Deux évolis seuls sous la pluie

Elle couina et se pelotonna un peu plus contre le corps chaud de son ami puis elle ferma ses yeux pendant que le sommet du sac de pommes de terre qui les recouvraient fut secoué par le vent. La pluie fine tombait profusément autour d'eux.

"Jessie?" murmura son compagnon, se roulant sur son côté pour lui faire face, à moitié réveillé.

Elle le dévisagea et renifla légèrement "Oui? Qu'est-ce qu'il y a, James?"

"Rien, je pensais que tu étais endormie et que je n'allais pas avoir de réponse."

Le couple d'évoli étaient trempés. Ils avaient de jolis poils bruns chocolats duveteux mais à la différence des autres membres de l'espèce dont ils étaient censés être pour le moment, les yeux de l'un étaient bleus et les yeux de l'autre vert jade. James avait toujours une petite mèche mignonne qui s'accrochait au-dessus de son visage, même sous sa forme de pokémon, alors que Jessie avait une frange onduleuse de fourrure.

Avec un bâillement insonore, la jeune pokémon sentit son compagnon se coller un peu plus à elle "Je souhaite qu'il cesse de pleuvoir." Malheureusement pour elle, l'eau commença à tomber plus durement sur eux et la jeune évoli fit une grimace frustrée. James rit avec un petit jappement et son amie lui donna un coup de patte.

"Ferme la." grogna-t-elle. Sur l'impulsion, le rire de James s'accentua d'avantage et Jessie lui donna un coup avec sa patte de derrière.

James s'assit lentement et Jessie ressentit soudainement le manque de la chaleur du corps de son ami. "Le temps devient trop mauvais, nous ferions mieux de trouver un meilleur abri."

"Je déteste cette condition. Je la déteste... Je déteste de ne plus être belle." grogna la femelle évoli en se levant, étirant ses pattes courtes.

James regarda sa compagne d'un air critique puis il murmura. "Tu es... belle... idiote... Peut importe ton apparence." Jessie sourit, son ami n'avait pas perdu son habitude de la complimenter.

Pendant qu'elle le regardait, prête à lui répondre, elle se rendit soudainement compte de combien son meilleur ami était beau également, même maintenant qu'il était un pokémon. Sa gentillesse de garçon ne l'avait pas quitté malgré sa transformation et elle aimait cela, même s'il était magnifique quand il était humain. Bientôt, la jeune évoli commença à rougir et elle baissa son regard vers le sol, regardant l'eau sale qui y glissait.

"Je devine que ma beauté est éternelle, n'est ce pas?" dit elle, mais elle ne reçu pas de réponse. Elle souleva son regard vers son ami, rétrécissant ses yeux d'une façon amère "Et ne me traite pas d'idiote! S'il y a bien quelqu'un d'idiot ici, c'est certainement toi!!!"

Un frisson glissa le long de son dos, à la fois causé par le froid mais aussi par ses souvenirs du jour, elle bondit devant son compagnon, comme si elle essayait de lui montrer sa grâce. Elle se secoua pour retirer un maximum de pluie de sa fourrure avant de s'avancer sur le chemin vers un nouvel endroit un peu plus sec où dormir.

"J'aurai dû te traiter de narcissique" répondit James faiblement. Jessie ne sembla pas l'entendre.

:: Les goupix sont des petits pokémon faibles, ils ne ressemblent pas du tout à Jessie :: pensa James :: Pourquoi ne s'est-on pas transformés en quelque chose d'autre comme un Sulfura? :: Il gémit et soupira en se rappelant les incidents du jour...

@@@@@@@@@@@@

Le soleil était haut dans le ciel et il devait être dans les environs de midi. Jessie regardait sa carte d'un air critique, fronçant ses sourcils d'un air menaçant.

"James? Es tu sûr que cette carte est précise?"  Elle se tourna dans la direction de son ami aux cheveux lavandes qui étudiait du regard un kabuto fossilisé incorporé dans une roche à côté de lui. Tous deux portaient leurs habituels uniformes de la Team Rocket blancs.

James se tourna vers la jeune femme pour lui faire face, davantage intéressé par son environnement que par la recherche d'une sortie. "J'en suis sûr. Tu as oublié le prix que nous a coûté cette carte?"

Jessie fronça ses sourcils "Si cents yens pour rien..." souffla-t-elle froidement, essayant de retenir sa colère. Elle donna un coup de pied dur dans un des murs de la caverne. La fatigue la surpassa, ainsi elle s'assit sur le sol froid. James la rejoignit et reposa sa tête sur son bras.

"Tu crois que nous allons retrouver Miaouss?" demanda le jeune homme aux cheveux aux cheveux lavandes à son associée, curieusement.

Jessie gesticula. "Je ne sais pas. Il est probablement à notre recherche." siffla-t-elle. James geignit, la crainte l'emplissait.

"Je ne sais pas où nous sommes, la carte n'est pas bonne, nous ne sortirons pas d'ici." pleurnicha-t-il pathétiquement, enterrant sa tête dans les cheveux de son amie. Jessie résista à l'envie de le réprimander, tenant son humeur sous contrôle.

"Je ne le sais pas non plus mais tu ne me vois pas pleurnicher pour ça."

