Entre cauchemard et réalité (3)

Cela faisait plus d'une heure que James était resté enfermé dans sa chambre. Pendant ce temps, ses parents sirotaient leur thé dans le salon en compagnie de Jezabelle. Après une conversation avec son épouse et sa "belle fille" sur le comportement de son fils, Monsieur Morgan avait demandé à Hopkins d'appeler l'homme qui interprétait le rôle du médecin. Cet homme était en fait un médecin à la retraite et ruiné qui en tant que bon ami de la famille (et avec une compensation financière) avait accepté de se prêter au jeu. Il salua le couple lorsqu'il entra dans le salon accompagné du majordome puis se tourna vers Monsieur Morgan.

"Vous avez demandé à me voir, Monsieur?" questionna-t-il poliment. Monsieur Morgan acquiesça. "Wilfred, je pense qu'il serait grand temps pour vous de faire l'injection spéciale à James."

Wilfred acquiesça.

"Ainsi, vous avez vraiment décidé de le droguer? Qu'est-ce au juste que cette injection?" questionna Jezabelle.

Monsieur Morgan sourit. "Comme notre cher fils refuse de croire notre récit concernant son "accident", nous allons essayer de modifier ses souvenirs en lui injectant chaque matin et chaque soir une substance hallucinogène qui devrait lui faire croire que l'existence de ses amis et son travail dans la Team Rocket n'étaient que des rêves et que tout ce que nous lui avons raconté est bel et bien arrivé."

"Et est-ce que vous pensez vraiment que ça fonctionnera?"

Madame Morgan acquiesça, prenant la parole à son tour. "Tout à fait. Ça ne peut pas rater, nous avons payé assez grassement le laboratoire pour la création de ce produit.

Jezabelle sembla légèrement inquiète "Et est-ce que ça ne sera pas dangereux pour mon tendre James?"

Les Morgan's secouèrent leurs têtes. "Absolument pas. Il sera juste beaucoup plus docile... dans un "léger" état second." Madame Morgan se tourna vers Hopkins "Veuillez accompagner Wilfred jusqu'à la chambre de James et empêcher ce dernier de ce débattre pendant l'injection. Une fois qu'elle sera faite, vous demanderez à nos nouveaux domestiques provisoires de l'aider à se préparer pour la nuit."

"Si James questionne ces employés, ils ne risquent pas de trahir le fait qu'ils n'ont été engagés qu'aujourd'hui?" demanda Jezabelle.

Madame Morgan secoua sa tête de nouveau. "Pas du tout. Ils ont tous reçus des directives précises quant aux réponses qu'ils doivent donner à notre fils."

Ne trouvant plus rien à dire, Jezabelle soupira. "Très bien. Espérons que tout se déroule comme attendu alors." Elle serra ses mains entre elles et ses yeux miroitèrent "J'attends le moment de notre mariage avec une telle impatience."

"DING DONG!!!"

Une sonnerie mélodieuse provint de l'entrée, avertissants les Morgan's qu'une personne se trouvait sur le pas de la porte. Comme Hopkins venait de s'éloigner avec Wilfred, Monsieur Morgan se releva, décidé à ouvrir lui même. Il s'approcha de la porte et l'ouvrit lentement, jetant un coup d'oeil dans son embrasure. Il fronça ses sourcils en se trouvant face à face avec une jeune femme blonde et un miaouss portant un noeud papillon. Par chance, grâce à son déguisement, Jessie ne fut pas reconnue.

"Que désirez vous?" demanda monsieur Morgan froidement en observant les deux intrus.

Jessie toussota. "Heum... Nous avons vu une annonce dans le journal, disant que vous cherchiez du personnel et..."

"Une annonce dans le journal?... Hum...." Monsieur Morgan fronça ses sourcils sceptiquement.

"Pourvu que je ne me soit pas trompée..." songea Jessie en elle même.

