Toute une vie

 Pour des raisons de simplicité les flash-back seront rédigés en couleur bleue, le reste en couleur noire. 
I 
 Tout autour de lui n'était que blanc. Durant son Ascension dans les Cieux, il admirait le paysage qui se présentait devant ses yeux. Le paysage était offert à tous les mourants qui se dirigeaient vers le Grand Tribunal, où il devait recevoir le Jugement Dernier. Et même le pire des assassins avait droit à ça. 
 Mais maintenant, il arrivait devant ce Grand Tribunal, et en face de lui, le Juge était là, et l'attendait avec un dossier immense, le sien. Dedans, tous les détails de sa vie… Il frissonnait. On l'obligea à s'arrêter derrière une ligne blanche jusqu'à ce que le Juge l'appela. Il devait attendre que la personne devant lui finissait de se faire juger. En lui, il sentait la peur monter, car il savait que sa vie n'était pas irréprochable… 
 Soudain la personne devant lui sortit du Tribunal par une des trois portes situées au fond de la salle. Le Juge appela : « James Morgan, veuillez approcher jusqu'à cette chaise. Vous pouvez vous asseoir. » James obéit. Au fur et à mesure qu'il approchait, son cœur se serrait et pour éviter de s'enfuir en courant il s'accrochait à ses pensées les plus agréables… Jessie et Miaouss… 
 Le Juge prit sa terrible voix et déclama «  James Morgan, voici le résumé de votre vie. Vous naissez dans une famille bourgeoise où vous restez pendant huit ans, puis vous vous échappez de chez vous… » 
 A ces mots, l'esprit de James s'envola vers son enfance et oublia là où il était. 

Le petit James s'enfuait en courant, avec à ses trousses les majordomes de ses parents. A ses côtés son Caninos le suivait et de temps en temps il se retournait et attaquait leurs poursuivants avec son lance-flammes. Les majordomes, au bout d'une demi-heure, crachaient leurs poumons et abandonnèrent. James et Caninos se réfugièrent dans une ruelle et tous les deux se mirent à chercher de quoi manger. Mais la recherche ne se révélait que peu fructueuse, et Caninos se privait pour que l'enfant ne meure pas de faim. La nuit, il se couchait sur lui pour le réchauffer. James s'endormait doucement. Pendant ce temps, la neige tombait formant un grand paysage blanc, comme ce ciel qui accueillait les nouveaux habitants de l'au-delà. 
II 
Le Juge continua : « Vous avez raté votre scolarité à la Faculté Pokémon en compagnie de Jessie Austin dont j'ai déjà evoqué la rencontre avec vous. Cet échec vous a valu une… »

 « Jessie… je suis stressé… Ils mettent du temps à afficher les résultats de l'école. » 
« James, tu sais bien qu'ici, ils font tout pour nous contrarier. Des punitions désagréables, des jugements bidons, des préférences d'élèves. Et ça !!! Cette attente… C'est l'apothéose… » 
Parmi les nombreux étudiants en attente du classement de l'école, qui décidait de l'avenir de ses élèves, Jessie et James patientaient non sans énervement à la publication de la fatale feuille rose. 
C'est à ce moment là que le directeur de la faculté s'approcha de la vitrine où toutes les informations de la faculté étaient affichées. Il y accrocha La Feuille Rose, et sur le coup la centaine d'étudiants de la Fac se jetèrent sur la vitrine. James avait réussi à se placer bien devant la fiche, sans cependant voir son nom ni celui de Jessie. Il continua encore à lire pendant près d'une heure. Lorsqu'il eut remarqué qu'il n'était pas sur la feuille, car il manquait dans le classement les deux derniers élèves…Lorsqu'il détacha enfin les yeux de la feuille, il regarda en arrière et aperçut Jessie qui le regardait d'un air furieux. 
« Tiens, Jessie tu as vu qu'ils ont oublié nos noms ? » 
Mais Jessie lui répondit par une formidable gifle. « Espèce d'imbécile !!!! Tu es vraiment trop lent à la réflexion, ma parole !!! ON A FINI BONS DERNIERS !!!! Je suis allée voir le directeur qui a fait exprès de ne pas marquer nos noms dans le but que personne ne se moque de nous !!! Tu crois vraiment qu'on aurait pu finir dans les cinquante premiers avec un smogo débile et un Abo  qui n'arrive même pas à déraciner un plante morte ? Non, ce qu'il nous faudrait pour réussir dans la vie, c'est d'avoir plus que ça … » 
« On pourrait en attraper d'autres… » 
Jessie lui en remis une seconde. La joue de James commençait à prendre une belle couleur vermeille. « Pour en attraper d'autres, il faudrait que l'on ait des pokémons valables qui puissent assommer le pokémon sauvage. T'as déjà oublié le cours sur la recherche de pokémons sauvages ? Ils ne rentrent pas comme ça dans les pokéballs. Ils ne te regardent pas et ne te disent pas « tiens, ta pokéball est chouette, je peux me loger dedans ?  Non, le mieux serait de les voler … » 
« QUOI ? Mais… » 
« Et pour ça j'ai mon idée… »