"Mais tu as dit-"

"Tais toi et laisse moi réfléchir."

"Pardon Jessie, désolé."

Elle grogna et jeta un nouveau coup d'oeil sur la carte. Le jeune couple était entré dans la grotte pour y chercher des pokémon rares mais aucun n'avait pu être vu jusqu'à présent.

Bien qu'elle était fâchée contre James, Jessie devait admettre qu'elle était elle même effrayée. Il y avait plus d'une heure que tous deux avaient vu la lumière du soleil  pour la dernière fois et elle commençait à se tracasser. Ses paupières s'allourdissaient de plus en plus et bientôt elle enveloppa son bras autour de la taille fine de son ami, appuyant sa tête contre son torse maigre. Elle était juste sur le point de tomber endormie quand la voix de James la retira de son assoupissement.

"Tu as entendu cela?" demanda-t-il, les yeux remplis de crainte.

Jessie souleva son regard vers son ami, le dévisageant "Non, quoi?"

"Ça venait de... là..." il souleva son bras vers une direction obscure.

"Il n'y a ri-"

Mais avant qu'elle puisse finir sa phrase, Jessie constata qu'une lumière remplissait la caverne. Elle émit un cri perçant auquel James se joignit. Cette lumière provenait elle d'un fantôme ou d'un pokémon?

D'une façon ou de l'autre, les deux amis virent bientôt une silhouette ombragée reflétant à travers l'éclat. Ils ressentirent un engourdissement soudain et se blottirent un peu plus près l'un de l'autre, trop terrifiés pour s'écarter. Un bruit ressemblant au chant d'un violon résonna autour d'eux.

James pleura quelque chose à peine audible à Jessie tandis que la lumière s'approfondit.

Tout à coup... tout s'arrêta.

La lumière avait disparu et le chant avait cessé.

Toujours terrorisés, Jessie et James se relevèrent et coururent aussi vite que possible dans aucune direction particulière, abandonnants leur carte derrière eux.

D'une façon ou d'une autre, ils trouvèrent leur sortie.

@@@@@@@@@@@@

Jessie regarda fixement la fenêtre du centre pokémon d'un air triste. La lumière innondait les alentours désormais. Les deux évoli s'étaient reposés sur des caisses en bois, observants les dresseurs qui entraient et sortaient du centre.

James pleurnicha tristement et laissa tomber sa tête légèrement en avant. Jessie déposa son menton contre la nuque de son ami, cherchant sa chaleur si précieuse. Ils avaient passé toute la nuit à rechercher un endroit sec où dormir et chaque autre endroit avait été pris par un persian parasite ou n'importe quelle autre créature égoïste; par la suite ils avaient dû se résigner à attendre devant le centre pokémon en espérant que l'infirmière Joëlle les inviterait à entrer.

"Dans combien de temps retrouveront nous notre apparence normale?" se plaignit James doucement. Sa voix était devenue un peu plus rauque à cause du froid et il frissonnait toujours. Jessie cligna des yeux et lui répondit "Peut être demain..."

"Peut-être..." répéta James d'un ton brisé. Bientôt la panique le reprit "Oh et si nous ne retrouvons jamais notre apparence humaine?!"

"Nous la retrouverons sans doute." chuchota Jessie doucement. James la regarda curieusement, il s'était attendu à ce qu'elle le frappe ou lui crie dessus.

"Oui" murmura James, jetant un coup d'oeil derrière la fenêtre embrumée. Il observa les dresseurs pokémon, enveloppés dans des couvertures chaudes, heureux d'être à l'abris. Bon nombre d'entre eux tenaient des tasses de chocolat chaud qu'ils buvaient voracement. Pourquoi les dédaignaient ils de la sorte? Leurs pokémon étaient étendus à leurs pieds, parfaitement secs. Bientôt, Jessie reconnu une personne familière.

"Ahhh!!!" s'écria-t-elle, sursautant "C'est Sacha!" Elle grogna légèrement.

"Si j'étais toujours humain" renifla James "J'entrerais là et... et..."

Jessie fronça ses sourcils, observant le jeune garçon aux cheveux noirs. Elle se tourna vers James et leurs truffes se touchèrent. Bientôt son air colérique fut remplacé par un sourire et un léger rougissement.

"Tu sais Jessie,  peut importe ton apparence je t'aime toujours." soupira James.

"Je sais."

"Tu.... tu... le sais?! Alors.... tu.... tu...."

"Je t'aime aussi." répondit Jessie, léchant doucement la fourrure douce sur la joue de son ami. Tous deux rougirent plus profondément.

"Avec tous ces événements nous avions oublié que.... c'était la Saint Valentin..." chuchota James doucement.

"Ce n'est pas demain?" demanda Jessie, dévisageant son compagnon. Il secoua sa tête lentement.

"Tu sais, même si nous restons comme ça, je n'en serai pas malheureux parce qu'au moins, nous sommes toujours ensemble tous les deux..."

"James idiot..." murmura Jessie avec adoration. Il tira profit de la bonne humeur de son amie pour la lécher de nouveau sur la joue puis tous deux se recouchèrent, se pelotonnants l'un contre l'autre.

:: James a raison... :: pensa Jessie en elle même :: Peut importe notre apparence, au moins, nous sommes toujours ensemble. ::

FIN

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site