Finalement, monsieur Morgan soupira. "Désolé, mais cette annonce est dépassée. Nous disposons de tout le personnel nécessaire." Il se prépara à refermer la porte mais à ce moment, son épouse accouru derrière lui, prenant la parole à son tour. "Attendez très cher!" s'écria-t-elle en déposant sa main sur le bras de son mari pour l'empêcher de refermer la porte aux nez de Jessie et Miaouss.

"Une employée de plus ne nous ferait pas de mal. Tandis qu'Hopkins est occupé avec heum... notre fils et le médecin, il ne peut pas exécuter ses autres charges. Si nous engagions cette personne comme demoiselle, elle pourrait sans doute le faire à sa place." "De toute façon, elle ne recevra pas le moindre sou pour son travail provisoire, tout comme les autres employés. N'oubliez pas qu'ici on travaille en noir et que nul ne signe de contrat." chuchota-t-elle presque inaudiblement dans l'oreille de son mari.

Monsieur Morgan acquiesça, quittant sa femme du regard pour se tourner vers Jessie. "Bien." dit-il "Nous pouvons vous engager en noir pour une période de test. Si l'ouvrage que vous aurez effectué nous satisfera, nous vous engagerons à plein temps."

Jessie sourit. "Puis je prendre mon Miaouss avec moi?"

Les Morgan's s'échangèrent un regard suspicieux.

Jessie joignit ses mains dans un signe de prière "Oh s'il vous plaît!" supplia-t-elle "Il ne sera pas une charge pour vous et de plus, il pourra divertir vos invités grâce à sa capacité unique de se tenir à 2 pattes et de parler."

"Ce Miaouss sait parler?!" s'exclamèrent les Morgan's à l'unisson, ne se souvenants pas qu'ils avaient eu l'occasion de le voir quelques années plus tôt. "Sait-il également chanter et danser?"

Jessie acquiesça.

"Et bien alors c'est parfait." dit madame Morgan "Il peut rester." Elle s'avança auprès de Jessie et déposa une main sur son dos "Rejoignez nous dans le salon. Il y a quelques clauses dont nous devons discuter avec vous."

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

James soupira, couché sur son lit, le regard fixé sur la fenêtre à côté de lui. Il avait rangé minutieusement un à un chaque objet qu'il avait retiré plus tôt de son tiroir et avait déposé son journal intime entre eux puis avait observé le paysage visible derrière sa fenêtre et n'en avait plus retiré ses yeux depuis. Pensant sans cesse à Jessie, Miaouss mais aussi à son fidèle Caninou qu'il rêvait de revoir. Sa chambre n'avait pas changé d'un poil durant son absence. Elle était toujours aussi grande, froide, austère et ennuyeuse; tout comme le reste de l'habitation et des personnes qui y vivaient. Il se demanda un moment quand est-ce que les domestiques viendraient l'aider à se préparer pour la nuit. Il n'aimait pas que l'on le couve de la sorte mais leur compagnie aurait un côté positif. Au moins, il pourrait toujours leur parler, ce qui lui permettrait de sortir un peu de son ennui.

Il glapit lorsqu'il entendit le son du déverrouillage de la serrure de sa porte, brisant le silence de la pièce et il s'assit, se tournant vers elle, s'attendant à voir une demoiselle mais il fut assez surpris de revoir le "médecin" accompagné d'Hopkins. Ce dernier reverouilla la porte derrière lui.

"Qu'est-ce que vous me voulez encore?!" gronda James en se tournant vers le "docteur".

"Je suis venu vérifier votre état de santé et vous faire votre injection du soir."

"Quelle injection?!" s'écria James, le regardant fixement "Pas encore une de ces piqûres calmantes j'espère?! Je n'en ai pas besoin, je ne suis pas nerveux!"

Wilfred secoua sa tête. "Pas nerveux? Vous ne voyez donc pas l'état dans lequel vous êtes? Cette piqûre vous aidera à vous relaxer et à vous détendre afin de trouver plus facilement le sommeil."

