La promesse

Où était-elle? Elle aurait pourtant déjà du être rentrée à la maison à cette heure. Où était-elle passée? Avait-elle décidé de les abandonner James et lui? Non, jamais! Non, pas Jessie! Il repoussa vite cette pensée mais... elle revint presque aussitôt. Il regarda de nouveau la fenêtre. Aucune trace d'elle. "Elle n'a peut-être pas vu le temps passer!" dit Miaouss, essayant de se calmer. Non, ça n'était pas possible, la nuit était sur le point de tomber maintenant. Elle n'avait même pas dîné.

Miaouss se décida à rester silencieux en se détournant de la fenêtre. Il commençait à faire nuit, la peur commençait à s'installer en lui. Pour chasser ses craintes, il décida d'allumer la tv et se coucha sur le canapé. Le journal proclamait les malheurs du monde entier. Soudain, un reportage sortit de l'ordinaire. Une horreur, impensable. Le centre commercial de néonville qui venait juste d'ouvrir, s'était effondré. Les architectes avaient probablement fait une erreur et personne ne savait exactement combien de personnes se trouvaient sous les ruines du bâtiment.

Le chat pokémon quitta le salon et couru à l'extérieur, il se précipita au centre-ville. Il se fraya un chemin à travers une masse de curieux. Plusieurs sauveteurs étaient déjà sur place. Certaines personnes regardaient la scène apathiquement tandis que d'autres pleuraient. Et Jessie, où était-elle? Dans les ruines? Etait-elle morte? Elle devait vivre, elle ne mourrait pas si facilement.

"Tout ira bien" dit Miaouss d'une voix étouffée de larmes "Notre Jessie s'en sortira, c'est une grande combattante."

À cette heure de la nuit, la température était à son plus bas niveau. Jessie gèlerait et elle était tout à fait seule, peut-être ressentait elle de terribles douleurs?

Miaouss observa les sauveteurs. Ils essayaient de retrouver des gens en retournant la terre avec des pelles. Il voulait tant se rendre utile. Comment pourrait-il expliquer la perte de Jessie à James si elle venait à mourir? Il remarqua qu'une jeune femme marchait de long en large un peu plus loin, il s'approcha d'elle, apparemment elle était médecin. Il lui demanda si elle avait vu une jeune femme avec la description de Jessie et si elle savait ce qui lui était arrivé. La doctoresse acquiesça. Elle avait bien aperçu une jeune femme à laquelle la description convenait. Elle ne pouvait rien dire sur son état actuel mais au moment où elle l'avait vue elle vivait encore. Elle avait été apportée au plus proche hôpital en hélicoptère. Quel soulagement! Tout allait s'arranger. Le chat pokémon demanda l'adresse de l'hôpital puis il prit un taxi. Il lui sembla qu'il prenait une éternité à ce dernier pour voyager.

Finalement, il atteignit le bâtiment où était soignée son amie et il demanda à la voir. On lui proposa d'attendre. Il ne pouvait plus attendre, il ne VOULAIT plus attendre. Il dut tout de même se résoudre à le faire et s'assit sur une chaise, se mordant les griffes. Il entendit tout à coup des sanglots légers, assez familiers, provenants de non loin de lui. Il se tourna et aperçu James. Ce dernier était assit sur un siège éloigné. Que faisait-il là?! Quelle surprise! La dernière fois où il l'avait vu, environ 2 heures plus tôt, le jeune homme aux cheveux lavandes était assit dans sa chambre, mort d'inquiétude pour leur amie féminine.Miaouss bondit sur ses genoux, le faisant sursauter puis tous deux se donnèrent une consolation mutuelle.

Enfin, un jeune médecin apparu et s'assit à côté d'eux. James voulait savoir comment Jessie allait, mais en voyant l'expression du médecin il pouvait se douter que son amie n'allait pas bien. Le médecin raconta la gravité des blessures intérieures que Jessie éprouvait et les opérations qui lui avaient été effectuées. Il ajouta qu'il avait fait tout son possible et que maintenant il ne restait plus qu'à attendre et espérer mais sa chance de survie était très faible.

