Ennuis en vue

Ennuis en vue


   Un matin comme les autres, Jessie s'était réveillée en silence puis habillée dans la salle de bain. Elle petit-dejeuna avec Miaouss puis retourna dans la chambre et constata que son collègue était toujours endormi, roulé en boule sur le lit. Elle soupira et secoua son épaule pour 
le reveiller: 
    "James! James! Debout..." 
    Il battit des paupières et se redressa lentement. 
    "Hum, moui... Keskispasse? Keskonfait? (vraiment pas en forme) 
-Allez, lèves toi... Il faut vite faire un nouveau plan pour capturer pikachu. On a pas contacté le boss depuis longtemps..." 
    James grogna et se redressa. Il commenca à se relever mais il sembla soudain s'enerver: il eut un mouvement de rage, frappa du poing sur la table de nuit, puis se laissa retomber assit et pris sa tête entre ses mains. 
    "Jessie, j'en ai assez d'être méchant... Je voudrais avoir une vie un peu plus normale! Je n'en peut plus, il faut que ça cesse... 
-James, répondit son amie au bord des larmes, on ne peut pas quitter la team rocket!! Giovanni serait capable de nous tuer... 
-Il ne tardera pas à le faire de toute façon si nous n'attrapons pas un pokémon rapidement! Et nous n'y arriverons pas... 
-Oh, ça suffit! se reprit Jessie, Arrête de faire le défaitiste!! La pensée positive, je te l'ait dejà dit... C'est sur que si tu as decidé d'avance qu'on échouerait , nous ne gagnerons pas! Alors AU BOULOT!!