"C'est n'importe quoi!" s'écria James "Je ne me laisserai pas faire, cette fois!" Il bondit hors de son lit et accouru auprès d'une chaise, prêt à la saisir pour se défendra mais Hopkins fut plus rapide que lui, le saisit sous son bras et le jeta contre son lit. Wilfred cligna des yeux, ébahi par la force du grand majordome.

"Maître James, laissez vous faire. Cette injection est pour votre bien." dit Hopkins en retenant de nouveau le jeune homme par les bras. Celui-ci secoua sa tête énergiquement, se débattant. "Ce n'est pas vrai!!! Papa et maman veulent me droguer!!! Je le sais! Ils sont prêts à tout pour m'obliger à rester ici mais je-" Il n'avait pas senti le médecin soulever sa manche et désinfecter son bras tandis qu'il parlait et il fut interrompu par une nouvelle douleur vive tandis que le produit fut injecté dans sa veine. "NOOOOON!!!!!! JE NE VEUX PAAAAAAAAS!!!!!!!" Son cri résonna dans le couloir, secouant légèrement les quelques tableaux qui y étaient attachés et les garnitures en verre des impressionnant lustres pendants au plafond.

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Quand Jessie et Miaouss grimpèrent les marches de l'immense escalier circulaire conduisant à l'étage où était située leur chambre, ils s'arrêtèrent, croyants percevoir un cri.

"Jessie, est-ce que tu as entendu ce que j'ai entendu?" demanda Miaouss.

La jeune femme acquiesça. "Il aurait semblé que c'était un cri."

Miaouss sembla sceptique. Il tendit l'une de ses oreilles pour écouter plus attentivement puis secoua sa tête. "Non, ça doit être un tour de notre imagination ou le vent."

Jessie soupira. "Pourvu que ça ne soit pas James." Elle fronça ses sourcils et cogna l'un de ses poings contre la paume de sa main opposée. "Je jure que si ces tyrans osent lui faire le moindre mal, je-"

Miaouss l'interrompit, changeant de sujet dans une tentative de calmer son amie. "Tu as entendu ce que les parents de James ont dit? Leur fils est ici. Cela signifie donc que nous avions raison; les parents de James étaient bel et bien impliqués dans cette histoire d'enlèvement. De toute façon, je ne vois pas qui d'autre aurait souhaité enlever James, ni pour quelle raison... À part, peut être, des gangsters pour une demande de rançon."

"C'est assez soulageant de savoir qu'il n'a pas été enlevé par des gangsters" dit Jessie "mais l'idée qu'il soit ici ne me réjouit plus trop."

Miaouss acquiesça."Et tu te souviens des directives, Jessie? Nous ne devons pas répondre à la moindre question que James nous posera."

La jeune femme aux cheveux fraises acquiesça à son tour, baissant son regard vers son ami félin. "Cette directive a du être donnée à chaque membre du personnel que la famille a recruté." Elle soupira puis ajouta "En tout cas, une chose est sûre, nous aurons sans doute la chance de le voir."

Miaouss fronça ses sourcils. "J'espère qu'il ne détruira pas notre plan en révélant notre identité à tout le monde dès qu'il nous aura reconnus. Les parents de James ne seraient sans doute pas heureux d'apprendre que nous souhaitons contrecarrer leur plan pour la récupération de leur fils. Je redoute ce qui pourrait advenir de nous."

"Ouais" bougonna Jessie "Je n'aime pas du tout cette histoire..."

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

James haleta, couché sur son lit. Des tas de points de couleur voltigeaient devant ses yeux et lui donnaient mal à la tête. Il ferma ses paupières, ne parvenant pas à s'endormir. Hopkins et le médecin étaient partis depuis plus d'une demi heure mais il n'avait pas remarqué leur absence, ni le fait qu'ils n'avaient plus verrouillé la porte cette fois. Il semblait que l'injection l'avait totalement drainé de toute son énergie mais cependant, il ne ressentait plus vraiment une envie de dormir comme il en avait été le cas pour la précédente piqûre qu'il avait reçu quelques heures plus tôt. Cette fois, il se sentait bizarre. Il semblait qu'il lui était impossible de réfléchir ou d'avoir des pensées sensées et que tout se mélangeait dans son esprit. Plus les seconde passaient, plus il se sentait étrange. Il avait même quelques difficultés à se situer dans le temps. Quel jour était-il aujourd'hui? Que s'était-il passé? Il n'en avait aucune idée mais il savait qui il était et où il se trouvait pour le moment. Tout le reste était confus dans son esprit.

