Il y en a vraiment qui ont de la chance

C’est le soir, je range la table du dîner tandis que James se précipite pour se préparer en vue de son rendez vous de ce soir. J’espère qu’il ne rentrera pas trop tard, sinon il va me réveiller… mais il est grand, alors finalement, autant qu’il découche. Je le vois agiter maladroitement ses doigts autour de son nœud de cravate… Pauvre garçon. Gentil mais gamin comme il est, il a vraiment eu une chance folle de rencontrer une personne mature et réellement attachée à lui. Il est vraiment excité à l’idée de sortir, comme presque toutes les soirées depuis maintenant 3 mois. Nous avons bien fait de quitter la team rocket et de nous prendre un boulot plus stable, sinon notre vie affective serait restée désespérément vide.

Nous n’avons revu qu’une fois les morveux depuis notre démission, et nous étions d’ailleurs accompagnés par la « fréquentation » de James… Il fallait voir la tête de la morveuse Ondine ! Je sais qu’elle a toujours été amoureuse de James, qui, il faut le dire, est nettement plus doux et plus beau que le morveux Sacha. Elle a sans doute toujours essayé de se convaincre qu’il n’y avait entre moi et James que de l’amitié –ce qui est vrai, même si pendant notre enfance…-, alors ça lui a fait un sacré choc de découvrir la vérité. Depuis, elle dévisage son ex-fantasme avec dégoût. Si cette petite teigne l’aimait vraiment, elle n’aurait pas eu cette réaction et nous aurions pu, qui sait, rester en bons termes. Il est vrai que ça n’a pas été simple pour tout le monde ; Miaouss par exemple. Il a mit longtemps à digérer que James se mette ainsi en ménage, mais il a vite comprit la bêtise de son attitude, et à présent les bouderies des premiers temps sont oubliées et pardonnées par tous.

-James… calme toi !

-Jessie, est-ce que je suis bien ? Je devrais mettre une autre chemise, non… ?

-James, pour la dernière fois, destresse ! Tu n’es plus un adolescent, ce n’est pas le soir de La Pemière Fois, non ? Tu es très bien. Laisse moi faire ce nœud de cravate.

-Merci. C’est vrai, je… ?

-PARFAIT ! Bon, tu me demandes encore une fois ça et je t’amoche ton adorable petite figure… j’en connais que cela frustrerait beaucoup…

Il rit nerveusement, mais je sais que ce n’est pas de la honte, juste l’excitation qui précède l’arrivée de l’Etre Suprême, comme Miaouss et moi aimons l’appeler pour taquiner notre ami qui ne tarit pas d’éloges à son sujet.

-Miaouss, est-ce que toi aussi tu me trouves bien ?

Le chat pousse un profond soupir et lève un œil ennuyé hors de son livre. Il se prépare à grommeler une réponse, probablement hautement sarcastique, mais je sors mon maillet, ce qui force les deux garçons (si on peut appeler ainsi cet excité et un minou) à se taire. James me colle la migraine ! La patience n’est pas mon fort, mais je tente de contrôler mes nerfs.

-Je… je file dans la salle de bain ! Ouvrez si ça sonne !

Et le jeune homme disparaît aussi vite que s’il s’était téléporté directement dans la salle de bain… Quoique, s’il avait ce pouvoir, je soupçonne qu’il s’en servirait pour filer directement au lit ! Il faut voir à quel point il était frénétique –et un peu rouge de gêne- lorsqu’il m’a raconté qu’il avait fait l’amour… A vingt-deux ans, je suppose que ce n’était pas trop tôt ! En tout cas, il dégoulinait de bonheur. J’en avais presque une pointe de jalousie, même si je reste la plus expérimentée dans le domaine sentimental et compagnie. James est encore trop timide, même si il est sincèrement amoureux. Il lui faudra un certain temps pour acquérir de l’audace dans le domaine physique…

Miaouss pousse un profond soupir et me regarde de son air affligé pour essayer de partager avec moi son agacement, mais je me contente d’un haussement d’épaules et d’un sourire indulgent. Eh oui, notre James est devenu un homme, et il est transi d’amour... Si j’avais pu l’empêcher, eh bien ? Je ne l’aurais pas fais ! Suis-je là pour exercer une censure, une pression, au nom de l’amitié ? James est heureux, et puis après tout, nous aussi nous avons gagné dans cette relation. Notre ami ne s’est pas éloigné de nous, je reste sa confidente et miaouss son meilleur ami, il y a juste une personne de plus dans notre petit cercle, qui n’occupe pas forcement la place la plus importante...juste la plus intense.

Un bruit de sonnette. Je jette un coup d’œil en haut, m’attendant à voir James bondir dans les escalier et atterrir directement devant la porte, et se cogner le nez dedans car il sera tellement impatient qu’il aura oublié de l’ouvrir… mais non, on dirait bien qu’il n’a pas entendu. Miaouss se dévoue et trottine jusqu’à la poignée pour laisser entrer l’invité.

-Bonjour, Mlle Jessica, salut Miaouss.

-Bonjour, Thomas.

-Thomas, appelle moi Jessie, vu, c’est un ordre ?

Il rit. Ce garçon a vraiment une voix et un rire merveilleux.

-D’accord… Mlle Jessie. 

Je résiste à la tentation de lui jeter une éponge à la figure. Cela mettrait James en colère si j’abîmais son amant. Je peux le comprendre facilement. J’aurais été folle de joie et je serais devenue trrrès jalouse et protectrice si je mettais trouvée une telle perle rare, viril et sympathique, et avec de très beaux yeux noir, ce qui ne gâche rien. Lui et James… Un beau couple, par rapport à ce que j’ai connu avec mes petits amis.

Il y en a vraiment qui ont de la chance… 
  
 

Hélène

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site