Sacré mariage!

- "Jaaaaaaaaaaaaaames cher, je suis de retour pour toi mon chériiiiiii!!!!"

Tandis que ces mots résonnèrent dans l'esprit de James, sa sueur s'écoula goutte à goutte sur son front. Il se mit à courir aussi rapidement qu'il pourrait mais il ne fut pas bien longtemps avant que la jeune femme le rattrape.

Pendant qu'elle s'approchait de plus en plus près, un mauvais reflet miroitait dans les yeux de cette dernière.

- "Il est temps pour moi de t'apprendre comment agir correctement, mon cher..."

James sentit alors une main froide toucher son front. Rapidement, il se hissa sur ses coudes, ouvrant ses yeux d'un coup pour seulement voir une Jessie inquiète agenouillée à côté de son sac de couchage.

- "Jessie, ne fais plus cela, tu vas me donner une crise cardiaque."

La jeune femme aux cheveux vermeilles se mit à parler en essuyant le visage de son ami avec un gant de toilette humide:

- "Tu parlais dans ton sommeil et tu n'arrêtais pas de remuer. De plus,... tu es tout en sueur. Qu'est-ce qui t'es arrivé, James?"

Le jeune homme regarda fixement le visage de son amie. Pendant qu'il louchait, il repoussa les cheveux qui tombaient sur son visage. "Je ne veux pas en parler, d'accord? Ce n'est rien."

- "Rien?"

- "Rien."

Jessie se leva. En plaçant ses mains sur ses hanches, elle donna à son ami un regard sombre. "Tu as rêvé de Jezabelle. N'est-ce pas, James?"

Il ne répondit pas immédiatement.

- "N'est-ce pas, James?"

Il acquiesça. ".... oui...." chuchota-t-il, "Je pense toujours qu'elle me poursuit. Elle a dit qu'un jour, elle me retrouverait et... bon... Il semble que je peux sentir sa présence. Je ressens un froid en moi depuis quelques jours, cette même sensation que j'éprouve quand elle n'est pas loin de moi. C'est simplement effrayant. Mes parents veulent que je l'épouse mais comment puis je passer le reste de ma vie avec quelqu'un de si terrible? Elle est horrible et la façon dont elle veut me changer est... horrible également."

Jessie commença à rougir légèrement. Elle s'agenouilla un peu plus près de James et regarda ses yeux verts sombres. "Je te promets que je ne laisserai jamais cette fille te toucher de nouveau. Je sais que Jezabelle est une femme terrible et si elle te veut, elle devra me passer sur le corps d'abord. Elle ne t'épousera jamais, même si elle veut me tuer pour le faire."

James se redressa. - "T-Tu penses vraiment ce que tu viens de dire?". Ses yeux miroitèrent et tandis que son coeur flotta dans sa poitrine, Jessie lui sourit.

- "Naturellement... James. Maintenant, essaye de te reposer un peu."

Ce dont Jessie ne s'était pas rendue compte, c'est qu'elle en avait trop dit. Quelqu'un d'autre avait évidemment entendu la conversation... et ça n'était pas Miaouss.

Pendant que James dormait, les visions de Jezabelle s'effacèrent peu à peu et son esprit commença à se remplir d'images agréables. Celles des moments heureux passés avec Jessie et Miaouss, de roses, de capsules, de nourriture et d'argent. Il sourit dans son sommeil en y pensant, jusqu'à ce qu'un bruit étrange le réveille. Quand il ouvrit un oeil, il ne put rien voir mis à part l'obscurité totale. Se rassurant, il bâilla et dériva de nouveau dans le sommeil.

~ * ~ ~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~

James se réveilla au petit matin, juste quand le soleil faisait son apparition dans l'horizon. Il frotta ses yeux et sa vue brouillée revint bientôt à la normale. Il regarda le sac de couchage de Jessie mais constata qu'elle n'était plus là.

- "Jessie?"

Aucune réponse.

Se levant, il regarda les alentours du petit secteur où il se trouvait. Il n'y avait aucune trace de son amie. Quand il s'approcha de Miaouss, le chat remua et ouvrit lentement un oeil.