"Maître James?" La porte de la chambre s'ouvrit, dévoilant une jeune employée de maison mais James ne prit pas la peine de s'asseoir pour l'observer. Il restait couché sur le lit, les yeux clos, ne dormant pourtant pas." Maître James? Vous dormez?" demanda la soubrette en se penchant vers lui et en le secouant quelque peu. Il ouvrit ses yeux et la regarda curieusement. "Que... que désirez vous?" questionna-t-il dans la confusion totale.

"Je suis venue vous apporter votre pyjama, Maître James et vous prévenir que si vous souhaitez prendre un bain, celui-ci est déjà prêt pour vous."

James s'assit et acquiesça. Un bain lui ferait le plus grand bien. "Merci." soupira-t-il. Il se releva et la demoiselle déposa son pyjama dans ses bras puis elle s'éloigna.

Après un léger moment d'hésitation, James s'avança dans le couloir puis il se dirigea automatiquement vers la salle de bains, se souvenant de son emplacement. Il trouva la baignoire remplie, ainsi que tout le matériel nécessaire pour sa toilette à sa disposition.

"Vous ne désirez rien de plus?" demanda une seconde soubrette, présente dans la pièce. James secoua sa tête. Il ne l'avait même pas vue. La jeune femme lui sourit. "Bien, je vous laisse. N'hésitez pas à m'appeler si vous avez besoin de quoi que ce soit. Je reste dans le couloir." James inclina sa tête faiblement mais ne répondit rien. Il observa la jeune femme quitter la pièce et refermer la porte silencieusement derrière elle puis déposa son pyjama sur une chaise, ôta ses sous-vêtements. (C'était les seuls vêtements qu'il portait et il ne s'en était même pas rendu compte jusqu'à présent) puis il entra dans la baignoire et s'y assit, soupirant lorsque ses muscles se détendirent au contact de l'eau. Hum, celle-ci était juste à bonne température. Il appuya son dos plus profondément contre le bord de la baignoire et soupira de nouveau, fermant ses yeux. Il ne pouvait plus réfléchir à rien mais ne s'en souciait pas le moins du monde. Détendu au delà de l'extrême, il ressentit bientôt une étrange envie de dormir et s'assoupit...

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

En quittant la chambre que leur avait attribué le couple Morgan, après avoir défaits leurs légers baguages; Jessie et Miaouss s'arrêtèrent et se tournèrent en direction du bout du couloir où une jeune soubrette frappait nerveusement contre une porte en chêne. "Maître James! Maître James! Est-ce que ça va? Cela fait plus de 3/4 d'heures que vous êtes entrés dans la salle de bains maintenant. Auriez vous un problème?" La jeune femme aux cheveux fraises et le pokémon chat s'échangèrent un regard sceptique. "Je pense qu'il serait bien d'aller voir ce qui se passe." dit Jessie. Miaouss secoua sa tête et déposa sa patte sur la jambe de son amie au moment où elle se prépara à partir. "Attends! Nous ne devons pas attendre d'avoir reçu les directives des Morgan avant d'aller voir James. Nous pourrions sembler douteux, si-" La jeune femme interrompit son ami félin. "Miaouss, les membres du personnel ont le droit de s'inquiéter du bien être de leurs "maîtres." Elle s'approcha de la jeune domestique qui continuait à frapper son poing contre la porte. "Maître Ja-" Elle s'interrompit en sentant la pression de la main de Jessie contre son épaule et se tourna vers elle. "Vous désirez?"