    Après avoir concocté un plan, récité la devise et decollé vers d'autres cieux, la team rocket revint à sa cabane, blessé et pleine de courbatures... 
    "Jessie, gémit James, j'ai mal au dos... 
-Oh, ça suffit les raleries! On mettra des bandages quand on sera à la..." 
    Soudain ils s'arretèrent, tetanisés. Cinq hommes très baraqués attendaient devant la amison d'un air belliqueux. 
    "Oh, couina Miaouss, les hommes de main du boss..." 
    Les trois amis deglutirent péniblement en voyant que les types les avaient vus et se dirigeaient vers eux d'un pas ferme et menaçant. 
    "Alors, grinça l'un d'eux, on revient de la balade quotidiennne? 
-Et aucun pokémon capturé, hum?" 
    Jessie, James et Miaouss furent chacun empoignés par un "gorille" et trainés devant le chef qui s'était installé sur une chaise près de la cabane. Ils grimaçaient sous la douleur de leurs bras tordus dans le dos. 
    "Pffft, pathétique! fit le chef, un chat miteux, une hystérique et une mauviette!" 
    En d'autres circonstances ils auraient été furieux mais le type se frotta les poings et sourit méchamment: 
    "On va s'occuper de votre cas un par un! Et après ça vous ferez des efforts pour vous ameliorer, je vous le garantit..." 
    Il tapota ses mains l'une contre l'autre: 
    "Le chat d'abord! Comme on a dit..." 
    L'homme qui tenait Miaouss mort de peur l'emmena à coté d'un baquet d'eau savonneuse. 
    "Miiiiaaaaouss!!! Nooooon!!!" 
    Sans ecouter les cris du pauvre pokémon, il le plongea dans l'eau. Il le tint sous la surface un long moment puis le ressortit, trempé et à moitié noyé. Le chat toussa plusieurs fois en tentant de reprendre son souffle, mais il fut aussitôt replongé dans la bassine. 
    Jessie, toujours immobile, se mordait les lèvres et luttait contre ses larmes. Elle savait qu' il ne fallait attendre d'aide de personne... Pendant ce temps, James avait detourné le regard  mais sentait la colère monter en lui. Il ne voulait pas se laisser faire en silence comme pendant son 
enfance... Il avait toujours été lâche pour lui-même, mais il ne voulait pas se monter lâche pour ses amis... Au moment où Miaouss était immergé pour la 3e fois, il cria:
    "Lache le sale brute!!" 
    Il se rendit vite compte de l'erreur et pâlit: tous les hommes se tournèrent agressivement vers lui, et Jessie et Miaouss lui jetèrent des regards surpris. Le chef ricana méchament en faisant signe de laisser Miaouss tranquille. 
    "Parfait, si tu prefères qu'on s'occupe de toi tout de suite, pas de problème..." 
    Un deuxième type se jeta sur James et ils le tinrent à deux pendant que le chef se levait et s'approchait. James essaya de se liberer de l'étreinte des deux hommes, mais ils serrèrent plus fort et des larmes lui montèrent aux yeux, de douleur, de peur et de honte. Soudain James sentit une volée de coups violents l'atteindre de plein fouet. Le souffle coupé, il s'effondra avec un gémissement involontaire, completement sonné. Il entendit vaguement quelqu'un crier, des rires, il sentit que quelqu'un le relevait de force pour le frapper à nouveau. Il sentait venir l'inconscience et songea seulement qu'il se croyait un peu plus resistant, et il se demandait si Jessie était inquiète pour lui. 
    Tout à coup, il y eut des cris, des exclamations. On le lacha et il tomba à plat ventre, puis quelqu'un l'appella. Mais il s'évanouit sans avoir la force de repondre. 
    Quand il se reveilla, tout son corps était endolori. Il constata qu'on l'avait allongé sur le dos sur un lit. Il tourna péniblement sa tête sur le coté et vit Miaouss enroulé dans une couverture à ses cotés. 
    "Miaouss... Ca va?" appella t'il faiblement 
    Le chat lui sourit à son tour: 
    "Mieux que toi à mon avis..." Puis il se releva et courut dans la pièce voisine. "Jess!! Il est reveillé!!" 
    Jessie rentra dans la chambre aussitôt et courut vers son ami. Il se redressa pour l'enlacer mais realisa qu'il était en caleçon. Il rougit violemment et chercha du regard ses habits. 
    "Allons James... s'amusa Jessie, il fallait bien que je te soigne un peu, tu est couvert de plaies et de bleus... Et puis de toute manière je t'ai dejà vu en slip de bain, non? 
-Que s'est t'il passé? demanda t'il nerveusement en se recouchant 
-Les morveux trainaient dans le coin. Ils ont entendus les cris et sont venu nous aider. Je dois reconnaitre que c'est gentil de la part de ces trois teignes... 
-Ah... Ah bon? fit James en grimaçant. Je ne mettait pas rendu compte que je criais... 
-Euh, non, répondit Jessie en rougissant, c'est moi qui ait crié..." 
    Elle lui passa tendrement sa main dans les cheveux et lui prit le poignet avec son autre main. 
    "Tu as été très courageux de tenir tête à ces brutes. Et ne t'en veux pas de ne pas t'être battu, ces types sont moins courageux qu'ils ne le disent pour se mettre à trois contre un... De toute manière, ça n'a pas d'importance pour Miaouss et moi. Je ne t'aime pas pour tes muscles..." 
    James secoua la tête avec incredulité. Jessie avait vraiment dit qu'elle l'aimait? Il se preparait à lui demander de repeter mais elle repartit puis revint avec un verre d'eau. James avait effectivement attrocement soif et il remit sa question à plus tard. Il leva le bras pour attraper le verre mais 
le laissa retomber en gémissant. 
    "Je... Je crois que mon bras est cassé... pleura t'il 
-Oh, mais non voyons!! C'est juste un muscle froissé." 
    Toutefois, elle lui tint le verre pour qu'il boive. Ensuite elle prit du coton et du desinfectant: 
    "Allez, on va soigner tes bobos... Après je m'occuperai de ton bras." 
    Elle avait à peine touché James qu'il se mit à gémir. Elle lui appuya la paume contre sa bouche pour le faire taire. 
    "Je ne peux pas croire que tu pleurniches pour si peu après la raclée que ces types t'ont mise! Arrête, sinon je concluerai que tu est trop affaibli pour manger..." 
    James pleurnicha un peu devant cette menace mais fit des efforts pour ne pas geindre pendant qu'elle le soignait et mettait son bras en écharpe. 
    "Voir le coté positif comme dit Jessie, pensa t'il,  ce n'est pas souvent qu'elle se soucie autant de moi. 
    Quand Jessie eut fini, il soupira et elle rala à nouveau contre sa douilleterie. Puis elle lui apporta à manger; quand il eut terminé il se prepara à se rendormir mais elle lui lança ses vetements. 
    "Allez, fit-elle plus durement, rhabille toi! La nuit tombe, il va faire froid. Et puis tu est dans mon lit et il est hors de question que je dorme avec quelqu'un en sous-vetements!" 
    James rougit à nouveau et Miaouss rigola avant de quitter la chambre pour dormir au salon. James essaya de se rhabiller mais son bras le genait beaucoup. Jessie (qui était partit pour taper sur le Miaouss insolent) revint et constata qu'il se debattait frenetiquement pour tenter de mettre 
son tee-shirt. Elle soupira mais l'aida quand même à l'enfiler, puis elle le couvrit avec les couvertures, puis elle se coucha à son tour. James, un peu mal à l'aise, attendit quelques instants puis passa timidement son bras indemme derrière les épaules de Jessie. Celle-ci grogna un peu et il eut 
peur de l'avoir fachée, mais contre toute attente elle se blottit contre lui et appuya sa tête contre son épaule. James se crispa et son coeur s'accelera: toute la nuit il se demanda si il fallait essayer de l'embrasser ou non, et il ne dormit pas une seconde malgré sa fatigue. Cependant, au matin, il eut l'impression qu'il n'était pas le seul à ne pas avoir dormit...