III 
Le juge fit une pause, et s'amusa à considérer James, comme il le faisait d'ailleurs avec tous les nouveaux arrivants dans ce monde. Il remarqua que le jeune homme était physiquement charmant, et que son visage reflétait le fond de son âme : quelqu'un finalement sympathique, mais inflençable et naif. James, quand à lui, prenait cette pause pour une menace quand à son train de vie, qu'il savait pas tout à fait honnête. 
 Le juge alors se remit à parler : « Vous êtes alors entré dans une organisation de banditisme, au service de Giovanni, une organisation du nom de Team Rocket. Vous y avez retrouvé Jessie, votre camarade, et vous avez obtenu un pokémon du nom de Miaouss. A travers les diverses missions illégales où  vous avait envoyé Giovanni, puis les plans que vous avez vous même conçus, ou plutôt Jessie, qui avait le dessus sur vous à ce niveau là… » 
Là, James rougit un peu et se vexa intérieurement. Non, lui aussi avait trouvé des idées pour les plans… 
 « Donc à travers les diverses missions illégales où  vous avait envoyé Giovanni, puis les plans que vous avez vous même conçus, vous avez rencontré un petit groupe de jeunes dresseurs dont vous vouliez à tout prix voler le Pikachu… »

James se souvint alors des rencontres avec les « morveux ». Toujours sur le même schéma : Jessie (ou lui, bon sang, tout de même, lui aussi, James Morgan, inventait des plans… Miaouss aussi !) avait monté un bon coup, ils le réussissaient, ils rencontraient les morveux alors qu'ils allaient ramener leur butin au boss, ils récitaient leur célèbre poème, pour commencer à se battre et finir envoyés vers d'autres Cieux avec une chute toujours douloureuse. 
Mais les morveux en fin de compte ne sont pas méchants. Et tous se sont entraidés !!! Notamment sur le Sainte Anne, contre Butch et Cassidy, et pour les algues salsifiques. Mais les chutes étaient plutôt dures à pardonner.

IV 
« Un jour, vous vous êtes marié avec Jessie Austin et peu de temps après vous avez eu un enfant. Vous l'avez bien traité, et vous avez un peu dédaigné vos activités illégales… »

 Jessie était allée chez le médecin il y avait un mois de cela. Maintenant, elle et James avaient obtenu un petit congé. Ils étaient partis pour l'île Tartuffo et ils regardaient le coucher de soleil sur la mer. Jessie avait d'abord posé la main sur celle de James. Il l'enveloppa alors un regard attendri. Puis Jessie posa sa tête sur ses genoux. Ils se regardèrent les yeux dans les yeux pendant une heure. Ils ne disaient pas un mot, les yeux faisaient le reste, et le seul bruit qu'il y avait était le chant des Roocools et le clapotis des vagues sur le dos des Ramoloss. 
 Jessie fut la première à briser ce silence. « James, je sais que je n'ai jamais été très gentille avec toi, que parfois je te giflais, ou je te donnais des coups de massue… Mais j'ai deux choses importantes à te dire. Je… je suis contente d'être Mme Jessie Morgan. Je t'aime beaucoup tu sais, et même la mort ne nous séparera pas. Ensuite, je… Je… Je… » 
« Vas y Jessie ! »Lui cria Miaouss !!!! « Dis lui !!! » 
« Dis lui quoi ? Vous m'inquiétez tous les deux ! » S'étonna James. 
« J e suis enceinte. »