"Que se passe-t-il avec le Maître James?" demanda Jessie.

La soubrette prit un air inquiet: "Il est entré dans la salle de bains il y a près d'une heure de cela et n'en est pas encore sorti alors que selon ses parents il aurait dû être prêt en moins d'une demi heure. Je craint qu'il lui soit arrivé malheur..."

Jessie déposa sa main sur la poignée de porte, se préparant à l'ouvrir. La domestique l'arrêta. "Attendez! Vous ne pouvez pas entrer dans la salle de bains sans permission tandis que le maître James s'y trouve!"

Jessie secoua sa tête. "J'ai la charge de m'assurer qu'il va bien et c'est ce que je vais faire." Suite à ces mots, elle entra, suivie de Miaouss. Elle haleta en trouvant son ami apparemment endormi dans la baignoire. "James!" s'écria-t-elle sur un ton chuchotant "Je t'ai déjà dit mille fois qu'il fallait éviter de t'endormir quand tu prenais un bain!" Elle saisit les épaules du jeune homme et le secoua mais il resta sans réaction. "Miaouss!" s'écria soudainement Jessie, baissant son regard vers lui. "Il semble qu'il se soit évanouit pour une raison que j'ignore. Ce n'est pas normal, je ne me sens pas somnolente et la petite fenêtre est ouverte, il n'a donc pas pu être intoxiqué par le gaz!" Elle baissa son regard vers son ami et remarqua une trace de piqûre dans l'un de ses bras. "J'ai compris! James a sûrement été drogué! Il a peut être reçu une injection de somnifères ou quelque chose de ce genre."

"Tu penses que l'on doit appeler un médecin?" demanda Miaouss.

Jessie se prépara à acquiescer mais frappée par une réalisation, secoua sa tête. "Non! Nous ne savons pas ce que ses parents seraient capables de lui faire pour tenter de le réveiller. Nous le soignerons nous même." Elle soupira lourdement puis sursauta à l'audition d'un petit frappement contre la porte.

"Est-ce que ça va?" demanda la voix intriguée de la domestique.

Jessie se hâta de répondre. "Oui oui, tout va très bien. Le maître James est juste un peu somnolent. Je vais l'aider à regagner sa chambre, ne vous inquiétez pas."

"A-t-il encore besoin de mes services?" demanda la soubrette de nouveau. Jessie secoua sa tête. "Non non, ça va. Merci." Elle appuya son oreille contre la porte, écoutant le cliquetis des pas de la soubrette résonner dans le couloir pendant qu'elle s'éloignait. Une fois qu'elle fut sûre que la soubrette était partie, Jessie saisit James sous les épaules et l'ôta de la baignoire. Elle commanda à Miaouss de déposer quelques grandes serviettes sur le sol puis y coucha son ami. De même qu'elle se penchait, une pokéball quitta sa poche et rebondit sur le plancher et un pokémon bleu en sorti, poussant un cri perçant: "QUUUUUUUUUUULBUTOOOOOOOOKÉ!!!!!!!!"

Jessie haleta dans la crainte et appuya immédiatement sa main sur la bouche du pokémon. "Reste silencieux, crétin, tu vas nous faire repérer!" glapit-elle. Elle ramassa rapidement sa pokéball, rappela le pokémon puis elle glissa la sphère rouge et blanche dans sa poche, essuyant sa sueur avec l'une de ses mains. Elle jeta un coup d'oeil curieux à Miaouss qui observait le couloir dans l'embrasure de la porte. "Pas d'inquiétude." lui chuchota-t-il. "Il n'y a plus personne dans le couloir donc personne n'a entendu Qulbutoké. "J'espère bien." gronda Jessie. "Monsieur et Madame Morgan ont clairement stipulé que je ne pouvais pas faire entrer d'autre pokémon que toi à l'intérieur du manoir. J'aurai pu me faire renvoyer et notre plan serait tombé à l'eau."

