Un abri dans la tempête (2)

La rumeur disait toujours que ceux qui étaient condamnés à mourir dans une avalanche étaient d'abord confrontés à Articodin, l'oiseau légendaire, le Maître de la Glace. Jessie ne savait pas si c'était vrai, mais elle ne se souciait pas vraiment de le découvrir.

<<Accroches toi juste à ma main ainsi nous ne nous séparerons plus, bien? Oui, accroches toi à ma main>>

A quoi bon cela avait-il servit? Maintenant de nouveau, les 2 amis étaient séparés. Jessie errait dans la montagne, perdue au milieu de nulle part. Seule.

<<Sois forte Jessica, sois forte>> se dit-elle <<C'est mieux que Miaouss soit avec James. James a besoin de quelqu'un pour s'occuper de lui. Toi tu peux t'occuper de toi. Tu DOIS t'occuper de toi. Tu n'as pas le choix.>>

Le vent dur la frappa dans le dos. Vent maudit, elle tomba au sol et se releva, essuyant la neige de sa jupe et marchant en traînant les pieds. Que pourrait-elle faire d'autre? S'asseoir et attendre... quoi? La mort? James? Quelqu'un pour la trouver? Attendre quelqu'un serait seulement utile si quelqu'un la chercherait.

<<James et Miaouss te cherchent, tu le sais, Jessica. Particulièrement James.>> Ses joues tournèrent au rouge profond tandis qu'elle se réprimanda mentalement. <<Si... particulièrement James.>>Elle frôla ses lèvres du bout de son doigt, elles picotaient toujours.

Bah... C'était une invention de son imagination. Cela faisait plusieurs heures qu'ils avaient partagé ce baiser dans un moment de calme et de bonheur. Elle n'était pas entièrement fâchée contre elle pour lui avoir dit ce qu'elle ressentait. Elle savait qu'elle ne devait pas craindre que James la traite comme ses amants passés, il ne lui mentait pas mais...

Elle soupira. <<Ne t'en inquiète pas maintenant. Ce n'était pas entièrement une erreur...>>Mais ce n'était pas vraiment ce qu'elle avait l'intention de faire non plus. Elle supposait toujours qu'ils avaient seulement flirté dans le besoin de se réconforter et elle décida de ne pas se concentrer trop profondément là dessus pour le moment.

Elle donna un coup de pied furieux à la neige. Pourquoi James devait-il être si doux? Elle n'avait pas voulu avoir de nouveau petit ami. De tous les gens dans le monde, il était le seul en qui elle pouvait avoir confiance, à qui elle pouvait donner son coeur, cette petite chose fragile et mal réparée, mais elle n'avait jamais voulu l'octroyer à quelqu'un de nouveau.

Elle se demanda vaguement si elle avait remis son coeur à James depuis longtemps sans le comprendre.

Elle secoua sa tête et concentra son regard sur le paysage désolé. <<Tu dois sortir d'ici vivante, Jessica. Tu dois te battre. Si ça tombe, James se cache loin de toi... Non Jessica, idiote! Il ne ressemble pas à tous les autres, il n'est pas comme eux!>>

Elle le savait, bien sûr. Peut-être étais-ce pour cacher ses propres craintes qu'elle l'avait toujours frappé en l'absence d'une autre cible.

Peut-être pensait-elle trop à James...

Le vent interrompit ses pensées de nouveau, la jetant au sol. Si elle ne trouvait pas un abri rapidement où se reposer un peu, elle ne pourrait jamais descendre cette montagne glissante. Elle s'esquiva sous une grande roche, tremblant incontrôlablement. Elle avait horreur d'être impuissante, elle détestait cette situation.

Un cri perçant répercuta à travers l'horizon. Jessie sursauta dans la crainte, elle reconnu cet appel: Articodin.

Elle écouta de nouveau le cri sinistre, annonçant que l'oiseau était sur le point de revendiquer une autre victime.  Le cri résonna de nouveau, un peu moins proche. Jessie soupira inconsciemment avec soulagement. L'oiseau n'était pas ici pour elle.