   Jessie se leva, bailla et lui demanda faussement: 
    "Bien dormit James? 
-Oui oui..." répondit t'il hypocritement. 
    Miaouss les regarda bizarrement mais dit seulement: 
    "Aujourd'hui, pas de plan. Laissons à James le temps de se retablir avant de risquer de decoller à nouveau vers d'autres cieux. 
    Les deux autres approuvèrent. En plus ils avaient envie de laisser un peu de repos au morveux pour le remercier de son aide. Il passèrent donc une matinée tranquille à discuter de ce qu'ils feraient quand ils seraient riches et célèbres. Au bout d'un long moment de délire total, Miaouss les 
interrompit: 
    "Il y a quelque chose qui cloche dans vos histoires. 
-Ah bon? 
-Pourquoi ça? 
-Vous parlez toujours de votre avenir en projets individuels. Pourtant vous avez l'intention de rester ensemble pour toujours, non?" 
    James et Jessie rougirent et bafouillèrent. Histoire d'en rajouter et de les mettre en colère, Miaouss éclata de rire: 
    "Au fait, hahaha, vous avez choisit la bague? Je pourrai être votre Miaouss témoin? 
-MIAOUSS!!! hurlèrent Jessie et James rouges comme des tomates en se jetant 
sur lui, Tu n'es pas drôle!!" 
    Miaouss prit la fuite en riant et en protestant: 
    "Mais, Miaouss, je n'essayais pas d'être drôle! C'est juste la pure verité vraie!!" 
    A cet instant des bruits retentirent à l'exterieur et les trois bagareurs s'arrêterent net. 
    "La team rocket!! Nous savons que vous êtes là!! 
-La po-police!!! hurlèrent Jessie et james en s'enlaçant 
-Ce sont les hommes de main du boss qui leur ont dit où nous étions! gémit Miaouss en serrant leurs jambes 
-OUVREZ LA¨PORTE ET SORTEZ LES MAINS EN L'AIR!" 
    Jessie et James étaient trop tetanisés pour s'enfuir ou envoyer leurs pokémons, mais trop terrifiés pour obéir à la police. Un ordre retentit au dehors avec le bruit d'ouverture d'une poké-ball: 
    "Rhinoferos défonce la porte!" 
    Jessie gémit et se serra plus fort contre james qui l'enlaca de toutes ses forces. Miaouss tremblait et cachait son visage contre la botte de Jessie. Evidemment, un seul coup de tête de rhinoferos suivit à faire voler la porte en éclats. Les policiers dirigés par l'officier Jenny rentrèrent dans la pièce pistolets au poing, accompagnés de plusieurs caninos. 
    "Mains en l'air! Ne touchez pas vos poké-ball!" 
    Des policiers s'approchèrent, prirent les poké-ball de jessie et james, les separèrent et leur passèrent les menottes. Un d'entre eux mit des gants et saisit Miaouss par la peau du cou. Malgré les tentatives de griffures de celui-ci, il le jeta dans un panier et l'emmena. 
    "Jessie!! Jajames!! pleura t'il, au secours!! 
-Miaouss! Non!!" hurlèrent ses amis qui étaient emmenés dans un fourgon. 
    Mais on les entraina et ils furent assis de force sous la surveillance de deux gardiens armés. Durant tout le trajet, ils se lancèrent des regards desespérés. Puis on les fit descendre et on les enferma dans une cellule du poste de police, toujours menottés. Ils se serrèrent l'un contre l'autre: 
    "Oh James, gémit Jessie, les juges sont très durs avec les membres de la team-rocket... Et avec tout ce que le morveux à a dire contre nous, nous sommes fichus... Ils nous ont pris Miaouss, nos pokémons... Je ne veux pas qu'ils nous séparent! 
-Moi non plus Jess..." 
    Ils passèrent la nuit suivante dans la cellule, dormant d'un sommeil agité. A l'aube l'agent Jenny les reveilla pour leur annoncer qu'ils allaient être mis en detention provisoire à la prison de soleil-ville 
(parce-que les parents de James y vivent) et que le procès aurait lieu dans trois mois. Elle s'en alla en leur disant que les gardiens arriveraient pour les emmener  dans quelques minutes. Ils s'enlacèrent une nouvelle fois. 
    "James, ça y est, ils vont nous separer... Et si tu est renvoyé chez tes parents nous ne nous reverront jamais! 
-Je sais Jessie... Avant qu'on ne parte, je... je voulais te dire... que..." 
    Il s'arreta, la gorge nouée, et elle le regarda de ses yeux embués de larmes. 
    "Oui, James? 
-Tu es... Je..." 
    Et puis, renonçant à parler, il se rapprocha d'elle et l'embrassa 
doucement. Leur premier mouvement à tous les deux fut de se reculer, comme si ils avaient été electrocutés. Mais ils s'embrassèrent aussitôt une seconde fois, passionement... Ils avaient l'impression d'être dans leur monde, mais le bruit des pas des policiers les ramenèrent à la terrible 
realité. Ils se regardèrent avec desespoir, realisant que la separation allait être encore plus cruelle maintenant qu'ils s'étaient "avoués" leur amour. Ils avaient tant de choses à se dire, mais ils n'eurent plus l'occasion de se parler durant leurs trois mois d'incarceration, car ils étaient tous dans des cellules differentes, dans des batiments differents...