Elle sécha et habilla James rapidemement, le giflant et le secouant de temps à autre en appelant son nom dans une tentative de le réveiller. Il marmonna quelque chose, entrouvrit ses yeux puis les referma presque aussi vite. Soulagée de savoir que son ami avait retrouvé la conscience, Jessie demanda à Miaouss de jeter un coup d'oeil dans l'embrasure de la porte pour vérifier que personne ne se trouvait dans le couloir puis lorsqu'il lui annonça que le champ était libre, elle souleva de nouveau James dans ses bras engourdis et s'aventura dans le couloir, recherchant sa chambre. "Raaah où peut-elle être!" gronda-t-elle en observant les multiples portes qui l'entourait. Miaouss décida de vérifier. Il entrouvrit chaque porte non verrouillée et s'arrêta finalement lorsqu'il eut trouvé l'endroit qui semblait être la chambre de leur ami. "Je crois avoir trouvé la chambre de Jimmy!" s'écria-t-il, faisant des signes de la patte. Jessie accouru immédiatement dans sa direction et sourit en observant le grand tableau représentant un petit garçon et son caninos, accroché au mur de l'immense chambre au tapis bleuté. "En effet, tu ne dois pas t'être trompé." Elle déposa James sur son lit et soupira avec soulagement et se en frottant ses bras engourdis.  Après que Miaouss eut refermé la porte derrière lui, Jessie gifla James de nouveau. "Oh, réveille toi!"

Le jeune homme aux cheveux lavandes entrouvrit un oeil. "Mmmnnn?" marmonna-t-il. "Que se passe-t-il? Et qui êtes vous?"

Jessie fronça ses sourcils. "Tu t'es évanoui dans la baignoire et..."; elle ôta sa perruque blonde, dévoilant ses longs cheveux rouges, attachés en chignon sur le haut de sa tête, "... comment se fait-il que tu ne m'as pas reconnue immédiatement? Je pensais que tu étais capable de me reconnaître sous n'importe lequel de mes déguisements."

James souleva l'un de ses sourcils d'un air curieux. "Vous vous déguisez souvent? Vous connais je? Il est vrai que votre visage me dit quelque chose."

Miaouss bondit sur le lit aux côtés de son ami aux cheveux lavandes et baissa son regard vers lui, le regardant fixement dans les yeux. "James, est ce que tu te sens bien?"

Le jeune homme sursauta et libéra un cri perçant en observant le félin. "UN.... UN MIAOUSS QUI PARLE?!!!! IL NE FAISAIT DONC PAS SEULEMENT PARTIE DE MON RÊVE?!!!"

Jessie saisit les épaules de son ami et le secoua. "De quel rêve parles tu, James?!"

"Ce rêve... ce rêve étrange dans lequel je poursuivais un garçon bizarre avec un Pikachu. J'étais accompagné d'un miaouss tel que celui ci et... et... de..." il observa Jessie dans les yeux et souleva un doigt vers son visage: "Vous! Ooooh c'était un rêve si saugrenu! Je pense que c'est bien la première fois où une soubrette a eu un rôle important dans un de mes rêves."

"Soubrette?!" Jessie fronça ses sourcils et croisa ses bras. "A quel jeu joues tu, James? Serais tu tombé sur la tête? Ta petite sieste dans la baignoire ne t'a pas été bénéfique du tout, apparemment. Serais tu amnésique?"

James secoua sa tête. "Amnésique? Non pourquoi."

"Sais tu qui tu es?" demanda Miaouss.

"Bien sûr." dit James en s'asseyant. "Je suis le lord, James Morgan mais... certaines choses sont assez troubles dans mon esprit." Il souleva une main sur son front "Ooooh je me rappelle que mes parents m'ont dit quelque chose au sujet d'un accident qui m'était arrivé il y a longtemps... un accident dans la piscine."

"Un... accident dans la piscine?!" demandèrent Jessie et Miaouss à l'unisson.

James sembla réfléchir un moment puis il souleva un doigt en l'air et acquiesça vivement. "Je me souviens! Je confond certaines choses parfois et j'ai des trous de mémoires à cause d'une noyade dans la piscine qui m'est arrivée il y a un moment!"

