La maison hantée

"Nous devons vraiment aller là, Jessie?

"Ferme la, James! C'est sûr, nous devons y aller, le boss nous l'a ordonné! Nous devons profiter de la chance qui nous est offerte de ne plus avoir à suivre ces maudits morveux!!!"

James ne répondit rien. Il se contenta de garder la tête basse pendant qu'il marchait.

Nos trois membres de la Team Rocket préférés: Jessie, James et Miaouss se dirigeaient vers une petite maison située sur le sommet d'une colline. L'hiver était proche et le paysage les entourant était assez lugubre et désertique.

"Peux tu me rappeler pourquoi nous devons entrer dans cette maison horrible, Jessie?" demanda Miaouss, marchant sur la route rocheuse d'un chemin abandonné.

La jeune femme grogna et commença à expliquer: "Le boss a dit que la rumeur laisse entendre que la maison située au sommet de cette colline contient des pokémon rares et de grande valeur."

"Je parie qu'il n'y a rien là dedans." marmonna James.

La maison était vieille et la peinture externe était si effritée qu'elle laissait voir le bois pourri caché en dessous.

"Cette maison me donne la frousse. Heureusement que ce n'est pas Halloween."

"Personne ne t'as demandé ton avis, James." dit Miaouss, ajustant son écharpe verte autour de son cou. Le jeune homme se mit à marmonner des mots incompréhenisbles d'un ton effrayé.

"Pourquoi gémis-tu James? Je ne pense pas qu'un monstre va te bondir dessus et te tuer dès que tu entreras dans cette bâtisse."

"Je n'aime pas les grandes maisons."

"Cesse de faire l'idiot et dépêchons nous!" dit Jessie, énervée "Plus nous y entrerons rapidement, plus nous pourrons sortir rapidement."

"Et toi, tu n'as pas peur, Jessie?" demanda Miaouss, grimaçant en parlant.

"Moi? Effrayée? Naturellement pas! Qu'est-ce qui te donne une telle idée?!"

"OH...... rien."

Miaouss fit un pas derrière Jessie. "ATTENTION À TOI!!!!!"

La jeune femme sursauta. Elle serra ses dents pour s'empêcher de crier en se tournant vers le pokémon chat. "Attends un peu que je t'attrapes sac à puces!!!!"

Miaouss commença immédiatement à courir vers la maison à pleine vitesse en riant. Son associée féminine se mit à courir après lui en criant "Attends que je mette mes mains sur toi, petit débile!"

James se contenta de regarder ses amis prendre de l'avance sur lui. "Hé, attendez moi!" Il se mit alors à courir après eux.

Tous s'arrêtèrent devant la porte. Elle était énorme. "WOAW! Cet endroit est encore plus grand que je le pensais!!!!" hurla Miaouss "Dépêche toi de venir ici et ouvre la porte, James!"

"Me dépêcher? Hé! Je fais ce que je veux!"

Essoufflé, le jeune homme atteignit enfin la porte. Il glissa un fil en fer dans le trou de la serrure. Un déclic fut audible et la porte s'ouvrit. "WOAW!!! C'est énorme ici!!! C'est presque aussi grand que chez mes parents!" James marcha jusqu'à une chaise et s'y assis. La chaise était si confortable qu'il se prépara à somnoler quand soudain...... "JAMES!!! VIENS ICI!!!!" cria Jessie. Il sursauta au loin. "Elle ne me laisse jamais me reposer pendant une minute." chuchota-t-il.

"Cet endroit est si grand qu'on aurait besoin d'une carte pour y retrouver notre chemin." suggéra Miaouss.

"C'est vrai." admis Jessie "Mais nous n'en avons pas. Nous nous trouvons devant le besoin de nous séparer. James, tu visites le sous-sol, Miaouss la chambre à coucher et je vais faire un tour dans la salle principale."

"Et pourquoi dois je aller au sous-sol? Pourquoi pas Miaouss?"

"PARCE QU'IL EST HORS DE QUESTION QUE J'ENTRE DANS CETTE PIÈCE!!!!" protesta le chat pokémon, croisant ses petits bras "Tu n'as pas d'autre choix que d'y aller, James."

Le jeune homme geignit.. "C'est pas vrai..."

"Bon. Maintenant que tout est arrangé, séparons nous!" proclama Jessie.

"Ouais!" dirent Miaouss et James à l'unisson.

*********************************************

Jessie entra dans la salle principale. Il y avait là une cheminée dans lequel était allumé un feu et une grande chaise était placée devant elle. Jessie fit un pas en avant et la porte se referma derrière elle. "Qu'est-ce qui-?" Elle se tourna pour faire face à la porte. Personne n'était là.