@@@@@@@ 
PLUSIEURS MOIS PLUS TARD, TRIBUNAL DE SOLEIL-VILLE

    Sacha, Pierre et Ondine étaient venus temoigner pour le procès. Ils appercurent la famille de James, laquelle avait d'ailleurs refusé de payer un avocat pour son fils... Jessie, James et Miaouss n'assistèrent pas au procès, on ne les fit rentrer que lorsque le juge reçut la decision du jury et reflechit pour trancher définitivement la question. Les trois ex-voleurs étaient méconnaissables: hagards, abattus... Visiblement démolit après ces trois mois de prison. Jessie regarda James qui avait maigrit et portait des traces de coups, et se demanda comment il pourrait survivre aux années de 
prisons qu'ils allaient surement devoir faire après toutes leurs tentatives de voler pikachu. Ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'une enquête sur les circonstances qui les avaient poussé à devenir des criminels avait eu lieu, et que les "morveux" apitoyés avaient décidé de ne pas porter plainte... 
Puis le juge annonca la sentence:

 "Etant donné que le principal concerné, Sacha Ketchum, n'a pas porté plainte (la team rocket sursauta), après audition des circonstances attenuantes, principalement les enfances difficiles des accusés, et en tenant compte de l'immensse service rendu à la police de l'île mandarine 
pour l'arrestation de deux criminels (episode "pikachu se ré-volt"), les accusés sont tous les trois condamnés à un an de prison...(Jessie, James et Miaouss palirent)... Avec sursit!" 
    Les trois amis s'écrièrent de soulagement et se serrèrent les uns contre les autres en pleurant de joie. Sacha et ses amis étaient également très heureux, surtout qu'ils savaient que la team-rocket ne les ennuierait plus jamais... Le juge poursuivit: 
    "Les accusés seront liberés immediatement... Quant à vous, Mr et Mme Morgan, il y aura des suites à ce que nous avons découvert sur l'enfance de votre fils, je vous l'assure!" 
    Les parents de James palirent de fureur et partirent. Dès que les ex-rockets furent liberés, Sacha, Pierre, Ondine et même Jacky allèrent les voir. 
    "Bravo, s'ecria Ondine, vous n'êtes même pas condannés!! 
-Oui, sourit Jessie, merci infiniment le mor... euh, je veux dire Sacha! 
-Tant que vous resterez honnètes, vous serez libres... dit pierre en souriant 
-Je trouve ça juste! s'écria Sacha 
-Pikapi!! Kachu? 
-Pikachu veux savoir ce que nous allons faire à present. traduisit Miaouss 
-Eh bien, fit James gaiement, je vais enfin realiser mon rêve... Je vais essayer de recuperer Caninou et nous allons tous partir sur les routes pour devenirs dresseurs de pokémons!! 
-Sans en voler bien sur! conclut Jessie 
-Tout les deux ensemble, évidemment? demanda Ondine avec un clin d'oeil rieur 
-Comme je l'avais prédit, ricana Miaouss pour faire rougir ses compagnons, mais Miaouss va les surveiller..."

FIN 
Par Hélène

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site