"Une noyade?!"

"Oui... et je suis resté dans une sorte d'état comateux, je ne sais pas pour combien de temps. C'est pour ça que je me sens si perdu maintenant  mais... je vais un peu mieux... Je me rétablirai rapidement et-" Il se releva, repoussant Jessie hors de son chemin et accouru auprès de la fenêtre. "Je dois aller voir Caninou!"

Il se détourna, se préparant à accourir hors de la chambre. Jessie l'attrapa par la taille. "Attends James! Premièrement, tu n'es pas dans ton état normal et deuxièmement il est très tard maintenant! Je pense que le mieux pour toi serait de dormir!"

"Oh mademoiselle!" supplia-t-il en s'agenouillant devant la jeune femme aux cheveux fraises. "S'il vous plaît, laissez moi voir Caninou 5 petites minutes! Je dois profiter du sommeil de mes parents pour aller le voir, sinon ils ne me le permettront pas! Je serai bien sage et je viendrai me coucher immédiatement après, c'est promis! Et je jure que je ne vais pas essayer de fuguer de nouveau!"

"Mais que racontes tu?!" gronda Jessie.

Des larmes emplirent les yeux de James. "Je... je ne veux pas dormir sans avoir été voir Caninou."

"Il n'agit pas normalement." chuchota Miaouss "Il semble qu'il a régressé mentalement."

Jessie acquiesça faiblement. Elle se pencha vers James et saisit son menton, soulevant son visage pour qu'il l'observe. "Dis moi, James; quel âge pense tu avoir?"

Il renifla. "10 ans. Pourquoi?"

Jessie et Miaouss tombèrent presque de côté. "10 ans?!!! James!!! Tu as le double de cet âge!!!! Tu ne te souviens donc de rien?! Tu ne te rappelles pas les nombreuses aventures que nous avons vécu ensemble Miaouss, toi et moi?! Qu'est-ce que tes parents ont bien pu te faire pour te mettre dans un état pareil?!"

Le jeune homme saisit sa tête entre ses mains, prenant un air perdu. Il ferma ses yeux et baissa son visage, laissant ses cheveux lavandes le recouvrir. "Oooooh je n'y comprend plus rien! Cette histoire me donne la migraine! Si j'ai  le double de mon âge alors... ça me fait 20 ans et si j'ai cet âge, ça signifie que je suis resté..." Les "explications" que ses parents lui avaient donné quelques heures plus tôt réapparurent quelque peu dans son esprit embrouillé. "Je... je suis resté... 10 ANS dans le coma!" Il s'évanouit presque, suite à cette réalisation et chuta vers Miaouss. Jessie le rattrapa avant qu'il ne l'écrase. "Oh, James!" s'écria-t-elle en le giflant. "Rien de ce que tu racontes n'est vrai! Tu n'as jamais été dans le coma!!!!" Elle fronça ses sourcils "Grrr, tes parents t'ont sûrement drogué!"

James regarda son amie avec un air désemparé. Il serra ses poings, ouvrit sa bouche et se releva tout à coup, éclatant en larmes. "Je n'y comprend rien! Vous allez me rendre fou!!!" Il quitta la pièce à toute vitesse avant même que Jessie n'ait le temps de l'interpeller, hurlant à pleins poumons: "CANINOUUUUUUUUUUU!!!!!!!!!"

Effrayée, Jessie se précipita derrière son ami dans une tentative de le rattraper mais alors qu'elle se précipitait dans le couloir, un flash rouge émana de sa poche et Qulbutoké réapparu, demandant d'un air curieux: "Quuuuuuuuuuuulbuuuuuuuuutoooookéééééééé?!!!!!!(traduction: que se passe-t-il)

Debout sur le pas de la porte, Miaouss donna une tape à son front et cacha ses yeux, soupirant dans le désespoir total: "Tout est fichu."

À suivre...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site