- "Qu'est-ce qui se passe, Jimmy?"

- "Je ne peux pas trouver Jessie."

- "Peut-être que cette note nous donnera un indice."

Le félin  s'approcha d'un morceau de papier placé sur le tronçon près du secteur où ils dormaient. Il la prit et commença à la lire mais James lui arracha des pattes. La note était écrite en grandes lettres rouges. Le jeune homme commença à lire à son tour:

JE TIENS JESSIE EN OTAGE ET LA SEULE FAÇON DONT TU POURRAS LA LIBÉRER SERA EN M'ÉPOUSANT, MON TENDRE JAMES...

Post Scriptum: PORTE UN COSTUME... CET UNIFORME EST ATROCE, SIMPLEMENT ATROCE!

Les mains de James commencèrent à trembler. En glissant son doigt sur le papier, il constata que l'écriture sur la note était toujours humide et que ça signifiait qu'elle avait été écrite il y avait vraiment peu de temps de cela. Mais il remarqua autre chose, l'encre n'en était pas vraiment... Il ne put retenir un cri horrifié.
- "Cette note... a été écrite avec.... du sang!!!!!"

Miaouss haleta en observant son ami mettre ses bottes et la veste de son uniforme avant de se mettre à courir au loin, ne prenant même pas la peine de faire ses baguages.

- "Où vas tu, James?"

- "À Soleil Ville."

~ * ~ ~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~

- "Qu'est-ce que vous comptez me faire?!!!! J'exige que vous me libériez immédiatement!!!!" cria Jessie pendant que Jezabelle commençait à l'attacher.

- "Et bien ma chère, j'ai projeté ceci pendant quatre années entières et maintenant j'ai finalement eu l'occasion de mettre mon plan en action. La seule manière dont je pouvais obliger James à revenir ici était en le leurrant avec un otage; quelqu'un qu'il aimait vraiment. En d'autre termes... toi." Elle sourit en léchant ses lèvres.

- "C'est pathétique. Tu ne comprends pas que le mariage est censé être basé sur l'amour que deux personnes se vouent? Tu ne peux pas forcer quelqu'un à t'épouser quand il n'y a aucun amour qui vous rassemble. Non seulement c'est mal, mais ce que tu attends de James est dégoûtant. Tu veux LE CHANGER; faire de lui une nouvelle personne. Ce n'est pas de l'amour... ce n'est pas non plus de l'amitié, au contraire!" cracha durement Jessie "sans compter... qu'il ne m'aime pas..." ajouta-t-elle par après, laissant tomber sa tête en avant pour qu'une ombre cache son visage "Pourquoi reviendrait-il sauver quelqu'un qui le blâme sans cesse pour des choses dont il n'est pas coupable?"

- "Jessie, Jessie, Jessie... Il vous aime. Croyez moi. Quel idiot renoncerait à des millions et des millions de poké-dollars juste pour être avec une fille? C'est ce que j'appelle de l'amour, hum... Et c'est pourquoi je dois t'employer en tant qu'otage." Elle retira un couteau de la poche de sa jupe "Si quelque chose t'arrivait..." susurra-t-elle en faisant glisser la lame devant le visage de sa rivale "James serait très déçu, n'est-ce pas?" Un faux regard sympathique apparu sur son visage.

Jessie avala durement. Pendant qu'elle regardait fixement Jezabelle, elle vit une expression dans ses yeux. C'était le mal pur. Comparée à Jezabelle, Jessie ressemblait à un ange. JAMAIS, elle n'aurait menacé quelqu'un avec un couteau. Bien qu'elle détestait l'admettre, elle était effrayée. Et tandis qu'elle essaya d'empêcher son corps de trembler dans la crainte, elle espéra que James viendrait bientôt.

- "Nous attendrons James aussi longtemps qu'il faudra et il viendra. Il sait de quoi je suis capable."

Pendant que Jezabelle s'éloigna de quelques pas, Jessie regarda la blessure que cette dernière avait fait à son bras quelques minutes plus tôt et dont elle avait tiré le sang pour écrire sa lettre de menace. Elle serra ses dents, s'attendant au pire.