"Bienvenue."

Jessie haleta et se retourna. "Qui-qui êtes vous?"

"Tu n'as aucune raison de t'inquiéter." dit une voix féminine. Jessie avala sa salive dans la crainte et plaça sa main sur sa ceinture, prête à s'emparer de sa pokéball.

"Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous blesser."

Une vieille dame apparu sur la chaise. Elle se leva et se tourna pour lui faire face. Elle portait une chemise de nuit blanche et ses cheveux étaient aussi blancs que la neige. Son visage était terriblement pâle et semblait translucide, ainsi que le reste de son corps.

"Qu'est-ce que vous voulez?" demanda Jessie.

"Je suis celle qui devrait vous poser cette question. Je vois que vous êtes ici avec des amis, n'est ce pas?" 

"Comment le savez vous?"

La dame sourit et continua. "Qui entrerait seul dans une maison abandonnée?"

"Ainsi cette maison est censée être abandonnée."

"Oui. Car même si vous me voyez, vous ne pouvez pas affirmer que vous me voyez car je ne suis pas vivante. Tout ce qui se trouve devant vos yeux en ce moment est un reflet de votre imagination."

"Que voulez vous dire?"

"Ce que je veux dire, c'est que je ne suis pas réelle."

"Mais alors... si vous n'êtes pas réelle..... qui êtes vous?"

La vieille dame rit. "Vous le découvrirez bientôt."

*********************************************

"Stupides humains, stupide maison..." marmonna Miaouss en tournant le bouton de la porte de la chambre à coucher. Une forte rafale de vent se projeta sur le pokémon chat lorsqu'il ouvrit la porte et il dut agripper ses griffes au tapis pour ne pas se faire propulser au loin.

Quand il fut dans la chambre, la rafale ferma la porte avec force et disparu. Miaouss se leva, un peu stupéfié. "Qu'est-ce que c'était?" Il secoua sa tête et commença sa recherche. Il bondit sur un lavabo et en ouvrit les portes. Rien. Il marcha auprès d'une garde-robe et en vérifia le contenu. Rien. Pendant qu'il s'approchait d'une table de nuit, des bruits de pas se firent entendre derrière lui. Ses poils se redressèrent sur son dos. Il se retourna lentement. Rien.

"Ça devait être un rattata ou quelque chose de ce genre."

Il continua à s'avancer vers la table de nuit; quand du coin de son oeil, il vit une ombre s'approcher. Il se tourna pour lui faire face. Rien. Il voulu quitter la chambre en courant mais s'en empêcha. "Je ne peux pas fuir, je ne peux pas. Jessie et James penseront que je suis une poule mouillée et je ne le suis pas!" Il rassembla tout son courage et s'avança lentement vers la table de nuit. Ses petites pattes tremblaient pendant qu'il s'en approchait. Juste comme il était sur le point d'ouvrir le tiroir, il fut tiré au sol. Il sentit que quelque chose avait saisit sa patte de derrière. La crainte prit le dessus de lui et il commença à paniquer. Il essaya de crier mais n'en fut pas capable. Il était trop choqué. La chose le traîna sous le lit. Il enfonça ses griffes dans le tapis pour s'arrêter mais ce fut sans succès.

*********************************************

James ouvrit la porte menant au sous-sol. Il faisait si sombre qu'il ne pouvait même pas voir les escaliers. Il allongea sa main droite de côté et frôla le mur du bout de ses doigts à la recherche d'un interrupteur. Il n'en trouva aucun. Il prit quelques pas lents en bas des escaliers. Ceux ci grincèrent. Le jeune homme aux cheveux lavande fut effrayé à l'idée que les escaliers cèdent sous son poids s'il faisait le moindre faux mouvement.

Quand son pied toucha la dernière marche, il soupira avec soulagement. De nouveau, il toucha le mur à la recherche d'un interrupteur. Il en trouva un et y appuya. Une lumière basse et vacillante jallait du plafond, illuminant à peine la salle. James haleta lorsqu'il vit qu'il se trouvait dans une sorte de chambre de torture. "Ça me rappelle le sous-sol du manoir de mes parents." dit-il, se souvenant des moments horribles qu'il avait passé avec Jezabelle dans le cachot. Il regarda les alentours de la salle et vit beaucoup de machines à l'aspect douloureux. Il y en avait une qui l'effrayait plus que toutes les autres. C'était une machine qui ressemblait à un long tapis roulant avec une scie ronde à son extrémité. Il frissonna face à cette vue. Soudainement, il entendit que quelqu'un marchait derrière lui. Il se tourna et vit un grand homme dans une tenue noire.

