Tout va pour le mieux

"Aaah... James, sens-moi cet air pur... La campagne..." 

"C'est chouette que Miaouss nous ait un peu lâché les bottes pour ces vacances..."

"Je ne dis pas ça méchamment, mais c'est vrai que c'est plus calme sans lui..."

Jessie et James avaient réussi à obtenir un peu de vacances auprès de Giovanni, mais Miaouss n'avait pas eu de congés parce qu'il avait mis un pétard dans la gamelle de Persian le jour où notre trio infernal s'était rendu chez leur boss, qui allait lui annoncer la nouvelle.

"Alors Jess? Qu'est-ce qu'on fait pour notre premier jour de vacances à la campagne?"

"Je ne sais pas... On a le choix... Passe-moi la carte routière, s'il te plaît."

James fouilla dans la boîte à gants de la jeep, un bruit répugnant, comme si James avait mis la main sur quelque chose de visqueux, se fit entendre.

"Oh oh..."

"Qu'est-ce qu'il y a, encore? Dépêche-toi de me donner ça!"

"Bon, si tu y tiens... Mais d'abord, si c'est ce que je crois, prépare-toi à avoir un choc..."

"Grumph!"

James sortit la carte, ou plutôt un gros tas marron, de la boîte à gants...

"AAAAARGH!!!!! JAMES!!! QU'EST-CE QUE C'EST QUE CETTE HORREUR???"

"Heu... La carte... Et les beignets au chocolat..."

Jessie saisit son éventail et donna un grand coup sur la tête du pauvre James.

"Rhâââ! Tu peux me dire comment on va trouver le patelin où on avait loué une maison, maintenant qu'on n'a plus de carte???"

"Heu..."

James baissa les yeux. Il n'aimait pas voir Jessie en colère, surtout quand c'était à cause de lui. Jessie sortit de la jeep pour chercher un panneau indicateur.

"Alors, qu'est-ce que t'attends? Sors de là!"

"Jess, tu n'aurais pas un mouchoir, par hasard? S'il te plaîîît!"

"Arrête de gémir, et essuie ce chocolat de ta main avant que je ne m'énerve!"

James siffla entre ses dents: "C'est déjà fait..."

***** quelques heures plus tard... *****

Le soleil était déjà couché, Jessie était exténuée, et James ne cessait de geindre.

"Jessiiie! Pourquoi on n'a pas continué avec la jeep?"

Jessie jeta un regard noir à son partenaire, qui se tut immédiatement, au souvenir du chocolat qu'il avait barbouillé partout sur le volant... Jessie n'avait pas voulu qu'il conduise, de peur de finir dans un arbre, et n'avait pas non plus voulu conduire elle-même, de peur de salir ses mains avec le chocolat, 
James n'avait pas osé protester, de peur de se prendre un second coup d'éventail. A présent, ils marchaient tout deux dans le noir, James portant toutes les affaires entassées dans un sac à dos qui pesait dix fois son poids.

"On va s'arrêter ici et faire un peu de camping... On ne trouvera jamais le village dans ce noir. En plus, le brouillard commence à se lever..."

"C'est comme une purée de pois, sans les croûtons."

Jessie ignora cette dernière remarque qui ne l'étonnait plus à cause du comportement enfantin de son ami [dans cette histoire, Jessie et James ont 17 ans].

"Vivement qu'il grandisse un peu!" se dit Jessie en elle-même.

"On va s'installer là, sous l'arbre." décreta Jessie.

James prit peur et se réfugia dans les bras de Jessie.

"Mais j'ai peur, moi! Et si des... Et si des Noarfang nous attaquaient???"

"Calme-toi Jimmy. Il ne t'arrivera rien."

Les deux amis installèrent leurs sacs de couchages. Quelques minutes plus tard, ils étaient chacun dans leur sac respectif. Jessie dormait déjà profondément. En revanche, James ne parvenait pas à trouver le sommeil.

"Jessie..."

"Mmmmh..."

"Jess?"

"QUOI JAMES??? QU'EST-CE QUI TE PREND DE ME REVEILLER???"

"J'ai peur..."

"FERME-LA UNE BONNE FOIS POUR TOUTES ET DORS!!!"

Puis Jessie se retourna.

"Jessie!!!"

"Je ne t'entends pas."

James se résigna, voyant que son amie n'était pas disposée à lui parler. Il était sur le point de s'endormir, quand soudain, un bruit retentit...

*CLACK* "MEUUUUUH!!!!!"

"YIIIIIIIIII!!!!!!!!!!"

Le cri de James réveilla de nouveau Jessie qui passa ses nerfs sur lui à l'aide de son maillet.

"Mais Jess... J'AI PEUR MOI!!! TU AS ENTENDU CET HORRIBLE MUGISSEMENT???"

"C'était sans doute ton estomac!"

"Mais non! Mon estomac fait moins de bruit!"

Une énorme silhouette s'avanca en direction du campement de nos deux amis. James se cacha au fond de son sac de couchage, puis n'y tenant plus, en sortit et courut autour de l'arbre à cent kilomètres à l'heure, poursuivi par l'étrange créature.

"MEUH!!!"