James noya ses sentiments dans une mer de larmes mais il s'accrochait à sa faible lueur d'espoir. Personne ne connaissait aussi bien Jessie que lui, personne ne savait combien elle était forte. Elle ne pouvait pas mourir, pas comme ça, non. Elle lui reviendrait, elle irait bien de nouveau. Comprenant la détresse du jeune homme, le médecin le conduisit à la chambre de Jessie, de même que Miaouss.

La pièce sentait le désinfectant et le bourdonnement lugubre d'un tas de machine y était audible. La personne qui était dans le lit était à peine reconnaissable sous tous les fils, les perfusion et les machines qui l'entouraient. Mais James savait que Jessie lutterait aussi fort que possible et qu'elle s'en sortirait. Il se mit à souhaiter de toutes ses forces que toute cette histoire n'aurait été qu'un cauchemar et que Jessie ne serait jamais entrée dans cette boutique. Mais ses espoirs s'effondrèrent rapidement, elle était là, ce cauchemar était bien réel. Jessie avait toujours représenté la force à ses yeux, elle le protégeait et maintenant elle se trouvait couchée là, James se sentit complètement perdu. Jessie l'avait protégé tant de fois et maintenant voilà qu'il n'avait pas pu l'aider en retour. Miaouss pleurait et James s'empêchait de hurler. Il s'inclina vers son amie et caressa sa joue. Il souhaita de tout coeur que ses blessures guériraient bientôt.

Mais rien ne serait plus jamais pareil désormais... Jessie ne serait plus ce qu'elle avait toujours été.

Ses larmes gouttèrent sur son menton et tombèrent sur le visage de Jessie mais elle ne montra aucune réaction. Il voulait tant la prendre dans ses bras, mais il ne pouvait pas le faire avec tous ces fils auxquels elle était attachée. Il prit simplement sa main, continuant à caresser sa joue avec sa main libre puis il se mit à lui parler d'une voix tremblante et étouffée de larmes. Il demanda à la jeune femme de ne pas le quitter, il lui raconta combien il l'aimait et combien il se sentait perdu. Il lui promit que tout changerait et que tout irait bien désormais. Ils étaient encore si jeunes, avec tout un tas de rêves et d'espoir. Miaouss écouta les paroles de son ami masculin, tristement. Comment le destin pouvait-il séparer deux personnes aussi jeunes, aussi sensibles et aussi délaissées? James n'avait aucune famille à part Jessie et le pokémon chat. Que deviendrait-il si sa seule amie humaine quitterait la vie?

De longues heures languissantes passèrent et l'état de Jessie ne s'améliora pas. Son moniteur cardiaque émettait des signaux sonores de plus en plus irréguliers. Les médecins entraient et sortaient dans la pièce, lui administrants tous les médicaments possibles et James tenait toujours sa main, ne sachant pas que faire d'autre.

Elle mourrait et personne ne pouvait rien faire pour la ramener à la vie. James pouvait sentir une douleur brûlante dans sa poitrine comme si un couteau transperçait son coeur. Il souffrait terriblement, il souhaitait mourir aussi. La mort serait tellement meilleure que de continuer à vivre dans un monde où le soleil ne brille jamais. Tout autour de lui s'enfonçait dans la noirceur et il se répétait toujours:"Pourquoi nous?"

Finalement, le moniteur cardiaque émit un long son sinistre... Jessie était partie. Deux infirmières vinrent et soulevèrent un drap sur son visage. Elles conduisirent James et Miaouss hors de la chambre. Elles les auraient volontiers consolés mais comment pourraient elles encore le faire? Une troisième infirmière vint, prenant son courage à deux mains et elle remit à James un sac à main. Celui que Jessie avait porté pour faire ses achats du matin. Le matin, il était déjà si loin... il semblait qu'il faisait partie d'un autre monde. James se mit à pleurer un peu plus. Il ne pouvait plus se calmer...