~ * ~ ~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~

- "Excusez moi, madame. Est-ce que ce train va bien à Soleilville?"

- "Bien sûr, jeune homme. Vous souhaitez prendre un billet?"

- "Oui."

Le jeune homme semblait vouloir partir rapidement. Dès que la vieille femme lui remit un billet, lui et son Miaouss coururent dans le train.

- "Ces jeunes sont toujours si pressés."

James s'assit sur un siège. Il reposa le dos de sa tête sur la fenêtre derrière lui et des pensées de Jessie remplirent son esprit. Il n'eut même pas besoin d'en parler que Miaouss su immédiatement à quoi il pensait.

- "Elle ira bien. Jessie est dure."

Fermant ses yeux, James pria silencieusement que rien n'arrive à sa meilleure amie.

Quand ils s'approchèrent de leur destination, il observa le paysage et de vieux souvenirs lui revinrent en mémoire. Plus il pouvait s'en rappeler, plus ceux ci étaient douloureux. Cependant, il devait retourner à son manoir pour Jessie, il le devait vraiment...

- "Prochain arrêt, soleil ville!"

James se leva de son siège et Miaouss le suivit fidèlement. Ils quittèrent le train aussi tranquillement que possible et n'échangèrent pas un mot jusqu'à ce que le manoir immense soit visible. James prit un souffle profond en entrant à l'intérieur, constatant que la porte était grande ouverte pour lui et que le majordome et ses parents n'étaient pas visibles.

- "Bien, où est Jessie?!" cria-t-il. Miaouss se tenait derrière lui, avec un regard fâché sur le visage.

- "Je t'attendais, mon tendre James... Et je vois que tu ne portes pas de costume! Je t'ai pourtant clairement expliqué combien je trouvais ce costume de la Team Rocket tout à fait horrible!!!!" dit Jezabelle, s'approchant.

- "Où est-elle?!" répéta James, laissant sa colère surpasser sa peur.

- "Nous avons beaucoup à projeter pour la réception de mariage, mon chéri."

- "OÙ EST-ELLE?!" répéta le jeune homme pour la troisième fois avec plus de fureur.

- "Du calme, du calme mon cher. C'est quelque chose dont j'allais justement te parler..."

Juste comme James était sur le point de crier, la voix de Jessie retentit dans l'ombre du couloir.

- "Jaaammes..." Sa voix était faible et sèche. Avec ses mains attachées derrière elle, Jessie boita lentement vers son ami. Elle le regarda fixement avec un air un peu surpris. "Tu es venu...... Sauve-moi." Une larme tomba sur sa joue, elle détestait ce sentiment d'infériorité.

Ses vêtements étaient déchirés à plusieurs endroits et des éraflures et zébrures rouges couvraient son visage. Ses longs cheveux rouges se répandaient tout autour d'elle. Elle tomba à genoux devant son ami. Il sursauta puis après le choc, se pencha vers elle et la soutint dans ses bras.

James se sentait désolé de ne pas être venu plus tôt. Soudainement, il sursauta de nouveau lorsqu'un claquement de fouet interrompit ses pensées, le faisant revenir à la triste réalité.

- "Quelle triste réunion. Mais je vais te dire quelque chose qui te réjouira sans doute, James. Si elle survit, elle pourra être demoiselle d'honneur. Bien?" Jezabelle sourit sadiquement. James lui donna un regard haineux pendant que Miaouss recula.

En regardant Jessie, le jeune homme réalisa que sa fiancée sadique aurait pu la tuer facilement. Que devait-il faire? Accepter le mariage ou se révolter et laisser la possibilité à Jezabelle de tuer sa meilleure amie?

- "Si tu dis où je peux coucher Jessie, je ferai ce que tu voudras."

- "Suis moi." fut tout ce que Jezabelle répondit. Après être entré dans une salle, James étendit précautionneusement Jessie sur le lit situé dans le coin de la pièce. Elle gémit faiblement, ce qui fit pleurnicher le jeune homme.