 Le plus beau moment de sa vie. Jessie venait d'accoucher, et maintenant il serrait un bébé, leur enfant, dans ses bras. Smogogo, Arbok, Miaouss et Empiflor avaient même eu le droit de pénétrer dans la chambre  pour voir le bébé. Tout allait bien pour James, et à ce moment là, il n'imaginait pas ce qui allait se passer deux jours après…

V 
 Le juge prit alors un air plutôt grave. « Nous arrivons à la fin de votre vie. Ca s'est passé le… »

 11 juin de cette année fatidique qui avait si bien commencé pour finir (pour lui en tout cas) ce jour là. Tôt le matin, Il avait été convoqué par Giovanni pour une mission. Ce n'était pas parce que Jessie était à l'hôpital que James devait rester à la Team en se roulant les pouces. Sa mission était de pénétrer dans un centre pokémon et de voler une pokéball qui avait été transférée dans le centre la veille. Cette pokéball devait contenir Mewtwo., le plus fort, mais le plus dangereux des pokémons. Il partit vaillamment pour le centre pokémon, armé de Arbok, Smogogo, Empiflor. Une fois arrivé, il escalada le mur du bâtiment, et pénétra par la cheminée. Il resta accroché à un fil, relié à une poulie du plafond, le temps de surveiller à l'éventuelle arrivée d'un gardien. Tout était calme. Il descendit. Lorsqu'il posa le pied par terre, il se cacha rapidement et de nouveau observa les alentours. Toujours rien. Il avança vers la pokéball qui était exposée sur un coussin de velours noir. Il la saisit. C'est alors que la lumière s'alluma brusquement, les portes, toutes les issues se fermèrent, et en face, James aperçut les morveux… 
« VOUS ? » 
« Eh oui ! » Déclara Sacha. « Et cette fois ci plus question d'envol vers d'autres cieux, James, car nous avons décidé les agents Jenny et nous de mettre fin aux activités de la Team Rocket. » 
« Ah oui ? »Dit James. « C'est ce que nous allons voir !!!! Smogogo, Arbok, Empiflor à l'attaque !!!!! » 
 James lança les pokéball et à sa grande surprise… 
Elles étaient vides. 
Sacha se mit alors à rire : » je ne sais pas si tu te souviens, mais dans la journée, au marché, quelqu'un t'avait bousculé, je ne me trompe pas ? Cette personne, c'était Ondine déguisée, qui t'a subtilisé tes pokéballs et les a remplacés par des vides !!!! Rend toi, tu es fichu… » Déjà les agents Jenny (elles étaient cinquante avec les trois morveux à lui avoir tendu un piège) pointaient sur lui leur revolver. Il se laissa faire et une Jenny lui mit les menottes. 
 Il regarda Sacha et lui demanda : » Comment as tu su que je viendrais ? » Il lui répondit : « Je savais que tu ne résisterais pas à voler une pokéball avec un pokémon si rare dedans. D'ailleurs, cette pokéball est vide. En revanche, je pensais que tu viendrais avec Jessie et Miaouss. Nous n'avons réussi qu'un tiers de notre plan. » 
 James se mit aussitôt à penser à Jessie. Elle était en danger. 
 « Je peux faire appel à mon avocat ? » Demanda-t-il. Une agent Jenny lui tendit un portable. Il composa un numéro. Jessie était au bout du fil. 
 « Allô, c'est James. Il m'est arrivé quelque chose. Les agents Jenny m'ont arrêté et je crains de ne plus voir le jour avant un moment »(il se mit à crier) « JESSIE ! PARS LOIN ILS TE RECHERCHENT AUSSI ET TOI, MIAOUSS ET LE PETIT VOUS ETES EN DANGER !!!!! » Dès que les agents Jenny s'aperçurent que James ne parlait pas à son avocat, l'une d'elle l'attrapa et lui plaqua une main sur la bouche. Une autre s'empara du téléphone portable et parla au mystérieux interlocuteur de James. Jessie, à l'autre bout du fil, comprit tout de suite l'affaire, mais ne raccrocha pas. 
 Je ne sais pas qui vous êtes. Moi, je suis l'agent Jenny et je tiens à vous déclarer que James Morgan est en état d'arrestation. Il va prendre vingt ans de prison, et je tiens à vous avertir que si nous prenons ses complices, pokémons ou non, ce sera le même jugement. »

*** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***

 Les agents Jenny le firent monter dans une voiture. Lorsque La voiture démarra, à travers la fenêtre, James put voir Sacha qui lui disait : « Salut Vieux, rendez vous dans 20 ans ! » Avec un sourire plein de provocation. James pensa : « Attends que je m'evade, morveux, et toi et ton pikachu vous finirez en civet !!! » 
 Après 2 heures de voyage, brusquement la voiture s'arrêta. La Jenny qui le surveillait s'adressa inquiéter à celle qui conduisait : « Pourquoi nous arrêtons nous ? » Elle eut bientôt la réponse. Un Commando armé entourait la voiture. Un membre ouvrit la porte, et parla sèchement à Jenny : « Nous sommes L'OATR, et nous savons que vous transportez un membre de la Team Rocket pour le mener en prison. Mais nous allons lui faire son véritable procès, comme tout membre de la Team Rocket le mérite. »Sans que l'agent Jenny puisse répliquer, il prit James par le bras et le traîna hors de la voiture. James, terrifié, était paralysé. Ils les firent monter dans un camion qui démarra à toute vitesse. Les Jenny commencèrent la course poursuite, mais le camion roulait trop vite, et une balle de revolver bien tirée dans un pneu les stoppa net. 
 James fut alors emmené dans un petit village paumé dans la campagne, entouré de gentils fils barbelés et d'une charmante clôture électrifiée. Les agents de l'OATR le menèrent dans un bar. James trouva ce geste bizarre. On lui détacha les mains et un membre de l'OATR lui proposa un verre. James se dit : « C'est la dernière volonté du condamné. » Il avait peur mais ne le montrait pas, car il pensait fort  à ses pokémons, à Miaouss, Jessie et son fils. Il but le verre. 
 Soudain il sentit son esprit s'envoler. Comme si subitement, il ne pouvait plus penser. Il sentit alors ses pieds se dérober sous lui, et ses yeux pourtant ouverts ne distinguaient plus que le néant.

Dernière partie.

 Le Juge arrêta les souvenirs douloureux de James pour faire la synthèse de son exposé. « Vous n'avez pas eu une vie des plus joyeuse, avec surtout beaucoup de violence utilisée contre un être plutôt faible. Car vous n'avez pas beaucoup de courage. Mais vous êtes fidèle et intelligent, affectueux et adorable. Aussi, je ne vous envoie pas en enfer. Ni au purgatoire. » 
« Mais… Pourtant je… ET mon passage à la Team Rocket ? » 
« Prenez la dernière  porte à gauche. » James se leva et obéit. Il ouvrit la porte. Un grand panneau l'accueillit : « Bienvenue au paradis !!!!!!! ». Un ange lui demanda de le suivre dans une salle où un fantominus l'attendait. Le fantominus, comme Miaouss, parlait la langue des humains . « Je peux vous être utile pour parler avec quelqu'un de vivant. » « Je voudrais parler avec Jessie Morgan Austin. « 
 Le fantominus s'étonna et lui répondit « Mais… Vous n'êtes pas au courant ? Jessie Morgan Austin est morte avec son fils Jimmy Morgan ainsi que quatre pokémons… Ils ont dit qu'ils étaient inséparables de vous et ont voulu vous rejoindre. » 
 James sortit vite de la salle et fonça rejoindre tous ses proches.

 *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** *** ***

Le juge quitta son grand bureau pour sa bibliothèque où il déposa le dossier de James Morgan. Puis, il se dirigea vers la lettre K de la bibliothèque, et retourna à son bureau. 
 Il demanda au nouvel arrivant de s'approcher et dit : « Sacha Ketchum, veuillez approcher jusqu'à cette chaise. Vous pouvez vous asseoir. »

Fin 
Helena

1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site