"Qui êtes vous?" interrogea James. L'homme rit. "Tu ne voudrais pas savoir." James fronça ses sourcils. Il n'aimait pas l'attitude de ce type.

L'homme fit un pas en avant. James recula.

"Est-ce que je vous effraye?"

"Naturellement pas!"

"Alors pourquoi reculez vous?"

James fit voyager ses mains derrière lui, ne quittant pas l'homme du regard. Il recherchait quelque chose qui pourrait l'aider à partir. Il ne pourrait évidemment pas combattre cet homme puisqu'il était beaucoup plus grand et plus fort que lui.

L'homme prit un pas en avant et saisit James par le cou. Ce dernier lui donna des coups de pieds et s'agita pour se libérer mais il ne pouvait même pas toucher le sol. L'homme marcha près d'une machine et y laissa tomber James. Ses mains et ses jambes furent immédiatement attachées. L'homme étrange s'approcha d'un grand commutateur et mis sa main sur la poignée. "Ta fin est proche. Seuls les forts survivent." Suite à ces mots, il se mit à rire sadiquement et abaissa le commutateur.

Le coeur de James battait si vite et s'emballait tant qu'il lui faisait mal. Il regarda devant lui et constata qu'il était face à la scie de la machine qu'il avait vue plus tôt. La lame s'approchait de plus en plus de lui. Il libéra un petit souffle avant de gémir d'un ton très faible: "Vous êtes un fantôme, n'est ce pas?"

"Pas tout à fait."

*********************************************

"Votre dernière heure est proche!!!!"

La vieille dame leva ses bras en l'air et un grand vent remplit la salle, projetant Jessie contre le mur. La jeune femme y glissa puis tomba en position couchée sur le plancher. Le vent tourbillonna autour de la dame, l'élevant plus haut dans les airs. Elle ricana en baissant son regard vers Jessie. "Vous avez choisi un mauvais moment pour visiter cet endroit. Maintenant vous et vos amis vous allez tous mourir!"

"NOOOOOOOOOOOOON!!!!!" hurla Jessie d'un ton aigu, se relevant et accourant vers la porte. Elle sortit en courant de la pièce, haletant fort dans la crainte. La dame, toujours dans la salle de séjour, rit. "Vous pouvez courir mais vous ne pouvez pas vous cacher!"

"Je dois trouver James et Miaous" chuchota Jessie pendant qu'elle courait en direction de la chambre. Elle ouvrit la porte et ne vit personne. "Miaouss!" cria-t-elle. Elle regarda autour d'elle et vit alors quelque chose que seul le pokémon chat aurait pu faire: ses traces de griffes sur le tapis. Elle se laissa tomber à genoux devant elles. Les éraflures s'arrêtaient sous le lit. Jessie y jeta un coup d'oeil et ses yeux s'élargirent. "OH MON DIEU!!!!"

Il y avait un trou énorme sous le lit. "Miaouss doit avoir été traîné là dedans. Mais comment puis je descendre là sans me blesser?"

Jessie croisa ses bras au-dessus de sa poitrine, se concentrant. Elle claqua soudainement des doigts. "Le sous-sol!"

*********************************************

James ferma ses yeux en sentant le souffle de la lame tranchante venir vers lui. Le bruit de l'ouverture de la porte réanima son espoir de survie. Ce qu'il vit fit revenir sa crainte et il se mit à trembler d'avantage.

"J'ai trouvé ce petit chat curieux dans la chambre à coucher. Qu'est-ce que je fais de lui?" demanda un jeune garçon. Ses yeux étaient gris-clair et semblaient rougeoyer. Le reste de son corps, James ne put pas le voir dans le faible éclairage de la salle. Il ne put retenir un cri lorsqu'il constata que c'était Miaouss qui était entre les mains du garçon. Le félin était sans connaissance car il ne luttait pas pour fuir. L'homme tira la poignée du commutateur vers le haut, ce qui arrêta le tapis roulant. James vit que la lame était à quelques centimètres à peine de sa tête. Un frisson traversa son corps.

"Pourquoi ne place tu pas ce chat sur ce tapis avec le garçon?"

"Je pensais que peut-être, nous pourrions l'utiliser pour-" la discussion du garçon fut interrompue par l'ouverture de la porte. Une personne apparu et un coup de feu retentit. Le garçon chancela en arrière avec l'impact d'une flamme sortant d'un bazooka et il laissa tomber Miaouss. Aussitôt, la personne couru vers le félin. James put voir de qui il s'agissait.

"Jessie!"