- "Bien. Le temps de visite est terminé." indiqua Jezabelle sarcastiquement "C'est l'heure de ton dressage!!!!"

L'estomac de James se resserra. Il savait que pour les heures à venir, il souffrirait beaucoup. Mais la pensée la plus douloureuse avait été retirée de son coeur. Il savait que Jessie était en sécurité.

~ * ~ ~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~

Quelques heures plus tard....
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

- "Comment me trouves tu, James cher?" demanda Jezabelle en posant avec sa 15ème robe de mariage. Le jeune homme, assit face à elle sur sa chaise, commençait à être extrêmement énervé.

- "Magnifique, Jezabelle." geignit-il.

- "Magnifique, Jezabelle quoi?"

- "Magnifique, Jezabelle... chérie." Il mordit sa langue dans le dégoût.

- "Correct. Allons nous coucher alors. Demain sera un jour merveilleux, James... Nous allons avoir un si beau mariage."

James haleta. "Le mariage a lieu, DEMAIN?!!!! Mais ça n'est pas un peu trop tôt?!!!!"

- "Cela fait quatre ans que ce grand jour a été repoussé et nous ne pouvons plus attendre d'avantage. J'ai chargé Hopkins de remettre les invitations et à cette heure tout le monde doit déjà les avoir reçues."

- "Invitations?" James semblait malade.

- "Naturellement! Nous ne pouvons certainement pas exprimer notre amour l'un envers l'autre et échanger nos voeux de mariage sans un millier de personnes en tant que témoins! Ça serait très, très incorrect!"

James se sentit d'avantage nerveux. "Bon.... Jessie n'a pas encore entièrement récupéré! Tu as dit qu'elle pourrait au moins être une demoiselle d'honneur!"

- "Oh, c'est trop mal." Jezabelle s'éloigna en parlant et le cliquetis de ses hauts talons résonna sur le plancher. Elle quitta la pièce et claqua la porte en bois derrière elle. James était choqué. Il sentit des larmes piquer ses yeux et commença à se contracter sur lui même, ne se sentant pas bien du tout. Il enveloppa ses bras autour de lui un moment puis ôta la cravate qu'il portait désormais, la jeta au plancher et couvrit son visage avec ses mains.

Après plusieurs minutes, lorsqu'il fut tout à fait sûr que Jezabelle était partie, il rampa jusqu'à la salle où se trouvait Jessie. Celle-ci était plutôt grande. Il s'avança sur la pointe de ses pieds jusqu'au lit où était couchée son amis et s'agenouilla.

- "Jessie?"

Seul le silence accompagné par le son de la respiration douce de la jeune femme, lui répondit. Ce son reposant, calmèrent James quelque peu.

- Je... Je sais que tu ne peux pas m'entendre en ce moment, mais... À la différence de Jezabelle, je veux exprimer mes véritables sentiments."

Jessie ne répondit toujours pas.

- "Mais Jezabelle va me forcer à l'épouser demain. C'est tout à fait contre ma volonté mais si je ne lui obéis pas, elle peux vraiment te blesser ou peut-être même te tuer. Je peux parfaitement me souvenir de ce que je ressentais quand je pensais que j'allais mourir sous son dressage des "bonnes manières"..."

Pendant qu'il regardait Jessie, James prit sa main. Il tremblait. Quoiqu'il était sûr qu'elle ne se rendrait pas compte de ce qu'il était sur le point de dire, il était aussi nerveux que si elle était éveillée.

- "Jessie... Je veux que tu saches que même si je marie Jezabelle, je.... c'est toi que j'aime. Je t'ai toujours aimée, Jessica et je t'aimerai... pour toujours."

Il se pencha vers le bas et embrassa doucement Jessie sur les lèvres puis il lâcha sa main et s'approcha de la porte. Il toucha le bouton, se retourna vers son amie avec une larme au coin de l'oeil et chuchota: "Je t'aimerai toujours... Pour toujours." Il sortit de la salle et pendant que la porte se fermait doucement, les yeux de Jessie s'ouvrirent lentement.

- "Je t'aime aussi, James."

