Il n'est certainement pas bien loin." avait-elle affirmé. "Il nous attend comme une âme en peine assit sur un rocher ou un rondin; trop honteux à cause de sa déclaration de tout à l'heure pour oser nous affronter. Il attend simplement qu'on aille le chercher."

Mais plus les minutes défilaient, plus Jessie devait se faire à la raison qu'elle avait eu tord. Le stress grandissait de plus en plus en elle à chaque seconde qui passait, plus la noirceur s'installait sur la forêt. Elle scrutait chaque fourré à l'aide de sa lampe torche; aidée par Miaouss, Qulbutoké et Vorastérie... La petite étoile de mer était folle de panique depuis l'instant où elle s'était aperçue de la disparition de son dresseur tant aimé. Miaouss avait essayé de lui expliquer la situation mais elle n'avait rien compris et se désespérait déjà à l'idée de ne plus jamais pouvoir lui sauter au cou pour se repaître de son odeur, de la sensation tiède de sa peau sucrée; ne plus pouvoir savourer la douceur de ses cheveux soyeux;... le plaisir sadique et fétichiste, tellement sacré pour elle de lui infliger un peu de douleur avec ses piqûres empoisonnées sans qu'il ne lui en porte rancune... Jamais elle ne retrouverait un dresseur comme lui! Aussi attentionné, sexy et mazo!!! Il était si précieux!!!!

"Voraaaastéééériiiie!!!"

Ses appels désespérés restaient malheureusement sans réponse aussi bien que ceux de Jessie ou des autres pokémon.

"Allez arrête de jouer James, ce n'est pas drôle!" tempêtait Jessie. Elle essayait de garder un ton de voix autoritaire mais elle était au bord des larmes. Miaouss avait clairement repéré les sanglots furtifs cachés dans le ton de sa voix.

"On devrait demander l'aide des morveux. Ils sont toujours au courant de tout; ils l'ont peut-être vu ou aidé..." suggéra le félin.

"C'est triste d'en venir à ce point-là mais je pense qu'on n'aura pas le choix." se déplora Jessie. Ensuite, reprenant son côté affirmé elle hurla d'un ton déchaîné:

"James, une fois qu'on t'aura retrouvé tu passeras un sale quart d'heure pour le stress que tu nous a infligé là!!!!"

Mais en réalité il n'y avait qu'une chose qu'elle voulait vraiment au plus profond de son coeur: le serrer de toutes ses forces contre elle, assurée qu'il allait bien.

___________________________________________________________________________



"Regarde James, je t'ai apporté plusieurs choses qui t'appartiennent. Ca t'aidera sûrement à y voir un peu plus clair"

Le jeune homme prit soigneusement la pile d'objets que l'infirmière Joelle lui présentait tout en la remerciant gentiment. Il s'attarda d'abord sur les vêtements, les dépliants pour les observer attentivement, essayant vainement de se rappeler quelque chose... Il y avait un t-shirt, un pantalon blanc, une ceinture violette... Ca semblait être une tenue des plus ordinaires, pourtant il avait le sentiment vivace qu'il manquait quelque chose... quelques petites touches qui devaient rendre cet ensemble beaucoup plus... "spécial".

"Il y a un miroir si tu veux voir à quoi tu ressembles oh et ça c'est à toi aussi... ce sont des capsules de bouteilles apparemment."

Le jeune homme s'empara du sac de toile pour faire tomber une à une quelques unes des petites capsules dorées entre ses mains. Il fixa les motifs qui les ornaient, les observa dans tous les sens. Il devait admettre que ces objets étaient plutôt jolis mais... ce n'était que des couvercles de boissons. Que diable pouvait-il en faire? Pourquoi en avait-il conservé une petite trentaine dans ses poches? Est-ce qu'il comptait les offrir à un enfant qui en faisait la collection ou qui jouait avec? Il les mit de côté puis souleva lentement le miroir devant lui avec appréhension... Il s'était attendu à se voir pas spécialement beau ou très ordinaire... Mais fut agréablement surpris lorsqu'il découvrit qu'il était plutôt beau garçon. Il sourit tout en se caressant la joue. Il était joli, certes mais pas franchement viril... Il avait à la limite des traits si fins qu'il avait presqu'un visage féminin.

