Dans le froid de la nuit

Cette histoire se passe dans un manoir hanté par des forces inexpliquées… Mais alors que les cadavres des victimes se vident de leur sang, un jeune homme de vingt ans se retrouve lui aussi victime…du monde des ténèbres !

Je ne me rappelle plus comment j’ai atterri ici…du moins, je ne veux pas en parler…. 
Ce que je peux seulement dire, c’est que la dernière fois que j’ai vu Jessie et Miaouss, c’était dans notre chambre…… 

Je me redresse avec difficulté, essayant tant bien que mal de percevoir l’endroit où je me trouve….. Mais la seule chose que je vois, c’est le noir. 
Je recule alors un peu, plaçant mes mains devant moi pour ne pas me cogner dans un certain mur. Mais alors que je m’avance un peu, je peux sentir un mur au bout de mes doigts,…ou est-ce un meuble ? Je n’en sais rien.

Je remarque que je suis toujours vêtu de mon pyjama, mais le plus inquiétant, c’est que je n’ai ni chaussettes, ni chaussures… Car, je peux sentir du liquide au sol……j’espère que c’est de l’eau….parce que si c’est du sang…je ne préfère pas y penser.

Après quelques marches, si je peux dire que j’ai avancé, j’entend le doux rire d’une petite fille…… Elle à l’air de s’amuser… Malgré cette charmante voix, je prend peur… Comment cette certaine petite fille peut-elle rire dans un endroit pareil ??? 
Plus j’avance, plus sa voix se rapproche… C’est quand je trébuche sur un objet que la voix de la petite fille s’arrête de rire. Je crois qu’elle m’a entendu…

Je reste couché par terre quelques instants (sur mon ventre), trop faible pour me relever…Avec malheur, mon visage a frôlé le sol, et par la même occasion, l’humidité. 
Maladroitement, je léche le contour de ma bouche qui avait été humidifié. C’est alors que le goût du sang inonde ma bouche ! L’humidité dans laquelle je marchais, était du sang !

C’est alors que j’entends les pas de la petite fille s’approcher dans ma direction… 
Plus les pas s’approchent, plus je sent un courant d’air caresser mon visage. 
 Je tourne mon visage dans toutes les directions pour savoir à qui appartiennent ces pas. Les pas se rapprochent de plus en plus. Je peux voir, toujours couché, deux petits pieds s’arrêter devant mon visage.

