Seul dans le néant

Depuis un moment, James flottait dans le néant qui l'avait englouti. Devant lui, il n'y avait rien, derrière lui il en était de même; tout n'était qu'un vide absolu autour de lui. Il essayait de trouver une réponse cohérente à sa situation mais toute cette noirceur l'empêchait de réfléchir.

"Où... où suis je?" dit-il à haute voix, bien qu'il n'y avait personne autour de lui pour l'entendre. Sa voix peu profonde répercuta en un drôle d'écho dans le noir infini. La peur s'empara de lui le faisant trembler; bien qu'il ne fasse pas froid... ni chaud d'ailleurs. Il semblait qu'à cet endroit il ne pouvait ressentir aucun indice de température; c'était vraiment étrange. 

(Reste calme) se répétait-il. Mais l'ambiance commençait à devenir morne. Il n'avait aucun indice d'où il était. Il ne pouvait même pas imaginer une façon de sortir, s'il y avait même une issue, il n'avait aucun indice de comment il était arrivé à cet endroit. Il ne pouvait même pas percevoir depuis quand il était là. Peut-être une minute ou deux... peut-être un jour... ou plus longtemps. Ses cheveux bleus frôlèrent négligemment son visage; secoués lentement par une brise légère, il pouvait sentir leur caresse contre sa peau.

Un sanglot incontrôlable saisit sa gorge comme s'il ressentait la forte envie de laisser couler ses larmes salées le long de son visage mais elles ne vinrent pas. Il ne pouvait pas comprendre.

Bientôt il se demanda s'il perdait la tête et il envisagea ce qu'il pouvait faire. Il avait très envie de sentir la sécurité du sol au-dessous de ses pieds et il voulait se sentir réconforté entre les bras rassurants de Jessie. Il pouvait vaguement se rappeler le froid, l'humidité et un sentiment de suffocation. Maintenant tout ce qu'il ressentait était la crainte et la solitude.

Il devait être perdu pour toujours dans ce monde infini et sans couleur ou rien n'était compréhensible. Ses pensées se mélangeaient et ses actions étaient complètement imprévisibles.
Il n'avait pas un seul indice de ce qu'il pouvait faire pour se sortir de ce mauvais pas. Simplement rester là avec une forte envie de pleurer pour toujours? Essayer de trouver une sortie quelconque? Où étaient Jessie et Miaouss, ses deux inséparables meilleurs amis.

Soudain il aperçu un flash aveuglant de lumière blanche; ses membres tremblèrent et le néant autour de lui disparu dans un flash de couleur. James ferma aussitôt ses yeux, aveuglé.
Quand il ouvrit ses yeux de nouveau; il reconnu un parc familier. Ses appartenances étaient posées sur le terrain et des sacs de couchages étaient étendus non loin de là, ainsi que des boîtes vides de nourriture. Il comprit que quelque chose d'anormal se passait à cet endroit. La tristesse s'y accrochait lourdement et il avait toujours un sentiment d'apesanteur complète, bien qu'il soit sûr que ses pieds touchaient le sol de nouveau.

Et soudain il aperçu Jessie!!!! Elle était là, accroupie au bord d'un fleuve, ses longs cheveux rouges brillants étaient trempés et son uniforme était déchiré et plissé. Il n'avait jamais vu sa coéquipière dans un tel état! Pas à cause de son apparence négligée mais parce que son corps entier était secoué de sanglots incontrôlables.

Elle secouait furieusement une silhouette inerte qu'il ne pouvait pas reconnaitre. Elle pleurait à gorge déployée, criant un nom en laissant ressortir ouvertement une tristesse profonde et passionnée qui ne lui ressemblait à l'habituelle jeune fille qui veillait tellement à ne pas se montrer en état de faiblesse: "JAMES!"

Haletant dans l'incrédulité; il s'avança vers elle pour découvrir... son propre corps sans vie. Ça ne pouvait pas être possible...

Lui aussi était trempé. Ses cheveux bleus emmêlés tombaient mollement sur son visage pâle et il avait les yeux fermés.

James recula rapidement dans la crainte. Des souvenirs éloignés remplirent sa tête. Il pouvait sentir l'eau froide sur sa peau, la crainte qu'il avait ressentit. Des flash se bousculèrent dans sa tête: son incapacité de remonter à la surface, la pression d'oxygène dans ses poumons qui lui manquait tant et si douloureusement.

Pourquoi n'avait-il pas pu remonter à la surface assez rapidement? Pourquoi avait-il ouvert sa bouche pour crier, laissant l'eau entrer dans ses poumons? James frissonna tandis qu'il se chuchota à lui même "Je suis... mort...?"

Le mascara de Jessie enduisait son visage angoissé alors qu'elle continuait à secouer le corps inerte de son coéquipier avec toute l'énergie du désespoir. Il ne se réveillerait jamais, elle devait se faire une raison. Elle commença à sangloter et jeta ensuite un coup d'oeil au cours d'eau déchaîné qui lui avait volé son meilleur ami.