"James, arrête de courir! Ce n'est qu'une Ecremeuh!"

James s'arrêta et l'Ecremeuh, qui en était vraiment une, continua sa course autour de l'arbre.

"Mais pourquoi court-elle? AAARGH!!! Elle est sûrement enragée! Jess, protège-moi!"

"Mais non! Attends... Shhht! Stop! Arrête-toi!"

"Attention Jess, elle va te tuer!"

Jessie parvint à calmer l'Ecremeuh et chercha pourquoi elle souffrait.

"Regarde, Jimmy... Sa queue est coincée dans une Pokéball... Elle a dû essayer de sortir de sa Pokéball pour s'offrir une balade nocturne, et se coincer la queue quand la ball s'est refermée... Pauvre Pokémon..."

Jessie ôta la balle de la queue de l'Ecremeuh, qui arrêta de gémir.

"Allez, va... Et fais bien attention..."

Jessie se recoucha comme l'Ecremeuh repartait de là où elle était venue.

"Jessie..."

"Oui?"

Jessie sourit à James. Cette fois, elle n'était plus énervée.

"Jess, tu as un caractère à première vue très dur, mais en fait tu as un coeur d'or... C'est pour ça que je t'apprécie..."

Puis il songea: "Si seulement tu était aussi gentille avec moi que tu l'as été avec cette Ecremeuh..."

"Merci Jimmy... Moi je t'apprécie parce que tu es doux, gentil, attentionné..."

Jessie l'appréciait? Le coeur de James se mit à battre plus vite...

"Et fait, même si je ne le montre pas toujours, je tiens beaucoup à toi, tu sais..."

Le coeur de James battait la chamade...

"En fait, je crois même que je... Euh... On en reparlera demain, d'accord?"

Grosse déception. Pendant un moment, James avait été certain que Jessie l'aimait, qu'elle allait lui faire une déclaration d'amour fracassante... Mais maintenant, comment s'en assurer? Mais peut-être qu'en fait son manque d'assurance la trahissait... Quoi qu'il en soit, James devrait attendre le 
lendemain pour savoir de quoi il en retourne. Il se recoucha donc, et parvient enfin à s'endormir.

Quelques heures plus tard, James se réveilla en hurlant à cause d'un cauchemar. 
Jessie fut réveillée par son cri.

"Jimmy? Jimmy? Qu'est-ce qu'il y a? Ca ne va pas?"

"J'ai fait un cauchemar... C'était affreux..."

James se mit à sangloter silencieusement. Jessie le prit dans ses bras pour le réconforter.

"Ne pleure pas... Raconte-moi... Tu peux tout me dire..."

Jessie se surprit elle-même par cet élan de tendresse. Elle d'habitude si dure, si sévère, pourquoi se laissait-elle aller ainsi? Mais elle ne pouvait pas laisser tomber James, alors qu'il avait vraiment besoin d'elle pour le réconforter. Elle allait tout lui dire. Elle allait lui révéler ce secret qui pesait dix tonnes. Elle en avait asser de cacher au plus profond d'elle ce secret qui chaque jour prenait un peu plus de poids, qui chaque jour l'opprimait un peu plus. Elle allait avouer à James qu'elle l'aimait.

Jessie serra son ami plus fort dans ses bras, il sembla se calmer un peu, mais il était toujours agité par les pleurs et les hoquets.

"C'était terrible... J'ai rêvé que... Que Jezabelle venait et m'emportait loin de toi, qu'on ne se reverrait plus jamais..."

"Arrête de pleurer, je suis là... Je ne te quitterai jamais. Jamais."

Elle lui donna un baiser sur le front, il sembla être consolé... Elle le berça doucement en lui chuchotant à l'oreille des mots doux, puis le coucha dans son propre sac de couchage en lui murmurant un doux "je t'aime".

"Je t'aime aussi Jessie... Je t'aimerai toujours, quoi qu'il arrive..."

Elle se coucha avec lui et l'étreignit. Il savait qu'à présent il pouvait lui faire preuve de son amour sans risquer un coup de maillet ou d'éventail. Jessie embrassa son ami longuement, une fois le baiser brisé il se mit à rire sottement comme un gamin à qui on viendrait d'offrir une sucrerie. James embrassa Jessie à son tour, puis ils s'endormirent tendrement l'un dans les bras de l'autre...

***** Au petit matin... *****

"Hé, les tourteraux! Tout va pour le mieux, hein! Il manquerait plus qu'on vous entende roucouler, hein! A ce que je vois, ça c'est bien amusé pendant que Miaouss n'était pas là, hein? Héhé! Bisou bisou! Hihihihihi!" *BOM*

Super. Miaouss, à qui le boss avait finalement accordé un peu de vacances, avait rejoint ses deux amis, et il s'était pris un coup de maillet de la part de Jessie pour s'être moqué d'elle et de son (petit) ami.

Jessie reprit moqueusement: "Alors Miaouss, puisque je t'ai fichu un coup de maillet et puisque James et moi sommes maintenant plus que des amis, je pense que c'est vrai que tout va pour le mieux, hein?" 
 

ZE END! 
by Ondine/Saria! ^_^

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site