Je n’ose pas regarder cette personne, mais je le fais avec aucune volonté. 
C’est Jezabelle, mais elle a au moins 8 ans. Elle me regarde avec des yeux assassins. 
« Jezabelle ??? »Appelais-je avec effroi. 
« Tu es vilain ! Tu as cassé mon beau vase !!! »Me dit-elle en pointant l’objet en question. 
C’était bizarre, parce que à présent, je voyais dans la pénombre. 
« Ho…heu…pardon. »Répondis-je après un moment de réflexion. 
« Maintenant, je devrais en racheter un nouveau ! » 
« Dis-moi, où sommes-nous ? »Lui demandais-je. 
« Hé ben, nous sommes au manoir Morgan ! » 
« Quoi ??! Le manoir Morgan ?!!! » 
« Ben oui, comment ça se fait que vous êtes venus ici alors que vous ne connaissez pas l’endroit ??? »Me demande-t-elle avec un regard que je connais très bien. 
« Ho si que je le connais ! » 
« Dites monsieur, vous vous appelez comment ? » 
« James. James Morgan. » 
« Hein ?! Mais, ce n’est pas possible ! Puisque James est dans sa chambre ! » 
« Quoi… ? » 
Elle me prend par la main et m’entraîne au premier étage. Ca me rappele tant de souvenir ! 
J’ai des frissons… 
On arrive enfin au premier, et je peux voir qu’il y a encore du sang. 
« Dis, à qui est ce sang ? »Demandais-je, ayant peur de la réponse. 
« C’est à mon cher James, tous les jours, il perds plus de sang… » 
« Quoi ?! Comment ce fait-il qu’il perde du sang ?! » 
« Ca ne vous regarde pas, vous ne le connaissez pas ! » 
C’était plutôt bizarre, je ne sentait aucune méchanceté dans cette petite fille qu’était Jezabelle… 
On s’arrête devant la porte de ma chambre…ça pue le sang ! Je peux entendre des mouches voler à l’intérieur, est-ce que moi (enfant) suis-je dedans ??? 
Elle ouvre avec le moins de bruits possible, la porte de la chambre. La porte grince comme dans une maison hantée… Plus elle s’ouvre, plus mon cœur bat. 
Dans cette chambre qui était sensée être la mienne, je ne vois que du noir. 
« Viens ! » M’appelle-t-elle. 
Je la suis. C’est quand je suis assez loin dans la chambre que mes yeux s’apprivoisent dans le noir. 
Ca pue à en vomir. Je peux voir dans le lit, une silhouette qui me ressemble ; ça doit être moi en plus jeune. 
Tout à coup, une main m’attrape le bras, une main pleine de sang ! 
« Aide-moi… »Entendis-je. 
Je regarde, effrayé, le petit James me faire face, il me regarde avec des yeux triste… 
« Haaa…. »Est tout ce que je peux dire. 
« Aide-moi à sortir… » Il crache du sang… 
Je tire sa main le plus vite possible, sous la peur, et prend la main de la petite Jezabelle. 
« Viens ! Il ne faut pas rester là ! » 
Je l’emmene en dehors de la chambre. Je reprend alors mon souffle… 
« Pourquoi tu l’as abandonné ? Tu es méchant ! » Me fait-elle, avec des yeux en larmes. 
Je la regarde avec des yeux étonnés, je ne l’ai jamais vue comme ça ; qu’est-ce qu’elle est gentille ! 
Je prend pitié en pensant à ce pauvre petit James, et j’entre dans la chambre pour le prendre dans mes bras. 
« Viens ! Je vais t’aider ! N’ais pas peur ! » Le rassurais-je. 
Jezabelle me regarde à présent avec des yeux si gentils que je fond. Mais, enfin, je lui pose la question que je me posais depuis un long moment. 
« Comment se fait-il qu’il y ait tout ce sang ? » 
Jezabelle me répond avec des yeux de chiot triste. 
« Hé ben, ce sont ses parents qui sont les monstres, ils ont coupés l’électricité et à présent, ils se cachent quelque part… » 
J’ai des frissons en entendant cette phrase. Le petit James crache du sang sur ma veste… 
« Beurk ! »Crie-je en sentant le liquide couler le long de mon bras. 
Je le met par terre, croyant qu’il sait marcher tout seul. J’ai maintenant plein de sang sur ma veste. C’est incroyable toute la quantité de sang qu’il a sur son petit corps. 
Il titube et Jezabelle le rattrape. 
« Pourquoi tu ne le portes pas ? Il ne peut plus marcher, il est trop faible ! »Me dit-elle pleine de reproches. 
« Ha ? Je ne savais pas, excuse-moi. » 
Je le prend alors de nouveau, mais sur mon dos. Ses cheveux sont pleins de sang, son visage aussi d’ailleurs. 
« Ca va ? » Demandais-je au petit garçon. 
« Oui…ça va mieux… » 
Jezabelle prend alors la parole : 
« Pour qu’il guérisse, il lui faut beaucoup de soins et d’amour. » 
« OK, je lui donnerais tout pour qu’il guérisse… » 
« Au fait, je m’appelle Béti ! » Me fait-elle soudain. 
« Hein ?! Mais, je croyais que tu t’appelais Jezabelle ! » 
« Hein ?! Mais, non, Jezabelle c’est ma grande sœur ! Elle s'est jointe aux parents de James ! » 
Je réfléchis pendant quelques minutes… 
« Alors, ça veut dire que lui, c’est mon petit frère ! »

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

 Quelques heures plus tard,……..

« On ne sortira jamais d’ici ! Y a aucune issue ! »S’énerve James en tapant contre un mur. 
Tout à coup, il entend un rire sadique qui vient du sous-sol… 
« C’est qui ? »Chuchote James par peur. 
« C’est ta mère… »Répond la petite Béti toujours en chuchotant. 
James a des frissons le long de sa colonne vertébrale… Quelle drôle de voix a sa soi-disant mère ; c’était un rire de sorcière, pense t-il en lui-même.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi et Jez

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site