La nuit des aveux

Cette soirée a commencé comme toutes les autres. Nous avons choisi un endroit où passer la nuit, y avons installé notre camp et j'ai essayé de préparer un repas décent avec nos restes de nourriture et comme toutes les nuits, Miaouss n'a rien trouvé de mieux à faire que de se plaindre au sujet de nos échecs du jour alors que Jessie s'assurait que tout notre équipement pour voler les pokémon serait prêt pour le lendemain.

Pendant notre dîner, Miaouss n'a pas cessé de répéter combien ce sale gosse de Sacha Ketchum était un tricheur alors que Jessie et moi nous ajoutions de temps en temps un: "Oui Miaouss, nous savons" puis comme tous les autres soirs, il est allé se coucher me laissant seul avec Jessie.

Après cela nous avons eu une discussion légère concernant nos projets pour la journée de demain tandis que je faisais la vaisselle et qu'elle m'observait.

Elle paraissait très confiante mais je la connais trop bien pour savoir ce qui se cache sous l'apparence qu'elle essaye de se donner.

J'ai remarqué quelques légers changements de ton dans sa voix qui m'ont indiqué que quelque chose la blessait à l'intérieur et je me doutais que cette chose était exactement la même que celle qui me dérangeait depuis un bon moment. Pourtant, comme toutes les autres nuits, nous ne l'avons pas admis et nous avons continué à faire comme si de rien n'était.

Après nous être souhaité une bonne nuit, nous avons rampé dans nos sacs de couchage. J'ai essayé de trouver une position confortable pour éviter qu'une roche ou un bâton me fasse mal au dos ou aux côtes; cependant, ce fut sans succès.

Et comme toutes les nuits, Jessie s'est couchée toute droite sur son dos dans son sac et s'est contentée de regarder fixement le ciel étoilé avec un regard découragé.

Ce soir là, j'ai eu l'impression qu'elle priait ou qu'elle faisait un souhait. J'ai observé la lueur de ses longs cheveux vermeilles brillants comme de la soie alors que le clair de lune les éclairait, ainsi que ses beaux yeux saphirs. Plus je la regarde, plus je la trouve jolie.

Je lui ai demandé ce qu'elle recherchait. Elle a retiré son regard du ciel et m'a regardé.

"Je cherche quelque chose qui pourra me donner un peu d'espoir." a-t-elle dit tristement.

Je n'ai pas vraiment compris ce que ces paroles signifiaient. Jessie a continué à me regarder fixement avec un regard plaidant. Ses yeux m'ont paralysé et à la différence des autres nuits, je me suis contenté de rester inerte, au lieu de trouver une excuse pour m'éloigner et briser ce moment si intense.

J'ai demandé à Jessie pourquoi elle recherchait l'espoir dans le ciel.

"À quel autre endroit suis je supposée regarder, James?" m'a-t-elle simplement répondu d'une voix tremblante.

C'est à ce moment que j'ai prit conscience du désespoir qui se trouvait dans ces mots. Elle avait besoin de moi en ce moment. À la différence des autres nuits, elle s'était ouverte à moi.

Je me suis emparé de sa main et je l'ai placée sur sa poitrine, à l'emplacement de son coeur. "Tu trouveras toujours de l'espoir ici."

Elle a cligné des yeux puis elle a soulevé nos mains jusqu'à ma joue. Au faible rayonnement du clair de lune, j'ai pensé la voir rougir.

Jessie m'a demandé si je trouvais de l'espoir dans mon propre coeur.

"Je trouve un bon nombre de choses dans mon coeur." lui ai-je répondu.

"Comme quoi?" m'a t-elle demandé. Et contrairement aux autres nuits, j'ai décidé de tout lui avouer.

Ce soir là, j'ai regardé Jessie directement dans les yeux, sans souhaiter détourner mon regard et fuir au loin. Depuis notre première rencontre, j'avais toujours rêvé lui dire mes véritables sentiments mais je n'y était jamais parvenu. À ce moment, j'avais enfin la capacité de trouver les mots. C'est ainsi qu',à la différence de n'importe quelle autre nuit de ma vie, je lui ai dit que je l'aimais.

Un magnifique sourire est lentement apparu sur son beau visage. Mon sang a palpité dans mes veines alors que j'attendais sa réponse.

Contrairement à ce que je croyais, le sourire n'a pas disparu de son visage et j'ai tout de suite su que les larmes qui jaillissaient dans ses yeux n'étaient pas provoquées par de la douleur.

Jessie a rit doucement avec bonheur pendant qu'elle essuyait ses joues, se préparant à répondre. Et c'est ainsi que cette nuit elle m'a dit qu'elle m'aimait aussi.

FIN

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 13/03/2013

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site