Deux heures plus tard, quand le taxi s'arrêta devant sa cabane, James continuait toujours à pleurer, étreignant le sac de Jessie comme un petit enfant étreint sa peluche. Miaouss dû le secouer trois fois pour lui faire comprendre qu'il devait quitter le véhicule et s'avancer dans leur demeure.

Tout d'abord, James eut le sentiment que tout était seulement un mauvais rêve. Il espérait toujours voir Jessie apparaître dans l'embrasure de la porte de la cuisine, lui demandant où Miaouss et lui avaient été durant si longtemps.

Mais ça n'était pas un mauvais rêve, tout était vrai. Jessie était morte, elle ne pourrait plus lui parler. Non, elle ne pourrait pas non plus se fâcher, rire ou pleurer, ni le consoler ou réciter ses parties de la devise. Elle était morte. Il l'avait perdue pour toujours. Il se coucha sur le sol. Il ne voulait plus rien voir, ne plus penser à rien. Miaouss comprenait sa douleur. Il se coucha aux côtés de son ami et essaya de le consoler quelque peu.

James ne pouvait pas comprendre comment il pouvait continuer à vivre comme si rien ne s'était passé. Au bout de quelques longues minutes il s'assit en sanglotant et baissa son regard vers la sacoche qu'il tenait. Il l'ouvrit, bien qu'il sache la douleur qu'il en tirerait. Du bout de ses doigts tremblants, il saisit les objets l'un après l'autre. La plupart s'étaient cassés mais ils étaient cependant pleins de souvenirs de Jessie. Des larmes continuèrent à glisser sur les joues du jeune homme tandis qu'il continua à fouiller le sac. Bientôt, sa main frôla un objet tranchant et se mit à saigner. Il retira l'objet en question et remarqua qu'il s'agissait du cadre cassé d'une photo. Le cadre était cassé mais pas l'image. James l'observa de même que Miaouss. C'était une photo que Jessie voulait leur offrir dans quelques jours... pour la Noël.  Une image sur laquelle ils posaient tous les 3 avec des sourires radieux. James souhaitait tant remonter le temps jusqu'au moment où cette photo avait été prise. Il pourrait alors empêcher Jessie d'aller en ville quand ce jour maudit reviendrait.

Malgré les efforts de Miaouss pour essayer de lui faire comprendre clairement que personne n'était coupable, James refusait de l'écouter. Il pleurait toujours durement appuyant la photo contre sa poitrine.

Les jours suivants furent encore plus difficiles. James déprimait de plus en plus. Miaouss le trouvait souvent couché sur son lit entrain de pleurer. Il essayait toujours de se forcer à dormir mais n'y parvenait pas. Tout ce qu'il pouvait faire était pleurer. Le chat pokémon fit tout ce qui était en son pouvoir pour aider son ami mais la volonté de vivre de ce dernier baissait au jour le jour. Miaouss avait perdu Jessie et il ne voulait pas perde James également.

Le jour de l'enterrement de Jessie fut gris et pluvieux. Quelques personnes vinrent mais surtout par curiosité. James fut incapable de suivre le discours du prête. De toute façon, qu'est-ce que cet étranger connaissait de Jessie? La douleur dans la poitrine de James refusait de partir. Quand le cercueil de son amie fut déposé sous terre, il se mit à pleurer plus durement qu'il ne l'avait jamais fait et il tomba à genoux. Il avait perdu une partie de lui. Il ne lui restait plus aucun espoir. Il voulait seulement mourir.