James.

Elle se raidit inconfortablement à cette pensée. Ils n'étaient pas séparés par une longue distance n'est-ce pas? James ne pouvait pas être loin d'ici donc le cri lui était sûrement destiné.

Jessie ne pouvait rien faire d'autre que d'attendre. Elle fit claquer un de ses poings contre la paroi rocheuse dans la frustration. <<Bon sang James, tu ferais mieux de me retrouver vivant, tu m'entends? Je ne veux pas que tu brise mon coeur de nouveau!>>

Elle pencha sa tête en arrière contre la pierre froide derrière elle et elle attendit que la tempête s'apaise un peu.

RRRRRRRRRRR

"Avance James, nous allons bientôt sortir de cette tempête!" cria Miaouss fortement.

"Mais... Jessie!"

"Jessie, grand idiot, elle peut s'en sortir d'elle même! Nous n'allons pas l'attendre et geler ici!"

James inclina silencieusement sa tête. Miaouss avait raison, ils devaient sortir de cette tempête.

"Elle est... elle est probablement déjà en bas dans la ville et elle nous attend."

James se força à sourire, esquivant quelques blocs de neiges volants.

"Tu as raison. Elle est probablement prête à nous tuer en ce moment."

"Après ce qui est arrivé dans la caverne je ne craindrais plus pour ma sécurité en sa compagnie si j'étais à ta place, Jimmy." dit le chat, taquinant son ami. James rougit, ensuite il donna un coup de pied bien placé au derrière de Miaouss.

"Pokémon taquin." murmura t'il, croisant ses bras sur sa poitrine contre le froid tandis que le rire de Miaouss s'alterna alors qu'il frictionna sa queue endolorie.

"Qu'est-ce qui te fais penser qu'elle ne me frappera plus de nouveau?"

"Elle t'aime Jimmy!" Ce commentaire fit gagner au chat un nouveau coup de pied de la part du garçon aux cheveux lavandes.

"Vas te jeter toi même en bas de la falaise, Miaouss" bougonna t'il. Miaouss regarda les alentours.

"Tu vas bientôt retrouver ta petite amie, Jimmy." James fronça ses sourcils. Miaouss trouvait toujours le moyen de le taquiner quand ils étaient dans l'ennui. Il ne savait pas s'il devait encore donner un nouveau coup de pied au félin ou jouer au pacifiste. Il choisit de rester pacifiste.

"Pouvons nous descendre cette montagne maintenant?" geint-il.

<<Jessie, où es-tu? Oh j'espère que tu vas bien. Il me semble que nous sommes destinés à nous perdre peu importe ce que nous faisons. Nous ne pouvons pas quitter cette montagne ensemble?>>

"Nous sommes prêts du but James, l'aurais tu déjà oublié?" soupira Miaouss.

Un cri perçant répercuta dans les alentours semblant dangereusement ferme. Les 2 amis s'arrêtèrent et se retournèrent, regardants les alentours prudemment.

"Qu-qu'est-ce que c'était?" glapit Miaouss nerveusement.

"Je j-j je ne sais pas" répondit James, s'avançant lentement en parlant "Mais je ne veux pas le découvrir..." Miaouss le suivit de près, jetant des regards derrière lui en s'avançant.

"Arg! Je l'ai vu!!!" James se tourna vers Miaouss.

"Où?"

"Là bas! Tu vois? Il vient juste de s'esquiver derrière la montagne!" James regarda la direction que Miaouss indiquait. D'abord, ne voyant rien du tout, il pensa que le chat le taquinait de nouveau. Alors il vit une ombre bleue argentée, suivie par un cri perçant.

C'était Articodin.

James eu presque envie de rire. Durant tout ce temps il avait été inquiet de la sécurité de Jessie et durant tout le long du voyage, c'était lui qui était en danger. Articodin apparaissait seulement à ceux qui étaient condamnés.

Et Articodin venait de leur apparaître.