~ * ~ ~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~

Le lendemain...
~~~~~~~~~~~~

C'était le jour redouté. Du moins, le jour redouté par James. Jezabelle, d'autre part était en grande joie. Pendant qu'elle regardait fixement sa réflexion dans son miroir énorme, elle souriait, appliquant un peu plus de rouge sur ses lèvres. Alors, quelqu'un entra dans la chambre.

Sans se retourner, elle parla. "Qui est là?" Il n'y eut aucune réponse. Quand elle se retourna, un drôle de parfum remplit la salle, la faisant perdre connaissance. Son tube de rouge à lèvres tomba sur le plancher.

Une personne portant un masque à gaz se mit à rire fourbement. "C'est terrible, ce rouge à lèvres souille ce magnifique tapis blanc."

Dans l'autre salle, James luttait avec sa cravate. Il respirait profondément en regardant sa réflexion dans le miroir. Tout ce qu'il pouvait voir était un jeune homme triste dans un costume qu'il ne voulait pas porter, prêt à se marier avec une femme qu'il n'aimait pas. Aucun destin ne pouvait être plus mauvais que le sien.

Juste comme il se préparait à attacher ses cheveux, quelqu'un entra dans la chambre. La personne s'approcha de lui avec une paire de ciseaux.

James se retourna pour voir Jessie. Oui, c'était bien elle.

- "JESSIE?!!!!"

James était choqué "Qu'est-ce que tu fais avec cette paire de ciseaux?"

La jeune femme lui remit l'objet en question. "James... je veux..."

- "... quoi?"

- "Que tu coupes mes cheveux."

- "QUOI?!"

- "Fais le et ne pose pas de question, James!"

Pendant que Jessie le commandait, James commença à couper. De longues mèches vermeilles tombèrent par terre et bientôt, les cheveux de la jeune femme atteignirent la longueur de ses épaules. Elle se tourna vers son ami.

- "Pourquoi as tu voulu que je coupe tes cheveux, Jessie?"

Elle toussota puis gronda: "Appelle moi, Jezabelle!"

James la regarda craintivement pendant un moment. Il sourit en plongeant son regard dans celui de son amie et échangea un clin d'oeil taquin avec elle. Avant qu'ils ne puissent réaliser ce qui se passait, ils prirent un pas l'un vers l'autre et s'embrassèrent soudainement.

Quand leur moment de passion fut fini, ils s'éloignèrent lentement l'un de l'autre, le teint rouge.

- "Jessie, je ne peux pas le croire. Tu... tu veux vraiment m'épouser?!"

- "Oui, James. Je l'ai toujours voulu. Toujours."

- "Oh?!!!!! Alors tu m'as entendu?!!!! Tu m'as entendu admettre mon amour pour toi?!"

- "Oui, James... Et je t'aime aussi."

Pendant que tous deux se penchaient l'un vers l'autre pour un autre baiser, James remarqua soudainement quelque chose. "Mais... et Jezabelle?! Qu'allons nous faire quand-"

Jessie mis un de ses doigts sur les lèvres de son ami et se mit à parler. "J'ai déjà prit soin d'elle. Elle restera sans connaissance pendant 8 heures environ. Cela nous laisse assez de temps pour nous marier. N'est-ce pas?"

James semblait embarrassé. "Comment... Tu l'as intoxiquée????!!!!"

Miaouss entra dans la salle. "Elle a hypnotisé le Rafflesia et a utilisé sa paraspore."

James sourit. Il enveloppa ses bras autour de son amie, pendant qu'il était le jeune homme le plus heureux au monde.

~ * ~ ~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~~ * ~

Se tenant nerveusement à l'entrée de l'église, James sourit à Jessie.

Assis sur leurs sièges, les parents de James s'échangèrent un sourire également. "Jezabelle est tout à fait magnifique, n'est-ce pas?" dit sa mère. Son père acquiesça: "Tout à fait. Elle est beaucoup plus raffinée que cette autre fille qui lui ressemblait. Tu t'en souviens? Quel était son nom déjà?..."

- "Jessie, je crois."

FIN

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site