À partir de ce jour maudit, Miaouss pleura tous les soirs. Il pleura pour Jessie mais aussi pour James. Le 24 décembre, le jeune homme aux cheveux lavandes quitta leur demeure dans l'après-midi et il partit visiter la tombe de Jessie et y déposer une rose. Il fit une petite prière, parla quelques minutes à son amie, bien qu'elle ne puisse pas l'entendre puis sur le chemin de retour, il s'assit sur un banc et se remit à pleurer sur l'injustice du monde. Il faisait terriblement froid et de gros flocons de neige quittaient le ciel, enveloppants les alentours d'une couche blanche.

James frissonna. Soudain, il comprit quelque chose. Il savait que s'il s'endormirait dans ce froid, il ne se réveillerait jamais. Ses paupières commencèrent à se fermer contre sa volonté, comme ce jour où il était resté assit dans un igloo avec Jessie et Miaouss. Il essaya de se forcer à lutter mais peu à peu, il renonça et se coucha, il frissonna une dernière fois lorsqu'un flocon tomba sur le bout de son nez puis il ferma ses yeux...

Tout à coup....

Quelqu'un se mit à crier son nom, lui ordonnant de se réveiller. James connaissait cette voix, mais se réveiller lui paraissait complètement impossible. Cette personne n'était cependant pas prête à le laisser partir. Elle le gifla, le frappa et... lentement, il ouvrit ses yeux. Il devait rêver car devant lui il pouvait voir Jessie. elle portait son habituel uniforme de la Team Rocket, elle était tout à fait radieuse et son visage ne portait aucune trace de blessure. James se mit à pleurer. Si c'était un rêve, il ne voulait jamais se réveiller. Jessie semblait furieuse de voir qu'il ne luttait pas pour survivre, elle le frappa, elle lui cria qu'il était idiot d'avoir de telles pensées. De nouvelles larmes glissèrent sur les joues de James. Vouloir mourir était la chose la plus stupide qu'il avait souhaité. Il pouvait comprendre la rage de son amie. Il enveloppa ses bras autour de Jessie et l'étreignit aussi fort que possible. Elle lui rendit l'étreinte. Tous deux se mirent à pleurer en se collants l'un à l'autre.

Tout à coup, Jessie se détacha doucement de l'enlacement. Elle prit le visage de James entre ses mains et lui fit promettre de ne plus être triste. Elle lui promit qu'elle serait toujours auprès de lui même s'il ne la voyait pas et qu'un jour ils se retrouveraient. James regarda les beaux yeux bleus de sa meilleure amie en lui promettant qu'il n'essayerait plus jamais d'abandonner la vie et qu'il se forcerait à être fort pour Miaouss. Jessie se pencha vers James, approchant ses lèvres de son front et il ferma ses yeux pour recevoir le baiser. Quand il les ouvrit de nouveau, il constata qu'il était seul, toujours couché sur le banc.

Il s'assit, luttant contre l'engourdissement de son corps et il brossa la neige qui recouvrait ses vêtements. Son corps était si gelé qu'il lui était difficile de se lever sans problème. S'il serait resté couché là un peu plus longtemps, il serait certainement mort. Pendant son chemin de retour vers sa maison, il réfléchit sur tout ce qu'il s'était imaginé. En chemin, il rencontra Miaouss. Ce dernier sembla extrêmement soulagé de le voir. James le souleva dans ses bras puis il pénétra dans leur petite demeure. Il se blottit sur un tapis auprès du feu et raconta à Miaouss, la vision qu'il avait eue dans le parc, un peu plus tôt. Le chat pokémon fut soulagé de voir que son ami se sentait mieux et il remercia Jessie en pensée pour cela.

James saisit la photo que Jessie voulait lui offrir. Il l'observa un moment puis il se tourna vers la fenêtre. Durant un bref instant, il cru voir son amie apparaître entre les flocons de neige et son image disparu presque aussitôt.

James sourit en se penchant vers Miaouss et il lui chuchota que Jessie serait toujours dans son coeur. Il continuerait à vivre désormais, il respecterait la promesse qu'il avait fait en rêve à son amie.

FIN
Magnéti

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site