L'oiseau majestueux de glace réapparu de la montagne et glissa silencieusement vers eux, lâchant un autre cri morbide. Les 2 amis restèrent debout gelés à leur endroit, observant dans la fascination horrifiée l'oiseau s'approcher d'eux.

Il atterrit à environ 2 mètres de distance et il les regarda curieusement, fixement, les étudiants. Alors il étendit ses ailes et décolla de nouveau, à ce moment, le vrombissement d'une avalanche se fit entendre.

<<Jessie, au moins tu n'est pas ici. Au moins, toi tu ne l'as pas vu...>>

Les 2 amis tombèrent au sol, protégeants leurs têtes de leurs bras tandis qu'Articodin s'éloigna. Ils fermèrent leurs yeux, essayants d'oublier le paysage blanc.

<<Jessie, je n'ai même pas eu le temps de te dire que je t'aime.>>

RRRRRRRRRRR

"Jessie!"

Jessie ouvrit ses yeux, regardant les alentours, il lui semblait que quelqu'un avait appelé son nom. Elle se rendit compte alors que la tempête était finie. Elle rampa hors de sa cachette, examinant les alentours. Il n'y avait personne en vue. Alors qui avait appelé son nom?

"Jessie, ici!"

Jessie se retourna. Elle était sûre que ce n'était pas son imagination maintenant. Quelqu'un l'appelait, quelqu'un qui avait une voix familière.

"Jessie, dépêches toi!"

Elle couru vers la voix, cherchant désespérément la personne à qui elle appartenait. Elle devait trouver le propriétaire de cette voix, elle le devait.

"Maman!" appela t'elle fort, espérant que la voix répondrait. <<Oh maman... c'est vraiment toi?... Dis moi s'il te plaît que je ne rêve pas, s'il te plaît...>>

"Jessie! Ici!" Elle se gela. La réalité rencontra son imagination fatiguée. Oh c'était vraiment réel. elle se tourna.

"Maman?" La jeune femme aux cheveux mauves inclina sa tête, elle indiqua du doigt le ballon Miaouss qui s'était effondré la veille. Comment Jessie avait-elle pu le manquer du regard?

Peut-être parce que la femme qui se trouvait debout devant elle était supposée être morte à ce jour.

"Maman?" chuchota t'elle d'une petite voix. tant de questions remplissaient son esprit mais aucune d'elle ne pouvait se former en mots. "Pourquoi m'as tu quittée? Pourquoi n'es tu pas revenue? Pourquoi? Pourquoi?"

"Jessie, tu dois te dépêcher. Entre dans le ballon et trouve ton associé." Muettement, Jessie inclina sa tête et escalada le panier. Elle se tourna pour demander à Myamoto d'y entrer mais alors elle remarqua que sa mère était partie.

"Maman?" Elle regarda les alentours d'une manière extravagante pour trouver la femme. "MAMAN!" cria t'elle, des larmes fraîches qu'elle avait empêchées de sortir depuis son enfance tombèrent librement le long de ses joues gelées.

"Jessie, dépêches toi!" Elle chercha la voix de sa mère de nouveau, le son était faible... elle l'entendait dans son esprit. Oui, elle devait se dépêcher, elle devait retrouver James.

Avec hâte, Jessie alluma le brûleur du ballon et cria au visage de Miaouss surdimensionné de se dépêcher à gonfler. Celui ci ne se hâta pas et elle cria avec frustration, jurant chaque malédiction qu'elle pouvait penser.

Après un moment qui avait semblé durer une éternité, le ballon se leva de terre, se lançant par dessus les chemins rocailleux. Jessie regarda les alentours en dessous d'elle, cherchant désespérément une ombre bleue familière ou une ombre beige plus petite.

"Bon sang les amis, où êtes vous?" Elle se pencha soigneusement sur le bord du panier, espérant voir ses amis.

Alors, elle remarqua enfin l'ombre des ces cheveux bleus indubitables contre la terre blanche. Miaouss était là aussi... Tous 2 étaient couchés à moitié enterrés dans la neige. Oh non... était-il trop tard?

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site