"Hmmm sans vouloir me vanter je dois admettre que je ne suis pas trop mal. Je m'attendais à pire. Je pense que je n'ai pas à me plaindre... Vous en pensez quoi?"

L'infirmière se mit à rit gaiement.

"Oh moi je trouve que vous êtes vraiment très séduisant. Vous êtes plutôt gâté par la nature!"

Le guérilande qui l'accompagnait partageait visiblement le même avis que sa patronne vu la façon dont il s'agitait à l'affirmative.
Réalisant qu'elle l'avait certainement vu nu en raison du caleçon qui trônait parmi la pile de vêtements James se sentit à la fois flatté et un peu embarrassé par le compliment.

"Aaaaaahhhh merciii je n'en dirais pas tant~~~" répondit-il d'un ton pompeux forcé tout en se grattant la tête en rougissant, trahissant son embarras. Il se mit ensuite à rire bêtement
"MWHOUAHAHAHAHOU!" tandis que Joelle gloussait d'un petit rire taquin qui se voulait innocent.

Plus elle portait attention à ce garçon, plus la jeune infirmière le trouvait irrésistible, il était dommage qu'ils doivent bientôt se séparer... Mais il n'était plus un coeur à prendre; ce qui était logique vu sa beauté et son côté plaisant et rebelle. Il représentait l'homme idéal aux yeux de bien des filles... Cette Jezabelle était vraiment chanceuse de l'avoir pour futur mari.

"Leveinard!!! Leveinard!!!" Le pokémon rose ouvrit la porte de la salle de repos avec fracas pour annoncer à l'infirmière qu'elle était attendue à l'accueil.

"Oh ciel! Je n'ai pas entendu la sonnette!!! J'arrive tout de suite! C'est peut-être votre surprise! Allez vite vous changer, il y a un paravent juste là!" fit-elle en indiquant précipitamment l'objet avant de s'éloigner.


Le jeune homme s'empressa de prendre les vêtements ainsi que le miroir puis il couru se rendre présentable. Il ne lui prit qu'une fraction de seconde pour tout enfiler et il se recoiffa d'un simple geste de la main dans ses cheveux. Il entendit des pas retourner dans la pièce et préféra rester caché un peu plus longtemps... Nerveux à l'idée d'avoir un choc en découvrant sans doute des gens de son passé...

"Mais que diable notre cher enfant est-il venu faire ici à Alola, parmi les indigènes? Sa place ne se trouve certainement pas là."

"Je ne le vois pas. Etes vous certaine qu'il a bien dormi dans ce piètre endroit?"

"Oh mais oui, Madame, excusez-moi mais je ne disposais de rien de plus confortable... Il... il est occupé à se changer."

"Il prend son temps... Ca lui ressemble bien, toujours aussi traîne-savate... Et bien James, nous savons que vous êtes là. Allons, cessez de faire le timide et montrez-vous."

"Empressez vous de venir dire bonjour à votre Mère. Vos parents ne vous ont-ils donc point manqué?"

Mais quelles étaient ces voix prétentieuses qui jaillissaient si désagréablement dans ses oreilles? Elles ne lui évoquaient rien du tout et pourtant ces gens semblaient affirmer qu'ils étaient ses parents... ça lui faisait plutôt peur.

"Excusez-le... Il a eu un choc et il est assez... Troublé... Il souffre d'une sorte d'amnésie..."

"Une amnésie?!"

Le couple s'était exclamé le mot à l'unisson. Ils s'échangèrent une sorte de regard sournois puis se mirent à sourire à pleines dents.

Aussitôt la mère décida d'employer un ton plus mielleux. Elle s'avança jusqu'au paravent, faisant claquer ses hauts-talons à chacun de ses pas.

Le coeur du jeune homme, appuyé dos au mur, manqua un battement à chaque son. Il se détendit quelque peu en entendant qu'elle s'adressait à lui plutôt gentiment.

"Allons viens mon chéri, tu m'as tellement manqué..."