"Je ne le verrai plus jamais sourire... je ne l'entendrais plus jamais dire des bêtises si amusantes... je ne l'entendrais plus jamais se plaindre.. nous ne pourrons plus jamais réciter notre poème tous les deux... tout ce que nous avions partagé de si fort est désormais parti..."

Elle appuya ses mains autour de ses tempes en libérant un cri perçant à figer le sang. James ne l'avait jamais vu aussi bouleversée. Il n'aurait jamais pu penser qu'elle se souciait tant de lui. La jeune femme désemparée se jeta sur le corps sans vie de son coéquipier en tambourinant des poings sur sa poitrine. Ce dernier l'observa dans l'incrédulité totale. Jessie était dans tant de douleur. Oh, combien il voulait la tenir dans ses bras pour la consoler.

"James..." la voix de la jeune sbire de la Team Rocket se brisa "James, reviens!" Elle empoigna le cadavre et le secoua violemment. "Reviens, bon sang! Tu ne peux pas me quitter! J'ai besoin de toi... je t'aime..."

Au bout d'un moment elle se mit à rire sottement comme si elle perdait l'esprit. Elle réalisait en cet instant qu'elle ne pouvait pas vivre sans son équipier. Elle l'aimait plus que sa propre vie.

Elle culpabilisait tellement. Pourquoi avait-elle été si négligente? James nageait pourtant si bien d'habitude. Quand elle avait vu qu'il se noyait, elle n'y avait pas crû tout de suite puis quand elle avait réalisé qu'il était dans une situation réellement périlleuse elle avait essayé de le sauver, sautant dans l'eau pour lui venir en aide, mais en vain. Il était parti avant même qu'ils n'aient atteint le rivage. Quand Miaouss avait vu sa coéquipière ramener le corps blème et inerte de leur meilleur ami sur le rivage il avait prit la poudre d'escampette, préférant fuire la terrible réalité à laquelle il devait faire face. Jessie s'était alors retrouvée seule pour essayer désespérément de ramener James à la vie.

Le jeune homme renifla doucement. Il avait toujours douté que les sentiments amoureux qu'il ressentait pour Jessie étaient partagés.

"Écoutez, qui que vous êtes qui m'a mis dans cette situation. Je veux retourner auprès de Jessie!" cria James sans savoir si un esprit supérieur pourrait l'entendre"S'il vous plaît... donnez moi une chance. J'ai besoin de Jessie et elle a besoin de moi. Nous appartenons l'un à l'autre." Il n'entendit rien. Au lieu de cela, l'image de sa coéquipière pleurant dans le parc, commença à s'effacer.

"Non..." il lutta pour conserver la perception de l'image de sa meilleure amie: "N'emportez pas ma vie s'il vous plaît. Laissez moi être avec Jessie."
Tout s'effaça dans la noirceur et James fut perdu et seul de nouveau.

* * *

"... hum..."

Tout en libérant un gémissement James prit conscience qu'il souffrait d'une horrible migraine;

"Qu'est-ce qui...?" il pouvait sentir son corps, il pouvait sentir le froid, l'humidité, le sol. "Je ne peux pas... être...?"

En ouvrant lentement ses yeux, il jeta un coup d'oeil au ciel et aux arbres au dessus de lui. Ils étaient la plus belle chose qu'il avait jamais vue. En se déplaçant douloureusement, il s'assit et finalement il remarqua que Jessie était couchée endormie à côté de lui.

James ne pouvait pas le croire. Il était vivant de nouveau. Avait-il rêvé? Le goût de l'eau dans sa bouche, le froid dans ses poumons l'avaient pourtant assuré que tout cela n'était qu'un cauchemard? Ca lui avait semblé si réel pourtant...

"James..." murmura Jessie dans son sommeil. Le jeune homme s'approcha d'avantage de son amie. Malgré toute sa détresse et ses vêtements déchirés, elle lui paraissait plus belle que jamais. Maintenant il savait pourquoi il était revenu et il remercia la puissance qui l'avait ramené à la vie.

"Merci." murmura t'il tranquillement. Ensuite, il se mit à tousser.

La jeune femme aux longs cheveux fushia ouvrit ses yeux lentement pour voir la silhouette de son meilleur ami assit à côté d'elle.

Elle ouvrit la bouche pour hurler de joie mais se contenta de murmurer: "James... tu..."

Il appuya son doigt sur ses lèvres douces en soufflant d'une manière apaisante: "chuuut"

Des larmes de joie vinrent aux yeux du jeune couple. Aucun mot ne fut nécessaire, les deux jeunes gens se penchèrent l'un vers l'autre et partagèrent finalement un long baiser, celui qu'ils avaient toujours attendu.

Emportés par leur passion, ils ne remarquèrent pas tout de suite le chat pokémon bouleversé venant d'apparaître dans les fourrés derrière eux, qui frottait énergiquement ses yeux rougits en essayant de se persuader que la scène à laquelle il assistait était bien réelle.

FIN

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 29/07/2014

Roketto Dan no Sekai--Site créé le 22 mars 2011 par Musashi et Kojiro

Design par Musashi, Jez et Chacha

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site