La jeune femme souleva son regard en direction du cri et vit James couché non loin de la lame. "Ne t'inquiète pas, je vais-"

L'homme mis sa main sur la bouche de Jessie, l'interrompant. "Ha ha! Vous avez pensé que vous pourriez le sauver? C'était une erreur."

Jessie lutta pour partir mais l'homme était plus fort qu'elle. De plus, elle avait Miaouss dans les bras.

La porte s'ouvrit une troisième fois et la vieille dame apparu. Elle grimaça avec dégoût. "Tu dois le faire de cette façon?" demanda-t-elle à l'homme en indiquant James.

"Qu'est-ce qu'il y a de mal à lui donner une mort terrible?"

"Il ne va pas agoniser lentement!"

Elle regarda le garçon qui était sur le plancher. "Lève-toi petit idiot!"

Le garçon se leva, frottant sa poitrine. "Cette folle au bazooka m'a surpris."

"Qui êtes vous donc?!" demanda James, toujours attaché sur le tapis roulant. L'homme regarda la dame, elle acquiesça, poussa Jessie près de James puis dit enfin: "Si vous souhaitez savoir, vous allez le découvrir immédiatement."

L'homme, la vieille dame et le garçon commencèrent à rougeoyer. La lumière devint de plus en plus fort, obligeant Jessie et James à couvrir leurs yeux. Quand la lumière s'arrêta, Jessie regarda et haleta. Miaouss se réveilla et vit les formes réelles des fantômes. Trois pokémon flottaient devant les membres de la Team Rocket: Fantôminus, Spectrum et Ectoplasma.

"Ces pokémon ont essayé de nous tuer!!!" cria James alors que Jessie le déliait.

"Fantôminus, Fantôminus!"

"Speeeeectruuuuuum!!!!"

"Ectoplasmaaaaaaaa!!!!!"

"Que disent-ils Miaouss?" demandèrent Jessie et James à l'unisson.

"Ectoplasma indique qu'il était l'homme, Spectrum la vieille dame et le gosse était Fantôminus! Je ne sais pas pourquoi ils ont essayé de se débarrasser de nous!"

Soudainement les trois fantômes pokémon commencèrent à chanter un refrain bizarre avec leurs noms. Tandis que Miaouss couvrait ses oreilles, Jessie sentit un léger grondement venant du plancher. "Qu'est-ce que c'est James?!" demanda-t-elle à son associé en l'étreignant dans la crainte. "Je ne sais pas, Jessie. Mais ce n'est certainement pas quelque chose de bon!" répondit-il en étreignant également Jessie.

Le plancher commença à se fendre et une lumière rouge en jaillit. Jessie couru vers la porte du sous-sol, suivie de ses associés. Juste avant qu'ils atteignent la porte, le plancher céda juste en dessous de Jessie. Elle glissa et commença à tomber. Elle haleta quand soudainement elle sentit quelqu'un saisir son poignet.

Elle regarda la personne qui l'avait sauvé. "James!"

Il aida son amie à sortir du trou et quand elle fut en sécurité, cette dernière l'étreignit puissamment. "Merci..."

"Quelqu'un devait te sauver Jessie." répondit James, étreignant son associée en retour. Ils s'échangèrent un regard qui en disait long sur leurs sentiments.

"Je déteste interrompre ce moment romantique mais..... NOUS ALLONS MOURIR SI VOUS NE VOUS DÉPÊCHEZ PAS DE PARTIR!!!!" cria Miaouss impatiemment.

"C'est vrai." dirent Jessie et James, courant à l'extérieur.

Juste comme ils franchissaient le pas de la porte, toute la maison commença à rougeoyer. Les trois amis se mirent à courir aussi loin qu'ils le pourraient de la maison pendant que cette dernière disparaissait dans la lumière rouge. James recommenca à se plaindre en cessant de courir. "Maintenant que.... que ce... cauchemar est terminé...... que faisons nous?"

"Que veux tu dire, James?"

"Je veux dire que le boss s'attend à ce que nous lui rapportions certains pokémon rares mais il n'y en avait aucun."

"Nous rechercherons une nouvelle excuse à lui donner." soupira Jessie "Hé, mais attends... Je me rappelle que j'ai oublié de frapper Miaouss pour sa blague de tout à l'heure!"

"Tu vois, tu as eu peur!!!!"

"Ce n'est pas vrai! Je n'ai jamais peur!!!! Reviens ici, sac à puces miteux!!!!!"

James soupira et croisa ses bras en observant Jessie poursuivre Miaouss. "Tout est bel et bien redevenu normal."

FIN

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 16/03/2012

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site