Lorsqu'il découvrit le visage de sa mère fait au pinceau, il eut l'impression de voir la plus belle apparition sur terre. Cette dame était absolument magnifique. Ses cheveux étaient impeccables, ses vêtements tirés à 4 épingles; elle avait un si beau visage avec un teint clair et laiteux, un nez fin en trompette, de grands yeux bruns chaleureux. Il devait admettre qu'elle ressemblait au portrait de lui-même qu'il avait découvert dans le miroir un peu plus tôt. Se sentant soulagé et prit d'un sentiment de gratitude extrême il ne put se contenir de lui bondir dans les bras.

"MAMAAAAN!!!!"

Elle resta d'abord interdite puis lutta pour le repousser et pour s'éloigner de cette étreinte étouffant.

"Allons, un peu de retenue, évitez ces familiarité mon enfant... Il n'est pas du tout convenable de démontrer telles effusions."

Il se recula, le visage couvert de larmes, le nez coulant, les cheveux en batailles. Il était vrai que son apparence faisait peine à voir mais n'importe quelle mère aurait été touchée de retrouver son fils après si une longue séparation; le découvrant en bonne santé alors qu'il avait frôlé la mort de peu...

"Mais... Maman... Vous avez dit que... je vous avez manqué..."

"Bien entendu mais... oh!"

La mère de James lui présenta un mouchoir "Essuyez vous, vous ressemblez à un Groret. Vous n'avez toujours pas grandit..."

Il resta bouche-bée, ne comprenant rien à l'attitude froide de sa supposée génitrice.
L'infirmière Joelle se sentit presque désolée pour lui mais elle se consola en se disant qu'il allait retrouver une vie confortable et qu'il ne serait jamais mieux ailleurs que parmi les siens, qu'il reçevrait sans doute de l'affection de la part de sa fiancée et de ses parents dans l'intimité de leur château. Qu'il ne leur était simplement pas aisé de s'exprimer librement en public à cause de leur statut...

"Mon fils, puisque vous semblez souffrir de troubles de la mémoire je pense qu'il sera nécessaire de vous réapprendre le b.a-ba des bonnes manières... Vous êtes issu de l'une des familles les plus prestigieuses du pays et votre rang ne vous laisse pas le loisir de vous laisser aller à quelconque excentricité... Vous devez suivre le protocole... Et l'une des règles principales et de rester digne en toute circonstance; il faut absolument que vous vous en souveniez."

"Nous nous sommes toujours évertués à vous apprendre cette discipline depuis votre sortie du berceau... Ce n'était point une chose facile... Sans doute réalisez vous malgré votre trouble qu'à votre âge il est nécessaire d'avoir acquis une certaine maturité..."

James dévisagea tour à tour ses parents. Son père l'impressionnait avec sa grosse moustache, sa canne et son air sévère mais lorsqu'il retournait son attention vers sa maman son coeur s'emplissait d'une douce chaleur.

Pour leur donner une bonne impression il toussa, se redressa et s'exclama d'un ton fier: "Certes! Je ferais de mon mieux pour ne pas vous décevoir!"

Les deux parents furent très étonnés par cette soudaine motivation de leur fils qui leur fit gagner grand espoir quant à une éventuelle réussite de leurs projets. L'infirmière n'avait donc pas menti, il ne se souvenait visiblement de rien! C'était parfait, ils pourraient le manipuler beaucoup plus facilement!

Et ils savaient exactement comment faire pour gagner son estime...
Ils se mirent à l'applaudirent avec enthousiasme:

"Très biiiien!!!!" Ils toussèrent un peu puis ajoutèrent: "Braaaavoooo!!!! Voici déjà un progrès fort considérable!!!"

James s'en sentit tout valorisé. Ces gens,... Ses parents, étaient des personnes plutôt sympathiques malgré les apparences!

"Venez donc mon garçon. Une autre surprise et de taille vous attend à la maison!"

Il s'avança derrière eux avec un sourire énorme sur le visage.

"Je suis riche et mes deux parents sont vraiment des gens élégants! Merci JoËlle, veuillez recevoir toute ma gratitude!" s'exclama-t-il tout enjoué en essayant d'être aussi sérieux que possible malgré sa joie immense d'avoir retrouvé à la fois une famille et son identité.

Il était non seulement quelqu'un mais en plus une personne importante! Comment aurait-il pu désirer mieux?
 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 04/08/2017

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site